Groupe Du Musée De L'Homme


Groupe Du Musée De L'Homme

Groupe du musée de l'Homme

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Groupe.

Le Groupe du musée de l'Homme est un des premiers mouvements de la Résistance française à l'occupation nazie, lors de la Seconde Guerre mondiale 1939-1944.

Sommaire

Histoire

Paul Rivet est de longue date un acteur important de la lutte contre le fascisme. Il est président du Comité de vigilance des intellectuels anti-fascistes depuis sa création le 5 mars 1934. Au moment de l'entrée des troupes allemandes dans Paris en juin 1940, il placarde le poème de Rudyard Kipling, If, à l'entrée du musée de l'Homme. Il adresse une lettre ouverte à Pétain, où il lance : « Monsieur le Maréchal, le pays n'est pas avec vous, la France n'est plus avec vous ».

Dès juillet-août 1940, le réseau dit du Musée de l'Homme se forme autour de Boris Vildé, jeune ethnologue d'origine russe – dont l'épouse, Irène Lot, exerce à la Bibliothèque nationale – et qui dirige le réseau avec Paul Hauet, d'Anatole Lewitzky, chef du département de technologie comparée, et d'Yvonne Oddon.

Ils sont rejoints par l'ethnologue Germaine Tillon et sa mère Émilie Tillion ; Agnès Humbert du musée des Arts et Traditions populaires ; Georges Freidman, sociologue installé en zone libre ; Denise Allègre, autre bibliothécaire du musée de l'Homme ; Paul Decrombecque, bibliothécaire à l'université de Paris ; Armand Boutillier du Rétail, conservateur au centre de documentation rattaché à la Bibliothèque nationale ; José Meyer, bibliothécaire à l'ambassade américaine ; Raymond Burgard, René Iché, Claude Aveline, Marcel Abraham, Jean Cassou, René-Yves Creston.

Pour ne pas attirer l'attention des Allemands et des services de police français lors de leurs réunions, ils se constituent en une « société littéraire », Les amis d'Alain-Fournier et utilisent les service de la bibliothèque où Yvonne Oddon reçoit lettres et appels téléphoniques pour le réseau et fixe les rendez-vous pour Maurice, le nom de code de Vildé, et pour Chazalle, celui de Lewitzky.

Le réseau transmet des renseignements militaires et politiques à Londres, organise des filières d'évasion vers l'Espagne de prisonniers français et anglais ou d'aviateurs abattus. Il crée surtout un journal clandestin simplement intitulé Résistance. Le choix du titre est discuté au cours d'une conversation à la bibliothèque, entre Yvonne Oddon et Boris Vildé : Yvonne Oddon, issue d'une famille protestante, propose « Résister ! », en référence au mot gravé dans leur cachot de la tour de Constance par les huguenotes d'Aigues-Mortes ; Boris Vildé choisit « Résistance ». Entre décembre 1940 et mars 1941, cinq numéros sont distribués.

Le Réseau du Musée de l'Homme paye un lourd tribut pour son action clandestine. En janvier 1941, Léon-Maurice Nordmann est arrêté alors qu'il distribuait Résistance. Le 10 février, c'est au tour d'Anatole Lewitzky et d'Yvonne Oddon d'être arrêtés ; puis quelques semaines plus tard d'Agnès Humbert et Boris Vildé. Germaine Tillon lui succède à la tête du réseau, mais elle est à son tour arrêtée en 1942 puis déportée l'année suivante à Ravensbrück. Les membres du réseau sont traduits devant une cour militaire le 17 février et condamnés à mort. Le 23 février 1942, au Mont Valérien, Anatole Lewitzky, Boris Vildé et cinq autres membres du réseau sont exécutés. Yvonne Oddon voit sa peine est commuée en déportation dont elle ne revient que le 22 avril 1945.

Membres

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • AERI, La Résistance en Ile-de France, DVD-Rom, 2004 (fiches Jean Cassou, René Iché, Germaine Tillion).
  • Julien Blanc, Du côté du musée de l'Homme. Les débuts de la Résistance en zone occupée (1940-1941), Lyon, thèse de l'université Lumière-Lyon II soutenue le 10 décembre 2008.
  • Martin Blumenson, Le Réseau du Musée de l'Homme, Paris, Éditions Le Seuil, 1979.
  • Anne Hogenhuis, Des savants dans la Résistance, Boris Vildé et le réseau du Musée de l'Homme, Éditions du CNRS, 2009.
  • Agnès Humbert, Notre guerre. Souvenirs de guerre, Paris, Tallandier, 2004.
  • Martine Poulain, Livres pillés, lectures surveillées. Les bibliothèques françaises sous l'Occupation, Paris, Gallimard, 2008.
  • Réseau Houet-Vildé, Rapport sur mon activité de résistance, 1940-1941, Archives Gabriel Henriot, École de bibliothécaires documentalistes, Institut catholique, Paris.

Liens externes

  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail de la Résistance française Portail de la Résistance française
Ce document provient de « Groupe du mus%C3%A9e de l%27Homme ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Groupe Du Musée De L'Homme de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Groupe du musee de l'Homme — Groupe du musée de l Homme Pour les articles homonymes, voir Groupe. Le Groupe du musée de l Homme est un des premiers mouvements de la Résistance française à l occupation nazie, lors de la Seconde Guerre mondiale 1939 1944. Sommaire 1 Histoire …   Wikipédia en Français

  • Groupe du musée de l'homme — Pour les articles homonymes, voir Groupe. Le Groupe du musée de l Homme est un des premiers mouvements de la Résistance française à l occupation nazie, lors de la Seconde Guerre mondiale 1939 1944. Sommaire 1 Histoire …   Wikipédia en Français

  • Groupe du musée de l'Homme — Pour les articles homonymes, voir Réseau. Le Réseau du musée de l Homme est un des premiers mouvements de la Résistance française à l occupation nazie, lors de la Seconde Guerre mondiale. Sommaire 1 Histoire 2 Membres …   Wikipédia en Français

  • Groupe du musée de l'Homme — The Groupe du musée de l Homme (French: group of the museum of man) was a movement in the French resistance to the Nazi occupation during the Second World War.In 1940 after the Appeal of 18 June of General Charles de Gaulle, a resistance group… …   Wikipedia

  • Musee de l'Homme — Musée de l Homme Musée de l Homme Devise inscrite au fronton du musée de l Homme. Dans ces murs voués aux merveilles J accueille et garde les ouvrages De la main prodigieuse de l …   Wikipédia en Français

  • Musée De L'Homme — Devise inscrite au fronton du musée de l Homme. Dans ces murs voués aux merveilles J accueille et garde les ouvrages De la main prodigieuse de l …   Wikipédia en Français

  • Musée de l'homme — Devise inscrite au fronton du musée de l Homme. Dans ces murs voués aux merveilles J accueille et garde les ouvrages De la main prodigieuse de l …   Wikipédia en Français

  • Musée de l’Homme — Musée de l Homme Musée de l Homme Devise inscrite au fronton du musée de l Homme. Dans ces murs voués aux merveilles J accueille et garde les ouvrages De la main prodigieuse de l …   Wikipédia en Français

  • Musée de l'Homme — Devise inscrite au fronton du musée de l Homme. Dans ces murs voués aux merveilles J accueille et garde les ouvrages De la main prodigieuse de l artiste Égale et rivale de sa pensée. L une n est rien sans l autre …   Wikipédia en Français

  • Groupe — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Groupe », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.