Cathédrale de Cologne


Cathédrale de Cologne
Haute Église Cathédrale St Pierre et Ste Marie
Cathédrale de Cologne
Image illustrative de l'article Cathédrale de Cologne
Présentation
Nom local Hohe Domkirche St. Peter und Maria - Kölner Dom
Culte Catholique romain
Type Cathédrale
Rattaché à Archevêché de Cologne (siège)
Début de la construction 1248
Fin des travaux 1880
Style(s) dominant(s) Gothique
Protection Patrimoine mondial (1996)
Géographie
Pays Allemagne
Région Flag of North Rhine-Westphalia (state).svg Rhénanie-du-Nord-Westphalie
Département District de Cologne
Ville Cologne
Coordonnées 50° 56′ 29″ N 6° 57′ 28″ E / 50.941353, 6.95770450° 56′ 29″ Nord
       6° 57′ 28″ Est
/ 50.941353, 6.957704
  

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Haute Église Cathédrale St Pierre et Ste MarieCathédrale de Cologne

La cathédrale de Cologne, de son nom plus officiel Haute Église Cathédrale Saint-Pierre et Sainte-Marie, est une église catholique romaine de la ville de Cologne ainsi que la cathédrale de l'archevêché de Cologne. Avec ses 157 mètres de haut et ses 533 marches, elle est la deuxième plus haute église d'Allemagne et du monde pour ses tours, après la Cathédrale d'Ulm.

Elle se situe à l'ancienne frontière romaine du Nord de la ville, juste à côté de l'actuelle gare, de la vieille ville (Altstadt), du Hohenzollernbrücke et des musées Ludwig et Romain-Germanique, à 250 m du Rhin. Elle est entourée d'une construction moderne en béton : « le plateau de la Cathédrale » (Domplatte). Le tout se situe sur « la colline de la Cathédrale » (Domhügel), à 17 mètres au-dessus du Rhin.

Elle est également la troisième plus grande cathédrale en style gothique (après la cathédrale de Séville et le dôme de Milan). Beaucoup d'historiens de l'art y voient l'harmonie par excellence entre les diverses pièces architecturales ainsi que le bijou du style gothique du Moyen Âge. C'est pour cette raison qu'elle a été inscrite, en 1996, sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO [1]. L'énorme façade ouest avec les deux tours, de plus de 7 100 m2, n'a pour l'instant été dépassée nulle part ailleurs dans le monde.

Elle est de plus le monument le plus visité d'Allemagne : 5 millions de visiteurs en 2001 et 6 millions en 2004, venus du monde entier. En 2005, le pape Benoît XVI s'y rendit lors des Journées mondiales de la Jeunesse organisées à Cologne.

Sommaire

Historique

Une première église est construite sur les lieux dès l'an 413, mais, à l'inverse de la tradition, le chœur était orienté à l'ouest.

L'influence du lieu grandit lorsque l'évêque de Cologne, Hildebold, obtient le pallium en 785.

L'église d'origine ayant été détruite par un incendie avant 851, une seconde est reconstruite et reçoit, à l'époque du Saint-Empire romain germanique, les reliques des rois mages.

Une légende raconte que la franc-maçonnerie serait née au sein de la corporation de maçons qui travailla à l'édification de cette cathédrale[2]. Toutefois, cette thèse est loin de faire consensus.

Étapes de la construction

La cathédrale est en arrière-plan de ce cliché de la libération de la ville de Cologne du régime nazi par les Alliés (en l'occurrence la 82e division aéroportée américaine). Le panneau indique la proximité d'une zone où persistent les combats.

Type architectural

Cette cathédrale de style gothique fut de 1880 à 1884, le plus haut bâtiment du monde. Ses tours en font la deuxième plus haute église du monde, après la flèche de la cathédrale d'Ulm.

Maître d'œuvre et matériau de base

Dimensions

  • Hauteur : 157,38 mètres (tour nord).
  • Superficie : environ 8 000 mètres carrés.
  • Longueur hors œuvre : 144,58 mètres.
  • Largeur hors œuvre : 61,5 mètres (façade ouest)
  • Largeur intérieure de la nef : 45,19 mètres.
  • Hauteur sous voûte : 43 mètres.
  • Longueur du transept : 86 mètres.
  • Marches : 533 marches[3]
  • Volume : 407 000 m3
  • Surface au sol : 7914 m2
  • Surface de la façade : 7000 m2
  • Largeur du chœur : 10,60 m

Les cloches

Elles sont au nombre de 11, listées de la plus grande à la plus petite.

Dans la tour sud
  • St. Petersglocke (cloche de St Pierre), de 1923, d'un diamètre de 3,22 m pour 24 000 kg, en DO(2). Elle est la plus grosse cloche du monde à sonner en lancer franc. Elle remplace la Kaiserglocke fondue en 1874 à partir de canons pris à la France, de 27 t, pour un diamètre de 3,42 m, qui malgré plusieurs refontes n'a jamais donné la note prévue et qui fut détruite pour faire des munitions.
  • Pretiosa, fondue en 1448, d'un diamètre de 2,40 m et d'une masse de 10 500 kg, en SOL(2)
  • Speciosa (la précieuse), de 1449, d'un diamètre de 2,03 m pour 5 600 kg, en LA(2)
  • Dreikönigenglocke (cloche des trois rois mages) de 1880, 1,74 m pour 3 800 kg, en SI(2)
  • Ursulaglocke, de 1862, 1,60 m et 2 550 kg, en DO(3)
  • Josephglocke, de 1998 : 1,468 m et 2 110 kg, en RE
  • Kapitelsglocke (cloche du chapitre), de 1911, 1,28 m pour 1 400 kg, en MI
  • Aveglocke, de 1911, 1,08 m et 780 kg, en SOL
Dans la flèche
  • Angelusglocke (cloche de l'Angélus), du 14° siècle, 1,047 m et 762 kg, en sol#(3)
  • Mettglocke (cloche de la consécration), de 1719, 78 cm, 280 kg, en SI(3) h1 +7 –
  • Wandlungsglocke (cloche des vêpres), du 14° siècle, 81 cm, 428 kg, en MI(4)

Reliques des rois Mages

Après la défaite et la démolition de Milan en 1162, les restes des rois mages auraient été transportés par Rainald von Dassel en 1164 de Milan à Cologne, où ils sont depuis proposés à la vénération des fidèles dans une châsse en or dite châsse des rois mages, exposée dans le chœur de la cathédrale. Dans toute la suite du Moyen Age on les a donc appelés les "trois rois de Cologne". La Légende dorée de Jacques de Voragine résume les croyances du temps: Sainte Hélène, mère de l'empereur Constantin Ier, avait retrouvé ces reliques vers 330 et les avait transportées à Constantinople, d'où elles avaient été transférées à Milan par l'évêque saint Eustorge, avant d'aboutir à Cologne, sur ordre d'un empereur germanique que Jacques de Voragine appelle Henri[4].

La cathédrale et l’UNESCO

La cathédrale a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial en péril de l'UNESCO de 2004 à 2006, afin de mettre en œuvre des actions de sauvegarde non pas sur le bâtiment en lui-même, mais sur l'environnement moderne, pouvant avoir un impact visuel négatif sur le site et sur la place particulière qu'il occupe dans le paysage de Cologne. Cette mention a permis que le projet de construction de nouveaux grands immeubles soit révisé à la baisse et que soit améliorée la gestion des environs de la cathédrale.

Index des artistes

Liste chronologique des artistes ayant travaillé à la cathédrale de Cologne, ou dont une œuvre se trouve dans l'église.

Galerie

Notes et références

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • Kōln - Ein Architekturführer, Kierdorf Alexander.

Liens externes

Précédé par Cathédrale de Cologne Suivi par
Cathédrale Notre-Dame, Rouen, France
Plus haute structure du monde toutes catégories confondues
1880 - 1884
Washington Monument, Washington DC, États-Unis


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cathédrale de Cologne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cathedrale de Cologne — Cathédrale de Cologne Haute Église Cathédrale St Pierre et Ste Marie Cathédrale de Cologne Vue générale de l édifice Nom local Hohe Domkirche St. Peter und Maria Kölner Dom …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale De Cologne — Haute Église Cathédrale St Pierre et Ste Marie Cathédrale de Cologne Vue générale de l édifice Nom local Hohe Domkirche St. Peter und Maria Kölner Dom …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale de cologne — Haute Église Cathédrale St Pierre et Ste Marie Cathédrale de Cologne Vue générale de l édifice Nom local Hohe Domkirche St. Peter und Maria Kölner Dom …   Wikipédia en Français

  • COLOGNE (CATHÉDRALE DE) — COLOGNE CATHÉDRALE DE Dès le haut Moyen Âge, Cologne eut une cathédrale. Des fouilles ont révélé le dispositif occidental de la cathédrale carolingienne (810 env. 870), ou ottonienne (Xe s.), avec un transept et une abside contournée d’un atrium …   Encyclopédie Universelle

  • Cathedrale Saint-Martin de Mayence — Cathédrale Saint Martin de Mayence Traduction à relire Mainzer Dom → …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale Saint-Martin De Mayence — Traduction à relire Mainzer Dom → …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale de Mayence — Cathédrale Saint Martin de Mayence Traduction à relire Mainzer Dom → …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale saint-martin de mayence — Traduction à relire Mainzer Dom → …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale d'Aix-la-Chapelle — Présentation Nom local Aachener Dom Culte Catholique romain Type …   Wikipédia en Français

  • Cathedrale Notre-Dame d'Amiens — Cathédrale Notre Dame d Amiens Pour les articles homonymes, voir Cathédrale Notre Dame et Notre Dame. Cathédrale Notre Dame d’Amiens …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.