Michel Pacha


Michel Pacha
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pacha.
Michel Pacha

Blaise-Jean-Marius Michel, dit Michel Pacha (né le 16 juillet 1819 à Sanary-sur-Mer et mort le 6 janvier 1907 à La Seyne-sur-Mer) est un homme d'affaires français des années 1860-1900.

Sommaire

Biographie

En 1843, il est nommé Capitaine au long-cours, affecté aux paquebots-poste du Levant(ligne dépendant de la Marine d'Etat mais ouverte aux officiers de Marine Marchande). Ayant beaucoup navigué, il connait parfaitement le bassin méditerranéen ; ce qui lui vaut, ensuite, au milieu du XIXe siècle, de remporter un appel d'offres pour la rénovation des phares et balises de l'Empire ottoman. Le 1er août 1855, suite aux projets qu'il a soumis avec succès, il est nommé directeur général des phares et balises de l'Empire ottoman par le sultan Abdülmecit Ier. Il fait construire par le biais d'une société française cent onze phares sur les côtes, les détroits et les îles de la mer Noire, et obtient du Sultan un pourcentage sur les droits de navigation dans ces eaux.

En 1879 il obtient en outre la concession des quais des ports d’Istanbul. Il accumule ainsi une fortune colossale pour l'époque.

Dès lors, les honneurs suivent. Le sultan Abdülmecit Ier lui confère le titre honorifique de pacha de l'Empire Ottoman ; en France, il est fait Chevalier de la Légion d'honneur par la République en 1880 et comte de Pierredon par le pape en 1882.

Tamaris

Le château de Michel Pacha à Tamaris en 1920.
Le parc exotique du Manteau.

Bien que natif de Sanary, c'est à Tamaris, à La Seyne-sur-Mer (Var), qu'il décide de se retirer. Le nouveau « comte de Pierredon » s’y fera construire un « château » (en fait, une grande maison à étages au toit tuilé) au cœur des 60 hectares de terrain qu’il acquiert le long du littoral de Tamaris. Il a fait construire cette maison pour sa femme, avant d'arrêter les travaux à la mort de celle-ci, assassinée en 1893. De cette pinède encore vierge, Michel Pacha fera une station touristique à la mode, une étape obligée pour la haute société de l’époque, avant de retomber dans l'oubli après la Seconde Guerre mondiale. Parmi les villas célèbres de Tamaris on note la Villa Georges Sand et son parc d'acclimatation, détruite et lotie en 1975[1].

Le château du Manteau

Le château du Manteau[2], construit vers 1880 sur les plans de l'architecte Paul Page et d'inspiration orientale[3], a été détruit mais le parc botanique existe toujours. On y remarque notamment des éléments d'architecture rocaille remarquables comme un moulin ou une barque de pécheur en ciment armé signée V.Picasse et datant de 1892[4]. Le parc exotique accueille des arbres remarquables à grand développement (araucarias, cocotiers du Chili) ainsi que de nombreux palmiers rares (caryotas, Kentias,) et tropicaux qui sont encore cultivés dans ce jardin devenu le parc d'une résidence privée, lotie en copropriété[5] et fermée au public.

De façon plus anecdotique, Marius Michel a été administrateur des biens de Victor Hugo de 1851 à 1870, pendant son exil.

On prend souvent pour la maison de Michel Pacha un ancien grand hôtel de luxe qu'il fit construire près de la mer autour de 1900, ou encore deux bâtiments de "style mauresque" (dont il finança la construction mais qui sont postérieurs à sa mort) sis sur le bord même de la Baie du Lazaret, l'un ocre et l'autre blanc, appelé usuellement "l'Institut Michel Pacha" (ce dernier hébergeant la salle de contrôle de l'expérience sous-marine Antarès, ainsi que -jusqu'en 2007- la station de biologie marine de l'Université de Lyon). En fait son « château » se situe derrière ces bâtiments, sur le flanc de la colline, en retrait de la mer.

Voir aussi

Liens externes

Biographie de Michel Pacha (ville de Sanary)

Livres

  • Jean-Pierre Renau, Marius Michel Pacha 1818-1907, le bâtisseur., L'harmattan, 2007 
  • Jardins-rébus, Érik Bullot, Actes Sud, 1999

Articles connexes

Références

  1. A. Robertson – Proschowsky, G. Roster et B. Chabaud, La résistance au froid des palmiers, Champflour, 1998 (ISBN 2-87655-039-3), p. 233 .
  2. Histoire du château du Manteau et de son parc botanique.
  3. Georges Ortolan, « Michel Pacha, enfant de Sanary, créateur de Tamaris », éditions Graichs, 57 p., 1984.
  4. La barque, principal élément d'architecture rocaille du parc de Michel Pacha.
  5. Le parc exotique du Manteau.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Michel Pacha de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires: