Gihon

Gihon
Le Geon ou Gihon, mosaïque des quatre fleuves, chapelle de l'ancien palais épiscopal de Die

Gihôn (en hébreu : גִּיחוֹן, Gi'hon) est un fleuve mentionné dans la Bible, dans le deuxième chapitre de la Genèse (Gn II,11 & 12). Gi'hôn pourrait signifier en hébreu impétueux, ou venir de GI EN en sumérien qui signifie « Les Grands Ancêtres », « Les Magnifiques Anciens ».

Selon la Génèse, le Gihon, qui traversait le pays de Koush, un nom lié à l'Éthiopie, était l'un des quatre fleuves qui abreuveraient le jardin d'Eden, les trois autres étant :

Sommaire

Hypothèses de localisation

Les Éthiopiens eux-mêmes ont longtemps identifié le Gihôn au Nil Bleu, qui encercle l'ancien royaume de Godjam. Néanmoins, d'un point de vue géographique, cela semble impossible : le Tigre et l'Euphrate se trouvent en Mésopotamie.
Une localité située en territoire "mésopotamien" pourrait correspondre à la description du « pays de Koush » : Kish, une ville sumérienne, est localisée dans une région de plaines (edin en sumérien) et est régulièrement abreuvée par le Tigre et l'Euphrate.

Les biblistes "fondamentalistes" ont également cherché d'autres localisations du fleuve Gihon et par là même de la "terre de Koush" ; certains avancent qu'il a été associé au fleuve Araxe en Turquie. Une autre hypothèse proposée est que le fleuve de Gihon n'existe plus dans la mesure où la topographie du secteur a été bouleversée par l'inondation du Déluge décrit dans Noa'h.

Les exégètes séculiers (c'est-à-dire les biblistes critiques) estiment que le fleuve de Gihon reste non identifié, tout comme le Pishon, puisque les repères géographiques de l'auteur de la Genèse ne peuvent pas être reconstituées confomément à la géographie actuelle : dans Genèse 2, l'Euphrate, le Tigre, le Gihon et le Pishon proviennent de la même source, alors que les deux seules rivières identifiables de nos jours, le Tigre et l'Euphrate, n'ont pas la même origine.

L'historien juif Flavius Josèphe a associé le fleuve de Gihon au Nil (Antiquités, I Juifs, 39). Cependant, dans la Bible, un mot hébreu tout à fait différent est employé pour localiser le Nil. De plus, même en ce temps, on se doutait que le Nil ne pouvait avoir la même source que le Tigre et l'Euphrate. On notera tout de même que le fleuve d'Abay constitue la portion supérieure du Nil bleu.

L'Amou-Daria et le Syr-Daria, en Asie centrale, qui se jetaient dans la mer d'Aral, se disent respectivement Djihoun (même mot que Gihon) et Sihoun en arabe, et coulent d'est en ouest.

La source de Gihon

Gihon est aussi le nom de la seule source naturelle dans la région de Jérusalem. Elle nourrit le Bassin de Silwan (près duquel a été découvert un ossuaire supposé être celui de Jacques le frère de Jésus) et alimentait la Cité de David située à proximité celle-ci.

Voir aussi

Références externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gihon de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Gihon — oder Gichon ist der Name eines Stromes, welcher im 1. Mose 2,11 in der Bibel erwähnt wird. „Ein Strom entspringt in Eden, der den Garten bewässert; dort teilt er sich und wird zu vier Hauptflüssen. Der eine heißt Pischon; er ist es, der das ganze …   Deutsch Wikipedia

  • Gihon — (a. Geogr.), 1) einer der Flüsse des Paradieses, nach der gewöhnlichen Annahme der nachherige Oxos, jetzt Dschihun; 2) die Quelle des im Westen von Jerusalem gelegenen Thales u. dann dieses ganze Thal, im Gegensatz zu Kidron; 3) (n. Geogr.), so v …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Gihon — (hebr. Gichon, »Sprudel«), nach 1. Mos. 2,13 einer der vier Ströme des Paradieses. Orientalische Schriftsteller vermuten darin den Fluß Amu Darja (Oxus oder Araxes), andre den Nil; auch Quelle im W. Jerusalems, deren Wasser von Hiskia in die… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Gihon — (hebr., »Strudel«), einer der vier Ströme des Paradieses (1 Mos. 2, 13). – G., Quelle und Tal nahe bei Jerusalem (2 Chron. 32, 30), heute »Treppenquelle« …   Kleines Konversations-Lexikon

  • GIHON — fons in occidentali Davidicae civitatis parte 1. Reg. c. 1. v. 33. 2. Par. c. 32. v. 30. Ioh. c. 9. v. 7 …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Gihon — For the Okinawan king, see Gihon (Ryukyu). :: For the Gihon Spring in Jerusalem, see Gihon Spring .Gihon is the name of a river first mentioned in the second chapter of the Biblical book of Genesis. The Gihon is mentioned as one of four rivers… …   Wikipedia

  • Gihon —    A stream.    1) One of the four rivers of Eden (Gen. 2:13). It has been identified with the Nile. Others regard it as the Oxus, or the Araxes, or the Ganges. But as, according to the sacred narrative, all these rivers of Eden took their origin …   Easton's Bible Dictionary

  • Gihon — 1) One of the four rivers in Eden (Gen. 2:13). 2) A spring in Jerusalem which supplied water to the city; the scene of the anointing of Solomon (1 Kgs. 1:33). Hezekiah in 701 BCE had a tunnel constructed to convey water from the spring to the… …   Dictionary of the Bible

  • Gihon Spring — For the river mentioned in Genesis, see Gihon. The Gihon Spring was the main source of water for Ophel, the original site of Jerusalem. Three main water systems allowed water to be brought from the spring to the city under cover: *The Middle… …   Wikipedia

  • Gihon (Ryukyu) — nihongo|Gihon|義本|(c. 1206 c. 1260) was a king [Though all chief leaders of Okinawa beginning with Shunten (c. 1166 c. 1237) are commonly referred to by the title of King , historian George Kerr points out that it is misleading to attribute full… …   Wikipedia


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»