25e régiment du génie de l'air
25e régiment du génie de l'air
Insigne régimentaire du 25e Bataillon du Génie de l’Air.jpg

Insigne régimentaire du 25e Bataillon du Génie de l’Air

Période 1er octobre 1952
Pays Drapeau de France France
Branche Armée de Terre pour administration
Armée de l'air pour emploi
Type Régiment du Génie
Rôle construction et de maintien en état des pistes d'aviation de l'armée de l'air
Fait partie de Génie de l'Air
Garnison Istres (13) et 2 compagnies situées respectivement à Avord (18) et Mont-de-Marsan (40).
Devise Entreprendre pour aboutir
Inscriptions sur l’emblème Grande guerre 1914-1918

Le 25e régiment du génie de l'air est un régiment de l'armée de Terre de l'arme du Génie, employé par l’Armée de l'air qui en loue les compétences. Le régiment est basé à Istres sur la Base Aérienne 125. C'est aujourd'hui le dernier régiment du Génie de l'Air.

Il a la particularité de porter des fourreaux d'épaule mixtes air/génie (velours noir, galons génie et charognard type Armée de l'air).

Sommaire

Historique

Colonels et Chefs de Corps

25e Bataillon du Génie

25e Bataillon du Génie de l'Air

25e Régiment du Génie de l'Air

Drapeau et traditions

Depuis 1981 il est le gardien du drapeau de la 52e demi-brigade d’aérostation, ainsi que des traditions des aérostiers militaires. Les quatre COGA sont les héritières des traditions des compagnies du 25e Bataillon du Génie.

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[4]:

25e régiment du génie de l'air-drapeau.svg

Les aérostiers militaires sont des Sapeurs du Génie. Les compagnies d'aérostiers réapparaissent le 19 mai 1886 dans les quatre grands régiments du Génie, Bonaparte les ayant dissous auparavant. En 1900, la loi du 9 décembre regroupe les Cies d'aérostation en un bataillon attaché au 1er régiment du génie. En 1901, le Décret du 21 janvier attribue le numéro 25 aux aérostiers. Elles sont regroupées le 1er avril 1904 pour former, sous les ordres du chef de bataillon Hirschauer, le 25e Bataillon du Génie. En 1910, le décret du 5 avril organise l'autonomie de l'Aérostation militaire, mais elle reste dans ses garnisons d'origine, entre autres les 4 Compagnies de Place à Verdun, Toul, Épinal et Belfort.


Au début de la Première Guerre mondiale, les compagnies d'aérostation sont donc dans les bataillons de Places. Pendant la guerre, il n'y avait qu'une seule grande unité d'Aérostation : le 1er Groupe d'Aérostation[5], regroupant 8 Compagnies de port d'attache, 2 Compagnies d'ouvriers d'aérostation et 76 Compagnies d'Aérostiers de campagne numérotées de n° 19 à n° 94. La Place de Belfort est le port d'attache de la Cie 25/2, répartie pour moitié à Belfort et à Épinal. La Cie d'aérostat 25/2 met sur pied en 1914 la 14e Cie et plus tard, la 32e Compagnie d'Aérostiers, formée vers octobre 1914 sur les ressources de la 22e Compagnie d' Épinal, engagée en Artois en 1915. La 35e Compagnie d'Aérostiers est formée vers octobre 1914 sur les ressources des 6e et 8e Compagnies de Port d'attache (Camp de Châlons), engagée en Champagne en 1915[6], d'où l'inscription "Grande Guerre".

Les demi brigades sont formées après guerre par amalgame des Cies qui ne sont pas dissoutes; Elles deviennent les 51e et 52e demi-brigades dissoutes vers 1930. L'organisation des Régiments d'Aerostation date de 1920.


Devise

Entreprendre pour aboutir

Composition actuelle

En 1998, le 25e régiment du génie de l‘air, suite à la dissolution du 15e RGA de Toul, est restructuré en cinq compagnies opérationnelles. En 2004, la 5e compagnie opérationnelle du génie de l’air de Toul est également dissoute. Son centre d’instruction est donc rapatrié à Istres.

Le 25eRGA compte environ 900 militaires et est composé de 6 compagnies :

  • compagnie de commandement et de logistique (CCL) et la compagnie d’instruction (CI) à Istres.
  • un détachement de la compagnie d’instruction sur l'ancienne base de Vouziers-Séchault, construite à l'origine comme base auxiliaire (Dispersed Operating Base) pour l'USAF en 1952. Cette ancienne base aérienne de l'OTAN a été déclassée en 1969 et transformée trois ans plus tard en terrain d'exercices attribué l'année suivante au 15e Régiment du Génie de l'Air avec présence d'un détachement permanent depuis 1972.
  • les 1re et 3e compagnies opérationnelles du génie de l’air (COGA) à Istres. La 3 a été disoute en 2008
  • la 2e COGA sur la base aérienne de Mont-de-Marsan.
  • la 4e COGA sur la base aérienne d’Avord.
  • (la 3e compagnie opérationnelle dissoute en 2009)[7].

Rôle du Génie de l’Air

Article détaillé : Génie de l'Air.
  • construction ou maintien en état des pistes d'aviation de l'armée de l'air (en métropole en outre-mer ou en OPEX).
  • reconnaissance des terrains sommaires ou des bases aériennes.
  • rétablissement création ou maintien en condition opérationnelle de l'infrastructure aéronautique.
  • aide au déploiement d'une composante aérienne projetée.
  • déminage et dépollution de surfaces aéronautiques.
  • neutralisation et/ou destruction des plates-formes aéronautiques.
  • participation à la défense d'une base aérienne.
  • maintenance, secrétariat, casernement.

Concernant les missions du sapeur de l'air (et du génie de l'air en général), on peut les résumer simplement en les groupant selon " deux domaines ":

  • en temps de crise, le génie de l'air a effectivement pour mission le rétablissement d'une plateforme aéronautique après son bombardement. Cela englobe la réparation, mais aussi au préalable l'enlèvement et la neutralisation de toutes les bombes et autres sous-munitions non explosées (qui empêchent d'effectuer les travaux). Le 25e RGA s'entraîne à cette mission l'hiver, lorsque la météo n'est pas favorable à sa mission "temps de paix".
  • en temps de paix, le régiment effectue des chantiers sur les bases aériennes. Il y a ainsi des chantiers de terrassement, de réalisation de parking en béton, de réfection de piste.
  • Les EVAT (engagés volontaires de l'armée de terre) du 25eRGA sont donc en majorité des conducteurs d'engins de TP (Travaux Publics), doublés de conducteurs SPL. Certains ont de plus des compétences spécifiques en déminage et dépollution des bases aériennes.
  • Concernant les OPEX, le régiment peut envoyer des détachements aux côtés de l'armée de terre, le plus souvent pour réaliser les travaux d'installation des troupes sur place exemple au (Kosovo). Mais il est aussi envoyé (sa mission première) aux côtés de l'armée de l'air lorsque celle-ci veut déployer ses avions en opération exemple au (Kirghizistan et Tadjikistan dans la cadre de la participation française aux opérations en Afghanistan.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Matériels

Engins de travaux publics, poids lourds, production et mise en œuvre de produits noirs et béton, .

Missions

Kirghistan (Afghanistan) 2002

Insigne de béret du génie


Sources et bibliographie

Notes et références

  1. Historique du 15e Régiment du Génie de l'Air, 1982/1983, Service Historique des Armées, Vincennes
  2. Une unité est dite « de marche » lorsque elle est formée à partir d'éléments d'autres unités. Le terme "marche" désigne une unité qui est formée pour un temps limité, la compagnie formant corps
  3. Histoire de la 115e CMGA http://gadper.free.fr/public/Polynesie/les_anciens_racontent/HISTOIRE_DE_LA_115eme_COMPAGNIE_DE_MARCHE_DU_GENIE_DE_L_AIR.html
  4. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n°27, 9 novembre 2007
  5. Aéronautique militaire : Archives du Grand Quartier général, des armées et des unités memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr
  6. Lt-Cl Patart, L'Historique des 1er et 2e Régiments d'Aérostation pendant la guerre 1914-1918, Fournier, 1920 
  7. Information donnée par le Capitaine Lahsaini responsable des traditions puis de la salle d'honneur du 25e RGA

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 25e régiment du génie de l'air de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 25e régiment du génie de l'Air — Insigne régimentaire du 25e RGA Période 1er octobre 1952 Pays …   Wikipédia en Français

  • 45e Régiment du Génie de l'Air — Insigne régimentaire du 45e Bataillon du Génie de l’Air Période …   Wikipédia en Français

  • 15e régiment du génie de l'air — Insigne régimentaire du 15e Bataillon du Génie de l’Air …   Wikipédia en Français

  • 35e régiment du génie de l'air — 35e bataillon du génie de l air 35e bataillon du génie de l air Période 1973 – 1978 Pays  France Branche Armée de Terre / Armée de l air Type Régiment du Génie …   Wikipédia en Français

  • 45e bataillon du génie de l'air — 45e Régiment du Génie de l Air 45e Régiment du Génie de l Air Période 1956 1980 – 1993 1996 Pays  France Branche Armée de Terre / Armée de l air Type Régi …   Wikipédia en Français

  • 35e bataillon du génie de l'air — Période 1973 – 1978 Pays  France Branche Armée de Terre pour administration Armée de l air …   Wikipédia en Français

  • 45 ème bataillon du génie de l'air — 45e Régiment du Génie de l Air 45e Régiment du Génie de l Air Période 1956 1980 – 1993 1996 Pays  France Branche Armée de Terre / Armée de l air Type Régi …   Wikipédia en Français

  • Génie de l'Air — Le génie de l air a pour mission la construction et le maintien en état des pistes d aviation de l’Armée de l air. Il se singularise par son appartenance à l’Armée de Terre tout en ayant vocation à être employée par l’Armée de l’Air (armée de… …   Wikipédia en Français

  • Armée de l'air russe — Emblème de l armée de l air russe …   Wikipédia en Français

  • Armée de l'air soviétique — Armée de l air russe L Armée de l air russe (en russe : Военно воздушные cилы России, Voïenno vozdouchnye sily Rossiï), est l armée de l air de la Fédération de Russie et auparavant de l Union soviétique. Elle fut constituée sous sa forme… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”