Auteurs patristiques

Pères de l'Église

Depuis le XVIe siècle, l'historiographie moderne appelle Pères de l'Église les personnalités, généralement des évêques, dont les écrits, les actes et l'exemple moral ont contribué à établir et à défendre la doctrine catholique. Ce sont donc des personnages qui se recommandent par quatre caractéristiques ou « notes » :

  • 1° l'ancienneté,
  • 2° la sainteté,
  • 3° l'orthodoxie
  • 4° l'approbation ecclésiastique.

Les auteurs hérétiques, comme Arius, ou schismatiques, comme Novatien, ne font donc pas partie des Pères de l'Église, de même que certains poètes (comme Prudence) ou historiens (comme Grégoire de Tours), auteurs chrétiens d'ouvrages qui ne sont pas dogmatiques. Les fondements de la foi ont été établis grâce à des formations de ces Pères dans des écoles théologiques (école théologique d'Antioche, école théologique d'Alexandrie).

Contrairement à la liste des Docteurs de l'Église, celle des Pères de l'Église n'est pas « officiellement » établie par les Églises. L'Église catholique a tendance à assigner un terme à une « période patristique » et à considérer Jean Damascène et Isidore de Séville comme les derniers pères. Toutefois, la tradition considère qu'il y a quatre Pères de l'Église d'Occident  :

L'Église orthodoxe ne voit pas les choses de la même façon et estime que la paternité ne suppose pas obligatoirement l'antiquité ; elle estime de plus qu'un père n'est pas forcément un écrivain. Elle a tendance à considérer comme Pères de l'Église les Pères du déserts et les grands instituteurs de la vie monastique car leur travail d'ascèse de direction spirituelle est éminemment doctrinal.

On range fréquemment avec les Pères de l'Église certains auteurs importants comme Origène dont l'étude est indispensable aux spécialistes des Pères de l'Église. Ce sens large de l'expression, qui définit un domaine d'étude, peut être dit scientifique ou universitaire ; il a présidé à l'établissement de la liste ci-dessous.

On peut classer les Pères de l'Église selon leur époque (apostoliques), la nature de leurs écrits (apologistes), le style de leur pensée (orientaux ou occidentaux, de l'école d'Alexandrie ou de celle d'Antioche), leur langue (latine, grecque ou syriaque), leur milieu de vie (de l'empire chrétien), etc.

La connaissance des Pères de l'Église et de leurs écrits s'appelle la patristique (analyse théologique) ou la patrologie (analyse historique).

Sommaire

Les Pères anténicéens (jusqu'en 325)

Les Pères apostoliques

Les Pères du IIe siècle

Les apologètes

La littérature anti-hérétique

Les Pères du IIIe siècle

Pères grecs

Pères latins

L'âge d'or patristique (325-451)

Les Pères qui ont combattu l'arianisme

Les Pères cappadociens et saint Jean Chrysostome

Les autres Pères ayant vécu à l'époque des 2e, 3e et 4e conciles (Ve siècle)

Pères grecs

Pères latins

Pères syriens

Les Pères de tradition chalcédonienne (après 451)

Pères grecs antérieurs à la crise iconoclaste

Pères grecs défenseurs des saintes images

Pères latins

Les Pères propres à une seule confession chrétienne

Les Pères propres à l'Église orthodoxe

Les théologiens du Moyen Âge propres à l'Église catholique

  • Jean Scot Erigène - théologien et philosophe latin d'origine irlandais - (v. 810 - v. 870), selon certains, le dernier des Pères de l'Église [réf. nécessaire]
  • saint Bernard de Clairvaux - Docteur de l'Église ; selon certains, le dernier des Pères de l'Église (1090 - 1153)

Les Pères propres à l'Église non-chalcédonienne

Voir aussi

Bibliographie

  • Berthold Altaner, Précis de Patrologie, Salvator, Toulouse, 1961.
  • Johannes Quasten, Initiation aux Pères de l'Église, 3 vol., Cerf, Paris, 1957 à 1962.
  • Hans von Campenhausen, Les Pères grecs et Les Pères latins, éditions de l'Orante, coll. « Livre de vie », Paris, 1963.
  • Jean Laporte, Les Pères de l'Église - I - Les Pères latins, II - Les Pères grecs, Paris, Editions du Cerf, février 2007.

Liens externes

  • Portail du christianisme Portail du christianisme
Ce document provient de « P%C3%A8res de l%27%C3%89glise ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Auteurs patristiques de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sources patristiques — Sources chrétiennes La collection Sources Chrétiennes est une collection de textes patristiques, fondée à Lyon en 1943 par les jésuites Jean Daniélou, Henri de Lubac et Claude Mondésert. Ses ouvrages sont généralement bilingues (grec français ou… …   Wikipédia en Français

  • Judeo-nazareisme — Judéo nazaréisme L’appellation de Nazaréens (héb. נצרים Netzarim ou נוצרים Notzrim) fut la toute première que les chrétiens prirent sur la base du titre de Nazaréen ou Nazôréen donné à Jésus (la vocalisation importe peu – « Ainsi s accomplit …   Wikipédia en Français

  • Judeo-nazaréisme — Judéo nazaréisme L’appellation de Nazaréens (héb. נצרים Netzarim ou נוצרים Notzrim) fut la toute première que les chrétiens prirent sur la base du titre de Nazaréen ou Nazôréen donné à Jésus (la vocalisation importe peu – « Ainsi s accomplit …   Wikipédia en Français

  • Judéo-Nazaréisme — L’appellation de Nazaréens (héb. נצרים Netzarim ou נוצרים Notzrim) fut la toute première que les chrétiens prirent sur la base du titre de Nazaréen ou Nazôréen donné à Jésus (la vocalisation importe peu – « Ainsi s accomplit ce que le… …   Wikipédia en Français

  • Judéo-nazaréisme — Le judéo nazaréisme est un terme récent dans l étude du christianisme primitif[1],[2],[3]. Le terme est à distinguer du terme Nazaréens utilisé dans les écrits juifs, afin d éviter la reconnaissance de Jésus comme Messie, qui est inhérente au… …   Wikipédia en Français

  • Nazaréens — Judéo nazaréisme L’appellation de Nazaréens (héb. נצרים Netzarim ou נוצרים Notzrim) fut la toute première que les chrétiens prirent sur la base du titre de Nazaréen ou Nazôréen donné à Jésus (la vocalisation importe peu – « Ainsi s accomplit …   Wikipédia en Français

  • Nazaréisme — Judéo nazaréisme L’appellation de Nazaréens (héb. נצרים Netzarim ou נוצרים Notzrim) fut la toute première que les chrétiens prirent sur la base du titre de Nazaréen ou Nazôréen donné à Jésus (la vocalisation importe peu – « Ainsi s accomplit …   Wikipédia en Français

  • Corpus Christianorum — Le Corpus Christianorum (CC ou CChr en abrégé), est une collection savante éditée par les bénédictins à Turnhout (Belgique) chez l imprimeur Brepols. Son objectif est de publier, dans le cadre d une collaboration internationale, tous les ouvrages …   Wikipédia en Français

  • PATRISTIQUE — Le terme «patristique» peut désigner tout d’abord une partie de la théologie chrétienne qui systématise les enseignements de certains écrivains de l’Antiquité chrétienne, considérés comme Pères de l’Église par un choix de la tradition… …   Encyclopédie Universelle

  • Thomas d'Aquin — Pour les articles homonymes, voir Saint Thomas, Aquin et Saint Thomas d Aquin. Thomas d Aquin Théologien et philosophe occidental Théologie et philosophie médiévale …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”