Silwan

Silwan

Cité de David

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir David.
Maquette de la Cité de David

La Cité de David est, selon les références bibliques, l'emplacement d'origine de la ville de Jérusalem à l'époque du roi David. Le quartier arabe de Silwan, au sud-est de la vieille ville, est identifié à la cité biblique.

Sommaire

Selon la Bible

La cité de Jébus, fondée 2000 ans auparavant par les jébuséens, fut prise selon la Bible par le David vers l'an 1004 av J.C.. Devenue la Cité de David, celle-ci était été située au sud du mont du Temple, sur le mont Sion, et était entourée de collines tout autour d'elle (d'après le livre des Psaumes). L'emplacement de la source de Gihon est également localisée en ce lieu. C'est près de cet endroit que l'on retrouve la structure qu'Eilat Mazar identifie comme le palais de David.

Histoire récente

Pendant l'année 1882 les juifs du Yémen ont fait leur Aliyah, comme le dit le "Chir Hachirim" " Ealee Batamar"= תרמב= 1882. Ils souhaitaient s'installer à Jérusalem.

Parmi les juifs qui ont réussi a atteindre Jérusalem très peu avaient les moyens économiques pour louer ou acheter un appartement dans la vieille ville, et ils se sont installés dans les grottes qui dataient de l'époque du premier temple.

Les premiers à venir en aide aux Yéménites étaient membres situé dans le quartier de l'American Colony (aujourd'hui Sheikh Jarah), leur apportant de la nourriture, des vêtements et même de l'argent. Apprenant cela, Israel Dov Frumkin qui était le rédacteur du journal Haravatselete créa une organisation qui avait pour but de construire des logements pour des pauvres de la communauté ; ces maisons étaient construites près du mont des Oliviers en face du mont du temple sur surface acquise de 10.000 Dounams, et s'appela le village des yemenites "כפר התימנים בשילוח".

Le village a grandi, les familles se sont établies financièrement, ont acheté des terrains à proximité des premiers logements et construit 45 nouvelles maisons, une synagogue "Ohel Itshak, l'infirmerie Hadassa ainsi qu'une garderie et une épicerie. La communauté vivait en bons termes avec ses voisins arabes du village de Silwan.

Entre 1920 et 1929 et 1936 des pogroms eurent lieu dans tout le pays. Les plus meurtriers furent ceux de Hébron et de Jérusalem. Pourtant, en 1929, à Silwan, pas un seul juif ne fut molesté. Sous la direction de la famille palestinienne Ghozlan les habitants du village protégèrent leurs voisins. Afin de montrer leur reconnaissance ils rédigèrent une lettre signée par les dirigeants de la communauté : « Nous [...] devons déclarer publiquement que nous exprimons notre gratitude au cher et honnête homme, l'honorable haj Mohammed Ghozlan, un de nos respectables frères arabes, résidents du village de Shiloah-Silwan, et ses généreux amis, qui ont fait preuve d'une compassion exceptionnelle et d'une bienveillance envers leurs voisins, les résidents juifs du village de Shiloah, pendant les jours d'émeutes en 1929, quand ils n'ont pas permis aux bandes d'émeutiers de nous faire du mal... »[1]

En 1938 les britanniques n'étant plus en mesure d'assurer la sécurité des habitants juifs de Silwan, les évacuent avec la promesse formelle que dès que les événements seront passés les juifs pourront revenir dans leurs maisons.

Il a fallu attendre le 31 mars 2004 pour voir les premières familles juives retourner à Silwan, dans le cadre de la colonisation de Jérusalem-Est, une entreprise qui s'accélère depuis 1991, depuis que l'entreprise privée Elad exproprie des habitants palestiniens (dont la famille Ghozlan), souvent sous prétexte de faire des fouilles archéologiques (comme c'est le cas pour le quartier el Bustan, où 80 maisons sont menacées de démolition[2]).

Le village arabe de Silwan fut inclus dans les limites de la municipalité israélienne de Jérusalem après la conquête en 1967 de la vieille ville de Jérusalem. Ce village, connu auparavant sous le nom de al-Muqaddasi, possède des signes d'installation humaine datant de 1500 avant l'ère chrétienne.

Il faut signaler le statut particulier des Palestiniens habitant à l'est de Jérusalem à qui Israël attribue en théorie les mêmes droits sociaux qu'aux israéliens[3] bien que tous soient de nationalité jordanienne, puisqu'Israël a annexé unilatéralement la ville, sans les habitants qui ne disposent que d'un permis de résidence, permis révocable par la municipalité israélienne[4].

Sites remarquables

  • Le tunnel d'Ézéchias, construit à Jérusalem vers 700 av. J.-C. sous le règne d'Ézéchias, roi de Juda, est un site d'intérêt archéologique. Ce tunnel aurait été creusé pour ravitailler la ville en eau durant le siège par Sennachérib et les Assyriens sur la ville. D'une longueur de 533m entre la source de Gihon et le Bassin de Silwan, il aurait été construit par deux équipes creusant à chacune des extrêmités et se rejoignant au milieu. Une inscription en hébreu ancien fut découverte au XIXe siècle et ses fragments sont désormais au Musée de l'Ancien Orient à Istanbul. Un tunnel plus ancien, plus profond mais de moindres dimensions, fut découvert en 1889. Certains estiment que le livre d'Isaïe s'y réfère au verset 8:6.
  • Deux sceaux ont récemment été trouvé pendant les excavations dirigées par Eilat Mazar.[5]

Notes et références

Bibliographie

  • Brisco, Thomas C. (1998). Holman Bible Atlas. Nashville: Broadman & Holman Publishers. ISBN 1558197095.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Ce document provient de « Cit%C3%A9 de David ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Silwan de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Silwan — Silwan, or Kfar Shiloah, ( he. כפר השילוח; ar. سلوان) is a Palestinian neighborhood of 45,000, adjacent to the Old City of Jerusalem, extending along the Kidron Valley and running alongside the eastern slopes of Jabal Al Mukaber.… …   Wikipedia

  • Silwan — Silwan, Kasa (3100 qkm, 25,200 Einw.) des Sandschak Diarbekr im asiatisch türk. Wilajet Diarbekr, mit gleichnamigem Hauptort (7000 Einw.) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Silwan Schalom — Silwan Schalom, 2004 Silwan Schalom (hebräisch ‏סילבן שלום‎, * 4. August 1958 in Tunesien) war von Februar 2003 bis Januar 2006 der 16. Außenminister Israels. Zuvor diente er im Kabinett von Ariel Scharon zwei Jahre lang als Finanzminister. Er… …   Deutsch Wikipedia

  • Bassin De Silwan — Le Bassin de Silwan, Siloam (Hébreu : envoyé) ou en français Siloé, est un lieu mentionné tant dans la Bible hébraïque que dans le Nouveau Testament : c est le bassin d Ézéchias, et l endroit où Jésus guérit un aveugle de naissance dans …   Wikipédia en Français

  • Bassin de Silwan — 31° 46′ 13″ N 35° 14′ 06″ E / 31.7703, 35.2349 …   Wikipédia en Français

  • Bassin de silwan — Le Bassin de Silwan, Siloam (Hébreu : envoyé) ou en français Siloé, est un lieu mentionné tant dans la Bible hébraïque que dans le Nouveau Testament : c est le bassin d Ézéchias, et l endroit où Jésus guérit un aveugle de naissance dans …   Wikipédia en Français

  • Ossuaire de silwan — L ossuaire de Silwan est une urne funéraire, contenant des ossements, trouvée en Israël en 2002. Il porte une inscription en araméen qui se traduit par « Jacques fils de Joseph, frère de Jésus » et daterait du Ier siècle. D aucuns… …   Wikipédia en Français

  • Monolith of Silwan — The tomb (the bungalow like building), and surrounding area The Monolith of Silwan, also known as the Tomb of Pharaoh s daughter is a cuboid rock cut tomb located in Silwan, Jerusalem dating form the period of the Kingdom of Judah; the latter… …   Wikipedia

  • Ossuaire de Silwan — L ossuaire de Silwan est une urne funéraire, contenant des ossements, trouvée en Israël en 2002. Il porte une inscription en araméen qui se traduit par « Jacques fils de Joseph, frère de Jésus » et daterait du Ier siècle. D aucuns… …   Wikipédia en Français

  • Silvan Shalom — Silwan Schalom, 2004 Silwan Schalom (hebräisch ‏סילבן שלום‎, * 4. August 1958 in Tunesien) war von Februar 2003 bis Januar 2006 der 16. Außenminister Israels. Zuvor diente er im Kabinett von Ariel Scharon zwei Jahre lang als Finanzminister. Er… …   Deutsch Wikipedia


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»