Abbaye Saint-Martial de Limoges

L’abbaye Saint-Martial[1] de Limoges (Haute-Vienne) a été l'un principaux foyers de l'art, de la science et de la technologie en Europe au Moyen Âge. Elle naît en 848 de la transformation d'un chapitre de chanoines desservant le tombeau de saint Martial de Limoges en un établissement bénédictin sur ordre de Louis le Pieux. Elle est dissoute en 1791 par la Révolution française.

Sommaire

Avant l'abbaye

À la mort de Martial de Limoges, sans doute vers le début du IVe siècle, les premiers chrétiens de Limoges l’inhumèrent dans la nécropole de la ville. Située à l'extérieur des murs de la cité, elle s'était développée le long de la Via Agrippa allant de Lyon (Lugdunum) à Saintes (Mediolanum Santonum). Dès lors, débuta autour du tombeau du saint un culte qui n'était au début assuré que par de simples prêtres.

Les débuts de l'abbaye

L'affiliation à Cluny et l'apogée de Saint-Martial de Limoges

Un haut lieu de la culture médiévale

Le scriptorium de l'Abbaye Saint-Martial possède dès le IXe siècle une très grande renommée. Bernard Ithier en fut sous-bibliothécaire en 1189, puis bibliothécaire en 1204.

D'un point de vue musical, l'abbaye était un haut lieu de rencontres et d'échanges. Elle eut un rôle particulièrement important dans le développement de la polyphonie en Aquitaine, au XIIe siècle. Celles-ci furent parmi les premières d'Europe. La plupart des manuscrits sont aujourd'hui conservés à la Bibliothèque nationale de France (BnF), à Paris.

Un lent déclin

Aujourd'hui : la crypte Saint-Martial

Limoges Crypt 05 St Peter of the Sepulchre .jpg

Dans les années 1960, la création d'un parc de stationnement souterrain place de la République a entraîné la réalisation de fouilles archéologiques par la société archéologique et historique du Limousin. Celles-ci ont permis la redécouverte des anciennes églises Saint-Pierre-du-Sépulcre et Saint-Benoît, d'une petite partie du cloître, mais surtout du tombeau de saint Martial, avec les sarcophages de ses compagnons Austriclinien et Alpinien et le réceptacle des reliques de sainte Valérie de Limoges. Ces vestiges ont été préservés dans une crypte, la première crypte archéologique en France[2].

Différents éléments lapidaires, dont un ensemble de chapiteaux du XIe siècle et l'original de la mosaïque du Xe siècle, qui marquait le tombeau de saint Martial, sont conservés au musée de l'Évêché.

Cependant, depuis cette date, aucun entretien sérieux, aucune remise à niveau, aucune rénovation sérieuse n'ont été effectués. Les infiltrations d'humidité mettent en péril certains vestiges. L'accès ressemble, de l'avis général, à l'entrée de locaux sanitaires.

Cependant, des projets de rénovation sont actuellement annoncés, une étude archéologique est en cours (début le 1er semestre 2007). Cependant, elle doit durer encore trois ans.

Ce lieu est desservi par les lignes de trolleybus et de bus de la TCL  2 (stations Carrefour Tourny et Place Wilson),  4 et  D4 (station Saint-Pierre),  5  D5  8  10  D10  12  18  20  21  22 et  34 (station Carrefour Tourny).

Notes et références

  • C. DE LASTEYRIE, L'abbaye de Saint-Martial de Limoges, Paris, 1901.
  • C. ANDRAULT-SCHMITT (dir.), Saint-Martial de Limoges, Ambition politique et production culturelle (Xe-XIIIe) siècles, Limoges, 2006.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abbaye Saint-Martial de Limoges de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abbaye Saint-Martial De Limoges — Ancien établissement religieux situé dans la ville de Limoges (Haute Vienne) fondé en 848 et dissous en 1791. L abbaye Saint Martial de Limoges est née de la transformation d un chapitre de chanoines desservant le tombeau de saint Martial de… …   Wikipédia en Français

  • Abbaye saint-martial de limoges — Ancien établissement religieux situé dans la ville de Limoges (Haute Vienne) fondé en 848 et dissous en 1791. L abbaye Saint Martial de Limoges est née de la transformation d un chapitre de chanoines desservant le tombeau de saint Martial de… …   Wikipédia en Français

  • Martial De Limoges — « Saint Martial » redirige ici. Pour les noms de lieu, voir Saint Martial. Pour les personnes, voir Martial …   Wikipédia en Français

  • Martial de limoges — « Saint Martial » redirige ici. Pour les noms de lieu, voir Saint Martial. Pour les personnes, voir Martial …   Wikipédia en Français

  • Martial de Limoges — « Saint Martial » redirige ici. Pour les noms de lieu, voir Saint Martial. Pour les personnes, voir Martial …   Wikipédia en Français

  • Abbaye Saint-Sauveur de Charroux — Pour les articles homonymes, voir Abbaye Saint Sauveur. Abbaye Saint Sauveur de Charroux Présentation Type Abbaye Début de la construction XIe siècle …   Wikipédia en Français

  • Abbaye Saint-Martin de Tours — Basilique Saint Martin de Tours Basilique Saint Martin de Tours Vue générale de l édifice Latitude Longitude …   Wikipédia en Français

  • Saint Loup de Limoges — Pour les articles homonymes, voir Saint Loup et Loup. Saint Loup de Limoges était un évêque de Limoges, mort en 637. Selon la légende, ce prêtre était chargé de la garde du tombeau de saint Martial. Sous le règne de Clotaire II, il fut choisi… …   Wikipédia en Français

  • Saint Martial — Martial de Limoges « Saint Martial » redirige ici. Pour les noms de lieu, voir Saint Martial. Pour les personnes, voir Martial …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Saint-Amand-de-Coly — Au dessus des toits du village, la masse imposante de l église abbatiale Présentation Culte Catholique romain Type …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”