Freyming-Merlebach


Freyming-Merlebach

49° 08′ 33″ N 6° 47′ 59″ E / 49.1425, 6.79972222222

Freyming-Merlebach
Église Saint-Maurice
Église Saint-Maurice
Administration
Pays France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Forbach
Canton Freyming-Merlebach (chef-lieu)
Code commune 57240
Code postal 57800
Maire
Mandat en cours
Pierre Lang
2008 - 2014
Intercommunalité Communauté de communes de Freyming-Merlebach
Site web www.freyming-merlebach.fr
Démographie
Population 13 172 hab. (2008)
Densité 1 454 hab./km²
Gentilé Freymingeois(es) ou Merlebachois(es)
Géographie
Coordonnées 49° 08′ 33″ Nord
       6° 47′ 59″ Est
/ 49.1425, 6.79972222222
Altitudes mini. 200 m — maxi. 346 m
Superficie 9,06 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Freyming-Merlebach (Freimengen-Merlenbach en allemand) est une commune française située dans le département de la Moselle. Elle est localisée dans la région naturelle du Warndt et le bassin de vie de la Moselle-est.

Les habitants sont appelés les Freymingeois ou les Merlebachois, ou - plus rarement - les Freyming-Merlebachois.

Sommaire

Géographie

Jumelage

Histoire

L’actuelle ville de Freyming-Merlebach tire son origine de la fusion intervenue en 1971 de deux communes limitrophes, situées dans le Warndt.

De nombreux vestiges de l’époque gallo-romaine ont été trouvés comme des pièces de monnaie à l’effigie des différents empereurs, un temple, un bas relief de Vénus.

Les deux villages, nés à l’aube du XVIIe siècle, ont participé de l’économie de subsistance propre à une région boisée, au sol pauvre et de peuplement ténu. On relève l’existence de verriers à Merlebach (Merlebourg), seigneurie de Faulquemont, vers 1590 puis à Freyming (Freimengen) au moment de sa fondation par Pierre Ernest de Créhange en 1602. En septembre 1602, Freimengen, de la forêt de Mengen et frei qui signifie franc (au sens de libre), obtient son statut de village franc (exemption de taxes sur le sel et le tabac).

Cette terre, souvent livrée au passage des belligérants, n’a pas non plus été épargnée par les fléaux de la guerre : c’est ainsi que le hameau mis à feu et à sang par les suédois en 1637, ne comptait plus que 80 habitants à la fin du « tragique XVIIe siècle ».

Lorsqu’interviennent, après 1815, les premières prospections minières dans la partie orientale du Bassin Houiller, les communautés de Freyming et de Merlebach tirent depuis longtemps une partie non négligeable de leur revenu de l’industrie artisanale : fabrication d’objets en bois, façonnage de tuiles, mouture des grains ; une forge, sise à Sainte-Fontaine, annexe de Freyming, ainsi qu’une quinzaine de clouteries occupent, vers 1844, une centaine de personnes.

Comme les autres communes de l'actuel département de la Moselle, Freyming-Merlebach est annexée à l’Empire allemand de 1871 à 1918. Vers 1905, Freyming-Merlebach est au cœur même de l’activité minière, avec de nouveaux arrivants installés dans des quartiers miniers spécialement conçus pour cette industrie. Après deux générations de paix et de prospérité, la germanisation des esprits est telle que les Mosellans se battent naturellement pour l’Empire allemand en 1914. Beaucoup tombèrent au champ d'honneur sous l’uniforme allemand, sur le Front de l’Est, mais aussi à l’Ouest, en particulier en France et dans les Flandres. Loyaux sujets de l'Empereur, très peu de Mosellans trahirent leur Patrie pour rejoindre les troupes françaises. La victoire française en 1918 fut toutefois bien acceptée par la majorité des habitants de Freyming-Merlebach, heureux de retrouver la paix.

Démographie

Évolution démographique
(Source : Ehess[1] et INSEE[2])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
  305 462 462   660 643    
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
  615 621 590 623 562 540 516 587
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
644 803 2 585 5 332 7 912 7 758 6 920 6 884 9 208
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008  
10 053 9 712 15 605 16 214 15 224 14 461 13 490 13 172  
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Le chiffre pour 2006 correspond à la population légale issue du recensement INSEE. Les chiffres antérieurs à la fusion des deux communes en 1971 correspondent à la population de Freyming

Lieux et monuments

  • La voie romaine se confond avec la frontière franco-allemande.
L’Église Saint-Maurice de Freyming.

Édifices religieux

  • ===L’église SAINT MAURICE===, dans le quartier de Freyming, construite de 1911 à 1913 fut richement décorée par le célèbre Paul Geissler, les vitraux sont de Zettler de Munich, elle ne subit aucune modification depuis sa construction et passe pour un chef-d’œuvre authentique de l’art néo-baroque.

===Ses ORGUES===Elle est dotée de deux orgues, l’orgue de tribune est très réputé et fut construit par Frédéric Haerpfer en 1930, de nombreux concerts y ont lieu. Les plus grands organistes y ont donné des concerts(M.C.ALAIN,O.LATRY,B.LEONARDY,P.GAZINetc) de nombreux CD y ont été enregistré.

  • L’église Notre Dame, dans le quartier de Merlebach, construction terminée en 1915.

Les églises Saint-Maurice et Notre-Dame sont toutes deux de style néobaroque, très fortement inspiré des églises de style baroque que l’on trouve dans le sud de l’Allemagne. Bien qu’ayant de fortes ressemblances, elles sont aisément différenciables de par leurs bulbes en cuivre situés au-dessus du clocher, caractéristiques de par leurs formes à chaque église. .

  • Chapelle de la Sainte-Trinité, dans la cité La Chapelle, construite en 1755 pour abriter la croix de la Sainte-Trinité ; reconstruite en 1949 (elle est le plus vieux monument de la ville).
  • Chapelle du Cimetière, choeur de l'ancienne église paroissiale saint Maurice édifiée début XVIIe siècle ; agrandie et restaurée 1840 ; détruite sauf le choeur vers 1920, alors transformée en chapelle du cimetière.

Édifices civils

  • Le musée historique et militaire : éléments historiques sur la période 1870-1945 du côté français et allemand.
  • Le chevalement du puits cuvelette, symbole du patrimoine minier du bassin houiller que la ville a souhaité conserver.

Lieux-dits et écarts

Sainte Fontaine site archéologique (culte de la déesse Sirona)

Culture

  • Théâtre et animations : la Maison des Cultures et des Frontières (bibliothèque, espace arts plastiques, espace scénique…)
  • Musique et danse : le conservatoire de la ville comprend un auditorium et une salle de danse
  • Orgues : http://www.orgue.fr.nf
  • Musée: historique et militaire de la ville à côté de la mairie
  • Cinéma : un complexe de 10 salles
  • La ville possède également deux collèges : le collège Alain-Fournier (classé Z.E.P) à Freyming et le collège Albert Camus à Merlebach

Vie sportive

  • Football : la ville compte trois clubs, le FC Hochwald Freyming, le FC Freyming et le SO Merlebach, ce dernier ayant longtemps évolué en CFA et même une saison en Ligue 2.
  • Natation : la ville possède un complexe nautique récent pour les grands et les petits : AquaGliss (différents bassins intérieurs et extérieurs, toboggans, sauna…)
  • Tennis : la ville dispose de courts de tennis
  • Boulodrome : la ville compte plusieurs terrains de boules pour les passionnés de la pétanque
  • Musculation et fitness : pour le bien être de chacun des centres de musculation et de fitness sont présents à Freyming-Merlebach
  • Aïkido : (le site de l’Aikido FM)
  • Et de nombreux autres sports : judo, tir, athlétisme, gymnastique, football américain, plongée, cyclisme, échecs, culturisme

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1971 juin 1995 Charles Metzinger PS Député
juin 1995 2014 Pierre Lang UMP Député Maire
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Moments clés pour la ville

  • Le futur Plateau Unique Hospitalier, le « méga hôpital », pourrait ouvrir en 2015 sur les anciens terrains de la mine, derrière la piscine Aquagliss.
  • Le projet de mairie écologique : la ville modernise son hôtel de ville en le reconstruisant selon un projet écologique pour un coût d'environ 4 millions d’euros, financée par les subventions et l’autofinancement.

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Freyming-Merlebach de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Freyming-merlebach — Église Saint Maurice Administration Pays France Région Lorraine …   Wikipédia en Français

  • Freyming-Merlebach — Freyming Merlebach …   Deutsch Wikipedia

  • Freyming-Merlebach — Freyming Merlebach …   Wikipedia Español

  • Freyming-Merlebach — Église Saint Maurice …   Wikipedia

  • Freyming-Merlebach — Original name in latin Freyming Merlebach Name in other language Freyming, Merlebach State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 49.15 latitude 6.78333 altitude 267 Population 14507 Date 2011 11 21 …   Cities with a population over 1000 database

  • Canton De Freyming-Merlebach — Administration Pays France Région Lorraine Département Moselle Arrondissement Forbach Code cantonal 57 41 …   Wikipédia en Français

  • Canton de freyming-merlebach — Administration Pays France Région Lorraine Département Moselle Arrondissement Forbach Code cantonal 57 41 …   Wikipédia en Français

  • Communauté de communes de Freyming-Merlebach — Moselle (Lothringen – Frankreich) Gründungsdatum 3. Dezember 2001 Sitz Freyming Merlebach Präsident Pierre Lang Gemeinden 11 …   Deutsch Wikipedia

  • Canton de Freyming-Merlebach — Administration Pays France Région Lorraine Département Moselle Arrondissement Forbach Code ca …   Wikipédia en Français

  • Communaute de communes de Freyming-Merlebach — Communauté de communes de Freyming Merlebach La Communauté de communes de Freyming Merlebach est une structure intercommunale française, située dans le département de la Moselle et la région Lorraine. Composition La Communauté de communes de… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.