Canton De Berne

Canton De Berne

Canton de Berne

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berne (homonymie).
Canton de Berne
Kanton Bern
Armoiries Localisation du canton en Suisse
Armoiries Localisation du canton en Suisse
Caractéristiques
Entrée dans la Confédération 1353
Abréviation BE
Chef-lieu Berne
Langues officielles allemand, français
Statistiques
Population 962 982 hab. (2007, 2e)[1]
Superficie 5 958,9 km² (2e)[2]
Densité 161,6 hab./km² (15e)
Altitude maximale Finsteraarhorn (4 274 m)[3]
Altitude minimale Aar à Wynau (401,5 m)
Représentation
Exécutif Regierungsrat, Conseil-exécutif (7 sièges)[4]
Législatif Grosser Rat, Grand conseil (160 sièges)[5]
Conseil des États 2 sièges[6]
Conseil national 26 sièges[7]
Subdivisions
Communes 395[8]
Districts 26[8]

Le canton de Berne (BE - en allemand Kanton Bern) est un canton de Suisse bilingue dont les langues officielles sont l'allemand et le français.

Sommaire

Histoire

Le canton de Berne descend de la Respublica Bernensis. Ce vaste État-Ville au nord des Alpes avait été créé par la ville de Berne, fondée en 1191. Sa souveraineté s'étendait du lac Léman (annexion du pays de Vaud en 1536) à l'Argovie (1415). Membre de la Confédération suisse depuis 1353, Berne accède, après la Réforme (1528), au rang de puissance européenne. A l'heure actuelle, plus de 70% des habitants du cantons sont protestants[9].

Géographie

Le canton de Berne se situe dans le nord-ouest de la Suisse, à la frontière entre la partie francophone et germanophone du pays. Il s'étend des Alpes bernoises jusqu'au Jura en traversant le plateau suisse. Il possède une frontière avec 10 autres cantons. Au nord avec le canton du Jura, à l'ouest avec les cantons de Vaud, Neuchâtel, et Fribourg, au sud avec le Valais et à l'est avec Soleure, Argovie, Lucerne, Obwald et Uri.

À l'est de la ville de Berne, du côté de l'Oberland bernois (les préalpes), se situe la vallée de l'Emme, l'Emmental, où est produit le fromage du même nom.

Au nord-ouest de la ville de Berne se trouve le Seeland, une région d'anciens marécages, gagnée à la culture maraîchère grâce à la correction des eaux du Jura.

La partie francophone du canton est située au nord et se nomme le Jura bernois. Elle est composée de 3 districts entièrement francophones. Un district bilingue, celui de Bienne, est également habité par des bernois francophones, à raison d'environ 40 % de sa population. La région du Seeland et la ville de Berne regroupe le reste de la minorité francophone.

La superficie du canton est de 5959 km² dont 31% de forêt, 43,3% de surface agricole utile, 6,4% de surface d'habitation et de transport et 19,6% de surface improductive consituté de la partie montagneuse du canton.

Son point le plus haut est le Finsteraarhorn à 4274 m et les autres sommets majeurs sont l'Aletschhorn à 4195 m ainsi que la Jungfrau à 4158 m. Son point le plus bas se situe au niveau de l'Aar près de Wynau (401,5 m).

Sa population est constituée de 959 100 habitants dont 11,3% d'étrangers. La densité de la population atteint 161 habitants/km². Ses habitants parlent les langues suivantes : l'allemand pour 84% d'entre eux et le français pour 8,2%.

Vue des Alpes bernoises, depuis Neuchâtel

Démographie

Population

Le canton de Berne compte 962 982 habitants en 2007, soit 12,7% de la population totale de la Suisse ; parmi eux, 119 930 (12,5%) sont étrangers[10]. Seul le canton de Zurich est plus peuplé. La densité de population atteint 162 habitants au km², légèrement inférieure à la moyenne suisse.

Religion

Les deux-tiers des habitants du canton revendiquent l'appartenance au protestantisme[11].

Le tableau suivant détaille la population du canton suivant la religion, en 2000[11] :

Religion Population  %
Protestants 642 297 67,1
Catholiques romains 153 357 16,0
Communautés islamiques 28 377 3,0
Chrétiens-orthodoxes 9 153 1,0
Catholiques chrétiens 1 064 0,1
Communauté de confession juive 807 0,1
Aucune appartenance 74 162 7,7
Autre 47 980 5,0
Total 957 197 100,0

Note : les intitulés des religions sont ceux donnés par l'Office fédéral de la statistique ; les protestants comprennent les communautés néo-apostoliques et les témoins de Jéhovah ; la catégorie "Autres" inclut les personnes ne se prononçant pas.

Langues

Les langues officielles sont l'allemand et le français.

Le tableau suivant détaille la langue principale des habitants du canton en 2000[12] :

Langue Locuteurs  %
Allemand 804 190 84,0
Français 72 646 7,6
Italien 18 908 2,0
Albanais 9 092 0,9
Langues slaves de l'ex-Yougoslavie 8 539 0,9
Espagnol 8 220 0,9
Portugais 6 052 0,6
Turc 3 344 0,3
Romanche 688 0,1
Autres 25 518 2,7
Total 957 197 100,0

Institutions politiques

Un statut particulier est accordé aux 3 districts francophones du Jura bernois ainsi qu'à la population francophone du district bilingue de Bienne. Ce statut est destiné à promouvoir la culture francophone de ces régions ainsi qu'à renforcer leur participation politique dans le canton. Cette loi instaure le Conseil du Jura bernois pour le Jura bernois et le Conseil des affaires francophones du district bilingue de Bienne pour le district de Bienne. Loi sur le statut particulier, LStP

Corps électoral ou peuple : Extrait de la Constitution du canton de Berne, Art. 55 :

« 1Tous les Suisses et toutes les Suissesses qui résident dans le canton et sont âgés de 18 ans révolus ont le droit de vote en matière cantonale.  »

« 2La loi règle le droit de vote des Suisses et Suissesses de l'étranger et l'exclusion du droit de vote pour cause d'interdiction ou d'incapacité de discernement. »

Pouvoir législatif : Le pouvoir législatif est détenu par le Grand Conseil, constitué de 160 membres (députés) élus au scrutin proportionnel par le corps électoral. La constitution bernoise garantit un minimum de 2 sièges par district. Le Grand Conseil est reconduit entièrement tous les 4 ans. Le dernier en date est le 9 avril 2006.

L'éléction du 9 avril 2006 a vu le nombre de députés diminuer de 200 à 160 sièges suite à l'acceptation de la nouvelle loi sur le Grand Conseil bernois par le corps électoral lors de la votation cantonale du 22 septembre 2002. Les sièges francophones garantis au Jura bernois restent inchangés par la nouvelle loi, ils sont 12 pour les trois districts du Jura bernois et le district bilingue de Bienne se voit garantir 3 sièges francophones. Ceci permet à la minorité francophone du canton d'obtenir un plus grand poids politique au niveau cantonal, soit un peu moins de 10 % de représentativité.

En 2007, le Grand Conseil a la composition suivante :

Parti Pourcentage Sièges
UDC 27.4% 47
PSS 24.0% 42
PRD 16.4% 26
Les Verts 12.9% 19
PEV 7.3% 13
UDF 4.8% 6
PDC 1.8% 1
Divers 1.1% 6

Pouvoir exécutif : Le pouvoir exécutif est détenu par le Conseil exécutif, équivalent du Conseil d'État. Il est composé de 7 membres (les conseillers d'état) élus au suffrage majoritaire par le corps électoral, dont un siège est garanti par la constitution cantonale à la région francophone du Jura bernois.

Les membres du Conseil exécutif :

  • depuis le 9 avril 2006
    • Barbara Egger-Jenzer (Socialiste)
    • Andreas Rickenbacher (Socialiste)
    • Philippe Perrenoud (Socialiste, conseiller d'État francophone)
    • Bernhard Pulver (Vert)
    • Urs Gasche (UDC et président du Conseil exécutif pour l'année 2008)
    • Christoph Neuhaus (UDC, remplace Werner Luginbühl, démissionaire, en avril 2008)
    • Hans-Jürg Käser (Parti radical)

Le chancelier est Kurt Nuspliger (Socialiste)

Quelques anciens conseillers d'États :

Pouvoir judiciaire : Le pouvoir judiciaire, en ce qui concerne les affaires civiles et pénales, est représenté par le Tribunal d'arrondissement (tribunal de 1re instance) et la Cour suprême (tribunal de recours). Il existe 13 tribunaux d'arrondissement qui regroupent de un à trois districts. La Cour suprême est composée de 20 juges nommés par le Grand Conseil pour une durée de 6 ans.

En parallèle, le Tribunal administratif assure les questions de droit administratif et des litiges concernant les assurances sociales. Ses membres sont au nombre de 18 (plus 2 suppléants) et c'est le Grand Conseil qui les élit pour 6 ans.

Districts

Le canton de Berne est divisé en 26 districts qui portent tous le nom du chef-lieu :

Districts du canton de Berne

Communes

Le canton de Berne compte quatorze villes de plus de 10 000 habitants au 1er janvier 2007[13] :

Le canton de Berne vers 1790. À cette époque, le canton englobait l'actuel canton de Vaud et une partie de l'actuel canton d'Argovie, mais pas encore le Jura bernois (intégré en 1815).

Voir aussi la liste des communes du canton de Berne

Notes et références

  1. Bilan de la population résidante permanente selon les cantons, Statistique suisse
  2. Berne (BE) > Chiffres clés
  3. [xls] Les points culminants des cantons suisses sur Office fédéral de la statistique. Consulté le 8 décembre 2008
  4. Conseil-exécutif sur be.ch. Consulté le 8 décembre 2008
  5. Grand Conseil sur be.ch. Consulté le 8 décembre 2008
  6. Liste des conseillers aux Etats par canton sur parlement.ch. Consulté le 8 décembre 2008
  7. Liste des conseillers nationaux par canton sur parlement.ch. Consulté le 8 décembre 2008
  8. a  et b [xls] Liste officielle des communes de la Suisse - 01.01.2008 sur Office fédéral de la statistique. Consulté le 8 décembre 2008
  9. D'après le site switzerland.isyours.com de Micheloud_&_Cie , article Le Protestantisme en Suisse
  10. Cantons, communes — état et structure de la population, 2008, Office fédéral de la statistique. Consulté le 25/11/2008
  11. a  et b Religions, 2008, Office fédéral de la statistique. Consulté le 25/11/2008
  12. Langues, 2008, Office fédéral de la statistique. Consulté le 25/11/2008
  13. Source des chiffrs : [xls] Population résidante moyenne selon les communes, 2007, Office fédéral de la statistique. Consulté le 1er mars 2008

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de la Suisse Portail de la Suisse
Ce document provient de « Canton de Berne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Canton De Berne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Canton de berne — Pour les articles homonymes, voir Berne (homonymie). Canton de Berne Kanton Bern …   Wikipédia en Français

  • Canton de Berne — 46° 50′ 00″ N 7° 37′ 00″ E / 46.8333, 7.61667 …   Wikipédia en Français

  • Canton of Berne — Infobox Canton|short name=Berne local names=Bern Berne|coord=coord|46|50|N|7|37|E|region:CH BE type:adm1st|display=title flag img path=Flag of Canton of Bern.svg coa img path=Berne coat of arms.svg locatormap img path=Swiss Canton Map BE.png… …   Wikipedia

  • Communes du canton de Berne — Carte du canton de Berne présentant sa division en communes en 2010. Cet article présente une liste des communes du canton de Berne. Sommaire 1 L …   Wikipédia en Français

  • Communes Du Canton De Berne — Carte du canton de Berne présentant sa division en communes en 2007. Cet article présente une liste des communes du canton de Berne. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Communes du canton de berne — Carte du canton de Berne présentant sa division en communes en 2007. Cet article présente une liste des communes du canton de Berne. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Liste des biens culturels d'importance nationale dans le canton de Berne (A-M) — Sommaire 1 Communes A 2 Communes B 3 Communes C 4 Communes D 5 Communes E …   Wikipédia en Français

  • Liste des biens culturels d'importance nationale dans le canton de Berne (N-Z) — Blason du canton de Berne. Cette liste présente les biens culturels d importance nationale dans le canton de Berne. Cette liste correspond à l édition 2009 de l Inventaire Suisse des biens culturels d importance nationale (Objets A) pour le… …   Wikipédia en Français

  • Districts Du Canton De Berne — Carte du canton de Berne présentant sa division en districts. Cet article présente une liste des districts du canton de Berne. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • Districts du canton de Berne — Carte du canton de Berne présentant sa division en districts. Cet article présente une liste des districts du canton de Berne jusqu au 31 décembre 2009. À partir du 1er janvier 2010, les district …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.