Académie de Savoie
Académie Royale des sciences, belles-lettres et arts de Savoie
Importez le logo de cette association
Contexte général
Fiche d’identité
Fondateur Alexis Billiet
François de Mouxy de Loche
Xavier de Vignet
Georges-Marie Raymond
Fondation 1820
Siège central Chambéry
Président(e) Louis Terreaux
Site web Academiesavoie.org

L'Académie Royale Des Sciences Des Belles-lettres Et Des Arts De Savoie, est fondée en 1820, afin de doter le Duché de Savoie d'une Société Savante à l'image de celle instituée à Turin, capitale des Etats de Savoie (ou du Royaume dit "de Piémont-Sardaigne").

Sommaire

Devise et emblème

L'Académie reprend l'oranger et ses fruits comme emblème et la devise Flores fructusque perennes de l'Académie florimontane (1606 à 1610).

Fondation

Le Duché de Savoie possédait une Académie dès le début du XVIIe siècle, fondée par François de Sales, l'Académie florimontane, mais celle-ci ne survivra guère au dela de 1810.

En 1815, l'élite savoisienne, constatant l'absence d'une Académie de Savoie digne de ce nom, décide de la refonder à la hauteur de celle qu'elle avait inspirée en 1757 dans la capitale : L'Accademia Reale delle Scienze di Torino (Turin), dite aussi Académie Royale des Sciences de Turin, ou encore de celle de Paris où Richelieu fonda, là aussi, en 1635 "l'Académie Française" sur le modèle universel de la première "Académie Florimontane de Savoie" dont il a copié l'institution, tout autant que l'idée, pour les adapter à la politique notamment linguistique du défunt "Royaume de France".

En 1815 quatre hautes personnalités du Duché souhaitent « créer une société qui servirait de moteur au progrès matériel, intellectuel et moral » : le futur cardinal Alexis Billiet (1783-1873), évêque de Chambéry, le général comte François de Mouxy de Loche (1756-1837), le sénateur comte Xavier de Vignet, et du chevalier Georges-Marie Raymond (1769-1839), lettré-mathématicien, fondateur du journal Savoie[1]. En 1819, la "Société Académique de Savoie" est née. Ces fondateurs souhaitent étudier la Savoie et son territoire, ils ouvrent donc leurs recherches à « l'Agriculture, aux Arts Industriels, à la Botanique, à la Chimie, à la Géologie, à la Médecine et à la Pharmacie, à la Météorologie, à la Statistique, à l'Histoire et à la Littérature ».

Afin d'accomplir leur haute mission, ils s'adjoignent quatre collaborateurs de renom : le chanoine Louis Rendu (1789-1858), futur évêque d'Annecy, le docteur Jean-François Guilland (1773-1855), vice-protomédecin de la province de Savoie Propre, le docteur Antoine Gouvert, et le baron Louis de Vignet des Étoles, intendant du Duché de Savoie.

Le 14 août 1827, la Société Académique se voit conférer le titre de "Société Royale Académique De Savoie" par SM le Roi Charles-Félix de Savoie. Ce titre sera légèrement modifié en 1848, lorsque le Roi Charles-Albert, par décret Royal et lettres patentes souveraines datées du 3 avril 1848, lui confèrera le titre définitif d'Académie Royale de Savoie.

Publications

  • Mémoire de l'Académie de Savoie

Plusieurs séries émanant de l'Académie de Savoie et qui sont tombées dans le domaine public sont disponibles sur Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France :

  1. La première série des Mémoires
  2. La deuxième série des Mémoires
  3. Les troisième, quatrième et cinquième série des Mémoires
  4. La Savoie littéraire et scientifique
  5. une Histoire de l'Académie, publiée par Pillet en 1891

Présidents de l'Académie de Savoie

  • 1820-1837, Général et Comte François de Mouxy de Loche (1756-1837). Membre fondateur. Membre de l'académie royale de Turin.
  • 1837-1842, Comte Charles-Alexandre de Boigne (1792-1853).
  • 1842-1844, Comte Xavier Vignet (1780-1844). Membre fondateur.
  • 1844-1855, Cardinal Alexis Billiet (1783-1873), nommé « président perpétuel honoraire ». Membre fondateur.
  • 1850-1864, Marquis Pantaléon Costa de Beauregard (1806-1864).
  • 1864-1867, Comte Amédée Greyfié de Bellecombe. Élu le 1er mai 1862
  • 1867-1870, Docteur Louis Guilland (1820-1884). Élu en 1850.
  • 1870-1872, Marquis César d'Oncieu de la Bâtie (1828-1903)[2].
  • 1873-1876, Louis Pillet (?-1894).
    Avocat à la Cour d'Appel de Chambéry. Géologue. Chevalier de l'ordre des Saints-Maurice-et-Lazare.
  • 1879-1881, Pierre Victor Barbier (1828-1898). Élu en 1874.
    Directeur des douanes à Chambéry et Sénateur du Second Empire[3].
  • ...
  • 1886-1887, puis 1900-1908, François Descotes (1846-1908). Élu en 1873.
  • 1887-1889, Marquis Charles-Albert Costa de Beauregard (1835-1909).
    Homme politique et historien.
  • 1889-1895, Chevalier Eugène Courtois d'Arcollières (1846-1931)
  • 1895-1900, Général de division Jean-François Borson (1825-1917).
    Militaire et ancien député du duché de Savoie.
  • 1900-1908, François Descotes (1846-1908)
  • 1909-1914, Joseph Révil (1849-1931).
    Géologue.
  • 1915-1917, Comte Eugène d'Oncieu de la Bâtie (1857-1917).
    Officier de cavalerie. Il est le fils du marquis César d'Oncieu de la Bâtie[2].
  • 1917-1926, Emmanuel Dénarié (1857-1926). Élu en 1895.
    Avocat. Fils de Gaspard Dénarié qui fut lui aussi membre de l'Académie[4].
  • 1927-1958, Charles Arminjon (1874-1966). Élu en 1901.
  • 1958-1967, André Tercinet (1896-1967).
    Docteur en pharmacie et ès sciences.
  • 1967-1968, Henri Menabrea (1882-1968).
    Conservateur de la bibliothèque de Chambéry, homme de lettre et historien.
  • ...
  • vers 1978, Maurice Faure (1900-1988).
    Directeur régional des Douanes[5].
  • 1984-1992, Docteur Pierre Truchet (1910-1994). Élu en 1975.
    Chirurgien.
  • 1992-, Louis Terreaux (1921). Élu en 1975.
    Ancien doyen de la faculté de lettres et sciences sociales de l'Université de Savoie.

Qualité des membres

  • titulaire ou effectif ;
  • associé ou agrégé ;
  • correspondant

Personnalités de l'Académie de Savoie

  • Joseph de Maistre (1753-1821), écrivain savoyard. Élu en 1820.
  • Xavier de Maistre (1763 - 1852), écrivain savoyard. Élu en 1820.
  • Claude-Louis Berthollet (1748-1822), chimiste, membre de l’Académie des sciences de Paris. Élu en 1820.
  • le général Comte de Boigne (1751-1830). Élu en 1824. Président Honoraire et Perpétuel à partir de 1827.
  • Joseph Michaud (1767-1839), historien des Croisades, membre de l'Académie française (Élu en 1813 au fauteuil 29). Élu en 1820.
  • Monseigneur André Charvaz (1793-1870), précepteur des enfants de Charles-Albert de Sardaigne, archevêque de Gênes. Élu en 1824.
  • Jacques Replat (1807-1866), avocat et écrivain. Élu en 1840.
  • Monseigneur Félix Dupanloup (1802-1878), évêque d'Orléans, membre de l'Académie française (Élu en 1854 au fauteuil 16). Élu en 1845.
  • le Lieutenant-général Comte Luigi Federico Menabrea (1809 1896), mathématicien et président du Conseil à Rome. Élu en 1845.
  • Jean-Pierre Veyrat (1810-1844), le « Lamartine des Alpes », selon Sainte-Beuve.
  • le marquis Charles-Albert Costa de Beauregard (1835-1909), membre de l’Académie française (Élu en 1896 au fauteuil 32). Élu en 1865.
  • Amélie Gex (1835-1883), poétesse régionaliste (francoprovençal)
  • Amédée de Foras (1830-1900). Élu en 1877.
  • Charles Buet, écrivain journaliste. Élu en 1882.
  • Henry Bordeaux (1870-1963), écrivain, essayiste, membre de l'Académie française (Élu en 1919 au fauteuil 20). Élu en 1903.
  • Henri Petiot, dit Daniel-Rops (1901-1965), écrivain, historien, membre de l'Académie française (Élu en 1955 au fauteuil 7).
  • Louis Armand (1905-1971), ingénieur, membre de l'Académie française (Élu en 1963 au fauteuil 38).
  • Roger Frison-Roche (1906-1999), guide de haute montagne et écrivain.
  • Paul Gayet-Tancrède, dit Samivel (1907-1992), écrivain, poète, graphiste, aquarelliste, cinéaste, photographe, explorateur et conférencier.
  • Jacques Lovie (1908-1987), historien savoyard
  • le père Roger Guichardan (1910-1985), ancien directeur du Pèlerin et écrivain
  • l'abbé Marius Hudry (1915-1994), résistant et historien local. Élu en 1964.
  • Henry Planche (1915-1998), écrivain savoyard. Prix Béatrice de Savoie en 1977 pour l'ensemble de son œuvre. Élu en 1954.
  • Paul Guichonnet (1920), historien savoyard
  • André Palluel-Guillard (1940), historien savoyard
  • Pierre Vincent (1914-), auteur de : Notes sur Camille de Regnauld de Lannoy de Bissy, élu le 15 janvier 1986.

Sources

La plupart des informations sont tirés :

  • Du site de l'Académie de Savoie. Page consacrée à la naissance de l'Académie
  • Dictionnaire d'Amboise. Pays de Savoie. Editions Amboise. 1989. 2e édition

Notes et références

  1. Jean-Pierre Leguay (sous la dir.), t4 – La Savoie de Révolution française à nos jours, XIXe-XXe siècle, Evreux, éd. Ouest France, 4 tomes, 1986 (ISBN 2-85882-536-X), p. 206 .
  2. a et b Jean-Marie Mayeur, Christian Sorrel (dir.), Yves-Marie Hilaire, La Savoie, Paris, Éditions Beauchesne, coll. Dictionnaire du monde religieux dans la France contemporaine, t. 8, 1996, 2003 (ISBN 2-7010-1330-5, 9782701013305), p. 311-312 .
  3. Baptiste Levoir, M. A. Pirez, Isabelle Roy, Les Barbier, Editions Archives & Culture, coll. Les Dictionnaires patronymiques, 1993 (ISBN 2-909530-37-X), p. 222-223 .
  4. Jean-Marie Mayeur, Christian Sorrel (dir.), Yves-Marie Hilaire, La Savoie, Paris, Éditions Beauchesne, coll. Dictionnaire du monde religieux dans la France contemporaine, t. 8, 1996, 2003 (ISBN 2-7010-1330-5, 9782701013305), p. 443 .
  5. Maurice Faure est né le 25 mai 1900 et mort le 13 février 1988, à Chambéry. Il fut Directeur régional des Douanes, Président du Foyer Littéraire et Artistique de Chambéry. Il fut, au titre de sa participation à la promotion de la culture en Savoie, commissaire général du Comité d'organisation des fêtes du Centenaire du Rattachement de la Savoie à la France en 1959-60. Il est le petit-fils de la poétesse Marguerite Chevron. (cf. Article p.182, in Dictionnaire d'Amboise. Pays de Savoie. Editions Amboise. 1989. 2e édition & Coll. 1959, Mémorial de Savoie. Le Livre du Centenaire 1860-1960, publié sous les auspices du Comité d'organisation des fêtes du Centenaire du Rattachement dela Savoie à la France, presse des Imprimeries Réunies de Chambéry, n° 557.

Bibliographie

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Académie de Savoie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Academie de Savoie — Académie de Savoie Académie des sciences, belles lettres et arts de Savoie Contexte général Fiche d’identité Fondateur …   Wikipédia en Français

  • Académie De Savoie — Académie des sciences, belles lettres et arts de Savoie Contexte général Fiche d’identité Fondateur …   Wikipédia en Français

  • Académie de savoie — Académie des sciences, belles lettres et arts de Savoie Contexte général Fiche d’identité Fondateur …   Wikipédia en Français

  • Academie de la Val d'Isere — Académie de la Val d Isère Académie de la Val d Isère Contexte général Champs d action Étude des questions historiques, archéologiques et scientifiques …   Wikipédia en Français

  • Académie De La Val D'Isère — Contexte général Champs d action Étude des questions historiques, archéologiques et scientifiques …   Wikipédia en Français

  • Académie de la Val d'Isère — Contexte général Champs d’action Étude des questions historiques, archéologiques et scientifiques Fiche d’identité Fondation …   Wikipédia en Français

  • Académie de la val d'isère — Contexte général Champs d action Étude des questions historiques, archéologiques et scientifiques …   Wikipédia en Français

  • Académie de Grenoble (éducation) — Académie de Grenoble L académie de Grenoble, circonscription éducative française gérée par un Recteur, regroupe l ensemble des établissements scolaires d une partie de la région Rhône Alpes : départements de l Ardèche, de la Drôme, de l… …   Wikipédia en Français

  • Académie de Grenoble — L académie de Grenoble, circonscription éducative française gérée par un Recteur, regroupe l ensemble des établissements scolaires d une partie de la région Rhône Alpes : départements de l Ardèche, de la Drôme, de l Isère, de la Savoie et de …   Wikipédia en Français

  • Académie de Lyon (éducation) — Pour les articles homonymes, voir Académie de Lyon. L académie de Lyon, circonscription éducative française gérée par un recteur, regroupe l ensemble des établissements scolaires d une partie de la région Rhône Alpes : départements de l Ain …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”