Alain Savary
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Savary.
Alain Savary

Parlementaire français
Date de naissance 25 avril 1918
Date de décès 17 février 1988 (à 69 ans)
Mandat Député 1951 - 1958
1973 - 1981
Circonscription Saint-Pierre-et-Miquelon
Haute-Garonne
Groupe parlementaire SFIO (1951-1958)
PS (1973-1981)
IVe République - Ve République

Alain Savary, né le 25 avril 1918 à Alger et mort le 17 février 1988 à Paris, est un homme politique français, Compagnon de la Libération, membre de la Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO), du Parti socialiste unifié (PSU), et enfin du Parti socialiste (PS).

Ministre de l'Éducation entre 1981 et 1984, il est à l'origine des Zone d'éducation prioritaire (ZEP).

Sommaire

Biographie

Résistant dès 1940

Élève au Collège Stanislas puis au lycée Buffon à Paris, il rallie en juin 1940 la France libre, refusant la défaite. En décembre 1941, au moment du ralliement de Saint-Pierre-et-Miquelon auquel il participe, l'amiral Émile Muselier confie à Alain Savary la charge d'administrer ce territoire. Il reste gouverneur de Saint-Pierre-et-Miquelon jusqu'en janvier 1943.

À partir d'avril 1944, Alain Savary participe à la campagne d'Italie, où il se distingue. En août 1944, il commande le 2e escadron du 1er régiment de fusiliers marins de la 1re division française libre qui débarque en Provence et participe activement, sous la direction de son commandant, aux combats de libération de La Crau et de Toulon. Le 12 septembre la jonction est faite, à Nod-sur-Seine, près de Châtillon, entre un peloton de l'escadron Savary et les spahis de la 2e DB du général Leclerc.

À partir d'octobre 1944, il est appelé à siéger à l'Assemblée consultative provisoire pour y représenter les Compagnons de la Libération dont il fait partie.

Vie politique

Une école portant son nom à Montpellier

En 1946, il est nommé Secrétaire général du Commissariat aux affaires allemandes et autrichiennes.

De 1948 à 1951, il est Conseiller de l'Union française puis député de Saint-Pierre-et-Miquelon jusqu'en 1958, date à laquelle il devient secrétaire général adjoint de la SFIO. Opposé au projet de communauté européenne de défense et à une Europe restreinte à l'Europe à Six, il rédige un tract à cet effet avec Robert Verdier. Du 1er février au 3 novembre 1956, il est secrétaire d'État chargé des affaires marocaines et tunisiennes dans le gouvernement Guy Mollet au moment de l'indépendance de ces deux pays (mars 1956). Il démissionne pour protester contre l'arrestation de Ben Bella à Alger.

Il quitte la SFIO en 1958 en raison du ralliement de Guy Mollet au nouveau régime. Il est alors parmi les fondateurs du PSA (Parti socialiste autonome) avant de faire partie des dirigeants du PSU (Parti socialiste unifié). Souhaitant entreprendre le renouveau et le regroupement de la gauche, il crée la Convention Socialisme et démocratie puis l'UCRG (Union des clubs pour le renouveau de la gauche).

En juillet 1969, au Congrès d'Issy-les-Moulineaux, Savary est élu premier secrétaire du Nouveau Parti socialiste qui adopte la stratégie de l'« Union de la gauche » mais pas l'idée d'un programme commun de gouvernement avec le PCF. Il est renversé par François Mitterrand lors du congrès d'Épinay-sur-Seine en juin 1971.

Il est ensuite élu député de la Haute-Garonne de 1973 à 1981 et président du conseil régional de Midi-Pyrénées de 1974 à 1981, malgré son échec à la mairie de Toulouse en 1977.

Ministre de l'Éducation nationale

En 1981, il devient ministre de l'Éducation nationale dans le gouvernement de Pierre Mauroy. Il y fait voter une loi de réforme de l'enseignement supérieur à laquelle son nom reste attaché. Il est chargé d'unifier l'enseignement secondaire et de mettre fin à la distinction entre l'école privée (dite « école libre ») et école publique. Sa tentative, que les députés socialistes radicalisent, déclenche un véritable raz de marée de protestations qui débouche sur une importante manifestation dans les rues de Paris en juin 1984[1] au nom de la défense de l'« école libre » (pour les autres au nom de la laïcité).

En 1982, il rédige également une circulaire dite « Circulaire Savary », considérée comme une véritable avancée concernant des langues régionales dans le service public d’éducation nationale. Cette circulaire organise les enseignements de langues et cultures régionales de la maternelle à l’université et autorise les expérimentations, telles les ouvertures de classes bilingues. L’enseignement des langues et cultures régionales peut être considéré comme une matière spécifique. La même année il crée avec un groupe d'enseignants rassemblés autour de Jean Lévi le Lycée Autogéré de Paris.

Désavoué par François Mitterrand, finalement, il remettra sa démission du gouvernement quelques heures avant l'annonce de la démission complète du gouvernement Mauroy en juillet 1984.

Récapitulatif des fonctions gouvernementales

Notes et références

  1. Le 24 juin 1984, près d'un million et demi de personnes défilent à Paris, selon les organisateurs – 850 000 selon le ministère de l’Intérieur.

Bibliographie


Précédé par Alain Savary Suivi par
Christian Beullac
Ministre français de l'Éducation nationale
1981 - 1984
Jean-Pierre Chevènement

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alain Savary de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alain Savary — (* 25. April 1918 in Algier; † 17. Februar 1988 in Paris) war französischer Bildungsminister. 1940 schloss er sich den freifranzösischen Streitkräften der France libre an und wurde von Admiral Muselier mit der Verwaltung der französischen Inseln… …   Deutsch Wikipedia

  • Alain Savary — (April 25, 1918 February 2, 1988) was a French Socialist politician, deputy during the Fourth and Fifth Republic, chairman of the Socialist Party (PS) and who held ministerial functions in the 1950s and in 1981, when he was nominated by President …   Wikipedia

  • Savary — ist der Familienname folgender Personen: Alain Savary (1918–1988), französischer Bildungsminister Anne Jean Marie René Savary, duc de Rovigo (1774–1833), französischer General Felix Savary (1797–1841), französischer Astronom François Pierre… …   Deutsch Wikipedia

  • Savary — may refer to;* Alain Savary (1918 1988) a French Socialist politician * Alfred William Savary (1831 1920) a Nova Scotia member of the 1st Canadian Parliament * Anne Jean Marie René Savary (1774 1833) a French general * Claude Étienne Savary (1750 …   Wikipedia

  • Alain — ist ein männlicher Vorname. Inhaltsverzeichnis 1 Herkunft und Bedeutung des Namens 2 Namenstag 3 Bekannte Namensträger 3.1 Vorname …   Deutsch Wikipedia

  • Alain Peyrefitte — (* 26. August 1925 in Najac (Département Aveyron); † 27. November 1999 in Paris) war ein französischer Politiker, Autor und Mitglied der Académie française. Er war langjähriges Mitglied der Assemblée nationale und bekleidete mehrere… …   Deutsch Wikipedia

  • Savary — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronymes Alain Savary (1918 1988), homme politique français, initiateur de la Loi Savary André Daniel Savary (1743 ?), contre amiral dans la Marine… …   Wikipédia en Français

  • Alain Juppé — Alain Juppé, le 27 août 2008. Mandats Ministre d État …   Wikipédia en Français

  • Alain Houpert — Parlementaire français Date de naissance 13 août 1957 (1957 08 13) (54 ans) Mandat Sénateur Début du mandat 1er octobre 2008 Circonscription …   Wikipédia en Français

  • Alain Anziani — Mandats Sénateur de la Gironde Actuellement en fonction …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”