Roi David


Roi David

David (Bible)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir David.
Cet article fait partie
de la série Bible
BiblenCh ubt.jpeg
Contenus
Thèmes connexes
Exégèse et critique

David est un personnage de la Bible, dont l'existence réelle est l'objet de débats entre archéologues. Il semble que ce soit un personnage historique car son nom apparait sur la Stèle de Tel Dan. Il serait le fils de Jessé, étant d'ailleurs désigné en plusieurs endroits sous le simple nom de « Ben Ishaï » (fils de Jessé).

Son histoire est racontée dans le premier livre de Samuel et sa vie en tant que roi dans le deuxième livre de Samuel et partiellement dans le Premier livre des Rois. Il est connu pour avoir vaincu le géant Goliath à l'aide de sa fronde. Il eut Abigaïl pour seconde épouse.

Dans la Bible, David devient roi du peuple d'Israël. À la tête de ses armées, David parvient à vaincre définitivement toutes les nations alentours. En établissant l'influence d'Israël depuis l'Égypte jusqu'à l'Euphrate, David ouvre ainsi une ère de prospérité et de paix pour son peuple. Il fait de Jérusalem la capitale de son royaume et il y installe le coffre sacré qui marque le lieu de la présence de Dieu.

Le nom "David", orthographié en hébreu DWD (דוד), veut dire bien-aimé et est employé avec ce sens dans le Cantique des Cantiques (DWDY, Dodi, "Mon bien-aimé"). Dans les livres tardifs de la Bible, "David" est orthographié DWYD.

David est décrit comme un guerrier, un musicien et un poète (on lui attribue traditionnellement l'écriture de nombreux psaumes). Il est souvent représenté avec une harpe.

Sommaire

Préambule

Le Roi David, vu par Achiam

Le Roi David est un personnage de la Bible. Certains archéologues confirment l'existence de David, dont le nom est inscrit sur la stèle de Tel Dan, et l'archéologue Eilat Mazar pense avoir retrouvé en 2005 les ruines de son palais. Les archéologues affirment qu'à cette époque son royaume est non alphabétisé et sa capitale Jérusalem (ville de la paix) est un petit village de montagne de 1 000 habitants.

Récit Biblique

L'accession au trône

Au temps du roi Saül, Jessé, un Ephratéen très âgé de Bethléem (pays de Juda) et père de huit fils dont les trois aînés, Éliab, Abinadab et Chamma, sont des compagnons d'armes du roi. David est le plus jeune. Il a l'habitude d'aller servir Saül quelque temps, puis de revenir garder les moutons de son père, à Bethléem. Dieu envoie Samuel lui donner l'onction royal malgré son jeune âge, suite à une ultime désobéissance de Saül.

Le berger David abat d'un coup de fronde le champion philistin Goliath dans la vallée d'Elah. Il entre au service de Saül dont il épouse la fille, Mikal. Sa renommée de héros va grandissante au fil des combats qu'il mène aux côtés de son maître, jusqu'à rendre jaloux ce dernier, puis haineux au point de vouloir sa mort. Mikal couvre la fuite de son époux lors d'une des nombreuses tentatives d'assassinat commanditées par son père.

Il se lie d'amitié à Jonathan, fils du roi Saül ("Que j'ai de peine pour toi, Jonathan, mon frère, si exquis pour moi. Ton amour pour moi m'était merveilleux plus qu'amour de femme", 2 Samuel : I-26). C'est lui qui l'aide à s'enfuir définitivement.

David prend le maquis et devient chef de bande. Il rassemble autour de lui tous les mécontents, dont Abyatar, fils d'Abimélek, prêtre de Nob, descendant d'Elie de Silo. Il erre quelque temps dans le désert de Maôn et dans la région d'Ein-Gédi pour éviter les poursuites de Saül, puis loue les service de sa troupe au roi philistin de Gat, Akish. Celui-ci établit David à Ziglag, au sud de son territoire, pour contenir les Judéens et les Amalécites. David profite de sa position pour délivrer les Judéens de la pression amalécite. La défaite de Guilboa entrainant la mort de Saül et de ses fils (dont jonathan) permet alors à David de se faire reconnaître roi à Hébron par les chefs des clans Judéens.

David, roi des Judéens, affermit sa position. Il arrête une armée israélite près de Gabaon. Il fait une politique matrimoniale, entretient des relations diplomatiques et tente de rallier Abner. L'aboutissement de ces démarches, suspendues un temps par le meurtre d'Abner, sera le ralliement des Anciens d'Israël à la mort d'Ishbaal.

Le règne

Le roi David, vitrail du XIXe siècle de la Cathédrale Notre-Dame de Reims

À la mort d'Ishbaal, fils de Saül, les Anciens d'Israël choisissent David pour lui succéder sur le trône d'Israël. Les maisons de Juda et d'Israël sont réunies.

Les Philistins, inquiets de la puissance de David, leur ancien vassal, l'attaquent dans la vallée des Rephaïm, près de Jérusalem, à la jonction de Juda et d'Israël. David les repousse à deux reprises et conquiert Jébus, l'actuelle Jérusalem et en fait sa capitale. Il fortifie la ville et en fait un site religieux en y transférant l'Arche d'alliance.

David, confiant la tête de son armée à son neveu Joab, soumet ensuite Moab au tribut.

À l'occasion de l'avènement de Hanoun, roi d'Ammon, prétextant un affront diplomatique, il engage une guerre sans merci et prend la capitale, Rabbath-Ammon. Il s'empare d'un énorme butin et ceint la couronne des ammonites.

Les Ammonites avaient fait appel à une coalition de royaumes araméens voisins (Zoba, Beth-Rehov, Beth-Maakah et Tôb), que Joab avait dû repousser. Victorieux de Hadadézer, roi de Zoba à Hélam, David établit un préfet à Damas et soumet au tribut les vassaux araméens de Hadadézer. Le roi de Hamat, Toï, ancien ennemi de Hadadézer se reconnaît allié de David.

David conquiert aussi le royaume édomite qu'il dévaste. Il le rattache à son royaume en y établissant des préfets, tandis qu'un prince royal réussissait à se réfugier en Égypte.

Ces conquêtes sont favorisées par la faiblesse momentanée de l'Égypte et de l'Assyrie. Elle consacrent la suprématie du peuple d'Israël sur l'ensemble de la Terre d'Israël. David ne cherche cependant pas à conquérir la Philistine. Il entretient d'excellentes relations avec Hiram de Tyr, en vue de bénéficier de la technologie et du commerce phénicien.

À l'occasion d'une calamité publique, David livre sept descendants de Saül à la vindicte des Gabaonites qui les exécutent rituellement. Il reprend sa Mikhal, que Saül avait remarié, puis s'en sépare sans avoir eu d'enfants. Il accueille à la cour le dernier descendant de Saül, Méribaal (Méphiboshet), un estropié, pour honorer une promesse faite à son ami Jonathan.

Le deuxième livre de Samuel (3, 2-5) énumère six fils de David, de six femmes différentes : "Il naquit à David des fils à Hébron. Son premier-né fut Amnon, d’Achinoam de Jizreel ; le second, Kileab, d’Abigaïl de Carmel, femme de Nabal ; le troisième, Absalom, fils de Maaca, fille de Talmaï, roi de Gueschur ; le quatrième, Adonija, fils de Haggith ; le cinquième, Schephathia, fils d’Abithal ; et le sixième, Jithream, d’Égla, femme de David. Ce sont là ceux qui naquirent à David à Hébron." Mais son successeur sera Salomon, fils de Bethsabée.Qui fera la faillite du royaume de son pere _Eagle Watch

Bethsabée et Urie le Hittite

David envoya Joab faire le siège de Rabba. Pendant ce temps, restant à Jérusalem, David coucha avec Bethsabée, épouse d'un officier dévoué, Urie le Hittite. Bethsabée devint enceinte. Après avoir vainement tenté de masquer son adultère, David écrivit une lettre à Joab, et la fit porter par Urie le Hittite : « mettez Urie en première ligne au plus fort de la bataille puis reculez derrière lui : qu'il soit frappé et qu'il meure. » [1]

Le prophète Nathan fit des reproches à David pour son péché et dit : « Pourquoi as-tu méprisé YHWH, et fait ce qui lui déplaît? Tu as frappé par l'épée Urie le Hittite, sa femme, tu l'as prise pour ta femme, lui tu l'as fait périr par l'épée des Ammonites. Maintenant l'épée ne se détournera plus jamais de ta maison, par ce que tu M'as méprisé et que tu as pris la femme d'Urie le Hittite pour qu'elle devienne ta femme. »

David reconnut son péché et dit à Nathan : « j'ai péché contre YHWH ! » Alors Nathan dit à David : « De son côté, YHWH pardonne ta faute, tu ne mourras pas ».

Cependant, Dieu tua le fils en punition : « Seulement, parce que tu as outragé YHWH en cette affaire, l'enfant qui t'est né mourra. » [2]

Absalom

Thamar, fille de David, violée par son demi-frère Amnon, est vengée par son frère Absalom qui fait tuer Amnon. Absalom se réfugie près de son grand-père maternel le roi de Géshour. Il se révolte contre son père David, se fait proclamer roi à Hébron par les tribus, mais sera vaincu et tué par le général Joab. En Israël, profitant du départ de David de Jérusalem, un Benjaminite, Shèba, fils de Bikri, proclame l'indépendance d'Israël par rapport à David. Joab élimine son rival Amasa, qui venait d'être placé à la tête de l'armée et se lance à la poursuite de Shèba qui est exécuté après avoir été livré par les habitants d'Abel Beth-Maakah où il s'était réfugié.

À la mort d'Amnon et d'Absalom, le quatrième fils de David, Adonias, appuyé par Joab et le prêtre Abyatar, se considère comme l'héritier de David. Mais le prêtre Sadoq, le prophète Nathan et le chef de la garde de David Benayahu, tenus à l'écart, soutiennent le plus jeune fils, Salomon, fils de Bethsabée. Salomon est couronné du vivant de son père qui meurt quelque temps après.

L'organisation du royaume

David organise l'administration sur le modèle des monarchies existantes en adoptant leur idéologie. Il ordonne un recensement en vue de l'établissement des impôts. Il amasse un maximum de trésors pour que son fils Salomon réalise l'un de ses rêves: construire un temple majestueux à Dieu à Jérusalem. L'administration de Juda et d'Israël restent proche de celle pratiquée sous Saül. Les finances royales sont alimentées par les butins pris à l'ennemi et par les produits des biens de la couronne qui semblent important et bien gérés.Ce roi aimé est donc un grand conquérant et pourtant a copié ses voisins comme le feront ceux qui prendront le controle de son empire des mains du fils de son fils

À sa mort, David est à la tête d'un vaste royaume en pleine expansion économique.

La religion

Icône russe du 1er quart du XVIIIe siècle

David impose YHWH comme dieu officiel du royaume de Juda. Juda et Israël partagent le même culte religieux. Il est secondé dans ce sens par le prêtre Abiathar, descendant d'Eli et par les prophètes Gad et Nathan. Le transfert de l'Arche à Jérusalem attire les foules en pèlerinage.

Prophète de l'islam

Le Coran a plusieurs fois mentionné David (Daoud), prophète et roi, c'est-à-dire calife d'Allah. Voici quelques versets du Coran où David est mentionné :

[38:26] "Ô David, Nous avons fait de toi un calife sur la terre. Juge donc en toute équité parmi les gens et ne suis pas la passion: sinon elle t'égarera du sentier d'Allah". Car ceux qui s'égarent du sentier d'Allah auront un dur châtiment pour avoir oublié le Jour des Comptes.

[2:251] Ils les mirent en déroute, par la grâce d'Allah. Et David tua Goliath; et Allah lui donna la royauté et la sagesse, et lui enseigna ce qu'Il voulut. Et si Allah ne neutralisait pas une partie des hommes par une autre, la terre serait certainement corrompue. Mais Allah est Détenteur de la Faveur pour les mondes.

[34:10] Nous avons certes accordé une grâce à David de Notre part. Ô montagnes et oiseaux, répétez avec lui (les louanges d'Allah). Et pour lui, Nous avons amolli le fer,

[17.55] Et ton Seigneur est plus Connaisseur de ceux qui sont dans les cieux et sur la terre. Et parmi les prophètes, Nous avons donné à certains plus de faveurs qu'à d'autres. Et à David nous avons donné le “Zabour”.


Différences entre le Coran et la Bible au sujet de David

Dans le Coran, David est un prophète de Dieu et prêche la parole de Dieu à son peuple.

Le Coran n'évoque pas l'affaire avec Bethsabée et l'envoi d'Urie se faire tuer en première ligne d'une bataille comme dans le parallèle biblique.

Cependant les verset 38:17-26 du Coran raconte une histoire qui évoque celle que Nathan raconte à David. [3]

Le personnage de David dans l'art

Le personnage de David dans la musique

Voir aussi

La tombe de David, au Mont Sion

Commons-logo.svg

Liens externes

Sources

Notes

  1. 2Sa 11. 1-15
  2. 2Sa 12. 1-15
  3. Coran, sourate 38 :
    21. Et t'est-elle parvenue la nouvelle des disputeurs quand ils grimpèrent au mur du sanctuaire !
    22. Quand ils entrèrent auprès de David, il en fut effrayé. Ils dirent : “N'aie pas peur ! Nous sommes tous deux en dispute; l'un de nous a fait du tort à l'autre. Juge donc en toute équité entre nous, ne sois pas injuste et guide-nous vers le chemin droit.
    23. Celui-ci est mon frère : il a quatre-vingt-dix-neuf brebis, tandis que je n'ai qu'une brebis. Il m'a dit : “Confie-la-moi”; et dans la conversation; il a beaucoup fait pression sur moi”.
    24. Il [David] dit : “Il a été certes injuste envers toi en demandant de joindre ta brebis à ses brebis”. Beaucoup de gens transgressent les droits de leurs associés, sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes oeuvres - cependant ils sont bien rares. - Et David pensa alors que Nous l'avions mis à l'épreuve. Il demanda donc pardon à son Seigneur et tomba prosterné et se repentit .
    25. Nous lui pardonnâmes. Il aura une place proche de Nous et un beau refuge. 2 Samuel, chapitre 12 :
    1. L'Éternel envoya Nathan vers David. Et Nathan vint à lui, et lui dit : Il y avait dans une ville deux hommes, l'un riche et l'autre pauvre.
    2. Le riche avait des brebis et des boeufs en très grand nombre.
    3. Le pauvre n'avait rien du tout qu'une petite brebis, qu'il avait achetée ; il la nourrissait, et elle grandissait chez lui avec ses enfants ; elle mangeait de son pain, buvait dans sa coupe, dormait sur son sein, et il la regardait comme sa fille.
    4. Un voyageur arriva chez l'homme riche. Et le riche n'a pas voulu toucher à ses brebis ou à ses boeufs, pour préparer un repas au voyageur qui était venu chez lui ; il a pris la brebis du pauvre, et l'a apprêtée pour l'homme qui était venu chez lui.
    5. La colère de David s'enflamma violemment contre cet homme, et il dit à Nathan : L'Éternel est vivant ! L'homme qui a fait cela mérite la mort.
    6. Et il rendra quatre brebis, pour avoir commis cette action et pour avoir été sans pitié.
    7. Et Nathan dit à David : Tu es cet homme-là ! Ainsi parle l'Éternel, le Dieu d'Israël : Je t'ai oint pour roi sur Israël, et je t'ai délivré de la main de Saül ;
    8. je t'ai mis en possession de la maison de ton maître, j'ai placé dans ton sein les femmes de ton maître, et je t'ai donné la maison d'Israël et de Juda. Et si cela eût été peu, j'y aurais encore ajouté.
    9. Pourquoi donc as-tu méprisé la parole de l'Éternel, en faisant ce qui est mal à ses yeux ? Tu as frappé de l'épée Urie, le Héthien ; tu as pris sa femme pour en faire ta femme, et lui, tu l'as tué par l'épée des fils d'Ammon.
    10. Maintenant, l'épée ne s'éloignera jamais de ta maison, parce que tu m'as méprisé, et parce que tu as pris la femme d'Urie, le Héthien, pour en faire ta femme.
  • Portail des religions et croyances Portail des religions et croyances
Ce document provient de « David (Bible) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Roi David de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Roi David (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir David. Roi David peut faire référence à : David, roi de l’Ancien Testament, vainqueur de Goliath ; Tout autre… …   Wikipédia en Français

  • Relations entre le roi David Ier d'Écosse et l'Angleterre — Revers du Grand Sceau de David, le présentant comme un chef de guerre. Il ressemble beaucoup au sceau de son frère Alexandre Ier d Écosse. Les relations entre le Royaume d Angleterre et David Ier d Écosse, roi de ce pays entre 1124 et 1153, sont… …   Wikipédia en Français

  • Le Roi David — Pour les articles homonymes, voir David. Le Roi David …   Wikipédia en Français

  • Le Roi David (Honegger) — Le Roi David was composed in Mézières, Switzerland in 1921 by Arthur Honegger and is classified as an oratorio or more specifically as a dramatic psalm. The libretto was written by Rene Morax, and tells the biblical story of King David’s life… …   Wikipedia

  • Le Roi David (Arthur Honegger) — Le Roi David Pour les articles homonymes, voir David. Le roi David est un oratorio composé par Arthur Honegger en 1921. Genèse de l oeuvre Le roi David n aurait pu voir le jour sans l embarras de René Morax. En 1921, ce dernier décide de rouvrir… …   Wikipédia en Français

  • Le Roi David (film) — Pour les articles homonymes, voir David et Roi David. Le Roi David (King David) est un film américaino britannique réalisé par Bruce Beresford, sorti en 1985. Sommaire 1 Synopsis 2 …   Wikipédia en Français

  • Le Roi David (film, 1985) — Le Roi David (film) Pour les articles homonymes, voir David. Le Roi David est un film américano britannique de Bruce Beresford sorti en 1985. Sommaire 1 Synopsis 2 …   Wikipédia en Français

  • Le Roi David — Le Roi David, mit deutschem Titel König David, im Untertitel Symphonischer Psalm, ist ein Oratorium des schweizerisch französischen Komponisten Arthur Honegger nach einem Drama von René Morax. Es wurde zunächst als Bühnenstück konzipiert,… …   Deutsch Wikipedia

  • Le Roi David — King David    Péplum de Bruce Beresford, avec Richard Gere, Edward Woodward, Alice Krige, Denis Quilley, Niall Buggy, Cherie Lunghi.   Pays: États Unis   Date de sortie: 1985   Technique: couleurs   Durée: 1 h 53    Résumé    Vers l an 1030 avant …   Dictionnaire mondial des Films

  • David X de Karthli — Portrait artistique de David X par Iouri Gagarine (1847) Titre 2e roi de Karthli …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.