Agaric
Page d'aide sur les redirections « Champignons de Paris » redirige ici. Pour la nouvelle d’Amélie Nothomb, voir Les Champignons de Paris.
Aide à la lecture d'une taxobox Agaricus
 Champignon de Paris (Agaricus bisporus)
Champignon de Paris (Agaricus bisporus)
Classification
Règne Fungi
Division Basidiomycota
Classe Agaricomycetes
Sous-classe Agaricomycetidae
Ordre Agaricales
Famille Agaricaceae
Genre
Agaricus
L., 1753
Espèces de rang inférieur

etc.

D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons

Les agarics, appelés aussi psalliotes (les mycologues s'entredéchirent depuis de longues années pour savoir lequel des deux termes est préférable), sont des champignons basidiomycètes du genre Agaricus, appartenant à la famille des agaricacées. Il en existe de très nombreuses espèces, qui, pour la plupart, se ressemblent fortement. Elles sont comestibles, à l'exception de l'Agaricus xanthoderma qui est toxique. La plus consommée est Agaricus bisporus, cultivé de façon industrielle en champignonnière sous le nom de champignon de Paris. Les espèces « sauvages » croissent de façon souvent abondante, dès les premières pluies de l'été, dans les prés et les taillis, parfois dans les bois clairs.

Sommaire

Caractéristiques

Les lamelles d'un champignon de Paris

Les agarics sont des champignons dont les lamelles, libres, sont roses lorsque le champignon est jeune, puis brun-noir à noires lorsqu'il vieillit. Les spores sont brun noirâtre ou noires. Le chapeau, charnu, généralement lisse et blanc chez les exemplaires jeunes, se recouvre ensuite de fibrilles ou de squames de couleur ocrée à mesure qu'il s'ouvre. Le pied est au départ rattaché au chapeau par un voile, qui se transforme ensuite en anneau. Il peut facilement se séparer du chapeau. Il ne porte pas de volve, ce qui permet, entre autres caractéristiques, de distinguer les agarics des amanites blanches mortelles. Une confusion est également possible avec certaines petites lépiotes, mais ces dernières ont des lamelles et des spores blanches.

Principales espèces

Boule de neige (Agaricus arvensis)
  • Agaricus arvensis : agaric des jachères. Parfois appelé boule de neige, c'est un des plus grands agarics, poussant dans les prairies et les endroits découverts. Son chapeau hémisphérique est généralement blanc. Il se distingue des espèces voisines par son odeur anisée assez prononcée et son anneau, dont le bas forme une sorte de roue d'engrenage.
  • Agaricus bisporus : agaric bispore. Rare à l'état sauvage, il est cultivé sous le nom de champignon de Paris.
  • Agaricus bitorquis : agaric des trottoirs. Connu pour percer le bitume des trottoirs urbains.
  • Agaricus campestris : agaric champêtre, appelé aussi rosé des prés. Sans doute le meilleur de tous les agarics, il pousse en groupes importants dans les prés. Le chapeau est blanchâtre, généralement fibrilleux. Les lamelles sont rose vif puis brunes. On le reconnaît en outre à sa forte odeur fongique (odeur de champignon).
  • Agaricus silvaticus : agaric sylvatique ou agaric des forêts. Rencontré essentiellement dans les forêts de conifères. Son chapeau est recouvert de nombreuses écailles brunes. Sa chair rosit fortement à la cassure ou au froissement. Forte odeur fongique. Excellent comestible.
  • Agaricus silvicola : agaric sylvicole, appelé aussi boule de neige des bois. Comme son nom l'indique, cet agaric pousse dans les bois ou les forêts de feuillus. Assez semblable à A. arvensis, il a comme lui une forte odeur d'anis et amande (alcool benzylique, anisaldéhyde). Son chapeau est souvent nuancé de jaune. Très bon comestible (se méfier des risques de confusion avec les amanites blanches, et donc bien vérifier la couleur des lamelles et l'absence de volve).
  • Agaricus xanthoderma : agaric jaunissant. Pourrait être confondu avec le précédent, mais son odeur de phénol, plutôt désagréable, n'évoque en rien l'anis. De plus, il jaunit fortement si on le frotte avec le dos de l'ongle. Il pousse surtout à la lisière des bois. Il contient des dérivés du phénol qui irritent le tube digestif (toxique).

Histoire

Le genre Agaricus se serait séparé de ses plus proches parents il y a 73 millions d'années environ[1].

L'agaric pouvait être un des multiples constituants de la thériaque de la pharmacopée maritime occidentale au XVIIIe siècle [2].

Taxonomie

Liste des espèces du genre Agaricus

  • Agaricus acheruntius
  • Agaricus altipes
  • Agaricus aridicola
  • Agaricus arvensis
  • Agaricus augustus
  • Agaricus benesii
  • Agaricus bernardii
  • Agaricus bisporus
  • Agaricus bitorquis
  • Agaricus bohusii
  • Agaricus bresadolanus
  • Agaricus campbellensis
  • Agaricus campigenus
  • Agaricus cappellianus
  • Agaricus clitocyboides
  • Agaricus comtulus
  • Agaricus connatus
  • Agaricus cupreobrunneus
  • Agaricus depauperatus
  • Agaricus devoniensis
  • Agaricus dulcidulus
  • Agaricus fiardii
  • Agaricus fontanae
  • Agaricus friesii
  • Agaricus fuscofibrillosus
  • Agaricus gennadii
  • Agaricus gilvus
  • Agaricus gregarius
  • Agaricus horakii
  • Agaricus ignobilis
  • Agaricus impudicus
  • Agaricus kroneanus
  • Agaricus lanatoniger
  • Agaricus langei
  • Agaricus lanipes
  • Agaricus litoralis
  • Agaricus luteomaculatus
  • Agaricus lutosus
  • Agaricus macrocarpus
  • Agaricus moelleri
  • Agaricus moellerianus
  • Agaricus oligocystis
  • Agaricus osecanus
  • Agaricus pampeanus
  • Agaricus pequinii
  • Agaricus perdicinus
  • Agaricus phaeolepidotus
  • Agaricus porphyrizon
  • Agaricus porphyrocephalus
  • Agaricus pseudopratensis
  • Agaricus purpureoniger
  • Agaricus putidus
  • Agaricus rufipes
  • Agaricus semotus
  • Agaricus silvaticus
  • Agaricus silvicola
  • Agaricus silvicola var. silvicola
  • Agaricus silvicola var. squarrosus
  • Agaricus subantarcticus
  • Agaricus subfloccosus
  • Agaricus subgibbosus
  • Agaricus subperonatus
  • Agaricus subrufescens
  • Agaricus subrutilescens
  • Agaricus texensis
  • Agaricus trutinatus
  • Agaricus urinascens
  • Agaricus urinascens var. excellens
  • Agaricus urinascens var. urinascens
  • Agaricus valdiviae
  • Agaricus viridopurpurascens
  • Agaricus xanthodermus
  • Agaricus xantholepis

Voir aussi

Références

  1. (en) Geml, J., Geiser, D.M & Royse, D.J., 2004. Molecular evolution of Agaricus species based on ITS and LSU rDNA sequences. Mycological Progress, 3 (2), 157-176. DOI:Résumé Article (1,1 Mo)
  2. D'après Maistral, in Yannick Romieux, De la hune au mortier, Éditions ACL, Nantes, 1986.

Bibliographie

  • Pierre Montarnal : Le petit guide : Champignons (Genève, 1964 ; Paris-Hachette, 1969).
  • Régis Courtecuisse et Bernard Duhem : Guide des champignons de France et d'Europe (Delachaux & Niestlé, 1994-2000).

Références taxonomiques

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Agaric de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • agaric — [ agarik ] n. m. • 1256; lat. agaricum, gr. agarikon ♦ Bot. Genre de champignons (agaricacées) à chapeau et à lamelles. Les champignons de couche sont des agarics. Spécialt Agaric champêtre : rosé des prés. ● agaric nom masculin (latin agaricum)… …   Encyclopédie Universelle

  • Agaric — Ag a*ric (?; 277), n. [L. agaricum, Gr. ?, said to be fr. Agara, a town in Sarmatia.] 1. (Bot.) A fungus of the genus {Agaricus}, of many species, of which the common mushroom is an example. [1913 Webster] 2. An old name for several species of… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • agaric — AGARIC. s. m. Plante de la nature du champignon, et qui s attache au tronc des arbres. Agaric de chêne. L agaric de mélèse est purgatif …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • agaric — Agaric, Agaricum …   Thresor de la langue françoyse

  • agaric — [ə gar′ik, ag′ə rik΄] n. [L agaricum, larch fungus < Gr agaricon, tree fungus, after Agaria, a Sarmatian town] any of an order (Agaricales) of basidiomycetous fungi; esp., any of a family (Agaricaceae) of gill fungi, including many common,… …   English World dictionary

  • Agaric — An agaric is a type of fungal fruiting body characterized by the presence of a pileus that is clearly differentiated from the stipe, with lamellae (gills) on the underside of the pileus. Agaric can also refer to a basidiomycete species… …   Wikipedia

  • agaric — (a ga rik) s. m. On donne ce nom à plusieurs champignons dont quelques uns appartiennent au genre bolet, caractérisé par un grand nombre de trous sous le chapeau. On trouve parmi les agarics des champignons recherchés comme comestibles, tels que… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • AGARIC — s. m. T. de Botan. Genre de champignons qui comprend un grand nombre d espèces, dont le caractère principal est d avoir le dessous du chapeau garni de lames. Plusieurs espèces d agarics sont comestibles, d autres au contraire sont très nuisibles …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AGARIC — n. m. T. de Botanique Genre de champignons qui comprend un grand nombre d’espèces, dont le caractère principal est d’avoir le dessous du chapeau garni de lames. Plusieurs espèces d’agarics sont comestibles, d’autres au contraire sont très… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • agaric — The dried fruit body of Polyporus officinalis (family Polyporaceae), occurring in the form of brownish or whitish light masses, which contains a. acid. SYN: amadou. [G. agarikon, a kind of fungus] deadly a. SYN: Amanita phalloides. fly a. SYN:… …   Medical dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”