Aviso


Aviso
L'aviso Commandant Birot se présente pour un ravitaillement à la mer (RAM)

L'aviso est à l'origine un navire de guerre, de faible tonnage (brick, cotre, goélette) et rapide, qui servait de liaison pour le commandement ou à assurer les communications entre les divers bâtiments et la terre. C'est l'abréviation de l'expression espagnole barca de aviso. En français, il existe les termes bâtiment d'avis ou navire d'avis, mais ils ne sont pas utilisés de nos jours.

Avec la disparition de la marine à voile et avant l'usage généralisé de la radio, le terme est resté pour désigner un bâtiment rapide de taille moyenne (celle d'un torpilleur par exemple) utilisé pour ces mêmes fonctions de communications entre escadres ou avec la terre. Puis il a été utilisé dans la Marine nationale française pour désigner un bâtiment stationnaire outre-mer : les avisos coloniaux, puis les avisos escorteurs.

Le terme aviso désigne aujourd'hui, une classe de petite corvette à vocation généraliste anti-sous-marine et anti-navires. La classification OTAN est celle d'une frégate (FF ou FFG et numéro de coque précédé d'un F). Le terme tombe aujourd'hui en désuétude.

Les avisos de la Marine nationale française

La Marine nationale française a mis en service plusieurs classes d'avisos : Les 9 avisos coloniaux de la classe Bougainville de 1932 à 1958, les 21 avisos dragueurs classe Elan de 1938 à 1963 (avec un pont continu ou une teugue), Les 9 avisos escorteurs de la 1962 à 1996 et les 17 aviso type "A69" de la classe d'Estienne d'Orves de 1976 à 2012, date à laquelle les 9 encore en service seront déclassés "aviso" et reclassés "patrouilleur hauturier".

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aviso de Wikipédia en français (auteurs)