Albert de schonen

Albert de Schonen

Le Baron Albert de Schonen (né le 27 novembre 1912 à Paris et mort le 8 mars 2007), a été un combattant de la France libre, puis un diplomate français.

Diplômé de l'École libre des sciences politiques, il se destinait à la haute administration de l'État quand la guerre éclata. Officier d'état-major, son attitude lui valut la Croix de guerre avec palmes et la citation suivante : « Chargé par le général commandant le XIe CA, le 15 mai 1940, d'organiser, dans des conditions très difficiles, la défense de la ligne fortifiée de la Passe d'Anor, s'est dépensé sans compter dans l'accomplissement de sa mission. Soutenant les énergies de tous, assurant les liaisons avec l'arrière et exécutant des reconnaissances sous le feu ennemi, le lieutenant de Schonen a fait preuve des plus belles qualités de calme, d'énergie, d'endurance et de courage. »

Fait prisonnier, il s'est évadé deux fois. Repris le 20 mai 1940, il a entretenu dans son Oflag l'esprit de résistance. Libéré pour raison de santé en janvier 1941, il fit au Ministère de la Jeunesse un passage qui fut très bref car il vit qu'on n'y préparait pas la revanche, puis occupa différentes fonctions dans plusieurs entreprises, cherchant toujours à rejoindre Londres. Au deuxième essai, dans les Pyrénées, il fut arrêté par les Allemands qui, après 48 heures d'interrogatoire, le relâchèrent, ce qui était tout à fait exceptionnel. Son alibi d'acheteur de laine l'avait sauvé. La troisième tentative fut la bonne, via Saint-Jean-de-Luz et l'Espagne, d'où il rejoignit à pied le Portugal, puis Londres où il s'engagea dans les Forces françaises libres.

Il fut nommé auprès du Général Monclar, à l'état-major des FTGB (Forces Terrestres de Grande-Bretagne), puis au MMLA (Mission Militaire de Liaison Administrative). Enfin il fut le seul Français à être étroitement associé à l'organisation des Jedburgh. C'était un pari audacieux et innovant : il s'agissait de constituer cent équipes composées d'un Français, d'un Anglais et d'un Américain qui seraient parachutées en uniforme en France dans les maquis en vue d'armer ces derniers, de les entraîner et de les convertir en véritables unités combattantes. La sélection et l'entraînement des volontaires pour cette mission extrêmement risquée furent des plus sévères. Les équipes se formaient par cooptation et cette coopération tripartite, qui n'avait jamais été tentée jusque là, fonctionna parfaitement. L'action des Jed s'est révélée un soutien efficace et précieux pour les armées alliées.

Albert de Schonen lui-même a participé à deux missions : la première, dénommée équipe Daniel, en Bretagne où il fut parachuté fin juillet 1944, avec le Capt. Kem Bennett et le Sgt Ronn Brierley, tous deux anglais. Ils organisèrent plusieurs parachutages d'armes et des attaques de convois allemands avec les maquis, puis il fut rappelé à Londres pour une opération dans la région de Chartres, annulée peu après. Avec les mêmes coéquipiers, sous le nom d'équipe Grégory, il fut parachuté dans la Trouée de Belfort à Pont-de-Roide en septembre. Là, ils furent pris dans une embuscade. Malgré ses très graves blessures, le capitaine de Schonen se porta au secours de ses camarades et réussit à conduire de nuit son coéquipier, blessé lui aussi, jusqu'à un hôpital de campagne américain. Il fut opéré sur place, puis évacué à Naples. Pour retrouver au plus vite les forces combattantes, il faussa compagnie aux Américains qui voulaient l'envoyer à Alger et rentra à Londres dans un convoi britannique. Envoyé à Paris, il créa avec ses camarades Jedburgh deux écoles de cadres pour sous-officiers à l'intention des FFI désireux de rester dans l'armée.

Le 1er août 1945, il commença au Ministère des Affaires étrangères une carrière de diplomate qui l'amena notamment de Dublin à Londres, à l'FAO et à Rome et, comme ambassadeur de France, en Centrafrique de mai 1969 à février 1971. Il est nommé ensuite à Lusaka (Zambie) avant de terminer sa carrière diplomatique comme ambassadeur en Nouvelle-Zélande et dans le Pacifique en 1976. Il avait également été élu conseiller général de son département d'Eure-et-Loir.

Parallèlement à ces responsabilités, Albert de Schonen créa l'Association des Anciens Jedburgh pour venir en aide aux familles des Jed tués au combat. Cette association a maintenu vivantes la solidarité et l'estime mutuelle des Jed, nées dans les risques d'autrefois.

La brillante conduite d'Albert de Schonen pendant la guerre lui a valu d'être décoré de la Croix de guerre avec palmes, de la Military Cross et de la Légion d'honneur où il parvint ensuite au grade de Commandeur. Il était également Commandeur du Mérite National et Commandeur du Mérite agricole.

Ce document provient de « Albert de Schonen ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Albert de schonen de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Albert De Schonen — Le Baron Albert de Schonen (né le 27 novembre 1912 à Paris et mort le 8 mars 2007), a été un combattant de la France libre, puis un diplomate français. Diplômé de l École libre des sciences politiques, il se destinait à la haute administration de …   Wikipédia en Français

  • Albert de Schonen — Le Baron Albert de Schonen (né le 27 novembre 1912 à Paris et mort le 8 mars 2007), a été un combattant de la France libre, puis un diplomate français. Biographie Diplômé de l École libre des sciences politiques, il se destinait à la haute… …   Wikipédia en Français

  • Albert Skira — (* 10. August 1904 in Genf; † 14. September 1973 in Dully) war ein schweizerisch französischer Verleger. Skira publizierte zahlreiche aufwendig gestaltete Kunstbände und Künstlerbücher. Er gründete und verlegte von 1933 bis 1939 die kunstgrafisch …   Deutsch Wikipedia

  • Albert Birkle — (* 21. April 1900 in Berlin Charlottenburg; † 29. Januar 1986 in Salzburg) war ein deutscher Maler und Zeichner. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Werke 3 Literatur …   Deutsch Wikipedia

  • Albert H. Rausch — Albert Heinrich Rausch (* 5. Mai 1882 in Friedberg (Hessen); † 11. Oktober 1949 in Magreglio am Comer See, Italien), Pseudonym Henry Benrath, war ein deutscher Schriftsteller. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Wirken 3 …   Deutsch Wikipedia

  • Albert Aschl — (* 1. Februar 1900 in Rosenheim; † 2. August 1982 daselbst) war ein deutscher Archivar und Heimatforscher. Inhaltsverzeichnis 1 Leben und Werk 2 Schriften 3 Literatur …   Deutsch Wikipedia

  • De Beauvoir — Sartre und de Beauvoir am Denkmal von Balzac, 1920er Jahre Simone de Beauvoir [simɔn də boˈvwaʀ] (* 9. Januar 1908 in Paris; † 14. April 1986 ebenda; vollständiger Nam …   Deutsch Wikipedia

  • Albert Drach — Gedenktafel für die deutschen und österreichischen Flüchtlinge in Sanary sur Mer, unter ihnen Albert Drach Albert Drach (* 17. Dezember 1902 in Wien …   Deutsch Wikipedia

  • Albert Cuyp — Aelbert Jacobsz. Cuyp (* in Dordrecht, getauft Ende Oktober 1620; † ebenda, begraben 15. November 1691) war einer der bedeutendsten niederländischen Landschaftsmaler des 17. Jahrhunderts. Hafen von Dordrecht Inhaltsverzeichnis 1 Leben …   Deutsch Wikipedia

  • Albert II. von Sachsen-Wittenberg — Rathausfassade Passau v.l. Kaiser Ludwig der Bayer, Fürstbischof Bernhard von Prambach, Albert von Sachsen Wittenberg und Ruprecht von Jülich Berg Albert II. von Sachsen Wittenberg (* um 1285; † 19. Mai 1342 in Passau) war von 1320 bis 1342… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”