Alternative Libertaire

Alternative libertaire

Alternative libertaire
Logo Alternative libertaire.gif 
Secrétaire général Sans
(structure autogestionaire)
Fondation 1991
Disparition {{{disparition}}}
Siège 92 rue d'Aubervilliers
75019 Paris
{{{option-1}}} {{{valeur-1}}}
{{{option-2}}} {{{valeur-2}}}
{{{option-3}}} {{{valeur-3}}}
{{{option-4}}} {{{valeur-4}}}
{{{option-5}}} {{{valeur-5}}}
{{{option-6}}} {{{valeur-6}}}
Présidents du groupe
au Sénat
à l'Assemblée
au Parlement européen
Représentation du parti
Députés {{{Députés}}}
Sénateurs {{{Sénateurs}}}
Députés européens {{{Députéseuropéens}}}
Idéologie Anarchisme, anarcho-communisme, anarcho-syndicalisme
Affiliation européenne
Affiliation internationale Solidarité internationale libertaire
Couleurs noir, rouge
Site Web alternativelibertaire.org
voir aussi

Constitution française
Politique de la France
Gouvernement français
Président français
Partis politiques français
Élections en France

Des manifestants d'Alternative Libertaire protestant contre les privatisations et en faveur des services publics

Alternative libertaire est une organisation française fondée en 1991, issue de la fusion entre le Collectif jeunes libertaires (CJL) et l'Union des travailleurs communistes libertaires (UTCL, elle-même tendance syndicaliste révolutionnaire expulsée de l'Organisation révolutionnaire anarchiste en 1976), rejointe par la suite par Daniel Guérin et Georges Fontenis.

Alternative libertaire défend des positions communistes libertaires et syndicalistes révolutionnaires. Elle fonctionne sur la base du fédéralisme. Ses militants sont généralement syndicalistes à SUD, à la CGT et à la CNT. Elle édite un mensuel, Alternative libertaire.

Sommaire

Historique

AL promeut la rupture avec le capitalisme et la construction d'une société communiste libertaire par l'« opposition extra-parlementaire », un mouvement social porteur d'un projet de société autonome des partis institutionnels. Lors de son IIIe congrès, en juin 1995, Alternative libertaire a défini cette stratégie dite de « Front social », pour œuvrer à la « fédération des contre-pouvoirs ».

AL compte sur la lutte des classes pour crédibiliser un projet révolutionnaire. Cette perspective conduit les militants d'AL à être actifs dans les syndicats et associations de lutte (AC!, DAL, Droits devant!!, SUD, certains secteurs de la CGT) et y défendre une orientation combative et « autogestionnaire ». Alternative libertaire a été active dans les grèves de décembre 1995 ou du printemps 2003, comme les militants de l'UTCL l'avaient été dans les coordinations de 1986.

La branche jeunesse d'Alternative libertaire, qui publie régulièrement un bulletin, Clash, a participé aux mouvements de jeunesse depuis 1994. Les militants d'AL ont ainsi été actifs dans les luttes contre le Smic-Jeunes en 1994, les grèves étudiantes de novembre 1995, le mouvement lycéen du printemps 2005 et la lutte contre le CPE (2006).

Lors de son Ve congrès, en juin 2000, Alternative libertaire décide d'un « tournant vers la visibilité ». Son site Web est lancé en octobre 2000. En avril 2001, le mensuel Alternative libertaire passe en distribution publique. En mai 2001, la première fête d'Alternative libertaire, donnée à l'occasion de ses dix ans, rassemble un millier de personnes, et un l'événement est depuis programmé chaque année. En octobre 2003, Alternative libertaire ouvrait un espace public dans le 19e arrondissement de Paris, au 92, rue d'Aubervilliers.

Ces différentes réalisations se sont faites parallèlement à un accroissement des effectifs, à la création de nouvelles implantations militantes (aujourd'hui une trentaine) et au succès de l'association des Ami(e)s d'Alternative libertaire, qui aide au financement de ses projets.

En 2003, les différentes organisations du mouvement libertaire (AL, FA, No Pasaran, CGA, OCL, ainsi que la CNT) ont su, malgré leurs divergences, trouver la voie d'une mobilisation unitaire contre le G8 d'Évian, en formant une coalition, la Convergence des luttes anti-autoritaires et anticapitalistes contre le G8 (Claaac-G8). Une initiative qui a été une véritable réussite puisque le bloc rouge et noir était le plus massif de la grande manifestation anti-G8. À cela il faut ajouter la participation active des militants de la Claaac-G8 à la construction d'un Village anticapitaliste autogéré, le Vaaag, véritable centre nerveux du contre-sommet, qui a accueilli plusieurs milliers de manifestants anti-G8 pendant une semaine. L'unité d'action s'est poursuivie avec l'addition de l'OLS, pour la tenue d'un Forum social libertaire-Salon du livre anarchiste en novembre 2003 à Saint-Ouen, en parallèle au FSE de Saint-Denis. Un événement dans le paysage anticapitaliste, puisque le FSL accueillit 5000 à 6000 visiteurs.

Actualité

Alternative libertaire a été particulièrement active dans les grèves pour la défense des retraites en mai-juin 2003, et dans la grève des cheminots de l'automne 2007 pour la défense du régime spécial.

Ses jeunes militantes et militants ont également été très actifs en 2005 dans le mouvement lycéen contre la loi Fillon, puis en 2006 dans le mouvement contre la loi d'"égalité des chances" (ou mouvement anti-CPE) et en 2007 dans la lutte contre la LRU. Durant le mouvement anti-CPE, huit de ses militants ont été interpelés et ont été déférés devant les Tribunaux mais n'ont été condamnés qu'à des peines légères. Une mobilisation des diverses organisations politiques et syndicales (CGT, SUD, CNT, LCR, CGA, FA, etc.) s'est produite à cette occasion.

En 2005, AL a mené contre la Constitution européenne une campagne "anticapitaliste et internationaliste", en insistant sur le fait qu'une victoire sur la Constitution devrait être un tremplin pour les luttes sociales, sinon elle ne servirait à rien. En 2007, AL a fait campagne sur le thème "le changement s'imposera par les luttes" et n'a donné aucune consigne de vote.

En novembre 2007, le mensuel Alternative libertaire a lancé une nouvelle formule en couleur, en baissant son prix à 2 euros.

Alternative libertaire est cofondatrice et membre du réseau Solidarité internationale libertaire depuis avril 2001.

Elle a tenu son IXe congrès en mai 2008 à Saint-Denis (93).

En décembre 2008, elle entame une campagne visant à élargir sa base, articulée autour de la thématique de la crise capitaliste actuelle. Des dizaines de milliers d'autocollants et affiches sont sortis pour être visible, des réunions publiques ont aussi été organisées. Enfin, le manifeste pour une alternative libertaire a été rééditée dans leur journal.

Voir aussi

Bibliographie

Liens internes

Liens externes

  • Portail de l’anarchisme Portail de l’anarchisme
  • Portail de la France Portail de la France
Ce document provient de « Alternative libertaire ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alternative Libertaire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alternative libertaire — Saltar a navegación, búsqueda Alternative libertaire Archivo:Alternative libertaire.gif Fundación 1991 Sede …   Wikipedia Español

  • Alternative libertaire —  Ne doit pas être confondu avec Alternative libérale. Alternative libertaire Présentation Secrétaire général Sans …   Wikipédia en Français

  • Alternative libertaire — Infobox Political Party party name = Alternative libertaire party articletitle = Alternative libertaire party leader = Collective leadership foundation = 1991 ideology = anarchist communism position = Far left international = International… …   Wikipedia

  • Alternative libérale —  Ne doit pas être confondu avec Alternative libertaire. Alternative libérale Présentation …   Wikipédia en Français

  • alternative — 1. alternative [ altɛrnativ ] n. f. • 1401; de alternatif 1 ♦ Vx (au sing.) Alternance. ♢ Mod. (au plur.) Phénomènes ou états opposés se succédant régulièrement. « Des alternatives [...] d exaltation et d abattement » (Flaubert ). 2 ♦ (XVIIe)… …   Encyclopédie Universelle

  • Histoire Du Mouvement Libertaire En France De 1968 À Nos Jours — Anarchisme > Histoire du mouvement libertaire en France Voir aussi : Histoire du mouvement libertaire en France des origines à 1967 Sommaire 1 1968 2 1969 3 1970 4 …   Wikipédia en Français

  • Histoire du mouvement libertaire en France (de 1968 à nos jours) — Histoire du mouvement libertaire en France de 1968 à nos jours Anarchisme > Histoire du mouvement libertaire en France Voir aussi : Histoire du mouvement libertaire en France des origines à 1967 Sommaire 1 1968 2 1969 3 1970 4 …   Wikipédia en Français

  • Histoire du mouvement libertaire en France de 1968 a nos jours — Histoire du mouvement libertaire en France de 1968 à nos jours Anarchisme > Histoire du mouvement libertaire en France Voir aussi : Histoire du mouvement libertaire en France des origines à 1967 Sommaire 1 1968 2 1969 3 1970 4 …   Wikipédia en Français

  • Histoire du mouvement libertaire en France de 1968 à nos jours — Anarchisme > Histoire du mouvement libertaire en France Voir aussi : Histoire du mouvement libertaire en France des origines à 1967 Sommaire 1 1968 2 1969 3 1970 4 1971 …   Wikipédia en Français

  • Histoire du mouvement libertaire en france de 1968 à nos jours — Anarchisme > Histoire du mouvement libertaire en France Voir aussi : Histoire du mouvement libertaire en France des origines à 1967 Sommaire 1 1968 2 1969 3 1970 4 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”