Global System For Mobile Communications


Global System For Mobile Communications

Global System for Mobile Communications

Cette page concerne la norme GSM, pour l'appareil homonyme voir téléphone mobile.


Générations et normes
de téléphonie mobile
0G
0,5G
  • Autotel/PALM
  • ARP
1G
2G
2,5G
2,75G
3G
3,5G
3,75G
4G


Le Global System for Mobile Communications ou GSM (historiquement Groupe Spécial Mobile) est une norme numérique de seconde génération pour la téléphonie mobile. Elle fut établie en 1982 par le CEPT (Conférence des Administrations Européennes des Postes et Télécommunications).

Elle a été mise au point par l'ETSI sur la gamme de fréquence des 900 MHz. Une variante appelée Digital Communication System (DCS) utilise la gamme des 1 800 MHz. Cette norme est particulièrement utilisée en Europe, en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie. Deux autres variantes en 850 MHz et en 1 900 MHz (PCS) sont également utilisées. La protection des données est assurée par les algorithmes de chiffrement A5/1 et A5/2. Une norme GSM-400, utilisant les fréquences de 450 MHz ou 480 MHz, est également à l'étude.

Tel qu'il a été conçu, le réseau GSM est idéal pour les communications de type "voix". Le réseau étant commuté, les ressources ne sont allouées que pour la durée de la conversation, comme lors de l'utilisation de lignes téléphoniques fixes. Les clients peuvent soit acheter une carte prépayée, soit souscrire un abonnement.

Dans certains pays et régions (par exemple en Belgique et sur l'île de la Réunion, ainsi que sur l'île de Batz), le terme GSM est utilisé par métonymie pour désigner un téléphone mobile.

Sommaire

Historique

Premier téléphone GSM français

Le concept cellulaire provient des réseaux de première génération. Chaque point de couverture était un rayon de 50 kilomètres avec, au centre de chaque cercle de couverture, un relais et une station de base. Ces cercles étant assemblés ou non, sans se soucier d'un quelconque problème de roaming. Chaque utilisateur se trouvant dans le rayon de couverture avait une bande statique allouée à son téléphone, ceci avec ou sans communication téléphonique. Ainsi chaque station pouvait fournir autant de canaux de communication que de bandes de fréquence disponibles. Ce système, peu fiable, fut remplacé par un autre système permettant d'allouer une bande de fréquence uniquement si l'utilisateur en avait besoin, permettant aussi d'augmenter potentiellement le nombre d'abonnés jusqu'à un certain stade, dans l'hypothèse où tous les abonnés ne téléphonent pas en même temps. Le système du GSM était à ses balbutiements. Les antennes-relais des BTS alors nécessitaient des puissances assez importantes (jusqu'à 8 watts de façon courante)[réf. nécessaire] et les mobiles également. Cependant, et afin d'éviter les interférences, chaque cercle de couverture ne pouvait pas réutiliser les mêmes fréquences réduisant ainsi le spectre fréquentiel.

En 1987, les choix technologiques concernant l'utilisation des télécommunications mobiles sont fixés par le groupe GSM. Ainsi la transmission numérique, le chiffrement des informations et le multiplexage temporel des canaux radios seront utilisés.

1991, première communication expérimentale faite par le groupe GSM. Le sigle GSM change également de signification pour devenir Global System for Mobile communications. Les spécifications techniques sont améliorées pour pouvoir fonctionner dans la bande des 1 800 MHz.

GSM 850 et 1900

Ils sont présents aux États-Unis et au Canada. Certains pays n'utilisent que la norme GSM 850 (Équateur, Panama…). Le GSM 1900 est également appelé PCS 1900 (Personal Communications Service).

GSM 900 et 1800

On rencontre ces deux types de réseaux en Europe, notamment, en Belgique, Espagne, France.

Le GSM 900 utilise la bande 890-915 MHz pour l'envoi des données et la bande 935-960 MHz pour la réception des informations.

Le GSM 1800 utilise la bande 1710-1 785 MHz pour l'envoi des données et la bande 1805-1 880 MHz pour la réception des informations.

Les appareils qui fonctionnent tant en 900 que 1800 sont appelés GSM dual band ou simplement dual band.

Le GSM 1800 est également appelé DCS 1800 (Digital Communication Systems).

GSM 400

Une antenne relais GSM sur un toit de Paris

L'implantation d'un réseau GSM en 900 MHz avec une bonne couverture est souvent difficile dans beaucoup de pays en développement. Les étendues à couvrir sont énormes, la densité de population très faible par endroit et les moyens financiers pour mettre en place l'infrastructure sont réduits. Le principal problème dans les zones peu peuplées est le nombre élevé de stations de base à installer. Même les pays industrialisés sont confrontés à ce problème de couverture dans les zones rurales.

L'utilisation de fréquences moins élevées augmenterait sensiblement la portée des stations de base. Ainsi en 450 MHz, leur portée serait près du double de ce qu'elle serait en 900 MHz. Ericsson[1] et Nokia[2] travaillent à la mise au point d'une norme GSM fonctionnant en 450 MHz[3] ou en 480 MHz[4].

Dans la bande 450, les fréquences utilisées seraient 450,4 à 457,6 MHz pour les liaisons montantes (GSM vers station de base) et 460,4 à 467,6 MHz pour les liaisons descendantes.

Dans la bande 480, les fréquences seraient 478,8 à 486 MHz en émission et 488,8 à 496 MHz en réception (base vers mobile).

Les pays qui avaient un réseau de téléphonie mobile analogique NMT-450 pourraient réutiliser ces fréquences pour le GSM-400 (450 MHz).

Avec ces fréquences, la couverture pourrait atteindre 120 km. C'est particulièrement bien adapté aux zones côtières, désertiques ou rurales, là où le trafic est faible et le terrain plat.

L'identification des appareils

Carte SIM à l'intérieur d'un téléphone, la batterie étant enlevée.

Les téléphones mobiles contiennent une carte SIM qui permet d'identifier l'utilisateur et parfois de stocker un certain nombre de numéros de téléphone. Chaque appareil est identifié, quelle que soit sa marque, par un numéro IMEI que l'on obtient, en entrant sur le clavier, la séquence : *#06#. Il convient de noter ce numéro et de le signaler à son opérateur, en cas de vol, de façon à procéder à son blocage. Cet identifiant ne doit pas être confondu avec l'IMSI contenu en SIM.

Le code PIN est le mot de passe de la carte SIM, le code PUK est le code de déblocage à utiliser en cas de blocage suite à l'introduction de trois mots de passe erronés.

Cependant, sur un réseau cellulaire, un appareil est identifié via un TMSI (Temporary Mobile Station Identifier). Grâce à ce système de IMSI/TMSI, un téléphone portable ne voit pas son numéro d'appel divulgué sur le réseau, ce qui permet la confidentialité des appels : comme les TMSI changent souvent et sont parfois attribués à plusieurs appareils en même temps, une personne interceptant le trafic a très peu de chance d'associer un numéro de téléphone à un TMSI.

Architecture réseau et protocole

Structure simplifiée d'un réseau GSM (sans GPRS)

Le réseau spécifique pour le GSM s'appelle PLMN (Public Land Mobile Network), chaque opérateur ayant le sien propre. Il est relié au Réseau Téléphonique Commuté Public (RTCP).

Communication entre le téléphone mobile et la station de base

L'AMRT (accès multiple à répartition dans le temps ou en anglais, TDMA pour Time division multiple access) et l'AMRF (accès multiple à répartition en fréquence ou en anglais, FDMA pour Frequency Division Multiple Access) sont utilisées pour permettre à davantage d'utilisateurs d'être connectés sans saturer le réseau.

Caractéristiques de l'interface radio

Le GSM utilise deux bandes de fréquences, l'une pour la voie montante (TX), l'autre pour la voie descendante (RX) plus un TS de signalisation, la puissance du signal est modulée selon la distance entre l'antenne et le GSM considéré, ce qui permet de déterminer dans la pratique la distance entre un utilisateur et l'antenne.

La bande 890-915 MHz est utilisée pour la voie montante, tandis que la bande 935-960 MHz est utilisée pour la voie descendante. Chacune de ces bandes comprend 124 porteuses (canaux) de 200 kHz chacune. La modulation utilisée sur ces porteuses est la GMSK, qui permet d'éviter les chevauchements des porteuses.

Chaque porteuse comporte huit time slots (TS). Ils durent environ 577 μs. Les canaux physiques sont ces slots.

Chaque porteuse a un débit brut de 271 kbit/s, tandis que les canaux physiques ont donc un débit brut de 33,8 kbit/s. Le débit utile est quant à lui de 24,7 kbit/s.

Le plan de fréquence GSM est assez complexe car il faut répartir les longueurs d'ondes utilisées entre les antennes de manière à éviter un effet de mise en résonance qui brouillerait les communications. Donc, la portée des antennes ainsi que la distribution des longueurs est un travail assez délicat afin que les cellules ne se brouillent pas entre elles (une cellule=la surface radiante d'une antenne).
À noter que dans la pratique, un GSM voit toujours 3 antennes en permanence, celle sur laquelle il est actuellement attaché et deux de réserve sur lesquelles il permutera dès que la puissance nécessaire de communication entre son antenne actuelle et l'une des antennes de réserve deviendrait moins forte, la règle étant d'utiliser en permanence l'énergie minimale pour communiquer.

Services

Le réseau GSM permet plusieurs services :

  • la voix ;
  • les données (le WAP, le Fax ou bien comme un modem filaire classique) ;
  • les messages écrits courts ou SMS ainsi que leur successeur, le MMS ou Multimedia Messaging Service ;
  • le Cell Broadcast (diffusion dans les cellules), qui permet d'envoyer le même SMS à tous les abonnés à l'intérieur d'une zone géographique ;
  • les services supplémentaires (renvois d'appels, présentation du numéro, etc.) ;
  • les services à valeur ajoutée comme par exemple les services de localisation (Location Based Services), d'information à la demande (météo, horoscope), de banque (consultation de compte, recharges de compte prépayées).

Le GSM dans le monde

Les réseaux GSM (Global System for Mobile Communications) couvrent 208 pays ou territoires en août 2008. Les États-Unis qui utilisaient une autre norme possèdent maintenant une couverture GSM de presque tout le territoire[5].

En Belgique, il existe trois opérateurs : Base, Mobistar, Proximus. GSM ou plus familièrement G est également l'expression couramment utilisée pour désigner un téléphone portable en Belgique, tant francophone que néerlandophone.

  • Proximus est une entreprise appartenant à Belgacom, l'opérateur historique (Vodafone possédait une participation de 25 %, mais celle-ci a été rachetée par Belgacom en août 2006). Proximus détient le plus grand nombre de clients pour la téléphonie mobile : 4 200 000 en décembre 2004, soit 52 % des parts du marché. Il avait commencé à offrir des services pour le 900 MHz puis pour le 1 800 MHz.
  • Mobistar est une entreprise créée en 1995 par France Télécom avec le groupe belge Telinfo, elle a également commencé à offrir des services pour le 900 MHz avant de proposer aussi le 1 800 MHz.
  • Base, (détenu par Royal KPN), est le dernier opérateur à apparaître sur le marché belge. Il a dès le début proposé le 1 800 MHz mais sans permettre le 900 MHz.

En France, il existe trois opérateurs :

Les trois réseaux proposent un accès aux services 900 MHz et 1 800 MHz, maintenant complétés par la technologie plus récente dite UMTS pour Orange, SFR et Bouygues Telecom.

En Italie, il existe quatre opérateurs :

  • TIM Telecom Italia Mobile,
  • Tre mot signifiant "trois",
  • Vodafone,
  • Wind société fondée en 1997 par les groupes ENEL, France Télécom et Deutsche Telekom, mais à 100 % italienne depuis 2003, troisième opérateur italien (détient environ 19 % du marché).

Tre appartient à la Mobile Media Company du Groupe Hutchison Whampoa de téléphonie mobile œuvrant en Italie, non cotée en bourse, et qui a son siège social de même que son siège d'exploitation à Milan. Tre a été le premier opérateur à fournir en Italie les services de téléphonie mobile au standard UMTS (W-CDMA) ; la compagnie est propriétaire du réseau UMTS, tandis que pour les zones non desservies directement, elle a conclu un accord de roaming avec le réseau GSM/GPRS de TIM. Tre Italia est le premier opérateur italien et européen pour le nombre de clients UMTS/HSDPA/DVB-H.

Une antenne mobile pour GSM, en Suisse

La Suisse compte quatre opérateurs de mobiles :

Il existe encore de nombreux autres pays bien équipés en Europe !

Au Maroc, il existe trois opérateurs :

  • Maroc Telecom, le plus ancien. 11,3 millions d'abonnés GSM.
  • Meditel, entré sur le marché en 2000. 5 millions d'abonnés GSM.
  • Wana, entré sur le marché en 2007. Utilise le CDMA, 1 millions d'abonnés en mobilité restreinte.

En Algérie, il y a trois opérateurs :

  • Mobilis, le plus ancien des trois. Filiale de l'opérateur historique Algérie Télécom (7,3 millions d'abonnés)
  • Djezzy, détenu par l'égyptien Orascom (10 millions d'abonnés)
  • Nedjma, détenu par le groupe Watanyia (4 millions d'abonnés)

En Tunisie, il y a deux opérateurs :

  • Tunisiana : unique opérateur GSM privé, fort de plus 2,7 millions d'abonnés (2006), détenu par le groupe Orascom Telecom.
  • Tunisie Télécom : opérateur historique en Tunisie fort de 3,5 millions d'abonnés GSM (2005).

Au Senegal, il existe deux opérateurs :

  • Orange
  • Tigo

En Mauritanie, il existe deux opérateurs :

  • Mattel, la Mauritano-Tunisienne des Télécommunications ; le premier opérateur privé qui s'est installé dans le pays au mois d'octobre 2000 et qui compte à peu près 400 000 abonnés (un sixième de la population).
  • Mauritel Mobile, un opérateur dont l'État mauritanien détient la moitié ; filiale de Maroc Telecom et qui compte 500 000 abonnés (un cinquième de la population).

Au Niger il existe quatre opérateurs :

  • le premier opérateur privé qui s'est installé est Celtel Niger ;
  • second opérateur : « sahel com » ;
  • troisième opérateur Moov connu sous le nom de Telecel ;
  • enfin en 2008, le réseau Orange s'est installé au Niger.

Le Burkina Faso compte trois opérateurs :

  • Telmob, filiale de l'Office National des Télécommunications (ONATEL), l'opérateur historique.
  • Zain (Celtel Burkina), filiale de Zain, opérateur d'origine koweitienne.
  • Telecel Faso.

Au Mali, il existe deux opérateurs :

La Côte d'Ivoire compte 5 opérateurs :

  • MTN CI : premier opérateur de pays (Ex Telecel CI)
  • Orange CI : second opérateur, première filiale du groupe Orange en Afrique de l'Ouest, offrant la plus large couverture réseau du pays (Ex IVOIRIS)
  • Moov CI : l'opérateur Émirati a su s'imposer dans un secteur déjà concurrentiel. Il perdure aujourd'hui à la 3e place des opérateurs et offre à ses abonnés une communication satellitaire
  • Koz : le dernier arrivé essaie de se trouver tant bien que mal une place dans le paysage GSM du pays.
  • GreenN : C'est actuellement le tout dernier réseau qui vient de s'installer en Cote D'ivoire avec l'option de diminuer le coût de la communication téléphonique en Cote D'ivoire.
  • À noter l'arrivée prévue de 3 autres opérateurs ayant d'ores et déjà acquis une licence auprès des autorités ivoiriennes.

Il existe également des opérateurs virtuels qui n'ont pas d'infrastructure mais qui utilisent en location les réseaux des autres opérateurs (MVNO).

Liste des opérateurs mobiles

D'après les statistiques de la GSM Association, il y aurait en septembre 2008, environ 800 réseaux GSM dans 208 pays ou territoires. Liste des noms des opérateurs mobiles et leur identifiant réseau MCC-MNC (voir IMSI) :

  • (202) Grèce :
202-01 : "COSMOTE"
202-05 : "GR PANAFON"
202-10 : "GR HSTET"
  • (204) Pays-Bas :
204-04 : "NL LIBERTEL"
204-08 : "NL KPN"
204-12 : "NL TELFORT"
204-16 : "Ben NL"
204-20 : "NL DUTCHTONE"
  • (206) Belgique :
206-01 : "BEL PROXIMUS"
206-10 : "B mobistar"
206-20 : "BASE"
  • (208) France :
208-01 : "Orange F"
208-10 : "F SFR"
208-20 : "BOUYGTEL"
  • (213) Andorre :
213-03 : "AND M-AND"
  • (214) Espagne :
214-01 : "E AIRTEL"
214-02 : "MOVISTAR"
214-03 : "E AMENA"
214-07 : "MOVISTAR"
  • (216) Hongrie :
216-01 : "Pannon GSM"
216-30 : "H W900"
216-70 : "VODAFONE"
  • (218) Bosnie-Herzégovine :
218-90 : "BH GSMBIH"
 ?  : "M:Tel"
218-03 : "BA-ERONET"
  • (219) Croatie :
219-01 : "HR CRONET"
219-10 : "HR VIPnet"
  • (220) Serbie :
220-01 : "YU MOBTEL"
  • (222) Italie :
222-01 : "I TIM"
222-10 : "I OMNITEL"
222-88 : "WIND"
222-98 : "I BLU"
  • (226) Roumanie :
226-01 : "CONNEX"
226-10 : "DIALOG GSM"
  • (228) Suisse :
228-01 : "SWISS GSM"
228-02 : "diAx Swiss"
228-03 : "Orange CH"
  • (230) République Tchèque :
230-01 : "CZ PAEGAS"
230-02 : "EuroTel-Cz"
230-03 : "OSKAR"
  • (231) Slovaquie :
231-01 : "SK GLOBTEL"
231-02 : "EUROTEL-SK"
  • (232) Autriche :
232-01 : "A1"
232-03 : "A max"
232-05 : "one"
232-07 : "tele.ring"
  • (234) Royaume-Uni :
234-10 : "BTCELLNET"
234-15 : "UK VODAFONE"
234-30 : "UK ONE 2 ONE"
234-33 : "UK ORANGE"
234-50 : "UK JER"
234-55 : "UK GSY-TEL"
234-58 : "UK MANX"
  • (238) Danemark :
238-01 : "DK TDK-MOBIL"
238-02 : "DK SONOFON"
238-20 : "TELIA DK"
238-30 : "mobilix"
  • (240) Suède :
240-01 : "S TELIA"
240-07 : "S COMVIQ"
240-08 : "S EURO"
240-21 : "MobiSIR"
  • (242) Norvège :
242-01 : "N TELE-MOBIL"
242-02 : "N COM"
  • (244) Finlande :
244-03 : "TELIA"
244-05 : "FI RL"
244-09 : "FI FINNET"
244-91 : "FI SONERA"
  • (246) Lituanie :
246-01 : "OMNITEL-LT"
246-02 : "BITE"
  • (247) Lettonie :
247-01 : "LV LMT"
247-02 : "LV B-COM"
  • (248) Estonie :
248-01 : "EE EMT"
248-02 : "EE RLE"
248-03 : "EE Q GSM"
  • (250) Russie :
250-01 : "RUS MTS"
250-02 : "RUS NWGSM"
250-05 : "SCS RUS"
250-07 : "RUS SMARTS"
250-12 : "Far East RUS"
250-13 : "Kuban-GSM RUS"
250-28 : "EXTEL RUS"
250-39 : "Uratel"
250-44 : "RUS Caucasian"
250-99 : "BEELINE"
  • (255) Ukraine :
255-01 : "UA UMC"
255-02 : "UKR FLASH"
255-03 : "UA-KYIVSTAR"
255-05 : "UA GT-BCS"
  • (259) Moldavie :
259-01 : "VOXTEL"
  • (260) Pologne :
260-01 : "PLUS GSM"
260-02 : "ERA GSM"
260-03 : "IDEA"
  • (262) Allemagne :
262-01 : "T-D1"
262-02 : "D2"
262-03 : "E-Plus"
262-07 : "D Interkom"
262-10 : "DB-Tel.M"
  • (266) Gibraltar :
266-01 : "GIB GIBTEL"
  • (268) Portugal :
268-01 : "P TELECEL"
268-03 : "P OPTIMUS"
268-06 : "P TMN"
  • (270) Luxembourg :
270-01 : "L LUXGSM"
270-77 : "L TANGO"
270-99 : "L VOXMOBILE"
  • (272) Irlande :
272-01 : "IRL EIR"
272-02 : "IRL DIGIFONE"
272-03 : "Meteor"
  • (274) Islande :
274-01 : "IS SIMINN"
274-02 : "IS TAL"
274-03 : "Islandssimi"
  • (276) Albanie :
276-01 : "AL AMC"
  • (278) Malte :
278-01 : "VODAFONE MLA"
278-21 : "go mobile"
  • (280) Chypre :
280-01 : "CYP CYTA"
  • (282) Géorgie :
282-01 : "GEOCELL"
282-02 : "MAGTI-GSM"
282-03 : "GT MOBILE"
  • (283) Arménie :
283-01 : "RA ARMGSM"
  • (284) Bulgarie :
284-01 : "M-TEL GSM BG"
  • (286) Turquie :
286-01 : "TR TURKCELL"
286-02 : "TR TELSIM"
  • (293) Slovénie :
293-41 : "MOBITEL"
  • (294) Macédoine :
294-01 : "MKD MOBI-M"
  • (340) Saint-Pierre-et-Miquelon :
340-01 : "Ameris"
340-20 : "BOUYGTEL"
  • (400) Azerbaïdjan :
400-01 : "AZERCELL"
400-02 : "BAKCELL GSM"
  • (404) Inde :
404-01 : "INA ESSAR"
404-07 : "INA TATA"
404-10 : "INA AIRTEL"
404-11 : "INA ESSAR"
404-12 : "INA ESCOTEL"
404-14 : "INA MODICO"
404-15 : "INA ESSAR"
404-19 : "INA ESCOTEL"
404-20 : "MaxTouch"
404-21 : "INA BPL"
404-27 : "INA BPL-M"
404-30 : "INA COMMAND"
404-41 : "INA RPG"
404-42 : "INA AIRCEL"
404-43 : "INA BPL-T"
404-46 : "INA BPL-K"
404-56 : "INA ESCOTEL"
404-60 : "INA ESSAR"
  • (413) Sri Lanka :
413-02 : "SRI DIALOG"
413-03 : "CELLTEL"
  • (415) Liban :
415-01 : "RL Cellis"
415-03 : "RL LibanCell"
  • (416) Jordanie :
416-01 : "JOR FSTLNK"
416-77 : "MobileCom"
  • (417) Syrie :
417-01 : "SYR01"
417-02 : "SYR02"
417-09 : "SYR MOB"
  • (419) Koweït :
419-02 : "KT MTC"
  • (420) Arabie saoudite :
420-01 : "KSA DMTS-1"
420-07 : "KSA EAE"
  • (422) Sultanat d'Oman :
422-02 : "OMAN MOBILE"
  • (424) Émirats arabes unis :
424-02 : "UAE ETISALAT"
  • (425) Israël :
425-01 : "Orange"
425-05 : "JAWWAL"
  • (426) Bahreïn :
426-01 : "BHR M.PLUS"
  • (427) Qatar :
427-01 : "Q QNET"
  • (434) Ouzbékistan :
434-04 : "UZB DAEWOO"
434-05 : "UZB COSCOM"
  • (437) Kirghizistan :
437-01 : "BITEL KGZ"
  • (452) Vietnam :
452-01 : "VN MOBIF"
  • (454) Hong Kong :
454-00 : "HK Telecom"
454-04 : "ORANGE"
454-06 : "HK SMC"
454-10 : "NEW WORLD"
454-12 : "PEOPLES"
454-16 : "SUNDAY"
454-18 : "PACIFIC LINK"
454-22 : "HK P PLUS"
  • (455) Macao :
455-01 : "MAC CTMGSM"
  • (456) Cambodge :
456-01 : "KHM MT-KHM"
456-02 : "KHM-SAMART"
  • (460) Chine :
460-00 : "China Mobile"
460-01 : "China Unicom"
  • (466) Taiwan :
466-01 : "Far EasTone"
466-02 : "Far EasTone"
466-06 : "TUNTEX"
466-11 : "ROC LDTA DCS"
466-88 : "KG-Online"
466-92 : "Chunghwa"
466-93 : "MoBITai GSM"
466-97 : "TWN GSM 1800"
466-99 : "TransAsia"
  • (470) Bangladesh :
470-01 : "BGD-GP"
470-19 : "BGD-MOBILE"
  • (502) Malaisie :
502-02 : "MY MY-BSB"
502-12 : "MY MAXIS"
502-13 : "TMTOUCH"
502-16 : "DIGI 1800"
502-17 : "TIMECel"
502-19 : "MY CELCOM"
  • (505) Australie :
505-01 : "TELSTRA MNET"
505-02 : "YES OPTUS"
505-03 : "VODAFONE"
505-08 : "ONETEL"
  • (510) Indonésie :
510-01 : "IND SAT-C"
510-10 : "IND TSEL"
510-11 : "EXCELCOMINDO"
  • (515) Philippines :
515-01 : "PH ISLACOM"
515-02 : "PH GLOBE"
515-03 : "PH SMART"
  • (520) Thaïlande :
520-01 : "TH AIS"
520-10 : "TH WCS"
520-18 : "WP-1800"
520-23 : "HELLO 1800"
  • (525) Singapour :
525-01 : "SGP ST-GSM"
525-02 : "ST-GSM1800"
525-03 : "M1-GSM-SGP"
525-05 : "StarHub"
  • (528) Brunei :
528-11 : "BRU-DSTCom"
  • (530) Nouvelle-Zélande :
530-01 : "NZ VODAFONE"
  • (542) Fidji :
542-01 : "FJ VODA"
  • (546) Nouvelle-Calédonie :
546-01 : "NCL MOBILIS"
  • (547) Polynésie :
547-20 : "F VINI"
  • (602) Égypte :
602-01 : "MobiNiL"
602-02 : "Click GSM"
  • (603) Algérie :
603-01 : "Mobilis"
603-02 : "Djezzy"
603-03 : "Nedjma"
  • (604) Maroc :
604-00 : "Meditel"
604-01 : "IAM"
604-02 : "WANA"
  • (605) Tunisie :
605-02 : "TUNTEL"
605-03 : "TUNISIANA"
  • (608) Sénégal :
608-01 : "Orange SN"
608-02 : "Tigo"
  • (610) Mali :
610-01 : "MALITEL"
610-02 : "0RANGE MALI"
  • (611) Guinée :
611-02 : "GN LAGUI"
  • (612) Côte d'Ivoire :
612-01 : "CORA" (cet opérateur n'existe plus mais sa licence est toujours en vigueur[réf. nécessaire])
612-02 : "MOOV-CI"
612-03 : "ORANGE CI"
612-04 : "KOZ"
612-05 : "MTN CI"
612-06 : "GREENN-CI"
  • (613) Burkina Faso :
613-01 : "TELMOB"
613-02 : "Zain Burkina"
613-03 : "Telecel Faso"
  • (614) Niger :
614-01 : "Moov"
614-02 : "celtel Niger"
614-03 : "orange"
614-04 : "sahel com"
  • (615) Togo :
615-01 : "TG-TOGO CELL"
615-03 : "Telecel TG"
  • (616) Benin :
616-01 : "LIBERCOM"
616-02 : "moov Benin"
616-03 : "MTN"
616-04 : "Bel Benin"
  • (617) Île Maurice :
617-01 : "CELLPLUS"
617-10 : "EMTEL"
  • (618) Libéria :
618-01 : "LBR OMEGA"
  • (620) Ghana :
620-01 : "SPACEFON"
  • (622) Tchad :
622-02 : "LIBERTIS"
  • (623) Centrafricaine (République) :
623-02 : "Telecel"
  • (624) Cameroun :
624-01 : "CAM CELLNET"
624-02 : "MOBILIS"
  • (625) Cap-Vert :
625-01 : "CPV MOVEL"
  • (628) Gabonaise (République) :
628-01 : "Libertis"
628-02 : "Telecel"
  • (629) Congo (République du) :
629-10 : "LIBERTIS"
  • (630) Congo (RDC) :
630-01 : "CELLNET"
630-02 : "CELTEL Congo SA"
630-04 : "CELLCO SARL"
630-89 : "OASIS"
  • (633) Seychelles :
633-01 : "SEYCEL"
633-10 : "E AIRTEL"
  • (634) Soudan :
634-01 : "SDN Mobitel"
  • (635) Rwanda :
635-10 : "R-CELL"
  • (636) Éthiopie :
636-01 : "ETH MTN"
  • (640) Tanzanie :
640-01 : "TZ TRITEL"
  • (641) Ouganda :
641-01 : "UG CELTEL"
641-10 : "MTN-UGANDA"
641-11 : "UTL-TELECEL"
  • (642) Burundi :
642-02 : "ANTARIS"
642-82 : "Telecel BDI"
  • (643) Mozambique :
643-01 : "MOZ-mCel"
  • (645) Zambie :
645-02 : "Telecel ZM"
  • (646) Madagascar :
646-01 : "ZAIN" (CELTEL a été racheté par ZAIN en 2008)
646-02 : "ORANGE"
646-04 : "TELMA"
  • (647) Réunion:
647-10 : "SFR Reunion"
  • (648) Zimbabwe :
648-01 : "ZW NET ONE"
648-03 : "TELECEL ZW"
648-04 : "ECONET"
  • (649) Namibie :
649-01 : "NAM MPC"
  • (650) Malawi :
650-01 : "MW CP 900"
  • (651) Lesotho :
651-01 : "LSO VCLCOM"
  • (652) Botswana :
652-02 : "VISTA"
  • (655) Afrique du Sud :
655-01 : "SA VODA"
655-10 : "SA MTN"
  • (734) Venezuela :
734-01 : "INFONET"
  • (886) :
886-92 : "ROC LDGSM"

Réf. [6], Réf. [7].

Références

  1. (en) GSM 450: business-boosting bandwidth, Ericsson, 24 novembre 2005
  2. (en) Nokia and Ericsson support emerging standard for GSM on 450 MHz frequency band, Nokia, 9 avril 1999
  3. (en) GSM on 450 MHz – bringing wireless services to the rural parts of our globe, Citel, 17 novembre 2005
  4. Union Internationale des Télécommunications, Mise en œuvre des capacités des systèmes 3G dans les pays en développement.
  5. (en) http://www.gsmworld.com/roaming/gsminfo/cou_us.shtml
  6. http://mistergsm.free.fr/codes_pays.html Codes d'identification des différents opérateurs mobiles
  7. http://flog81.free.fr/reseaux.php Opérateurs mondiaux de téléphonie mobile et codes des réseaux

Bibliographie

  • Xavier Lagrange, Philippe Godlewski, Sami Tabbane, Réseaux GSM : des principes à la norme, Éditions Hermès Sciences, 2000, (ISBN 2-7462-0153-4)
  • Siegmund M. Redl, Matthias K. Weber, Malcolm W. Oliphant, An Introduction to GSM, Artech House, Mars 1995, (ISBN 978-0890067857)
  • Siegmund M. Redl, Matthias K. Weber, Malcolm W. Oliphant, GSM and Personal Communications Handbook, Artech House, Mai 1998, (ISBN 978-0890069578)

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail de l’Union européenne Portail de l’Union européenne

Ce document provient de « Global System for Mobile Communications ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Global System For Mobile Communications de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Global System for Mobile communications — Cette page concerne la norme GSM, pour l appareil homonyme voir téléphone mobile. Générations et normes de téléphonie mobile 0G PTT MTS IMTS AMTS 0,5G Autotel/PALM ARP 1G NMT AMPS Hicap CDPD Mobitex DataTac TACS …   Wikipédia en Français

  • Global system for mobile communications — Cette page concerne la norme GSM, pour l appareil homonyme voir téléphone mobile. Générations et normes de téléphonie mobile 0G PTT MTS IMTS AMTS 0,5G Autotel/PALM ARP 1G NMT AMPS Hicap CDPD Mobitex DataTac TACS …   Wikipédia en Français

  • Global System for Mobile Communications — (Sistema Global para las Comunicaciones Móviles ), formalmente conocida como Group Special Mobile (GSM, Grupo Especial Móvil) es un estándar mundial para teléfonos móviles digitales. El estándar fue creado por la CEPT y posteriormente… …   Enciclopedia Universal

  • Global System for Mobile Communications — Global System for Mobile Communications,   GSM …   Universal-Lexikon

  • Global System for Mobile Communications — GSM Logo (seit 2000) GSM Logo (bis 2000) Das Global System for Mo …   Deutsch Wikipedia

  • Global System for Mobile Communications — Cet article concerne la norme GSM. Pour l appareil électronique homonyme, voir téléphone mobile. Global System for Mobile Communications (GSM) (historiquement « Groupe spécial mobile »[1]) est une norme numérique de deuxième génération… …   Wikipédia en Français

  • global system for mobile communications — pasaulinė mobiliojo ryšio sistema statusas T sritis informatika apibrėžtis Skaitmeninių metodų ir priemonių visuma mobiliems telefono, fakso, elektroninio pašto bei interneto ryšiams užtikrinti. Veikia 900 (tiksliau 872–960), 1800 (1710–1875) MHz …   Enciklopedinis kompiuterijos žodynas

  • Global System for Mobile Communications — digital cellular communication system used in many countries (based on a variation of TDMA technology), GSM …   English contemporary dictionary

  • Global System for Mobile communications — …   Википедия

  • GLOBAL SYSTEM FOR MOBILE COMMUNICATIONS — (GSM) глобальная система связи с подвижными объектамисистема (и стандарт) цифровой сотовой связи. Используются диапазоны 800 и 1900 МГц …   Словарь электронного бизнеса


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.