Barbe la Grande martyre

Barbe la Grande martyre

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Barbe.
Sainte Barbe

Sainte Barbe (Barbara en grec et latin) est une sainte de l’Église catholique et de l’Église orthodoxe, fêtée le 4 décembre.

Sommaire

Hagiographie

Sainte Barbe aurait vécu au milieu du IIIe siècle à Nicomédie en Asie Mineure (aujourd’hui Izmit en Turquie) sur la mer de Marmara. D’autres sources la font naître à Héliopolis (aujourd'hui Baalbek au Liban) où elle aurait vécu sous l’empereur Maximien.

Son père Dioscore aurait été un riche édile païen descendant de satrapes perses. Pour protéger sa virginité ou la protéger du prosélytisme chrétien, il l’enferma dans une tour à deux fenêtres. Mais un prêtre chrétien, déguisé en médecin, s’introduisit dans la tour et la baptisa.

Au retour d’un voyage de son père, Barbe lui apprit qu’elle avait percé une troisième fenêtre dans le mur de la tour pour représenter la Sainte Trinité et qu’elle était chrétienne. Furieux, le père mit le feu à la tour.

Barbe réussit à s’enfuir, mais un berger découvrit sa cachette et avertit son père. Ce dernier la traîna devant le gouverneur romain de la province, qui la condamna au supplice. Comme la fille refusait d’abjurer sa foi, le gouverneur ordonna au père de trancher lui-même la tête de sa fille.

Dioscore la décapita et fut aussitôt châtié par le Ciel : il mourut frappé par la foudre. Quand les chrétiens vinrent demander le corps de sa fille, ne voulant pas utiliser son prénom perse et ne pouvant pas se dévoiler en utilisant son prénom de baptême chrétien, ils ne purent en parler que comme « la jeune femme barbare », d'où le nom de sainte Barbara qui lui fut donné.

Attributs

Sainte Barbe est généralement représentée avec un ou plusieurs des attributs suivants : une tour à trois fenêtres, un éclair, un livre, une couronne ou une palme de martyre et une épée.

À l’entrée d’une mine de sel, à Wieliczka (Pologne)

Patronage

Les catholiques prient donc sainte Barbe pour se protéger de la foudre, mais elle est aussi la patronne des architectes, des géologues, des pompiers, des mineurs (et par extension actuellement, des ingénieurs des Mines), des artilleurs, des sapeurs, des canonniers, des artificiers, des ingénieurs de combat, des métallurgistes et autres corporations liées au feu, dont les pétroliers militaires.

En particulier, le fort patronage que lui vouaient les mineurs de fond s’est progressivement transmis aux ouvriers et ingénieurs des travaux souterrains (tunnels, cavernes, etc.) avec la disparition progressive de l’industrie minière occidentale. De nos jours, une sainte Barbe trône toujours à l’entrée des tunnels en construction pour protéger les ouvriers-mineurs des accidents de chantier.

Les empereurs byzantins vénéraient particulièrement ses reliques qu’ils firent transférer au VIe siècle à Constantinople. Une partie fut emmenée en Italie par les Vénitiens, et une autre au XIe par la fille d’Alexis Comnène à Kiev, où elles se trouvent toujours à la cathédrale Saint-Wladimir de Kiev.

Chapelles et lieux de culte

Sainte Barbe, d'après le manuscrit messin Les Heures de Toul, vers 1437-1452.
  • La chapelle Sainte-Barbe des Mines, à Chalonnes-sur-Loire (Maine-et-Loire). D'abord église de mineurs (charbon), elle est est devenue chapelle puis lieu d'animations culturelles depuis sa restauration par l'association du même nom.
  • Une chapelle sur la commune du Faouët en Morbihan : construite en ex-voto à flanc de colline, elle a la particularité d’être plus large que longue.
  • L’église Sainte-Barbe de Kutná Hora (actuelle République tchèque), ville minière de première importance au Moyen Âge est dédiée à la patronne des mineurs.
  • La chapelle des mineurs de Faymoreau (vendée), c'est une chapelle dédié au mineur où il y a été installé 19 vitraux d'art contemporain qui relatent l'histoire des mines (1827-1958).

Traditions liées au culte de sainte Barbe

Tradition stéphanoise

Défile de la statue de la Sainte-Barbe à Saint-Étienne

Le 4 décembre, la Sainte-Barbe, patronne des mineurs, défile dans les rues jusqu'aux différents puits de mines, ce défilé est généralement accompagné d'un spectacle. Le maire donnait traditionnellement un jour de congé à cette occasion.

Tradition savoyarde

Chaque premier samedi de décembre, à Bozel, Savoie la chapelle Sainte-Barbe est exceptionnellement ouverte, et une messe y est célébrée le matin. Puis s’ensuit une dégustation de soupe traditionnelle (haricots et lard), préparée dans la nuit dans un immense chaudron par les habitants et partagée entre toutes les personnes présentes.

Tradition provençale

Le 4 décembre, en Provence, chacun doit semer du blé et des lentilles sur du coton imbibé d’eau dans une coupelle. Une bonne pousse est signe d’abondance et de prospérité.

Tradition alsacienne

Le 4 décembre en Alsace, on coupait des branches d’arbres fruitiers (en particulier le cerisier) qui étaient placées dans un vase rempli d’eau. À partir de là il fallait quotidiennement couper un petit bout du pied de la tige et renouveler l’eau. Si on observe bien ces recommandations, les branches fleurissent vers Noël et une belle floraison est signe d’abondance.

Tradition libanaise

Le 4 décembre, au Liban, les gens se déguisent et font du porte à porte. Ils commémorent la fuite de Barbara de la tour où elle fut emprisonnée. Cette fuite n’aurait été guère réussie sans l’aide de ses amies qui lui donnèrent l’idée de se déguiser. La tradition veut aussi qu'elle se nourrissait de blé lors de sa fuite. En mémoire à Sainte Barbe, ce soir là, les libanais préparent un bouilli sucré fait de graines de blé parfumé à l'anis. Offrant aux visiteurs qui cognent à leur porte cette délicieuse collation, garnie d'une multitudes de graines, tel que; amande, pistache, pignon, noix... La fête de sainte Barbe intervient exactement à 3 semaines du jour de Noël le 25 décembre.

Bretagne

La forme bretonne est Barba, prénom de la conteuse Barba Tassel, informatrice de Fañch an Uhel.

Cuba, Brésil

Dans la tradition afro-cubaine et afro-brésilienne la sainte est assimilée au dieu yoruba Xango (à prononcer Chango) dont elle était la première épouse et à qui elle doit ses pouvoirs sur le tonnerre.

Dans la tradition afro-brésilienne, sainte Barbe est assimilée à l'Oricha (ancêtre divinisé) Yorouba (peuple Nigeria) "Oya" connue également sous le nom de "Yansan", qui fut l'une des épouses de Chango, 4e roi d'Oyo. Elle est la patronne du fleuve Niger en Afrique et gouverne les orages et la foudre dans la tradition du candomblé brésilien.

Le syncrétisme entre sainte Barbe et Yansan est au centre de la pièce de théâtre de l'écrivain brésilien Dias Gomes intitulée "O Pagador de promessas" et qui a été adaptée au cinéma par Anselmo Duarte. Ce film a obtenu la palme d'or au festival de Cannes de 1962, sous le titre français de "La parole donnée".

Marine

Dans la marine ancienne, la sainte-barbe était le nom de la soute à munitions ou réserve de poudre à canon. Le nom de "sainte-barbe" donné aux soutes à munitions viendrait d’un glissement phonétique. À l’époque de l’epidum romain, entouré d’une palissade, les produits dangereux étaient stockés dans une enceinte extérieure dénommée naturellement "cincta barbara", enceinte barbare. Selon un général français, le général Chapel, par déformation de prononciation, cette locution serait devenue "sancta barbara", sainte barbe.

Sapeurs-Pompiers

Au sein des sapeurs-pompiers, la fête de la Sainte-Barbe est souvent associée à un défilé et à un repas ou un bal. C'est pour eux le moyen de faire la fête et de remercier cette sainte qui protège tous les sapeurs-pompiers. En son honneur, dans toutes les villes et les villages de France, des défilés sont organisés.

Autre

Le jour de la Sainte-Barbe, les enfants peuvent sortir avec des œufs, de la farine ou de la mousse à raser et se les lancer dessus.

ATTENTION: Ceci est à vérifier. En effet cette tradition dans le Nord se fait le 6 décembre, jour de la Saint-Nicolas, fête des enfants et par extension des garçons.

À Paris la Sainte-Barbe donnait lieu à de grandes batailles d'œufs et farine entre lycées. Les dégradations étant de plus en plus conséquentes, la tolérance s'est réduite et la tradition se perd désormais.

Toponymie

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail du christianisme Portail du christianisme
Ce document provient de « Barbe la Grande martyre ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Barbe la Grande martyre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Barbe la grande martyre — Pour les articles homonymes, voir Sainte Barbe et Barbe (homonymie). Sainte Barbe par Robert Campin (1438) Barbe la g …   Wikipédia en Français

  • Barbe de Nicomédie — Barbe la Grande martyre Pour les articles homonymes, voir Sainte Barbe. Sainte Barbe Sainte Barbe (Barbara en grec et latin) est une sainte de l’É …   Wikipédia en Français

  • La cathédrale de strasbourg — Cathédrale Notre Dame de Strasbourg Pour les articles homonymes, voir Cathédrale Notre Dame et Notre Dame. 48° 34′&# …   Wikipédia en Français

  • Sainte Barbe — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Barbe (homonymie) et Sainte Barbe. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Fosse Sainte Barbe — Saint Waast Le puits Saint Waast au premier plan, et en arrière plan, le puits Sainte Barbe. Puits Sainte Barbe …   Wikipédia en Français

  • Peintures de la cathédrale Saint-Jean de Besançon — La cathédrale Saint Jean de Besançon. La cathédrale Saint Jean de Besançon recèle au total 35 toiles classées monuments historiques au sein même de l édifice, dont des chefs d œuvre des artistes Fra Bartolomeo, Jean François de Troy, Charles… …   Wikipédia en Français

  • Capitale de la franc-maçonnerie — Lyon  Cet article concerne la ville française. Pour les autres significations, voir Lyon (homonymie). Lyon Vue sur Lyon depuis la colline de Fourvière …   Wikipédia en Français

  • Solution finale de la question juive — Shoah  Pour les articles homophones, voir choix, Choa et Shoa. Destruction du …   Wikipédia en Français

  • Histoire De La Bourgogne — Palais des Ducs et des États de Bourgogne de Dijon Sommaire 1 Présentation …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la bourgogne — Palais des Ducs et des États de Bourgogne de Dijon Sommaire 1 Présentation …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”