Terra Australis


Terra Australis
Terra Australis sur la carte d'Oronce Finé, 1531.
Globe terrestre de Jacques de Vau de Claye représentant une "Terre australle" (1583)

Terra Australis (aussi : Terra Australis Incognita latin pour « la terre australe inconnue ») était un continent imaginaire, apparaissant sur les cartes européennes entre le XVe siècle et le XVIIIe siècle.

Terra Australis a été introduite par Aristote. L'idée d'Aristote a été développée plus tard par Ptolémée, un cartographe grec du premier siècle, qui pensait que l'océan Indien était ceint par des terres méridionales.

À la Renaissance, quand Ptolémée ne fut plus la seule source d'information pour les cartographes européens, la terra australis commençait à apparaître sur les cartes marines et portulans. Bien que des voyages d'exploration aient parfois réduit le secteur où le continent aurait pu être trouvé, les cartographes continuèrent à le dessiner sur leurs cartes et les scientifiques plaidaient pour son existence, en affirmant par exemple qu'il devrait y avoir de grandes masses continentales dans le sud comme contrepoids aux grandes masses continentales connues dans l'hémisphère nord. Souvent cette terre était représentée comme un continent autour du pôle Sud, mais beaucoup plus grand que l'Antarctique tel que l'on le connaît aujourd'hui, débordant loin au nord et plus particulièrement dans le Pacifique.

Les cartographes, de la célèbre École de cartographie de Dieppe, représentèrent, grâce aux informations données par les navigateurs portugais, dès le milieu du XVIesiècle, une Terra Australis sous le nom de La Grande Jave. Cette "Grande Jave" reprenait les contours de l'Australie.

En 1515, le cartographe et géographe allemand Johann Schöner réalisa une mappemonde montrant un continent au sud du détroit de Magellan qu'il nomme "Brasilia inferior". Cette grande terre reprend les contours de l'Australie, mais placée près de l'espace géographique de l'Antarctique. Il reprend ce travail qu'il approfondit dans une nouvelle mappemonde en 1520. Cette Terra Australis est située de part et d'autre du détroit de Magellan. Cet emplacement géographique correspondrait plus à celui du continent Antarctique, mais les contours rappellent ceux du continent australien, tout comme la végétation (arbres) dessinée sur cette terre. Reste à comprendre comment Johann Schöner et les autres géographes européens de ce début du XVIesiècle ont-ils connaissance de l'existence de cette Terra australis ? Selon les hypothèses de Gavin Menzies, une flotte chinoise importante, commandée par Zheng He, aurait abordée les côtes australiennes au début du XVesiècle. Cette hypothèse de la circumnavigation chinoise serait à la base des connaissances géographiques transmises par les Chinois eux-mêmes. La circumnavigation planétaire était émise par les Chinois dès le XIIIesiècle et connue des voyageurs et commerçants arabes et européens, tel que Marco Polo ou Jean de Mandeville.

En 1570, Abraham ortelius réalisa une mappemonde représentant une Terra australis aux contours reprenant ceux de l'Antarctique et ceux de l'Australie.

En 1583, Jacques de Vau de Claye réalisa un globe terrestre représentant une "Terre Australle" alliant à la fois l'Australie avec l'Antarctique.

En 1587, la "Terra Australis" est le vaste continent suggéré en bas du planisphère dessiné par Rumold Mercator d'après une carte de son père Gerardus Mercator. Les limites géographiques de cette immense continent reprend celles de l'Antarctique liées à celles de l'Australie.

En 1605, le navigateur portugais Pedro Fernández de Quirós organisa une expédition au départ du Pérou pour prendre possession de la Terra australis au nom de la couronne espagnole. Il pensait avoir trouvé le continent en accostant sur une île qu'il baptisa « Austrialia del Espiritu Santo ». Au milieu du XVIIe siècle, la Nouvelle-Zélande, premièrement observée par un Européen (Abel Tasman) en 1642, était considérée comme faisant partie de ce continent, tout comme l'Australie.

En 1627, Johannes Kepler réalise une mappemonde dans son ouvrage "Tabulae Rudolphinae". Une "Terra australis incognita" reliant l'Antarctique et l'Australie apparait dans l'hémisphère sud.

Représentation d'une "Terra Australis" sur la mappemonde de Johann Schöner de 1520
Abraham Ortelius montre sur cette carte le lien entre la Terre Australe et l'Amérique du Sud, ainsi que des terres autour du pôle Nord, 1570.
Terra Australis est le vaste continent suggéré en bas de ce planisphère dessiné par Rumold Mercator d'après une carte de son père Gerardus Mercator, 1587.
Représentation de la "Terra australis" par Johannes Kepler en 1627

L'idée de la Terra Australis fut finalement corrigée par Matthew Flinders et James Cook à la fin du XVIIIe siècle. Cook fit en effet le tour de la Nouvelle-Zélande, montrant qu'elle ne pouvait pas faire partie d'un continent. Dans son second voyage, il fit le tour de la Terre à de très hautes latitudes Sud, traversant parfois même le cercle polaire, montrant ainsi que s'il y avait la possibilité d'un tel continent méridional, celui-ci devait être situé dans les régions polaires et qu'il ne pouvait y avoir d'extension dans les régions au climat tempéré, comme cela avait été imaginé précédemment.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Terra Australis de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Terra Australis — is the large continent on the bottom of this 1570 map. Type Hypothetical continent Terra Australis, Terra Australis Ignota or Terra Australis Incognita (Latin for the unknown land of the S …   Wikipedia

  • Terra australis — sur la carte d Oronce Finé, 1531 …   Wikipédia en Français

  • Terra Australis — Saltar a navegación, búsqueda Mapamundi de Oroncio Fineo (1536). La Terra Australis es el gran continente que figura en la parte meridional. Terra Australis (de forma completa en latín Terra Australis Incognita, [la] Tierra Desconocida del Sur )… …   Wikipedia Español

  • TERRA Australis — la terre Australe, pars est amplissima orbis versus Austrum extensa, sed etiamnum pro maiori parte incognita, congnita, et vix lustrata quibusdam in locis versus oram littoralem; ita ut de ea pauca admodum dici possint. Eius partes hactenus… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Terra Australis — Hypothetische Terra Australis in einer Karte von Cornelius Wytfliet aus dem Jahr 1597 Terra Australis (lat. terra „Erde“, „Land“; australis „südlich“) ist die Bezeichnung eines in der Antike postulierten, hypothetischen Südkontinentes. Geprägt… …   Deutsch Wikipedia

  • Terra australis — Weltkarte von Rumold Mercator mit dem Südkontinent Terra Australis Terra Australis (lat. terra „Erde“, „Land“; australis „südlich“) ist die Bezeichnung eines in der Antike postulierten, hypothetischen Südkontinentes. Geprägt hat den Namen… …   Deutsch Wikipedia

  • Terra Australis — Неведомая Южная земля (лат. Terra Australis Incognita) земля вокруг Южного полюса, изображаемая на большинстве карт с глубокой древности до второй половины XVIII века. Варианты названия: Неизвестная Южная земля, Таинственная Южная земля, иногда… …   Википедия

  • Terra Australis Incognita — Terra Australis Terra Australis sur la carte d Oronce Finé, 1531 …   Wikipédia en Français

  • Terra Australis Ignota — Mapamundi de Oroncio Fineo (1536). La Terra Australis es el gran continente que figura en la parte meridional. Terra Australis (de forma completa en latín Terra Australis Ignota o Terra Australis Incognita, [la] Tierra Desconocida del Sur ) fue… …   Wikipedia Español

  • Terra Australis Incognita — Weltkarte von Rumold Mercator mit dem Südkontinent Terra Australis Terra Australis (lat. terra „Erde“, „Land“; australis „südlich“) ist die Bezeichnung eines in der Antike postulierten, hypothetischen Südkontinentes. Geprägt hat den Namen… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.