Eugène Déchelette


Eugène Déchelette

Eugène Déchelette (1906-1973), Compagnon de la Libération, était un Résistant et un industriel français.

Sommaire

Biographie

Eugène Déchelette est né le 5 janvier 1906 à Roanne, dans une famille d'industriels du textile implantée de longue date dans la région.

Industriel et prisonnier

Il poursuit des études de droit et de science politique avant de devenir administrateur de la société familiale SA Déchelette-Despierres à Roanne.

Mobilisé comme officier de réserve en 1939 au 216e Régiment d'infanterie de Clermont-Ferrand, il combat en Lorraine, en Belgique et en Hollande. Il est fait prisonnier à Lille et s'évade dans des conditions difficiles. Il refuse la défaite et s'engage aux côtés des Français libres. Il rejoint Londres le 31 juillet 1940.

Français libre

Eugène Déchelette est d'abord membre de l'état-major particulier du général de Gaulle. Il rejoint ensuite l'état-major du BCRA en juin 1941. En août 1941, il est affecté au 2e bureau de l'état-major de Thierry d'Argenlieu dans l'océan Pacifique.

À l'issue de cette dernière mission, il revient à Londres en juin 1943 et réintègre le BCRA. Il se porte volontaire pour une mission en territoire occupé.

Délégué militaire régional

Après un entraînement commando, il est parachuté le 29 janvier 1944 dans la Drôme pour prendre la fonction de délégué militaire régional pour la région R5 (Limoges) sous le pseudonyme de "Ellipse". Il se brise la cheville droite durant le saut. Cette blessure handicape lourdement sa mission au point que le délégué militaire de zone envisage de lui confier une mission plus souple sur la région parisienne. Cette éventualité est rejetée par le BCRA.

Dès son rétablissement partiel, Eugène Déchelette parcourt la région pour établir le contact avec les différents mouvements et groupes de résistants et maquis en formation. Il coordonne les actions, nomme les chefs FFI et attribue les moyens. Il met en place le réseau action R5.

Il est épaulé dans sa mission par Gérard Hennebert (Baron), responsable régional des opérations aériennes, et Georges Héritier (Croc) qui devient son adjoint au printemps 1944. Son ouverture d'esprit et ses talents de diplomate permettent une grande cohésion de la Résistance régionale malgré les tiraillements entre mouvements. Il apporte un appui déterminant aux groupes de combat, notamment après le débarquement, alors que ceux-ci doivent faire face à de redoutables unités de répression nazies (c'est le cas en Creuse et dans le sud de la Haute-Vienne).

Après la Libération de sa région, il intègre la mission Chaban-Delmas chargée de coordonner la réorganisation de l'armée. Il est démobilisé en 1946 avec le grade de lieutenant-colonel honoraire.

Il reprend son activité professionnelle au sein de l'entreprise familiale tout en gérant une exploitation d'élevage. Il meurt le 8 novembre 1973 à Troyes alors qu'il rentre d'un pèlerinage à Colombey-les-Deux-Églises.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Eugène Déchelette de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Forces Françaises De L'intérieur — Forces françaises de l intérieur, (FFI) Période 1944 – 1944 Pays France Allégeance …   Wikipédia en Français

  • Forces Françaises de l'Intérieur — Forces françaises de l intérieur, (FFI) Période 1944 – 1944 Pays France Allégeance …   Wikipédia en Français

  • Forces francaises de l'interieur — Forces françaises de l intérieur Forces françaises de l intérieur, (FFI) Période 1944 – 1944 Pays France Allégeance …   Wikipédia en Français

  • Forces françaises de l'intérieur — Forces françaises de l intérieur, (FFI) Période 1944 – 1944 Pays France Allégeance …   Wikipédia en Français

  • Forces françaises de l’intérieur — Forces françaises de l intérieur Forces françaises de l intérieur, (FFI) Période 1944 – 1944 Pays France Allégeance …   Wikipédia en Français

  • Mission Bergamote — Vue générale de la ville de Bourganeuf avec la tour Zizim dans laquelle seront enfermés plusieurs centaines de résistants Creusois durant l attaque de la Brigade Jesser de juillet 1944 La mission Bergamote[1] était une miss …   Wikipédia en Français

  • Amplepuis — 45° 58′ 24″ N 4° 19′ 52″ E / 45.9733333333, 4.33111111111 …   Wikipédia en Français

  • Délégué militaire régional — Les délégués militaires régionaux (DMR) sont des officiers envoyés ou nommés par les services spéciaux issus de la France libre à partir de septembre 1943 en France métropolitaine. Le Comité français de la libération nationale, siégeant à Alger,… …   Wikipédia en Français

  • List of Companions of the Liberation — Ordre de la Libération commemorative plaque in the Musée de l armée This is a List of the Companions of the Liberation, which consist of people, communities and military units that have been awarded the Ordre de la Libération. Contents …   Wikipedia

  • Compagnon de la Libération — ist der Titel von Personen, Ortschaften und militärischen Einrichtungen, die sich um die Befreiung Frankreichs während des Zweiten Weltkriegs verdient gemacht hatten und denen der durch Charles de Gaulle gestiftete Ordre de la Libération… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.