College de France

Collège de France

48°50′57″N 2°20′44″E / 48.84917, 2.34556

Entrée principale du Collège de France, rue des Écoles
Fronton du Collège de France
Cour intérieure du Collège de France, donnant sur la rue Saint-Jacques

Le Collège de France, situé place Marcelin-Berthelot, dans le quartier latin de Paris (Ve arrondissement), est un grand établissement d'enseignement et de recherche. Il dispense des cours non diplômants de haut niveau dans des disciplines scientifiques, littéraires et artistiques. L'enseignement est gratuit et ouvert à tous sans inscription, ce qui en fait un lieu à part dans la vie intellectuelle française. Être nommé professeur au Collège de France est considéré comme une haute distinction dans l'enseignement supérieur français.

Sommaire

Histoire

Sa fondation remonte à l’époque de François Ier, lorsqu’en 1530 son « maître de librairie », le grand traducteur d’œuvres antiques Guillaume Budé, lui suggère d’instituer un collège de « lecteurs royaux », des humanistes payés par le Roi, sont chargés d’enseigner des disciplines que l'Université de Paris ignorait. Deux postes de professeurs furent initialement créés, un pour le grec et un pour l’hébreu, puis ce nombre passa rapidement à dix avec l'enseignement du droit français, du latin, des mathématiques et de la médecine. Dès lors le Collège royal, dont la devise est « Docet omnia » (Il enseigne tout), restera un des lieux d’excellence de la transmission du savoir en France.

Le Collège Royal par Claude Chastillon - 1612

François Ier est considéré, à juste titre, comme le fondateur du Collège Royal car cette création est son œuvre. Cependant, ce ne fut que sous le règne d'Henri II qu'il occupa son emplacement actuel, d'abord abrité dans les Collèges de Tréguier et de Cambrai. Leur réunion fut décidée par Henri IV et le projet d'un unique édifice arrêté pour les remplacer. Claude Chastillon devait en dessiner l'aspect. L'assassinat du roi limita l'exécution du projet et seule une partie du collège prévu fut réalisée sous la régence de Marie de Médicis (1612).

Ce ne fut qu'en 1772 que des travaux, menés par l'architecte Jean-François Chalgrin, apportèrent des agrandissements autour de la cour d'honneur. Les dernières modifications datent du milieu du XIXe siècle. Elles furent dirigées par l'architecte Paul Letarouilly qui donna son aspect actuel au Collège de France.

D'abord appelé « Collège royal », il connut différentes appellations (« Collège impérial »), avant de recevoir son nom actuel en 1870.

Le Collège de France inspira, à la fin du siècle des Lumières, les fondateurs du Conservatoire national des arts et métiers.

Missions

À l'heure actuelle, le Collège est divisé en sept ensembles de disciplines (sciences mathématiques, sciences physiques, sciences naturelles, sciences philosophiques et sociologiques, sciences historiques, philologiques et archéologiques). Il compte 54 chaires, allant des « communications cellulaires » (Jean-Pierre Changeux) aux « équations différentielles et systèmes dynamiques » (Jean-Christophe Yoccoz) en passant par l'« histoire des syncrétismes de la fin de l'Antiquité » (Michel Tardieu), auxquelles il faut adjoindre les nombreuses sommités scientifiques européennes qui sont régulièrement invitées. Depuis 2004, une nouvelle chaire de création artistique a été instituée.

Le Collège de France dispense des cours non diplômants de haut niveau dans ces disciplines scientifiques et littéraires. L'enseignement est gratuit et ouvert à tous sans inscription, ce qui en fait un lieu à part dans la vie intellectuelle française. Une célèbre photo montre la foule qui venait y écouter Henri Bergson et dont une partie devait suivre le cours, ou tenter de le faire, depuis l'extérieur de la salle (fenêtres ouvertes).

Le Collège de France favorise l'interdisciplinarité comme en témoigne, par exemple, les travaux de la chaire de Philosophie de la connaissance, occupée par Jules Vuillemin de 1962 à 1990, et abordant des champs disciplinaires aussi divers que les mathématiques pures (algèbre, géométrie, analyse), la physique théorique (astronomie, relativité, mécanique quantique, chaos), les sciences de l'ingénieur, la philosophie et les humanités grecques et latines.

Antenne

Il existe une antenne du Collège de France située dans l'Europôle méditerranéenne de l'Arbois à Aix-en-Provence, en lien avec l'Université Paul-Cézanne - Aix-Marseille III. Cette annexe est consacrée aux risques climatiques et sismo-tectoniques et accueille, entre autres chercheurs Xavier Le Pichon (chaire de géodynamique) et Édouard Bard (chaire d'évolution du climat et de l'océan).

Chaires

Cour intérieure du Collège de France, donnant sur la rue Saint-Jacques
Voir aussi la liste des professeurs au Collège de France depuis 1530

Les chaires du collège de France ne sont pas immuables et présentent une grande diversité dans leur dénomination. Depuis sa création sous François Ier, ce qui donne à cette institution unique une extraordinaire souplesse, elles peuvent évoluer en fonction des acquis de la science et de la recherche. Cette évolution apparaît lors du départ du titulaire (décès, retraite). Elle est très ouverte car les sciences peuvent succéder aux lettres et les lettres aux mathématiques. L'assemblée des professeurs décide de ces évolutions et attribue une chaire à un savant, non exclusivement sur ses titres universitaires - sans que cet élément soit toutefois la règle - mais d'abord sur la renommée et l'importance de ses travaux.

Grands conférenciers

Plaque commémorative devant l'ancien laboratoire de Claude Bernard donnant sur la rue des Écoles.
Voir aussi la liste des professeurs au Collège de France depuis 1530

Pierre Bourdieu, qui y a enseigné, le qualifiait de « lieu de sacralisation des hérétiques ». Parmi les professeurs ayant enseigné au Collège de France, on peut citer :

En outre, mentionnons les professeurs distingués par le Prix Nobel :

ainsi que par les Médailles Fields :

et le premier Prix Abel :

Un seul enseignant est élu par ses pairs pour chaque discipline, qu'il aura pour mission de représenter.

Les conférences du Collège de France ne sont pas télédiffusées sur le territoire français. Certains professeurs assurent une partie de leurs conférences en France ou à l'étranger.
Certaines sont cependant diffusées sur France Culture ([1]).

Bibliothèques du Collège

Depuis 1936, le Collège a rassemblé les ouvrages en sa possession dans une bibliothèque générale, des bibliothèques spécialisées se développant auprès de quelques chaires.

Sa bibliothèque d'égyptologie est spécialisée sur l'Égypte pharaonique, l'Égypte chrétienne, sur les linguistiques hiéroglyphiques, hiératiques, démotiques et coptes, sur l'histoire et l'archéologie de l'Égypte et de la Nubie. Elle conserve les fonds d'archives scientifiques des professeurs titulaires de la chaire et d'égyptologues français et étrangers.

Égyptologie

Le Collège de France abrite le siège de la Société française d'égyptologie (secrétariat : entrée 22 rue des Bernardins, Paris Ve).

Le bâtiment

Le bâtiment principal est réalisé par l'architecte Jean-François Chalgrin en 1780. Il est entouré de bâtiments de laboratoires modernes. Deux autres immeubles sont dévolus au Collège de France à Paris, près du Panthéon et près du ministère de la Recherche.

Titulaires des chaires[1]

Philosophie de la connaissance

Histoire naturelle

En 1837, cette chaire est scindée en deux : une chaire d'histoire naturelle des corps inorganique, tenue par Élie de Beaumont jusqu'en 1874, et une chaire d'histoire naturelle des corps organiques.

Histoire naturelle des corps organiques

Embryologie comparative

Anatomie

Médecine

Chaire créée en 1769.

Chaire d'Innovation technologique - Liliane Bettencourt

Chaire créée en 2007.[2]

Accès

Le Collège de France est accessible par la ligne de métro (M)(10) Cluny - La Sorbonne, ainsi que par plusieurs lignes de bus RATP (BUS) RATP 63 86 87

Notes et références

  1. Source : * Toby A. Appel (1987). The Cuvier-Geoffrey Debate: French Biology in the Decades before Darwin, Oxford University Press, collection Monographs on the History and Philosophy of Biology : 241. (ISBN 0195041380)
  2. Communiqué sur l'inauguration de la Chaire d'Innovation technologie - Collège de France - Fondation Bettancourt Schueller

Liens externes

  • Portail de Paris Portail de Paris
  • Portail sur les sciences Portail sur les sciences
  • Portail de l’éducation Portail de l’éducation
Ce document provient de « Coll%C3%A8ge de France ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article College de France de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Collège De France — 48°50′57″N 2°20′44″E / 48.84917, 2.34556 …   Wikipédia en Français

  • Collège de france — 48°50′57″N 2°20′44″E / 48.84917, 2.34556 …   Wikipédia en Français

  • Collége de France — Collège de France 48°50′57″N 2°20′44″E / 48.84917, 2.34556 …   Wikipédia en Français

  • College en France — Collège en France Cet article fait partie d’une série sur le système éducatif français École maternelle en France …   Wikipédia en Français

  • Collège En France — Cet article fait partie d’une série sur le système éducatif français École maternelle en France …   Wikipédia en Français

  • Collège en france — Cet article fait partie d’une série sur le système éducatif français École maternelle en France …   Wikipédia en Français

  • Collège de France — Collège de France. El Collège de France, situado en la rue des Écoles, en el V Distrito de París, es una de las instituciones docentes más reputadas de Francia. Contenido 1 …   Wikipedia Español

  • Collège de France —   [kɔlɛːʒdə frãs], wissenschaftliches Institut in Paris mit einem Lehrkörper von (1995) 52 Gelehrten aller Fachrichtungen. Eine Berufung, die keine akademischen Grade voraussetzt, gilt als höchste akademische Auszeichnung. Seinen Ursprung… …   Universal-Lexikon

  • Collège de France — Collège de France, ein 1529 von Franz I. auf W. Budés Anregen gestiftetes Institut für philologische Studien (Collegium trium linguarum) in Paris. Vgl. Lefranc, Histoire du C. (Par. 1892) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Collège de France — 48°50′57″N 2°20′44″E / 48.84917, 2.34556 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”