Agaricomycetes
Aide à la lecture d'une taxobox Agaricomycetes
 Amanites tue-mouches
Amanites tue-mouches
Classification
Règne Fungi
Division Basidiomycota
Sous-division Agaricomycotina
Classe
Agaricomycetes
Doweld (2001)
Sous-classes de rang inférieur

incertae sedis : (pas de sous-classe)

Auriculariales
Sebacinales
Cantharellales
Trechisporales
Gloeophyllales
Hymenochaetales
Corticiales
Polyporales
Russulales
Thelephorales

Les Agaricomycètes constituent une classe de champignons Basidiomycètes. Le groupe est monophylétique et est fondé essentiellement sur des critères de biologie moléculaire.

Sommaire

Systématique

La classe est à peu près identique à celle de la classe Homobasidiomycetes par Hibbett & Thorn[1] mais avec l'inclusion des Auriculariales et des Sebacinales. Elle ne comprend pas que des champignons classiques, mais aussi la plupart des espèces placées dans les taxons obsolètes Gasteromycetes et Homobasidiomycetes[2]. Dans le sous-embranchement Agaricomycotina -ce qui exclut les champignons du charbon et de la rouille, les Agaricomycetes peuvent encore être définis par l'exclusion des classes Tremellomycetes et Dacrymycetes qui sont généralement considérées comme des Heterobasidiomycetes (champignons en gelée). Cependant, quelques anciens champignons en gelée, tels que les Auricularia, sont classés dans les Agaricomycetes. Les Agaricomycetes comprennent 17 ordres, 100 familles, 1147 genres et 20951 espèces[3].

Alors que la morphologie des champignons ou leurs fructifications a été à l'origine du classement des Agaricomycetes[4], ce n'est plus le cas. A titre d'exemple, la distinction entre les Gasteromycetes (vesse-de-loup) et les Agaricomycetes (la plupart des autres champignons) n'est plus reconnue comme naturelle, certaines vesses-de-loup ayant apparemment évolué de façon indépendante à partir d'agaricomycètes. Cependant, la plupart des guides de champignons considèrent encore le groupe des vesses-de-loup à part des autres champignons parce que l'ancienne classification de Fries est toujours très pratique pour classer les champignons selon les formes de leur fructification. De même, les classifications modernes divisent les Lycoperdales en Agaricales et Phallales.

Caractéristiques

Tous les membres de cette classe produisent des sporophores qui vont de la taille de tasses minuscules de quelques millimètres de diamètre aux polypores géants de plus de un mètre de diamètre et pesant jusqu'à 130 kg. La classe comprend également ce qui est sans doute les plus anciens et les plus grands organismes individuels sur terre: le mycélium d'Armillaria gallica dont on estime qu'elle peut s'étendre sur plus de 150 000 mètres carrés , avoir une une masse de 10 000 kg et un âge de 1 500 ans[5].

Habitat

Presque toutes les espèces sont terrestres (quelques-unes sont aquatiques), poussant dans un large éventail d'environnements et la plupart ont des fonctions de désagrégation, en particulier du bois. Cependant, certaines espèces sont pathogènes ou parasitaires et d'autres encore sont symbiotiques, notamment les importants mycorhizes des arbres forestiers.

Description

Typiquement, ils sont constitués de mycélium dicaryotes. Les hyphes caractéristiques présentent des anses d'anastomose, ils sont septés et munis de dolipores. On n'observe que rarement des stades conidiens. Leurs fructifications présentent souvent l'aspect classique du champignon (avec chapeau et pied). A l'intérieur de ces fructifications, chaque baside produit, pour la plupart des espèces, quatre basidiospores.

Taxonomie des Agaricomycetes

Classification phylogénétique des Agaricomycetes

Classification linnéenne Agaricomycetes

Agaricomycetidae

ordre des Agaricales
ordre des Atheliales
ordre des Boletales

Phallomycetidae

ordre des Geastrales
ordre des Gomphales
ordre des Hysterangiales
ordre des Phallales

incertae sedis (Actuellement sans sous-classe)

ordre des Auriculariales
ordre des Cantharellales
ordre des Corticiales
ordre des Gloeophyllales
ordre des Hymenochaetales
ordre des Polyporales
ordre des Russulales
ordre des Sebacinales
ordre des Thelephorales
ordre des Trechisporales

Références

  1. (en) Hibbett, D.S. & R.G. Thorn, The Mycota, Vol. VII. Part B., Systematics and Evolution, Berlin, Springer-Verlag, 2001, p. 121–168 
  2. Hibbett, D.S., et al., « A higher level phylogenetic classification of the Fungi », dans Mycological Research, vol. 111, no 5, mars 2007, p. 509–547 [lien PMID, lien DOI] 
  3. (en) Kirk PM, Cannon PF, Minter DW, Stalpers JA., Dictionary of the Fungi. 10th ed, Wallingford, CABI, 2008 (ISBN 978-0-85199-826-8), p. 12–13 
  4. Fries EM. (1874). Hymenomycetes Europaei. Upsaliae.
  5. Smith, M. et al., « The fungus Armillaria bulbosa is among the largest and oldest living organisms », dans Nature, vol. 356, no 6368, 1992, p. 428–431 [lien DOI] 

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Agaricomycetes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Agaricomycetes — Fliegenpilz (Amanita muscaria) Systematik Klassifikation: Lebewesen Domäne …   Deutsch Wikipedia

  • Agaricomycètes — Agaricomycetes Agaricomycetes …   Wikipédia en Français

  • Agaricomycetes —   Agaricomycetes …   Wikipedia Español

  • Agaricomycetes — Taxobox name = Agaricomycetes image width = 250px image caption = Amanita muscaria (Agaricales) regnum = Fungi subregnum = Dikarya phylum = Basidiomycota subphylum = Agaricomycotina classis = Agaricomycetes classis authority = Dowell, 2001… …   Wikipedia

  • Agaricomycète — Agaricomycetes Agaricomycetes …   Wikipédia en Français

  • Corticium penicillatum — Scientific classification Kingdom: Fungi Phylum: Basidiomycota Subphylum: Agaricomyc …   Wikipedia

  • Agaricomycetidae — Hutpilze Goldmistpilz (Bolbitius vitellinus) Systematik Domäne: Eukaryoten (Eucaryota) …   Deutsch Wikipedia

  • Hymenomycetidae — Hutpilze Goldmistpilz (Bolbitius vitellinus) Systematik Domäne: Eukaryoten (Eucaryota) …   Deutsch Wikipedia

  • Agaricomycotina — Amani …   Wikipédia en Français

  • Gomphales —   Gomphales …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”