Ahmedou Ould-Abdallah
photographie de Ahmedou Ould-Abdallah
Ahmedou Ould-Abdallah, à Dakar en septembre 2003

Ahmedou Ould-Abdallah, né le 21 novembre 1940, est un diplomate mauritanien et ancien haut fonctionnaire des Nations Unies.

Sommaire

Carrière

Après avoir fait ses études secondaires à Dakar au Sénégal, Ould-Abdallah étudie l'économie à l'Université de Grenoble et à l'Université de Paris, puis les sciences politiques à la Sorbonne.

De 1968 à 1985, il occupe plusieurs postes au niveau ministériel au sein du gouvernement mauritanien, y compris celui de ministre des affaires étrangères et de la coopération et ministre du commerce et des transports. Il a également été ambassadeur de la Mauritanie en Belgique, au Luxembourg, aux Pays-Bas, auprès de l'Union européenne et aux États-Unis. De plus, il a été directeur général de la Société Nationale de l'Industrie et des Mines de Mauritanie[1], la plus grande société minière et de coopération du pays.

Entre 1985 et 1993, Ould-Abdallah travaille comme conseiller auprès du Secrétaire général des Nations Unies sur les questions liées à l'énergie, notamment dans le domaine des énergies renouvelables et sur les questions africaines. De 1993 à 1995, durant la première partie de la guerre civile burundaise, il est le Représentant spécial du Secrétaire général Boutros Boutros-Ghali au Burundi. Entre 1996 et 2002, il est Directeur exécutif de la Coalition Mondiale pour l'Afrique, un forum intergouvernemental basé à Washington et dédié aux questions africaines. En 2002, il est nommé par le Secrétaire général Kofi Annan, Représentant Spécial pour l'Afrique de l'Ouest et se retrouve à la tête du Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest (UNOWA)[2].

De 2003 à 2007, Ould-Abdallah est à la fois Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afrique de l'Ouest et Président de la Commission mixte Cameroun-Nigéria. Dans cette fonction, il soutient avec succès le règlement pacifique du différend frontalier terrestre et maritime entre les deux pays[3].

En 2006, le Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, l’envoie comme Envoyé spécial pour une courte mission au Soudan pour clarifier l’accord avec le gouvernement soudanais sur la proposition d’une force conjointe de maintien de la paix entre les Nations Unies et l’Union Africaine[4].

Ould-Abdallah a également été très actif dans le milieu des organisations non gouvernementales, il a travaillé avec des organisations telles que la Coalition mondiale pour l'Afrique et le Conseil mondial de l'avenir [5], le Centre International pour l'éthique, la justice et de la vie publique de l'Université de Brandeis, le CICR et Search for a Common Ground. De même, il est cofondateur et membre du Conseil consultatif de Transparency International. Il est aussi membre du Conseil consultatif international de l'Organisation africaine de la presse (APO).

Efforts de Paix aux Nations Unies

De septembre 2007 à juillet 2010, Ould-Abdallah occupe la fonction de Représentant spécial pour le Secrétaire général de l'ONU pour la Somalie[6]. Dans cette fonction, il agit comme médiateur dans les pourparlers de paix entre le gouvernement fédéral transitoire de Somalie, l'UTI (Union des tribunaux islamiques) et l'ARS (Alliance pour la Re-liberation de la Somalie), basée à Asmara, en Érythrée.

Il négocie avec succès un accord entre les deux parties. Connu sous le nom d' « accord de Djibouti » [7], cet accord est le premier du type à être signé sous l’auspice des Nations Unies, sans le parrainage d'un pays en particulier. L'Union africaine, la Ligue des États arabes, l'Organisation de la conférence islamique, les États-Unis, l'Union européenne, le Royaume-Uni et la France sont cosignataires de l'accord. M.. Ould-Abdallah crée à cette période le renommé Comité de direction pour la Somalie, composé de l'Organisation des Nations unies, l’Union africaine et l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD).

En juillet 2010, Ould-Abdallah met fin à ce qui est le plus long mandat de tout Représentant spécial des Nations Unies en Somalie, en annonçant sa retraite de l’ONU dans une lettre d'adieu adressée à la diaspora somalienne. Il remercie le Gouvernement fédéral de transition (TFG) de la Somalie, avec lequel il a travaillé étroitement, pour son leadership. En novembre 2010, Ould-Abdallah est retourné au siège des Nations Unies à New York en tant que médiateur en résidence au sein du Département des affaires politiques du Secrétariat des Nations Unies pour délivrer un compte rendu de son expérience.

Ouvrages

  • Ould-Abdallah, Ahmedou, Burundi on the Brink, 1993-95: A UN Special Envoy Reflects on Preventive Diplomacy, Washington: United States Institute of Peace Press, 2000. (ISBN 978-1-929223-00-8)
  • Ould-Abdallah, Ahmedou, La Diplomatie Pyromane : Burundi, Rwanda, Somalie, Bosnie… : Entretiens avec Stephen Smith, Paris : Calmann-Levy, 1997. (ISBN 978-2-7021-2672-1)

Distinctions honorifiques

  • Officier de l’Ordre National du Mérite, Mauritanie
  • Commandeur de la Légion d’Honneur, France Officier de l’Ordre du Lion, Sénégal
  • Officier de l’Ordre Léopold II, Belgique
  • Chevalier de l'Ordre du Lion d'or de la Maison de Nassau, Luxembourg

Références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ahmedou Ould-Abdallah de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ahmedou Ould-Abdallah — (born November 21, 1940), is a Mauritanian diplomat and United Nations official.Ould Abdallah graduated from secondary school in Dakar, Senegal. He studied economics at the University of Grenoble and the University of Paris and political science… …   Wikipedia

  • Piracy in Somalia — Map of areas under threat by Somali pirates. Pirates holding the …   Wikipedia

  • Somalia — Somali Republic Jamhuuriyadda Soomaaliya جمهورية الصومال‎ Jumhūriyyat as Sūmāl‎ …   Wikipedia

  • 2009 en Somalie — Chronologie en Afrique 2007 en Somalie 2008 en Somalie 2009 en Somalie 2010 en Somalie 2011 en Somalie 2007 par pays en Afrique 2008 par pays en Afrique 2009 par pays en Afrique 2010 par pays en Afrique 2006 par pays en Afrique Années : 2006 …   Wikipédia en Français

  • Omar Abdirashid Ali Sharmarke — عمر عبد الرشيد علي شرماركي Prime Minister of Somalia In office 14 February 2009 – 21 September 2010 President Sharif Ahmed Preceded by Nur Hassan Hussein Suc …   Wikipedia

  • Complaints to the International Criminal Court — The International Criminal Court s founding treaty, the Rome Statute, provides that individuals or organizations may submit information on crimes within the jurisdiction of the Court.[1] These submissions are referred to as communications or… …   Wikipedia

  • Somali Civil War — Somalia Civil War Part of the Horn of Africa conflicts and War On Terror A Black Hawk helicopter, callsign Super 6 4, over the …   Wikipedia

  • Transitional Federal Government — Somalia This article is part of the series: Politics and government of Somalia Transitional Federal Charter Ex …   Wikipedia

  • World Future Council — The World Future Council (WFC) is an international, non governmental organisation, whose goal is to work for a sustainable future in the fields of environment, peace, governance, human development and human rights issues.HistoryThe… …   Wikipedia

  • Alliance for the Re-liberation of Somalia — (ARS) is an organization created in September 2007 when Somali Islamists and opposition leaders meeting in Asmara, the capital of Eritrea have joined forces to fight the occupation of Somalia by Ethiopian and Transitional Federal Government… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”