Ligne Paris-Le Havre


Ligne Paris-Le Havre

Ligne Paris - Le Havre

Ligne no 340000
Ligne Paris - Le Havre
⇒Voir la carte de la ligne⇐
Carte de la ligne
⇒Voir l'illustration⇐
La ligne entre Mantes et Mantes la Jolie
Pays France France
Villes desservies Paris, Mantes-la-Jolie, Rouen, Le Havre
Historique
Mise en service 1843 - 1847
Électrification 1966 - 1967
Concessionnaires Ch. de fer de Paris à Rouen,
Ch. de fer de Rouen au Havre (1840 - 1855)

Ch. de fer de l'Ouest (1855 - 1908)
Ch. de fer de l'État (1908 - 1938)
SNCF (à partir de 1938)
Caractéristiques techniques
Longueur 228 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification 25 kV - 50 Hz
Nombre de voies Double voie
(3 ou 4 voies sur certains tronçons)
Signalisation BAL
Trafic
Propriétaire RFF
Exploitant(s) SNCF et divers nouveaux entrants
Trafic Transilien de Paris-St-Lazare à Vernon,
TER de Paris-St-Lazare au Havre.
Corail de Paris-St-Lazare au Havre,
TGV d'Épône-Mézières au Havre,
Fret
Schéma de ligne


La ligne Paris-Le Havre est l'une des grandes artères radiales du réseau ferré français. Longue de 228 km, elle suit la vallée de la Seine et son estuaire, franchissant six fois le fleuve. Elle dessert notamment les agglomérations de Mantes-la-Jolie, de Rouen et du Havre.

Elle constitue la ligne no 340000 du réseau ferré national.

Sommaire

Histoire

La ligne a été ouverte en plusieurs étapes :

Électrification : de Paris-Saint-Lazare à Port-Villez en 1966 et de Port-Villez au Havre en 1967.

Cette ligne a longtemps été le terrain des mythiques Pacific Ouest dont certaines étaient autorisées à 130 km/h. Les performances de ces locomotives à vapeur étaient loin d'être ridicules. Par exemple, en 1962 le train rapide de 1re classe avec supplément mettait 2 h 26 pour rallier Paris-Saint-Lazare au Havre, performance permise par la prise d'eau en marche par écope dans un bac longitudinal entre les rails, et un unique arrêt intermédiaire à Rouen - Rive Droite. Après l'électrification, en 1967, les temps de parcours se raccourcissent. Par exemple, en 1975, les trains rapides de 1re classe avec supplément La Mouette, La Frégate et L'Albatros, avec un seul arrêt intermédiaire à Rouen-Rive-Droite, couvraient le trajet en 1 h 45 seulement. Jusqu'en 1974, elle a vu circuler le mythique New York-Express, le train-paquebot de la Compagnie Générale Transatlantique (French Line) qui assurait la correspondance, en gare maritime du Havre, avec le France.

En 2007, les temps de parcours s'échelonnent de 2 h à 2 h 04, tous les trains ayant un ou plusieurs arrêts intermédiaires. De ce fait, actuellement, il n'y a plus de train assurant le trajet en 1 h 45. Actuellement, ce temps de parcours serait difficile à garantir car depuis lors, le trafic de la grande couronne parisienne s'est accru et la ligne, qui accueille un fort trafic fret, est constamment au bord de la saturation. Le schéma directeur des lignes nouvelles de 1991 prévoyait une LGV Normandie. Aujourd'hui, ce projet n'est plus inscrit dans les plans de développement du ministère de tutelle, ce qui laisse peu de perspective d'amélioration à court terme sur cette ligne sauf au niveau de la fiabilité du matériel : l'ouverture du TGV Est Européen a libéré des BB 15000 qui étaient affectées aux liaisons rapides entre Paris-Est et l'Est de la France. Ces locomotives plus récentes remplacent petit à petit les vaillantes BB 16000 affectées à la ligne depuis son électrification. Pour faire face à la saturation de la ligne, particulièrement entre Poissy et Mantes-la-Jolie où les trains rapides sont souvent retardés par les trains de banlieue Transilien J, les régions Basse-Normandie et Haute-Normandie vont participer financièrement à l'aménagement de ce tronçon bien qu'il soit situé en Île-de-France.

Caractéristiques

Tracé et profil

Équipement

Ligne à double voie sur la plus grande partie du parcours, avec plusieurs tronçons à trois ou quatre voies :

La ligne est électrifiée comme tout le réseau Saint-Lazare en 25 kV-50 Hz monophasé[2], équipée du block automatique lumineux[3], du KVB[4] et d'une liaison radio sol-train sans transmission de données, avec identification sur une partie du tracé[5].

Principaux ouvrages d'art

Gares desservies

de Paris à Mantes-la-Jolie

de Mantes-la-Jolie à Rouen

de Rouen au Havre

Voir aussi

Bibliographie

  • Hélène Bocard, De Paris à la mer, la ligne de chemin de fer Paris-Rouen-Le Havre, Paris : APPIF, 2005. (Inventaire général du patrimoine) (ISBN 2-905913-46-0)
  • La Mémoire des cheminots normands, historique de la ligne Paris-Le Havre 1841-1964, Igoville : Amicale des retraités des chemins de fer de Haute-Normandie.
  • Bruno Carrière, Les trains de banlieue, tome I, Éd. La Vie du Rail, 1997, 303 p. (ISBN 2902808666)
  • Bernard Collardey, Les trains de banlieue, tome II, Éd. La Vie du Rail, 1999, 335 p. (ISBN 2902808763)

Notes et références

Liens externes

  • Portail du chemin de fer Portail du chemin de fer
  • Portail des transports en Île-de-France Portail des transports en Île-de-France
  • Portail de la Normandie Portail de la Normandie
Ce document provient de « Ligne Paris - Le Havre ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ligne Paris-Le Havre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.