Comite de vigilance des intellectuels antifascistes


Comite de vigilance des intellectuels antifascistes

Comité de vigilance des intellectuels antifascistes

Le Comité de vigilance des intellectuels antifascistes, ou Comité de vigilance, encore connu sous son sigle CVIA, était une organisation politique française avant la Seconde Guerre mondiale, fondée en 1934.

Comme son nom l'indique, le Comité de vigilance des intellectuels antifascistes (CVIA) regroupait des intellectuels français de gauche décidés à s'opposer à la montée du fascisme en France comme en Europe.

Sommaire

Historique du CVIA

Le CVIA a été fondé en mars 1934 en réaction aux violences anti-parlementaires du 6 février 1934. l'initiative en revient à Pierre Gérôme (pseudonyme de François Walter, auditeur à la Cour des comptes) qui avait d'abord contacté la CGT (André Delmas et Georges Lapierre, dirigeants du Syndicat national des instituteurs (SNI)).

Le CVIA sera créé sous le patronage de trois personnalités emblématiques de la diversité de la gauche :

Le texte fondateur du CVIA est le manifeste « Aux travailleurs » (5 mars 1934). Son succès sera remarquable, recueillant en quelques semaines 2 300 adhésions et, à la fin 1934, plus de 6000 signataires (professeurs et instituteurs, écrivains, journalistes).

Rassemblant en mars 1934 les trois grandes familles de la gauche, le CVIA apparaît comme un précurseur du Front populaire.

Le CVIA se déchirera dès 1936, prouvant la difficulté à conjuguer à gauche l'antifascisme et le pacifisme. Les partisans de la fermeté face à Hitler, même au prix d'une guerre, quittent le CVIA en deux temps :

  • Au congrès de juin 1936 un minorité menée par Paul Langevin quitte la direction du CVIA.
  • Après la crise de Munich (novembre 1938), la tendance pacifiste réaliste (Paul Rivet et Pierre Gérôme) quitte à son tour le CVIA.

Ne restent donc plus que les pacifistes extrêmes (Alexandre, Léon Emery). A l'extrême, certains anciens membres du CVIA se retrouveront dans la collaboration « républicaine » avec l'Allemagne (collaborer pour obtenir en échange la paix et le rétablissement de la République) au sein de la Ligue de la pensée française.

Malgré ces errements, le CVIA restera un grand moment de l'histoire de la gauche et de l'antifascisme :

Le CVIA éditait le bulletin Vigilance.

Personnalités membres du CVIA

Groupe dirigeant fondateur

  • Pierre Gérôme (pseudonyme de François Walter, auditeur à la Cour des comptes)
  • Paul Rivet (ethnologue socialiste)
  • Alain (philosophe et écrivain, radical)
  • Paul Langevin (physicien, communiste)
  • André Delmas (SNI, CGT)
  • Georges Lapierre (SNI, CGT)

Autres membres

Sources Internet

Sources imprimées

  • Nicole Racine-Furlaud, « Pacifistes et antifascistes. Le Comité de vigilance des intellectuels antifascistes », in Des années trente. Groupes et ruptures, textes réunis par Anne Roche et Christian Tarting, Paris, Éditions du CNRS, 1985.
  • Nicole Racine, « Le Comité de vigilance des intellectuels antifascistes » in Dictionnaire historique de la vie politique française, sous la direction de Jean-François Sirinelli, PUF, 1995.
Ce document provient de « Comit%C3%A9 de vigilance des intellectuels antifascistes ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Comite de vigilance des intellectuels antifascistes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Comité De Vigilance Des Intellectuels Antifascistes — Le Comité de vigilance des intellectuels antifascistes, ou Comité de vigilance, encore connu sous son sigle CVIA, était une organisation politique française avant la Seconde Guerre mondiale, fondée en 1934. Comme son nom l indique, le Comité de… …   Wikipédia en Français

  • Comité de vigilance des intellectuels antifascistes — Le Comité de vigilance des intellectuels antifascistes, ou Comité de vigilance, encore connu sous son sigle CVIA, était une organisation politique française avant la Seconde Guerre mondiale, fondée en 1934. Comme son nom l indique, le Comité de… …   Wikipédia en Français

  • Comité de vigilance des intellectuels antifascistes — The Watchfulness Committee of Antifascist Intellectuals (Comité de vigilance des intellectuels antifascistes, CVIA) was a French political organization created in March 1934, in the wake of the February 6, 1934 riots organized by far right… …   Wikipedia

  • Comité de vigilance des intellectuels anti-fascistes — Comité de vigilance des intellectuels antifascistes Le Comité de vigilance des intellectuels antifascistes, ou Comité de vigilance, encore connu sous son sigle CVIA, était une organisation politique française avant la Seconde Guerre mondiale,… …   Wikipédia en Français

  • Comité de vigilance — des intellectuels antifascistes Le Comité de vigilance des intellectuels antifascistes, ou Comité de vigilance, encore connu sous son sigle CVIA, était une organisation politique française avant la Seconde Guerre mondiale, fondée en 1934. Comme… …   Wikipédia en Français

  • Comite de vigilance face aux usages publics de l’histoire — Comité de vigilance face aux usages publics de l histoire Le Comité de vigilance face aux usages publics de l histoire (aussi abrégé CVUH) est une association fondée en France en 2005. Créé à l initiative de trois historiens, Gérard Noiriel (qui… …   Wikipédia en Français

  • Comité De Vigilance Face Aux Usages Publics De L’histoire — Comité de vigilance face aux usages publics de l histoire Le Comité de vigilance face aux usages publics de l histoire (aussi abrégé CVUH) est une association fondée en France en 2005. Créé à l initiative de trois historiens, Gérard Noiriel (qui… …   Wikipédia en Français

  • Comité de vigilance face aux usages publics de l’Histoire — Comité de vigilance face aux usages publics de l histoire Le Comité de vigilance face aux usages publics de l histoire (aussi abrégé CVUH) est une association fondée en France en 2005. Créé à l initiative de trois historiens, Gérard Noiriel (qui… …   Wikipédia en Français

  • Comité de vigilance face aux usages publics de l’histoire — Comité de vigilance face aux usages publics de l histoire Le Comité de vigilance face aux usages publics de l histoire (aussi abrégé CVUH) est une association fondée en France en 2005. Créé à l initiative de trois historiens, Gérard Noiriel (qui… …   Wikipédia en Français

  • Comité de vigilance sur les usages de l'histoire — Comité de vigilance face aux usages publics de l histoire Le Comité de vigilance face aux usages publics de l histoire (aussi abrégé CVUH) est une association fondée en France en 2005. Créé à l initiative de trois historiens, Gérard Noiriel (qui… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.