Agora d'Athenes

Agora d'Athènes

L'Agora d'Athènes était, durant l'Antiquité, la place principale de la ville. Elle servait au commerce, aux rencontres et, jusqu'aux réformes de Clisthène, elle était le lieu de rassemblement de l'Ecclésia. L'Agora est aujourd'hui un très important site archéologique, situé en plein cœur de la ville moderne, au pied de l'Acropole.

Agora of Athens 2.jpg

Sommaire

Site de l'agora d'Athènes

Située à l'origine au nord-est de l'Acropole, l'Agora fut déplacée au pied du Kolonos Agoraios sous l'archontat de Solon. On dut vider l'emplacement des tombes et des maisons qui s'y trouvaient. Les pouvoirs implantés dans le palais sur l'Acropole à l'époque archaïque se sont peu à peu transportés sur l'agora. C'est au cours de cette migration de la ville haute vers la ville basse que les pouvoirs se sont séparés en plusieurs bâtiments distincts.

Elle se trouvait au point le plus bas de l'astu et formait le carrefour des axes de communication dans la cité d'Athènes. Ainsi, l'autel des Douze Dieux était le point à partir duquel on calculait toutes les distances.

L'Agora était également un lieu sacré, dont témoignent de nombreux sanctuaires.

Les fouilles

Les premières fouilles sur le site de l’Agora antique furent exécutées par la Dystocie Archéologique Grecque au cours des années 1859-1912 et ont surtout mis au jour le Portique des Géants et une partie du côté ouest de l’Agora, où l’Institut Archéologique Allemand avait fouillé en 1896-1897.

En 1890-1891, dans la partie nord de l’Agora une tranchée profonde a été ouverte pour le passage de la voie ferrée (train express régional) Athènes-Le Pirée. On y a trouvé beaucoup de vestiges et de bâtiments anciens qui furent détruits, ainsi que des fragments de sculptures, gardées au Musée National.

Les fouilles systématiques de l’École américaine d’études classiques ont commencé en 1931 et ont continué jusqu’en 1940. Elles ont recommencé après la Seconde Guerre mondiale de 1946 à 1960. Pour fouiller le site entier, il fallut démolir plus de 360 maisons modernes. De 1953-1956, grâce au financement par JD. Rockefeller, le portique ou stoa d'Attale a été reconstruit en vue d'une utilisation comme musée, réserves, laboratoires et bureau de fouilles du site de l’Agora.

Le site réaménagé a été confié à la Société Archéologique Grecque.

Description

L'Agora archaïque

L'Agora est située au nord-est de l'Acropole. On a très peu d'informations sur ses édifices, encore moins sur leur fonction. De manière générale, l'agora était un espace ouvert à tous les habitants. Elle est citée dans l'Iliade et l'Odyssée.

L'Agora classique

Plan de l'agora d'Athènes au -Ve siècle[1]
  1. Bâtiment à péristyle
  2. Monnaie
  3. Fontaine Enneacrounos
  4. Stoa Sud
  5. Héliée
  6. Stratègéion
  7. Colonos Agoraios
  8. Tholos
  9. Borne de l'Agora
  10. Monument des héros éponymes
  11. Métrôon (ancien Bouleutérion)
  12. Bouleutérion
  13. Héphaïstéion (Théséion)
  14. Temple d'Apollon Patroos
  15. Stoa de Zeus
  16. Autel des Douze dieux
  17. Stoa royale
  18. Temple d'Aphrodite Ourania
  19. Stoa d'Hermès
  20. Stoa Poikilè

La construction de la nouvelle agora dure longtemps, puisque les bâtiments les plus anciens datent du VIe siècle av. J.-C. L’Agora trouve sa place au centre de la cité, avec de nombreuses fonctions. Elle est entourée des grands axes de communications, vers Le Pirée, le port d’Athènes, la Porte sacrée et la porte du Dipylon et la voie des Panathénées vers l’Acropole.

Édifices à vocation religieuse

Édifices à fonction politique

Constructions à destination juridique

Commodités

  • Fontaine sud-est ;
  • Boutiques : L'agora est un lieu de marché intense, à tel point que les réunions de l'Ecclésia ne seront plus possibles au Ve siècle av. J.-C.. Les boutiques sont en bois, tissus, adossées aux stoas, le long des voies de circulations. L'agora est un lieu hautement social, où ont lieu de nombreuses rencontres de toutes sortes ;
  • Théâtre en bois amovible, utilisé pendant les réunions de l'Ecclésia (qui se déplace plus tard sur la Pnyx), les Grandes Dionysies et autres occasions. Un théâtre en pierre sera construit près de l'Acropole au Ve siècle av. J.-C., suite notamment à un effondrement accidentel de la structure.

La frontière entre les différentes catégories de bâtiments n'est pas toujours évidente. L'Agora reste un espace ouvert pendant toute l'époque classique et ne deviendra qu'un espace fermé à l'époque hellénistique. Le résultat des différentes fouilles sont parfois vagues. On ne sait à quoi correspond le bâtiment nommé Arsenal, et la découverte du Stratégeion est sujette à caution.

Toutefois les fouilles ont révélé un important témoignage de la démocratie athénienne, les ostracons, tessons de poterie faisant office de bulletin dans la procédure d'ostracisme.

L'Agora hellénistique

À cette époque vient s'ajouter la Stoa d'Attale, don du roi de Pergame, qui faisait de l'agora un espace fermé. Aujourd'hui reconstruit, ce portique de style éclectique[2] est conforme aux caractéristiques de l'art de l'époque hellénistique.

L'agora romaine d'Athènes

L'Agora romaine

Article détaillé : Agora romaine.

Elle se situe à l'est de la stoa d'Attale.

Sources

  1. article en.wikipedia (en) Agora of Athens
  2. (fr) Définitions lexicographiques et étymologiques de éclectique du CNRTL.

Voir aussi

Commons-logo.svg

Commons-logo.svg

Bibliographie

  • John M. Camp, The Athenian Agora, Thames and Hudson, 1992, ISBN 0500276838
  • M.C. Howatson (dir.), Dictionnaire de l'Antiquité : Mythologie, littérature, civilisation, Bouquins

Articles connexes

Liens externes


  • Portail de la Grèce antique Portail de la Grèce antique
Ce document provient de « Agora d%27Ath%C3%A8nes ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Agora d'Athenes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Agora d’Athènes — Agora d Athènes L Agora d Athènes était, durant l Antiquité, la place principale de la ville. Elle servait au commerce, aux rencontres et, jusqu aux réformes de Clisthène, elle était le lieu de rassemblement de l Ecclésia. L Agora est aujourd hui …   Wikipédia en Français

  • Agora d'Athènes — 37°58′30″N 23°43′21″E / 37.975, 23.7225 L Agora d Athènes était, durant l Antiquité, la place p …   Wikipédia en Français

  • Histoire d'Athenes — Histoire d Athènes Vue d’Athènes depuis l’Acropole (au fond le Mont Lycabette). L’histoire d’Athènes offre un vaste champ d investigation aux spécialistes, vu le très grand nombre de documents arrivés à leur connaissance. Athènes a été habitée… …   Wikipédia en Français

  • Histoire d'Athènes — Vue d’Athènes depuis l’Acropole (au fond le mont Lycabette) …   Wikipédia en Français

  • Histoire d'athènes — Vue d’Athènes depuis l’Acropole (au fond le Mont Lycabette). L’histoire d’Athènes offre un vaste champ d investigation aux spécialistes, vu le très grand nombre de documents arrivés à leur connaissance. Athènes a été habitée sans interruption… …   Wikipédia en Français

  • Acropole d'Athènes — Pour les articles homonymes, voir Acropole (homonymie). Acropole d Athènes * …   Wikipédia en Français

  • Acropole d'athenes — Acropole d Athènes Pour les articles homonymes, voir Acropole (homonymie). Acropole d Athènes 1 Patrimoine mondial de l’UNESCO …   Wikipédia en Français

  • ACROPOLE D’ATHÈNES — Presque toute ville grecque est composée de deux éléments que la configuration du site distingue d’emblée: ville haute et ville basse – celle ci vouée à l’habitat et aux activités civiles et commerciales; celle là, l’acropole, réservée à la… …   Encyclopédie Universelle

  • Cimon d'Athènes — Cimon Ostrakon portant le nom de Cimon, 486 ou 461 av. J. C., musée de l Agora antique d Athènes Cimon (en grec Κίμων / Kímôn), né v. 510, mort v. 450–449 devant …   Wikipédia en Français

  • Thucydide d'Athènes — Thucydide Pour les articles homonymes, voir Thucydide (homonymie). Thucydide …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”