Cosmetique

Cosmetique

Cosmétique

Produits cosmétiques

Un cosmétique est une substance ou une préparation destinée à être mise en contact avec diverses parties superficielles du corps humain, notamment l'épiderme, les systèmes pileux et capillaires, les organes externes, les dents et les muqueuses, en vue, exclusivement ou principalement, de les nettoyer, protéger, parfumer, maintenir en bon état le corps humain, de modifier son aspect ou d'en corriger l'odeur. Les cosmétiques sont des produits d'hygiène et d'embellissement.

De manière plus générale, la cosmétique est l'ensemble des procédés et traitements destiné à embellir. On parle de travail cosmétique lorsque quelque chose doit subir un traitement de présentation sans être modifié.

Sommaire

Historique

Les cosmétiques sont presque aussi anciens que l'homme. Les hommes préhistoriques pratiquaient probablement la peinture corporelle. Trois mille ans av. J.-C., les Égyptiens connaissaient déjà les onguents et les huiles parfumées, le maquillage et le dentifrice. Les caravanes qui acheminent les épices et la soie en Europe, introduisent les cosmétiques en Grèce et dans l'Empire romain[1].

Au Ier siècle, Néron et Poppée éclaircissaient leur peau avec de la céruse et de la craie, soulignaient leurs yeux au khôl et rehaussaient leur teint et leur lèvres avec du rouge[1].

C'est au retour des croisés que le maquillage s'est répandue en Europe du Nord ; à partir du XIVe siècle, les nobles usent de crème, de fond de teint, de teinture à cheveux et de parfum et dès le XVIIIe siècle les cosmétiques sont utilisés dans toutes les classes sociales[1].

Tout au long de l'histoire, les cosmétiques employés dépendaient des périodes, des modes et des matières premières disponibles. Certaines recettes comme la cold cream de Galien sont encore utilisées aujourd'hui, d'autres recettes ont été abandonnées comme les bains de bouche à l'urine.
Certains produits pouvaient même être dangereux pour la santé (blanc de céruse à base de plomb) : jusqu'au début du XIXe siècle les cosmétiques contiennent du plomb[1].

Au XXe siècle et surtout au XXIe siècle, l'industrialisation et des découvertes changent le visage de la cosmétologie : parfums de synthèse, dérivés pétroliers, tensioactifs synthétiques et stabilisateurs d'émulsion. Ces nouveaux ingrédients ainsi que des formulations complexes réalisées par des chercheurs caractérisent les cosmétiques modernes.

Précisions

Sont des cosmétiques

Ne sont pas des cosmétiques

  • les médicaments : un cosmétique ne soigne pas. À la différence des cosmétiques, les médicaments doivent obtenir une autorisation de mise sur le marché et prouver leur efficacité par des tests.
  • les produits alimentaires : un cosmétique ne se mange pas. Ainsi un complément alimentaire n'est pas considéré comme un cosmétique. Cependant certains aliments comme l'huile d'olive ou le miel sont utilisés comme ingrédients cosmétiques.

Caractéristiques des cosmétiques

Quelles que soient leurs formes (crèmes, gels, émulsion, etc.), les cosmétiques ont généralement tous la même structure :

Au final, un cosmétique peut facilement contenir une vingtaine d'ingrédients, choisis parmi les 8000 ingrédients cosmétiques référencés. Pour qu'un produit puisse être classé comme cosmétique, les composés utilisés ne doivent pas traverser le derme de la peau. Dans les faits, certains composants, par exemple des ingrédients des crèmes amincissantes, traversent le derme.

Les différents ingrédients peuvent être d'origine végétale (lavande, amande douce, etc.), animale (suif, stéarine, etc.), minérale (paraffine, argile, silicium organique, etc.) ou encore de synthèse (silicone, parfum synthétique, etc.).

Puisqu'un cosmétique est en contact directe avec la peau, il ne doit pas nuire à la santé. Dans cette optique, des substances qui sont dangereuses (plomb, certains éthers de glycols) sont interdites et les fabricants effectuent des tests de tolérance des cosmétiques. Le domaine des cosmétiques est régi par une législation stricte (directive européenne 76/768/CEE amendée 7 fois depuis 1976) qui dresse une liste positive pour l'utilisation des colorants et conservateurs ainsi qu'une liste négative contenant entre autres les substances CMR (Cancérigène Mutagène Reprotoxique). Mais cela n'empêche pas les cosmétiques de provoquer parfois des réactions secondaires (allergie) et de contenir des substances qui pourraient être potentiellement dangereuses (voir section Santé et Environnement). Quoi qu'il en soit, le consommateur peut se référer à l'étiquette du cosmétique, lequel fournit certaines informations comme le nom du fabricant ou la liste complète des ingrédients.

Désormais, le consommateur pourra se référer aux nouvelles mises à jour votées en Mars 2009 par le Parlement européen. Le principe premier de ces réformes est de lever certaines incertitudes et imprécisions sur le plan légal ; tout en améliorant la qualité des cosmétiques. Les amendements du Parlement européen ont permis d'inclure de nombreuses améliorations, notamment sur les réclamations faites par les entreprises de la cosmétique et sur la sécurité des nanomatériaux potentiellement utilisés. [1]

Santé et Environnement

La plupart des cosmétiques synthétiques contiennent des produits chimiques potentiellement dangereux pour la santé humaine et les écosystèmes. Certains de ces produits ont des effets néfastes connus sur la santé (substance cancérigène), alors que d'autres, faute d'en connaître les effets à long terme, sont tolérés par la législation actuelle. Or, un produit pour lequel on ne connaît pas les effets à long terme ne veut pas dire qu'il est sans danger. Il se peut que les tests de toxicité (voir toxicologie) soient trop peu nombreux ou basés sur des effets à court terme. Il faut donc se méfier des ingrédients chimiques des cosmétiques synthétiques. Pour une liste détaillée de l'effet des additifs chimiques sur la santé humaine, consultez les liens externes ci-bas.

De très bons cosmétiques naturels à prix compétitif sont disponibles sur le marché pour les consommateurs avertis. Constitués d'huiles essentielles, végétales et d'extraits naturels, ils sont sans danger pour la santé. Il est même possible de fabriquer des produits de beauté maison avec des recettes simples et rapides. Attention toutefois aux huiles essentielles, l'aromathérapie est un art qu'il faut maîtriser avant de jouer à l'alchimiste, car certaines huiles ont des effets indésirables et même dangereux dans des contextes particuliers (femmes enceintes, méfiance). Respectez les quantités suggérées dans les recettes reconnues et n'interchangez pas d'huiles essentielles à moins d'en connaître les vertus et recommandations[2].

Notes et références

  1. a , b , c  et d Les inventions qui ont changé le monde, Édition Sélection du reader's digest, 1982. ISBN : 2-7098-0101-9
  2. Marabout pratique. 2001. Huiles essentielles mode d'emploi. Traduit de Nerys Purchon. 159 p.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Ce document provient de « Cosm%C3%A9tique ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cosmetique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cosmétique — [ kɔsmetik ] adj. et n. m. • 1555; gr. kosmêtikos « relatif à la parure », de kosmos 1 ♦ Qui est propre aux soins de beauté. N. m. (surtout au plur.) Les cosmétiques : les produits de beauté. 2 ♦ N. m. (mil. XIXe; « fard » 1690) Vieilli Produit s …   Encyclopédie Universelle

  • cosmétique — 1. (ko smé ti k ) adj. Propre à embellir la peau, à entretenir les dents, les cheveux, les mains. Préparations cosmétiques.    Substantivement. Un cosmétique dangereux. Les cosmétiques, nom donné aux pommades, aux eaux de senteur, aux savons… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • cosmétiqué — cosmétiqué, ée (entrée créée par le supplément) (ko smé ti ké, kée) adj. Néologisme. Qui fait usage de cosmétiques. •   Un homme entre deux âges, grisonnant et déplumé, sanglé, cosmétiqué, le regard trouble, les cils brûlés par les veilles...,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • cosmétique — COSMÉTIQUE. adj. des 2 genres. Terme de Pharmacie, qui se dit Des drogues qui servent à l embellissement de la peau. Les eaux de fleurs de féves, de lis, etc. le lait virginal, le carmin, etc. sont des préparationscosmétiques. [b]f♛/b] Il s… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Cosmétique — Produits cosmétiques Classe d esthéticiennes, États unis …   Wikipédia en Français

  • COSMÉTIQUE — adj. des deux genres Qui sert à entretenir la peau, les cheveux, la barbe. Préparation cosmétique. Pommade cosmétique. Il s’emploie aussi comme nom masculin. Un bâton de cosmétique. Il désigne, comme nom féminin, la Partie de l’hygiène qui traite …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • COSMÉTIQUE — adj. des deux genres T. d Hygiène. Il se dit Des substances qui servent à entretenir, à embellir la peau. Les eaux de senteur, les fards, le lait virginal, etc., sont des préparations cosmétiques.   Il s emploie aussi comme substantif masculin.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • COSMÉTIQUE — s. f. La partie de l hygiène qui enseigne à faire usage des cosmétiques. Il a écrit sur la cosmétique …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Cosmetique de l'ennemi — Cosmétique de l ennemi Cosmétique de l’ennemi Auteur Amélie Nothomb Genre Roman Éditeur Albin Michel Date de parution 2001 Type de média Livre Nombre de pages 140 ISBN 2 226 12657 0 …   Wikipédia en Français

  • Cosmétique De L'ennemi — Cosmétique de l’ennemi Auteur Amélie Nothomb Genre Roman Éditeur Albin Michel Date de parution 2001 Type de média Livre Nombre de pages 140 ISBN 2 226 12657 0 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.