Hockey Club Amiens Somme


Hockey Club Amiens Somme

Gothiques d'Amiens

Accéder aux informations sur cette image nommée Gothiques Amiens logo 2009.jpg.
Fondé en 1967
Siège BP 0704
80007 Amiens Cedex
Patinoire (aréna) Coliséum
(3400 places)
Couleurs Noir, blanc, rose                  
Ligue Ligue Magnus
Entraîneur-chef Heikki Leime
Président Thomas Henno
Site Web LesGothiques.com
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la saison en cours, voir :
Championnat de France de hockey sur glace 2011-2012
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la saison dernière, voir :
Championnat de France de hockey sur glace 2010-2011

Le Hockey Club Amiens Somme est un club français de hockey sur glace évoluant cette saison en Ligue Magnus. L'équipe porte le surnom des Gothiques d'Amiens et est entraînée par Heikki Leime.

Sommaire

Historique

1967-1981 : les débuts et la formation

Le club est fondé en 1967[1] au sein du club omnisports de l'Amiens Sporting Club. Cette création fait suite à l'inauguration de la patinoire de la ville[2]. Le club n'inscrit une équipe sénior que pour la saison 1969-1970[3], la formation des jeunes étant la priorité.

Les résultats arrivent donc d'abord dans ces catégories, l'équipe poussin, avec un certain Antoine Richer comme capitaine et François Désérable comme entraineur devenait championne de France en mars 1972[2].

Pour la saison 73-74, les benjamins s'inclinent en finale mais seront déclarés champion ex_aequo en 1983 quand on découvrira une tricherie dans l'équipe adverse. Tandis que l'équipe cadet, sous la direction de Philippe Duval remporte le titre[2].

En 1974-75, l'équipe senior, renforcée par Michel Hénault obtient la montée en nationale B et pour la saison suivante, arrive le canadien Dave Henderson[2] comme entraineur-joueur.

La formation des jeunes finit par payer et le club réalise une véritable montée en puissance grâce aux jeunes Jean-Paul Farcy, Antoine Richer et Dominique Brasseur. Amiens finit 3e en 1978-79 et 79-80[4] et échoue aux portes du barrage de promotion la saison suivante[5].

1981-1990 : arrivée en Élite

Grâce au recrutement des joueurs Patrick Marchand et Dave Archambault, Amiens remporte le titre de champion de France Nationale B 1982 et est promu parmi l'élite[6].

L'année 1982 est donc la première du club au plus haut niveau et le niveau est bien supérieur pour le club, encore structuré de manière amateur[2]. Après 2 saison achevées sur une 11e place, Dave Henderson repart au Canada, remplacé par George Tower comme entraineur. Grâce à la rigueur et au recrutement de ce dernier (et au retour de Henderson), les Amienois montent à la 9e place ne 1985[7].

La saison 1985/86, avec Gaetan Clavet aux commandes et Éric Mindjimba et Michel Galarneau comme recrues, débutée tranquillement, se conclut de façon magistrale par une 3e place nationale[8].

Les deux saisons suivantes, les résultats ne sont pas aussi bon, avec une 4e puis une 7e place[2]. Mais la saison 1988-89, avec George Tower de retour, les joueurs Michel Galarneau, Louis Côté et Stéphane Lessard, et les soviétiques Vladimir Zoubkov et Vladimir Loubkine, Amiens crée la surprise en éliminant Rouen en demi-finale et vice-champion de France pour la première fois, en s'inclinant face aux Français Volants[9]. En 1989-90, le club signe Pierre Pousse, voit revenir Antoine Richer et partir Stéphane Lessard, et finit 3e du championnat.

1990-2000 : nouvelle structure

L'ancien logo du club

Jusqu'en 1990 les Écureuils de Picardie évoluent au sein de l'Amiens SC. Mais le club, comme d'ailleurs beaucoup d'autres en France à l'époque, est fortement endetté. Fin novembre, l'Amiens Sporting Club, club omnisports est mis en liquidation judiciaire[10]. La section hockey sur glace repart dans une structure indépendante du nom de Hockey Club Amiens Somme[2] avec comme surnom les Gothiques d'Amiens. Les maux du hockey français sont si importants que l'équipe, qui a débuté le championnat sous le nom de l'ASC, est autorisée à continuer sous le nouveau du club.

Dave Henderson, après seize années, arrêt sa carrière de joueur et devient l'entraîneur des Amiénois, qui comptent désormais Dave Reierson, Garry Yaremchuk et Roger Dubé dans leurs rangs. La satisfaction vient d'Antoine Richer, capitaine de l'équipe de France, qui emmene les bleus jusqu'en quart de finale des Jeux Olympiques d'Albertville.

En 1992/93, Amiens remonte à la 3e place nationale, éliminée par Rouen[11] et à l'automne 1993, débutent les travaux d'une nouvelle patinoire[2].

Le Coliséum

La saison Élite 1994-95, on enregistre l'arrivée du gardien Antoine Mindjimba qui remporte cette année là, le trophée Jean Ferrand du meilleur gardien de but de la ligue.

La saison 1995-1996 débute avec Vladimir Zoubkov au poste d'entraîneur-joueur, Pavel Kadykov, Serge Djelloul, Stéphane Barin et Michel Breistroff comme recrue puis Ievgueni Davydov comme « joker »[2]. La patinoire du Coliséum de 3000 places assises est inaugurée en 1996. La nouvelle enceinte fait sensation mais Amiens est encore stoppé en demi-finale, par Brest après le licenciement de l'entraineur Zoubkov, en mésentente avec les joueurs[12].

Le club rappelle une nouvelle fois Dave Henderson comme entraineur pour la saison suivante. Amiens termine vice-champion encore 2 fois de suite, stoppée en finale par Brest en 97[13] puis Grenoble en 98[14].

Mais la 3e tentative serra la bonne, car après 3 finales perdues dont 2 les années précédentes, les Gothiques remportent finalement leur premier titre de champion de France en 1999[15].

2000 à aujourd'hui

Équipe 2007-2008, lors du 3e match du premier tour des play-off, le 5 mars 2008 à Amiens

En 2000-2001, Antoine Richer devient entraineur des Gothiques et bâtit une équipe autour des frères Maurice Rozenthal et François Rozenthal[16]. La saison régulière se finit sur une 3e place mais s'achève brutalement dès les quarts de finale face à Grenoble[17]. Avec toujours le gardien Antoine Mindjimba et les étrangers Fredrik Bergqvist, Arto Kulmala et Christian Lechtaler, la saison suivante suit le même profil : après un bon début de saison, l'équipe subit une baisse de régime et finit au pied du podium[18].

En 2002-2003, Kulmala et Bergqvist sont les seuls étrangers de l'équipe, qui compte une bonne part d'internationaux. Cette équipe de France « bis »[19] arrive jusqu'en finale du Super 16 et Amiens redevient vice-champion de France. Côté joueurs, Laurent Gras remporte le Trophée Albert Hassler et Kevin Hecquefeuille celui du meilleur espoir[20].

En 2004, Amiens remporte un second titre[21], dont les artisans sont Jonathan Zwikel, François Rozenthal, Denis Perez, et le seul étranger Tommi Hämäläinen[22]. Cette victoire est également celle d'Antoine Richer, qui a appliqué ces principes de formation et d'intégration des jeunes jusqu'au bout et remporte le titre de meilleur entraineur[23].

La saison suivante est plus décevante et les gothiques finissent 8e de la nouvelle Ligue Magnus[24]. Richer, contesté par les supporteurs amiénois, est remplacé par Denis Pérez comme entraineur[25] pour 2005-06. Amiens retrouve son rang avec une 3e place en saison régulière et une place en finale, encore perdue face à Rouen[26].

2006-2007 débute mal, avec amende et 6 points de pénalités en début de saison pour dépassement de la masse salariale[27]. Le président Christophe Laboureau démissionne, remplacé par Patrick Letellier, son prédécesseur. Les résultats sportifs ne sont guère meilleurs, et Amiens reste une équipe de milieu de tableau[28]. La saison suivante n'est guère mieux : les Gothiques finissent 9e, niveau jamais atteint depuis 1985, avec en prime des querelles entre les dirigeants, l'entraineur Pérez et le directeur sportif Richer[29].

Logo utilisé jusqu'en 2009

En 2008-2009, on enregistre le départ de Laurent Gras, après ceux d'Antoine Mindjimba en 2006 et de François Rozenthal en 2007. Antoine Richer redevient entraineur, après de multiples noms evoqués[30] et donne sa confiance à Henri-Corentin Buysse pour être désormais le gardien n°1. Le HCAS, habillé en rose, revient à une 5e place nationale, avec un spectacle retrouvé[31]. Les play-offs de la saison 2010-2011 voient les Gothiques affronter les dragons de Rouen en demi-finale après avoir éliminé les Diables Rouges de Briançon en quart de finale. Malheureusement, les gothiques en resteront là après un match mémorable perdu à domicile 8-9 aux tirs au but (8-8 au terme du temps réglementaire).

C'est avec un recrutement majoritairement jeune et plein de promesses que les Gothiques attaquent la saison 2011-2012

Palmarès

Performances des Gothiques d'Amiens en compétitions
Année Épreuve
Ligue Magnus Coupe de France Coupe de la Ligue Coupe continentale
2010-2011 Demi-finale 8e de finale Quart de finale -
2009-2010 Quart de finale Quart de finale Quart de finale -
2008-2009 Quart de finale 8e de finale Quart de finale -
2007-2008 Tour préliminaire 8e de finale Quart de finale -
2006-2007 Quart de finale Quart de finale - -
2005-2006 Finale Quart de finale - -
2004-2005 Quart de finale Demi-finale - Second tour
2003-2004 Vainqueur Quart de finale - -

Joueurs et entraineurs

Voir la catégorie : Joueur du Hockey Club Amiens Somme.

Effectif 2011-2012


Effectif des saisons précédentes

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

Références

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hockey Club Amiens Somme de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hockey Club de Reims — Flammes bleues de Reims Données clés Fondé en 1969 Disparu en 2002 …   Wikipédia en Français

  • Hockey Club Chamonix-Mont-Blanc — Chamois de Chamonix Chamonix Hockey Club Liga Ligue Magnus Gegründet 1910 Heimstadion Patinoire René Froger …   Deutsch Wikipedia

  • Hockey Club Morzine-Avoriaz — Pingouins de Morzine Hockey Club Morzine Avoriaz Liga Ligue Magnus Gegründet 1963 Heimstadion Patinoire …   Deutsch Wikipedia

  • Rouen Hockey Club — Rouen Hockey Élite 76 Dragons de Rouen …   Wikipédia en Français

  • HC Amiens Somme — Gothiques d Amiens Hockey Club Amiens Somme Größte Erfolge Französischer Meister 1999, 2004 Vereinsinfos Geschichte HC Amiens Somme (seit 1967) Standort Amiens, Frankreich …   Deutsch Wikipedia

  • Dijon Hockey Club — Ducs de Dijon Club des Patineurs et Hockeyeurs Dijonnais Liga Ligue Magnus Gegründet 1901 Heimstadion Patinoire municipale Tripolet …   Deutsch Wikipedia

  • Mont-Blanc Hockey Club — Avalanche du Mont Blanc Mont Blanc Hockey Club Liga Ligue Magnus …   Deutsch Wikipedia

  • Briancon Alpes Provence Hockey Club — Diables Rouges de Briançon Briançon Alpes Provence Hockey Club Liga Ligue Magnus Gegründet 1935 Heimstadion Patinoire René Froger …   Deutsch Wikipedia

  • Briançon Alpes Provence Hockey Club — Diables Rouges de Briançon Briançon Alpes Provence Hockey Club Liga Ligue Magnus Gegründet 1935 Heimstadion Patinoire René Froger …   Deutsch Wikipedia

  • Club de Hockey Amateur de Rouen — Rouen Hockey Élite 76 Dragons de Rouen …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.