Action directe (theorie politique)

Action directe (théorie politique)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Action directe (homonymie).
Anarchisme
Anarchy-symbol.svg
« L'anarchie c'est l'ordre sans le pouvoir »
Courants

AgoristeAutonome
CapitalisteChrétien
Collectiviste
CommunisteFéministe
ÉcologiqueIndividualiste
InsurrectionnelMutualiste
PhilosophiquePrimitiviste
SocialisteSyndicaliste

Concepts

AcratieAction directe
Amour libreAnationalisme
Anticapitalisme
Anticléricalisme • Antiétatisme
AntifascismeAntimilitarisme
Antiparlementarisme
Antipatriotisme
AntithéismeAthéisme
AutogestionBlack Bloc
Classe ouvrièreCollectivisme
EntraideFédéralisme
Gradualisme
Grève généraleIllégalisme
MutuellismeNaturisme
Néo-malthusianismeNudisme
Objection de conscience
PacifismePlateformisme
Propagande par le fait
Réappropriation
Reprise individuelleSabotage
SymbolismeSynthésisme
Végétarisme

Histoire

Précurseurs de l'anarchisme
Histoire de l'anarchisme
Chronologie de l'anarchisme
Presse anarchiste
1ere internationale
Congrès de Saint-Imier
Fédération jurassienne
Commune de ParisChristiania
Makhnovtchina
Bande à Bonnot
Affaire Sacco et Vanzetti
Mai 68
Premier maiMouvement punk
Révolution mexicaine
Révolte de Kronstadt
Révolution espagnole
Révolte du Chiapas

Presse anarchiste

Alternative libertaire
Courant Alternatif
CQFDEkintza Zuzena
FreedomGreen Anarchy
Infos et analyses libertaires
Le Monde libertaire
Rojo y NegroSicilia libertaria
Solidaridad Obrera
Tierra y Libertad
Umanità Nova

Organisations

Action Autonome
Anarchists Against the Wall
CNTCGAGARAS
Fédération anarchiste
Alternative Libertaire
NEFAC
OCLOLS
SCALP
UCL

Sabcat2.svg
« À mauvaise paye mauvais travail ! »
Portail de l'anarchisme

L'action directe consiste à agir soi-même, de façon à peser directement sur un problème auquel on peut être confronté, et sans avoir besoin pour cela de faire appel à un intermédiaire de personnalités politiques, de bureaucrates, etc.

L'action directe veut placer la conscience morale au-dessus de la loi officielle.

L'action directe implique de ne pas se soucier des règles et procédures qu'appliquent les économistes et politiciens, et de décider soi-même ce qui est juste et ce à quoi il faut résister. Bien que l'action directe puisse être considérée comme un des nombreux outils à la disposition du militant, cela peut également signifier que l'on est « prêt à se battre pour prendre le contrôle de sa vie et à essayer directement d'agir sur le monde qui nous entoure », à prendre ses responsabilités quant à ses actions et aux buts poursuivis.

L'action directe non violente permettrait de sortir des modes d'actions politiques traditionnels tel que le lobbying ou les manifestations, tracts, meetings et pétitions. Ces derniers peuvent représenter l'étape d'une lutte mais l'action politique limitée à ces éléments apparaît aux supporters de l'action directe comme un grand jeu inoffensif, prévisible, ennuyeux et manquant d'impact.

Les partisans de l'action directe non violente se proposent de montrer que l'action politique peut avoir un impact réel sans pour autant que cela nécessite le rassemblement simultané de plusieurs milliers de personnes dans la rue (des actions retentissantes peuvent être effectuée par un nombre réduit de personnes), voire de prouver que l'action politique peut parfois aussi être quelque chose d'amusant. Elle permettrait aux personnes de développer leur confiance en elles et de leur faire prendre conscience de leur force individuelle et collective.

Sommaire

Histoire

« Une méthode d’action bien à lui »

La notion d'action directe apparaît chez les syndicalistes révolutionnaires et les anarchosyndicalistes français du début du XXe siècle comme un développement théorique et pratique de la propagande par le fait anarchiste de la fin du XIXe siècle. Émile Pouget, leader de la CGT d'avant 1914 la définit ainsi :

« L’action directe, manifestation de la force et de la volonté ouvrière, se matérialise, suivant les circonstances et le milieu, par des actes qui peuvent être très anodins, comme aussi ils peuvent être très violents. C’est une question de nécessité, simplement. Il n’y a donc pas de forme spécifique à l’action directe. » (L'Action Directe, 1910)

L'action directe, individuelle ou collective, fonde l'autonomie des luttes ouvrières vis-à-vis des pouvoirs constitués de la bourgeoisie. Comme le dit Pierre Besnard (1930) : « Le syndicalisme révolutionnaire possède une méthode d’action bien à lui : l’action directe. » Pour tout de suite nous mettre en garde : « Il est, je crois, nécessaire d’en donner une définition aussi précise que possible. Cela me paraît même d’autant plus nécessaire que des erreurs de compréhension au sujet de l’action directe sont plus graves et risquent d’être plus dangereuses. »

Né de la réflexion sur la propagande par le fait, l'action directe ne saurait se résumer à l'usage de la violence « directe ». Elle vise surtout à rompre avec les techniques d'encadrements des partis et de la bourgeoisie et à s'affranchir des idéologies sur lesquelles elles reposent. C'est donc par essence un refus des médiations politiques. Condition de l'émergence d'une créativité révolutionnaire l'action directe est appelée à aboutir à la grève générale.

Eclipse et renouveau

Après une éclipse due au triomphe après la Révolution russe de 1917 de formes d'organisation calquées sur celle du parti bolchevik, la notion d'action directe a été redécouverte par des marxistes proche de l'ouvriérisme et à nouveau mise en avant au sein de la mouvance autonome apparue en Italie puis en France et en Allemagne dans les années 1970.

Jacques Rennes contribua à ce renouveau en définissant l'action directe comme l’expression éthique et héroïque du « prolétariat révolutionnaire ». Il considère que « l’action directe n’est pas seulement un acte de combat corps à corps, mais un acte de construction, un acte institutionnel (...) l’action directe s’étend ainsi de la grève à la création de bibliothèques populaires (...) parmi cent autres institutions. ». Jacques Rennes assigne, par ailleurs, d’autres dimensions à l’action directe. Ainsi la lutte contre le militarisme, le sabotage - la ruse substituée à la violence -, le boycottage sont-ils considérés comme les contenus révolutionnaires de l’action ouvrière en marche. Fidèle à l’essence de la Charte d'Amiens, il attribue au syndicalisme le rôle moteur dans la transformation de la société. Il décrit l’action directe comme « le procédé de commencement, de développement et de fin du syndicalisme ».

L'expression a été adoptée par le groupe Action directe en France à la fin des années 1970 mais c'est une autre histoire qui ne saurait amener à confondre avec ses activités une notion beaucoup plus riche et variée dont se réclament aujourd'hui de nombreux militants.

Différents types d'actions directes

  • L'action directe non violente : occupation/aménagement de lieux publics (ex : pour une fête de rue) ou privés (ex : des squats) pour une durée indéterminée et sans autorisation des autorités ou propriétaires (voir aussi : reprise individuelle); mise en place de systèmes permanents au niveau local tels que coopératives ouvrières, systèmes d'échanges locaux ou d'agriculture locale; etc.
  • L'action directe avec destruction de biens : fauchage de champs de maïs transgénique, destruction de panneaux publicitaires (la motivation morale étant ici que la publicité dans les lieux publics/iques constitue un conditionnement imposé), destruction de matériels servant à la surveillance ou à la répression policière, etc.
  • L'action directe avec usage de la force sur la police pour protéger ou libérer des manifestants agressés ou arrêtés par la police.
  • L'action directe révolutionnaire : les organes révolutionnaires dont se dotent les opprimés sans médiation sont ici considérés comme les principaux vecteurs de l'action directe massive et consciente, intervention immédiate des masses pour mettre en place leur propre régime politique, sur la base, par exemple, d'une fédération des conseils ouvriers élisant leurs délégués sur la base d'un mandat impératif. Ce type d'action révolutionnaire a été pratiqué en Russie en 1905 et en 1917 contre le régime tsariste et contre la guerre, ou encore en Hongrie en 1956 contre la bureaucratie stalinienne.
  • L'action directe radicale violente : cette forme de l'action directe a notamment été mis en œuvre par des groupes anarchistes au début du siècle ainsi que par des groupes nationalistes (Bombes, Elimination d'individus). En prétendant placer la conscience morale au-dessus de la loi officielle, l'action directe correspond également aux dogmes de certains intégristes religieux.

Autres exemples d'actions directes

Un répertoire d'actions directes : http://www.subsociety.org/actiondirecte.php

L'AD-anti-OGM : en 1999, des paysans français (parmi lesquels José Bové) « démontent » un MacDonald's en construction, et amènent ainsi un débat public sur l'OMC, les OGM et la nourriture industrielle.

Bibliographie

  • J. Maitron, Le Mouvement anarchiste en France, Paris, 1975 (2 vol.).
  • Emile Pouget, Le Père Peinard, textes choisis et présentés par Roger Langlais, Paris, 1976.
  • Des progrès de l’action directe, L'Assommoir, n°3, Paris, avril 1979.

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de l’anarchisme Portail de l’anarchisme
Ce document provient de « Action directe (th%C3%A9orie politique) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Action directe (theorie politique) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Action Directe (Théorie Politique) — Pour les articles homonymes, voir Action directe (homonymie). Anarchisme …   Wikipédia en Français

  • Action directe (théorie politique) — Pour les articles homonymes, voir Action directe (homonymie). L action directe consiste à agir soi même, de façon à peser directement sur un problème auquel on peut être confronté, et sans avoir besoin pour cela de faire appel à un intermédiaire… …   Wikipédia en Français

  • Action Directe — Pour les articles homonymes, voir Action directe (homonymie). Action directe AD Classification Anarchisme et Mouvement autonome …   Wikipédia en Français

  • Action directe (groupe armé) — Action directe Pour les articles homonymes, voir Action directe (homonymie). Action directe AD Classification Anarchisme et Mouvement autonome …   Wikipédia en Français

  • Action directe (groupe français armé) — Action directe Pour les articles homonymes, voir Action directe (homonymie). Action directe AD Classification Anarchisme et Mouvement autonome …   Wikipédia en Français

  • Action directe (groupe terroriste) — Action directe Pour les articles homonymes, voir Action directe (homonymie). Action directe AD Classification Anarchisme et Mouvement autonome …   Wikipédia en Français

  • Action directe (groupe terroriste français) — Action directe Pour les articles homonymes, voir Action directe (homonymie). Action directe AD Classification Anarchisme et Mouvement autonome …   Wikipédia en Français

  • Action directe (terroristes) — Action directe Pour les articles homonymes, voir Action directe (homonymie). Action directe AD Classification Anarchisme et Mouvement autonome …   Wikipédia en Français

  • Action directe — Pour les articles homonymes, voir Action directe (homonymie). Action directe AD …   Wikipédia en Français

  • Action Directe (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Cette expression renvoie à différentes significations : L action directe, en théorie politique, consiste à agir soi même sans recourir à un… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”