Composition D'une Équipe De Rugby À XV


Composition D'une Équipe De Rugby À XV

Composition d'une équipe de rugby à XV

Lexique du rugby à XV

Joueurs (avec leurs numeros traditionnels)

Espaces

  • En-but
  • 22 mètres
  • ligne de hors-jeu

Actions de jeu

Décompte des points
Règles

Tous les articles

Une équipe de rugby à XV est composée de quinze joueurs avec des postes bien définis. La distinction entre joueurs prend tout son sens sur une phase statique telle que la mêlée ou la touche.

Compoequirugby.gif

Sommaire

Les avants

Tout d'abord, on distingue les avants : numérotés de 1 à 8, ce sont les joueurs qui constituent la mêlée. Répartis en 3 lignes (pilier, talonneur, pilier puis deuxième ligne, et enfin, troisième ligne), ils occupent une place bien précise dans la mêlée.

Première ligne (1, 2 et 3)

  • Les joueurs numérotés 1 et 3 sont les piliers (gauche et droit). Ils entourent le talonneur et constituent la première ligne. Ils courent certes moins vite que les autres joueurs de l'équipe mais leur rôle n'en est pas moins important : les mêlées sont bien plus techniques qu'il n'y paraît, ce n'est pas qu'une vulgaire épreuve de force pour savoir quel pack pousse le plus fort ! Le talonneur est également aujourd'hui celui qui remet généralement le ballon en jeu lors des touches. Depuis Christian Califano avec le Stade toulousain et l'équipe de France, un pilier moderne (et talonneur aussi) doit aussi savoir participer au jeu en faisant une passe sur un pas ou en prenant un intervalle. Mais le rôle des premières lignes reste en priorité l'étayage des regroupements pour permettre une plus grande fluidité du jeu.


Deuxième ligne (4 et 5)

  • Les deuxième ligne (numéros 4 et 5) sont traditionnellement les plus grands de l'équipe. À l'origine, ils servaient à sauter en touche mais désormais, on utilise leur grande taille pour lever leurs coéquipiers en touche ou réceptionner les coups d'envois, parfois leurs grandes jambes est un atout majeur dans la mêlée par leur poussée importante, le 2e ligne se doit d'être un des plus combattif de l'équipe, de par sa fonction de placage et de soutien, il est souvent utilisé comme un bélier et se positionne vite sur le terrain.

Les 5 de devants représentent la puissance de combat de l'équipe, par leur capacité à la récupération des ballons et par leur courage défensif. Certains sortent du lot par leur capacité à anticiper les actions et donc à être souvent "bien placés".

Quelques étoiles : Fabien Pelous(FRA), Colin Meads(NZ), John Eales(AUS), Martin Johnson(ANG), Frik Du Preez(AFS), Paul O'Connell(IRL), Daniel Vickerman(AUS), Willie-John McBride(IRL), Malcolm O'Kelly(IRL), Donncha O'Callaghan(IRL), Bakkies Botha(AFS), Chris Jack(NZ), Victor Matfield(AFS), Ali Williams(NZ), Patricio Albacete(ARG), Pascal Pape(FRA)[HARISTOY Antton](FRA).

Troisième ligne (6,7 et 8)

  • Enfin la troisième ligne, deux troisième ligne aile (gauche et droite), appelés en anglais flankers, (numéros 6 et 7) : ces joueurs se doivent d'être à la fois puissants et mobiles pour défendre efficacement sur l'adversaire. Ce sont des morts de faim, toujours sur le porteur du ballon. Ils forment le "deuxième rideau défensif".

Quelques étoiles : Francois Pienaar(AFS), John Jeffrey(ÉCO), Jerry Collins(NZ), Jason White(ÉCO), Jean Prat(FRA), Lewis Moody(ANG), Neil Back(ANG), Michael Jones(NZ), Fergus Slattery(IRL), Finlay Calder(ÉCO), Josh Kronfeld(NZ), Richie McCaw(NZ), Jean-Pierre Rives(FRA), Graham Mourie(NZ), George Smith(AUS), Serge Betsen(FRA), Thierry Dusautoir(FRA), Schalk Burger(AFS).

  • et un troisième ligne centre (numéro 8) : le poste de numéro 8 est le plus souvent tenu par un joueur d'expérience et de grande taille, possédant assez de recul et d'autorité pour orienter le travail de ses équipiers au cours des mêlées. Il existe plusieurs façon de jouer 8 suivant le reste des avants et le jeu que l'on veut produire. En effet, un 5 de devant qui peine à la tâche (récupération de ballons) apprécierait un joueur de plus en "premier rideau défensif". Sinon, le 8 peut se permettre d'anticiper les déplacements adverses et forme ce que l'on appelait le "troisième rideau défensif".

Quelques étoiles : Zinzan Brooke(NZ), Simon Taylor(ÉCO), Wayne Shelford(NZ), Toutai Kefu(AUS), Gary Teichmann(AFS), Lawrence Dallaglio(ANG), Dean Richards(ANG), Mervyn Davies(GAL), Scott Quinnell(GAL), Victor Costello(IRL).

Quelques joueurs peuvent à la fois être brillants comme troisième ligne aile ou centre : Par exemple, Joe van Niekerk(AFS), Finau Maka(TON), Michael Owen(GAL), Martin Corry(ANG), Sergio Parisse(ITA).

Les lignes arrières

Ensuite, viennent les joueurs des lignes arrières :

Demi de mêlée (9)

  • Le demi de mêlée (numéro 9) : comme son nom l'indique, il introduit le ballon dans la mêlée. C'est également lui qui le récupère en sortie de mêlée, à moins que le troisième ligne centre (le numéro 8) ne s'en saisisse pour le lui passer (combinaison dite "89"). Agile et vif, il doit dynamiser le jeu et alimenter le reste de son équipe en ballons. Ainsi, après chaque regroupement, il doit, dans la mesure de sa disponibilité, sortir le ballon pour un coéquipier. C'est généralement lui qui joue rapidement les pénalités pour essayer de mettre l'équipe adverse en défaut. Il s'occupe également de lancer le jeu lors de la prise en touche du ballon par un de ses avants.

Quelques étoiles : Danie Craven(AFS) Joost van der Westhuizen(AFS), Matt Dawson(ANG), Agustín Pichot(ARG), Nick Farr-Jones(AUS), George Gregan(AUS), Gary Armstrong(ÉCO), Jacques Fouroux(FRA), Jérôme Gallion(FRA), Gareth Edwards(GAL), Rob Howley(GAL), Dwayne Peel(GAL), Peter Stringer(IRL), Justin Marshall(NZ), Sid Going(NZ), Fabien Galthié(FRA), Jean-Baptiste Elissalde(FRA), Byron Kelleher(NZ), Pierre Danos(FRA), Richard Astre(FRA), Morgan Parra(FRA).

Demi d'ouverture (10)

  • Le demi d'ouverture (ou ouvreur, numéro 10) : c'est lui qui touche le plus souvent le ballon dans une équipe. En effet, dans la majorité des cas, il reçoit le ballon du demi de mêlée après un regroupement puisqu'il possède une meilleure vision du jeu avec un recul plus important. C'est à lui de décider s'il tape au pied, porte le ballon ou le passe. Ses qualités de jeu au pied sont généralement reconnues mais ce n'est pas toujours lui qui tape les pénalités et transformations dans une équipe. La transmission 9-10 (mêlée-ouverture) est souvent la clé du bon fonctionnement d'une équipe. Ces numéros 9 et 10 forment ce qu'on appelle la charnière.

Trois-quarts centre (12 et 13)

  • Les centres (12 et 13) : Répartis en premier et deuxième centres (en fonction de leur proximité avec l'ouvreur), ils essaient de perforer la défense adverse en combinant technique, rapidité et puissance.
  • Premier centre, deuxième centre / centre gauche, centre droit. Faut-il distinguer entre un premier centre et un second centre ou entre un centre gauche et un centre droit ? Dans l'opposition premier centre /deuxième centre, le premier centre (12) joue toujours derrière l'ouvreur (10), que l'attaque parte à gauche ou à droit. Le second centre joue (13) alors derrière lui. Théoriquement, le premier centre est plus puissant que le second centre, qui est alors plus mobile. L'appellation anglaise inside center et outside center rend cette idée. Dans l'opposition centre gauche / centre droit, le centre gauche est placé toujours plus à gauche que son homologue du centre droit (et vice-versa). En conséquence, lorsque l'attaque part sur la droite, il est en position de premier centre (premier attaquant derrière l'ouvreur), puisque le centre droit est encore plus à droite que lui(deuxième centre donc). Et vice-versa lorsque l'attaque part à gauche. Deux centres présentant les mêmes caractéristiques physiques (puissance, vitesse, etc.) joueront indifféremment premier et deuxième centres selon que l'attaque part de "leur" côté. En revanche, une importante différence physique conduira à différencier plus clairement entre un premier centre jouant systématiquement derrière l'ouvreur et un deuxième centre plus éloigné vers l'ailier. Cela dit, ce qui différencie plus souvent un premier centre d'un second centre est l'aptitude à jouer au pied. Un premier centre possédant un bon jeu au pied peut alors évoluer en second ouvreur, empoisonnant alors la troisième-ligne adverse qui ne sait plus quel joueur chasser lors des phases d'ouverture du jeu.
  • Origine du terme. L'appellation de "trois-quart" prête souvent à confusion chez les néophytes qui s'attendent à compter trois joueurs parmi les "trois-quart". Elle renvoie en fait à l'histoire du rugby. En phase défensive, le terrain à couvrir était divisé en quatre quarts. Le premier quart est couvert par les avants : avec huit joueurs engagés dans ce secteur (plus les huit joueurs adverses), c'est le quart de terrain qui voit les plus intenses engagements physiques. Le second quart est couvert par deux joueurs de plus petit gabarit, placés derrière les avants : les demis (mêlée et ouverture). D'où leur nom de "demis". Le quatrième quart est couvert par un seul joueur : l'arrière. L'arrière est rarement sollicité sur un plan strictement physique (il est théoriquement le joueur le moins exposé de son équipe, sauf lorsqu'il doit récupérer une chandelle) mais il a la responsabilité du plus grand secteur (d'où sa mobilité). Sa solitude relative dans la couverture de ce quart de terrain est à l'origine de son nom anglais d'arrière "plein" (full back). Entre le deuxième et le quatrième quart s'étend donc le troisième quart, couvert par quatre joueurs très mobiles : les trois-quarts.


Quelques étoiles : Jo Maso(FRA),Brian O'Driscoll(IRL), Danie Gerber(AFS), Frank Bunce(NZ), Jeremy Guscott(ANG), Stirling Mortlock(AUS), Will Greenwood(ANG), Mike Gibson(IRL), Scott Gibbs(GAL), Tana Umaga(NZ), Tim Horan(AUS), Philippe Sella(FRA), Yannick Jauzion(FRA), Didier Codorniou(FRA), Jean de Villiers(AFS), Matt Giteau(AUS), Mike Catt(ANG). André Boniface et Guy Boniface (FRA).

Trois-quarts aile ou ailiers (11 et 14)

  • Les ailiers gauche (11) et droit (14) : d'un gabarit souvent plus petit, ils sont en bout de ligne d'attaque. Leur vitesse doit leur permettre de s'infiltrer dans l'espace non occupé pour aller marquer un essai. Ce sont des finisseurs, les meilleurs marqueurs d'essai. Ils doivent être de bons défenseurs, plaqueurs. Ils peuvent aller sur l'autre côté augmenter le nombre d'attaquants.

Leur poste a évolué, voici des exemples notables : Austin Healey, Breyton Paulse, Shane Williams et James Simpson-Daniel.

Arrière (15)

  • L'arrière (15) : Dernier rempart avant la ligne d'en-but, il occupe un poste très important car il doit allier des capacités de défenseur à celles d'attaquant. Il reste souvent en retrait pour réceptionner les ballons frappés au pied par l'équipe adverse mais il peut apporter sa contribution à l'offensive de son équipe en amenant le surnombre : on dit alors qu'il "s'intercale".

A noter

Pourquoi "demi" (de mêlée, d'ouverture) et "trois-quart" (aile, centre) ? Parce qu'à l'origine les noms des postes correspondaient à quatre quarts de terrain. Les avants constituaient le premier "quart", les "demi" constituaient le second, puis les "trois-quart", et l'arrière, (quatrième quart, ou "quart arrière", cf. quarterback).

Les résultats d'une équipe dépendent souvent des performances des joueurs qui en composent l'épine dorsale (on parle de postes clés ou de colonne vertébrale), c’est-à-dire l'axe central 2-8-9-10-15.

On observe souvent que l'anticipation des évènements est une qualité remarquable des bons joueurs de rugby (aussi bien à un niveau individuel, comme les interceptions, que collectif comme les placements défensifs), ce qui fait que ce sport est tout le contraire d'un sport de brutes : Les fortes contraintes physiques engendrées par les contacts, puis l'anticipation individuelle issue d'une profonde réflexion, mène à une magnifique symbiose entre le corps et l'esprit ; l'ensemble des joueurs fait alors émerger un sport de "gentleman" : le rugby.

Liens internes

  • Catégorie:Pilier (rugby à XV)
  • Catégorie:Talonneur (rugby à XV)
  • Catégorie:Deuxième ligne (rugby à XV)
  • Catégorie:Troisième ligne aile (rugby à XV)
  • Catégorie:Numéro 8 (rugby à XV)
  • Catégorie:Demi de mêlée (rugby à XV)
  • Catégorie:Demi d'ouverture (rugby à XV)
  • Catégorie:Centre (rugby à XV)
  • Catégorie:Ailier (rugby à XV)
  • Catégorie:Arrière (rugby à XV)


Liens externes

Légende

  • Portail du rugby à XV Portail du rugby à XV
Ce document provient de « Composition d%27une %C3%A9quipe de rugby %C3%A0 XV ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Composition D'une Équipe De Rugby À XV de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Composition d'une equipe de rugby a XV — Composition d une équipe de rugby à XV Lexique du rugby à XV Joueurs (avec leurs numeros traditionnels) Piliers (1 et 3) Talonneur (2) Deuxièmes lignes (4 et 5) Troisième ligne aile (6 et 7) Troisième ligne centre (8) Demi de mêlée (9) Demi d… …   Wikipédia en Français

  • Composition d'une équipe de rugby à xv — Lexique du rugby à XV Joueurs (avec leurs numeros traditionnels) Piliers (1 et 3) Talonneur (2) Deuxièmes lignes (4 et 5) Troisième ligne aile (6 et 7) Troisième ligne centre (8) Demi de mêlée (9) Demi d ouverture (10) Centres (12 et 13) Ailiers… …   Wikipédia en Français

  • Composition d'une équipe de rugby à XV — Lexique du rugby à XV Joueurs (avec leurs numeros traditionnels) Piliers (1 et 3) Talonneur (2) Deuxièmes lignes (4 et 5) Troisième ligne aile (6 et 7) Troisième ligne centre (8) Demi de mêlé …   Wikipédia en Français

  • Composition d'une équipe de rugby à XIII — Une équipe de rugby à XIII est composée de treize joueurs ayant des postes bien définis. Six d entre eux sont les avants, répartis en trois lignes : deux piliers et un talonneur en première ligne, deux deuxième ligne et un troisième ligne.… …   Wikipédia en Français

  • Composition d'une équipe de hurling et de football gaélique — La composition des équipes est la même dans les différents sports gaéliques que sont le hurling et le football gaélique. Elle ne diffère que très peu pour le camogie. Comme pour le rugby à XV ou le baseball et contrairement au football, ces… …   Wikipédia en Français

  • Équipe de rugby — Rugby Pour les articles homonymes, voir Rugby (homonymie). Vue générale d un match de rugby à XV au stade de France …   Wikipédia en Français

  • Rugby a XV — Rugby à XV Pour les articles homonymes, voir Rugby (homonymie) et XV. Rugby à XV Rugby …   Wikipédia en Français

  • Rugby union — Rugby à XV Pour les articles homonymes, voir Rugby (homonymie) et XV. Rugby à XV Rugby …   Wikipédia en Français

  • Rugby à 15 — Rugby à XV Pour les articles homonymes, voir Rugby (homonymie) et XV. Rugby à XV Rugby …   Wikipédia en Français

  • Rugby à quinze — Rugby à XV Pour les articles homonymes, voir Rugby (homonymie) et XV. Rugby à XV Rugby …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.