Columbia (Supercontinent)


Columbia (Supercontinent)

Columbia (supercontinent)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Columbia.

Columbia (également connu sous les noms de Nuna et, plus récemment d'Hudsonland ou Hudsonia) est le nom d'un des premiers supercontinent qui aurait existé il y a environ 1,5 à 1,8 milliards d'années (Ga) pendant l'ère paléoprotérozoïque. Il était constitué de proto-cratons qui ont été plus tard à l'origine des continents Laurentia et Baltica, de l'Ukraine, d'Amazonia, de l'Australie, et peut être de Sibéria, du nord de la Chine et du Kalahari. L'existence de Columbia est basée sur l'interprétation de données paléomagnétiques[1].

Sommaire

Taille et position

L'extension de Columbia est estimée à environ 12 900 kilomètres du nord au sud et 4 800 km dans sa plus grande largeur. La côte orientale de l'Inde était rattachée à l'Amérique du Nord Ouest, l'Australie du sud étant au contact du Canada occidental. La plus grande partie de l'Amérique du Sud était orientée de façon à ce que que la bordure ouest du Brésil moderne soit dans le prolongement de l'Amérique du Nord, formant une marge continentale qui s'étendait jusque sous la côte sud de la Scandinavie[2].

Formation

Columbia s'est formé tout au long d'une période de collision et d'orogenèse à grande échelle s'étendant de 2,2 à 1,8 Ga, il comprenait la plupart de masses continentales de la Terre[3]. Les blocs cratoniques d'Amérique du Sud et d'Afrique de l'ouest se sont soudés lors des orogenèses Transamazonienne et Eburnéenne il y a 2,1 à 2,0 Ga ; les cratons du Kaapval et du Zimbabwe sont entrés en collision le long de la ceinture du Limpopo il y a 2,0 Ga; les cratons d'Amérique du Nord se sont suturés il y a 1,9 à 1,8 Ga lors des orogenèses Trans-Hudson, Pénokéen, Taltson–Thelon, Wopmay, Ungava, Torngat et Nagssugtoqidain; les cratons de Kola, de Karélie, de Volgo-Ouralia et de Sarmatie se sont joints pour former le paléo-continent de Baltica il y a 1,9 à 1,8 Ga lors des orogenèses Kola–Karelienne, Svécofennienne, Volhyn-Central Russe et Pachelma ; au même moment, les cratons d'Anabar et d'Aldan en Sibérie se sont connectés lors des orogenèses d'Akitkan et d'Aldan Central ; l'Antarctique oriental et un bloc indéterminé se sont rejoints lors de l'orogénèse des monts Transantarctiques, les blocs du nord et du sud de l'Inde se sont amalgamés le long de la zone tectonique d'Inde Centrale et les blocs est et ouest du craton de Chine du Nord se sont soudés il y a 1,85 Ga lors de l'orogénèse du nord de la Chine.

À la suite de son assemblage final, le continent a subi une croissance de longue durée (1,8 à 1,3 Ga) au niveau des zones de subduction au niveau des marges continentales principales[4], à l'origine d'une large ceinture d'accrétion magmatique le long de l'actuelle marge sud de l'Amérique du Nord, du Groenland et de Baltica. Cela inclut, en Amérique du nord, de 1,8 à 1,7 Ga les ceintures de Yavapai, des plaines centrales et de Makkovikian, de 1,7 à 1,6 Ga, les ceintures de Mazatzal et Labradorienne, de 1,5 à 1,3 Ga celles de St. Francois et de Spavinaw et de 1,3 à 1,2 Ga celle d'Elzevirian ; au Groenland, de 1,8 à 1,7 Ga, la ceinture de Ketilidian; et en Baltica, de 1,8 à 1,7 Ga la ceinture ignée transscandinavienne, de 1,7 à 1,6 Ga la ceinture Kongsberggienne-Gothianne et de 1,5 à 1,3 Ga la ceinture granitoïde du sud ouest de la Suède.

Au cours de la même période, les autres blocs cratoniques ont également subi une croissance sur leurs marges. En Amérique du sud, une zone d'accrétion est apparue le long de la marge ouest du craton Amazonia de 1,8 à 1,3 Ga, représentée par les ceintures du Rio Negro, de Juruena et Rondonienne. En Australie, une zone d'accrétion magmatique, incluant les ceinture d'Arunta, du Mont Isa, de Georgetown, de Coen et des Broken Hill, a existé entre 1,8 et 1,5 Ga sur la marge orientale du craton d'Australie du Nord et du craton de Gawler. En Chine, une zone d'accrétion magmatique nommée la ceinture de Xiong s'étendait le long de la marge sud du craton de Chine du Nord entre 1,8 et 1,4 Ga.

Fragmentation

La fragmentation de Columbia a commencé il y a 1,6 Ga par la formation d'un rift continental qui s'étendait le long de la marge ouest de Laurentia (le supergroupe de la ceinture de Purcell), l'Inde Orientale (Mahanadi et Godavari)[5], la marge sud de Baltica (Supergroupe de Telemark), le nord ouest de la marge d'Afrique du Sud (la ceinture de cuivre du Kalahari) et la marge nord du bloc de Chine du Nord (ceinture de Zhaertai-Bayan Obo)[4]. Elle s'est accompagnée d'une activité magmatique anorogènetique de grande extension, correspondant à la formation d'une succession anorthosite-mangerite-charnockite-granite (AMCG) en Amérique du Nord, en Baltica, en Amazonia et dans le nord de la Chine. Elle s'est prolongée jusqu'à la disparition du continent entre 1,3 Ga et 1,2 Ga, qui est matérialisée par la mise en place des essaims de dykes mafiques de MacKenzie il y a 1,27 Ga, et de Sudbury il y a 1,24 Ga en Amérique du Nord. Les différents fragments ont formé le continent de Rodinia, 500 Ma plus tard.

Voir aussi

References

  1. Lauri J. Pesonen, « Paleomagnetic Configuration of Continents During the Proterozoic », dans {{{périodique}}}, November 2004 [[pdf] texte intégral (page consultée le 2006-03-11)] 
  2. New Supercontinent Dubbed Columbia Once Ruled Earth, SpaceDaily (2002-04-18). Consulté le 2006-03-11.
  3. Guochun Zhao, « Review of global 2.1–1.8 Ga orogens: implications for a pre-Rodinia supercontinent. Earth-Science Reviews, v. 59, p. 125-162 », dans {{{périodique}}}, November 2002 
  4. a  et b Guochun Zhao, « A Paleo-Mesoproterozoic supercontinent: assembly, growth and breakup. Earth-Science Reviews, v. 67, p. 91-123 », dans {{{périodique}}}, November 2004 
  5. Whitehouse, David : Ancient supercontinent proposed, BBC (2002-04-25). Consulté le 2006-03-11.
  • Portail des sciences de la Terre et de l’Univers Portail des sciences de la Terre et de l’Univers
Ce document provient de « Columbia (supercontinent) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Columbia (Supercontinent) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Columbia (supercontinent) — Columbia, also known as Nuna and Hudsonland, was one of Earth s oldest supercontinents. It was first proposed by J.J.W. Rogers and M. Santosh (2002)[1] and is thought to have existed approximately 1.8 to 1.5 billion years (Ga) ago in the… …   Wikipedia

  • Columbia (supercontinent) — Pour les articles homonymes, voir Columbia. Traduction à relire …   Wikipédia en Français

  • Columbia — Not to be confused with Colombia, the country in South America. Columbia may refer to: Contents 1 Places 1.1 Towns and cities in the United States …   Wikipedia

  • Columbia — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le nom Columbia ne doit pas être confondu avec Colombia qui est le nom de la Colombie en espagnol. Ces variantes proviennent du nom du navigateur… …   Wikipédia en Français

  • Columbia (Kontinent) — Columbia ist in der Erdgeschichte der Name eines hypothetischen paläoproterozoischen Superkontinents, welcher vor 1800 bis etwa 1600 Millionen Jahren (etwa zeitgleich mit dem Statherium) bestanden haben soll. Er soll fast alle größeren… …   Deutsch Wikipedia

  • Supercontinent — Un supercontinent est, en géologie, une masse continentale comprenant plus d’un craton. C’est le cas typiquement de l’Eurasie actuelle. Sommaire 1 Histoire …   Wikipédia en Français

  • Supercontinent cycle — Wilson cycle Simplified sketch of the western part of Pangaea Th …   Wikipedia

  • Columbia (supercontinente) — Para otros usos de este término, véase Columbia. Columbia (también conocido como Nuna y, más recientemente, Hudsonlandia o Hudsonia) es el nombre de uno de los supercontinentes postulados de la Tierra. Existió hace aproximadamente de 1800 a 1500… …   Wikipedia Español

  • Supercontinent — Animation of the rifting of Pangaea, an ancient supercontinent The Eurasian supercontinent …   Wikipedia

  • Nuna (supercontinent) — Columbia (supercontinent) Pour les articles homonymes, voir Columbia. Traduction à relire …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.