Lactance
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lactance (homonymie).

Lucius Caecilius Firmianus, dit Lactance (du latin Lactantius), est un rhéteur né vers 250 en Afrique romaine et mort vers 325. Il a été surnommé le « Cicéron chrétien » en raison de l'élégance de sa prose latine[1].

Sommaire

Biographie

Il est à l'origine païen et élève d'Arnobe, un rhéteur chrétien, et part s'installer à Nicomédie en Bithynie. Ce choix est malheureux car la ville est de langue grecque et Lactance trouve peu d'élèves. Il perd son travail lors de la grande persécution de Dioclétien. Ainsi il occupe ses loisirs à écrire. La fin de sa vie est moins mouvementée car il entre en grâce auprès de Constantin Ier qui le charge de l'enseignement de la littérature latine à son fils aîné Crispus.

Œuvres

Ses lettres, ses vers d'avant sa conversion sont perdus. Après sa conversion, ses ouvrages sont dominés par un thème majeur celui de la Providence. Son livre principal, les Diuinae institutiones, est composé de 7 ouvrages dans lesquels il cherche à expliquer aux païens, du moins à ceux qui possèdent de l'instruction, que le polythéisme est indéfendable et que la raison oblige à admettre les dogmes et la morale du christianisme. Il est également l'auteur de De Mortibus Persecutorum (Sur la mort des persécuteurs), une œuvre polémique écrite entre 318 et 321 dans laquelle il affirme que les empereurs persécuteurs sont de mauvais empereurs et ont connu une mort affreuse, ce qui est un châtiment divin. Il y attaque particulièrement l'empereur Galère, qu'il présente comme inspirateur de la persécution de Dioclétien.

On lui attribue un Carmen de aue phoenice (Chant sur l'oiseau phénix), l'un des textes les plus riches sur le phénix.

Piètre astronome

« Illustre écrivain mais piètre astronome qui parle de manière infantile de la forme de la Terre quand il se moque de ceux qui déclarent qu’elle a la forme d’un globe » ainsi le qualifie Nicolas Copernic dans sa dédicace au pape Paul III « Des révolutions des sphères célestes » de 1543.

En effet Lactance dans « Divinae Institutiones » écrit :

"Ceux qui pensent qu'il y a des antipodiens opposés à nos pas, cela a-t-il quelque sens ? ou bien y a-t-il quelqu'un d'assez inepte pour croire qu'il y a des hommes dont les plantes des pieds sont au-dessus de leurs têtes ? ou bien que ce qui y est posé par terre, pour nous, pend en étant renversé ? que les herbes et les arbres croissent vers le bas ? que les pluies, la neige et la grêle tombent sur terre vers le haut ?"[2]

Ce passage a été utilisé abondamment à l’appui de la thèse de la croyance de la Terre plate au Moyen-Age[3].

Traductions

  • Institutions divines. Livre I ; introduction, texte critique, traduction par Pierre Monat. Paris : Éditions du Cerf, 1986. (Sources chrétiennes ; 326). 270p. ISBN 2-204-02536-4.
  • Institutions divines. Livre II, [L'origine de l'erreur]. ; introduction, texte critique, traduction par Pierre Monat. Paris : Éd. du Cerf, 1987. (SC. ; 337). 230p. ISBN 2-204-02814-2.
  • Institutions divines. Livre III, trad. J. A. C. Buchon, Choix de monuments primitifs de l'Église chrétienne, Päris, 1837.
  • Institutions divines. Livre IV, [La vraie sagesse et la vraie religion] ; introd., texte critique, trad., notes et index par Pierre Monat. Paris : les Éd. du Cerf, 1992. (SC. ; 377). 277p. ISBN 2-204-04572-1.
  • Institutions divines. Livre V. ; introduction, texte critique, traduction par Pierre Monat. Paris : Éditions du Cerf, 2000 & 1973. (Sources chrétiennes ; 204-205).
  • Institutions divines. Livre VI. ; introduction, texte critique, traduction par Pierre Monat. Paris : Éditions du Cerf, 2007. (Sources chrétiennes ; 509).
  • L'ouvrage du Dieu créateur ; introd., texte critique, trad. notes et index par Michel Perrin. Paris : Éd. du Cerf, 1974. (Sources chrétiennes ; 213-214).
  • Épitomé des Institutions divines ; introd., texte critique, trad. notes et index par Michel Perrin. Paris : Éd. du Cerf, 1987. (Sources chrétiennes ; 335). 297p. ISBN 2-204-02813-4.
  • La Colère de Dieu ; intr., texte critique, traduction, commentaire et index par Christiane Ingremeau. Paris : les Éd. du Cerf, 1982. (S.C. ; 289). 418p. ISBN 2-204-01867-8.
  • De la mort des persécuteurs ; intr., texte critique, traduction, commentaire et index par J. Moreau. Paris : les Éd. du Cerf, 1954. (S.C. ; 39).

Notes et références

  1. [Fichier:http://peresdeleglise.free.fr/chronologie.htm]
  2. L.III, chap.XXIV.
  3. Antoine-Jean Letronne, W.G.L. Randles.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lactance de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • LACTANCE — LUCIUS CAECILIUS FIRMIANUS dit (260 env. env. 325) Lucius Caecilius Firmianus, dit Lactantius, sans doute Africain, élève du rhéteur Arnobe de Sicca. Professeur à son tour, Dioclétien l’appelle pour enseigner la rhétorique dans sa nouvelle… …   Encyclopédie Universelle

  • Lactance, Father Gabriel — (d. 1634)    Franciscan priest who was a principal EXORCIST in the LOUDUN POSSESSIONS in France from 1630 to 1634. Father Gabriel Lactance earned the nickname of “Father Dicas” because he kept shouting, “Dicas, Dicas!” at URBAIN GRANDIER, the… …   Encyclopedia of Demons and Demonology

  • Lactance (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Lactance est un rhéteur romain du IIIe IVe siècle. Lactance Placide est un grammairien de l Antiquité tardive (Ve VIe …   Wikipédia en Français

  • Étymologie de religion — Article principal : Religion. La littérature latine de l Antiquité a transmis deux étymologies de religion : relegere signifiant « relire » et religare signifiant « relier ». L étymologie relegere (relire) se trouve… …   Wikipédia en Français

  • Théocratie — Types de gouvernements Cette série fait partie des séries sur la politique Liste de formes de gouvernements Anarchie Aristocratie Autocratie Autoritarisme Bureaucratie Démocratie Despotisme Dicta …   Wikipédia en Français

  • Religion — La religion a été définie pour la première fois par Cicéron comme « le fait de s occuper d une nature supérieure que l on appelle divine et de lui rendre un culte »[1]. Dans les langues où le terme est issu du latin religio, la religion …   Wikipédia en Français

  • Grandier, Urbain — (d. 1634)    Priest framed and executed in the LOUDUN POSSESSIONS of Ursuline nuns in France. Urbain Grandier was brought down by his own arrogant charm and success, Reformation politics, and a spiteful nun he spurned. Burned alive at the stake,… …   Encyclopedia of Demons and Demonology

  • LATINE CHRÉTIENNE (LITTÉRATURE) — La littérature latine chrétienne a commencé à se développer à la fin du IIe siècle et n’a pris son véritable essor qu’au début du IIIe siècle. On convient généralement de placer sa fin au VIIIe siècle, en même temps que celle du monde antique.… …   Encyclopédie Universelle

  • Galère (empereur romain) — Pour les articles homonymes, voir Galère. Galère Empereur romain Statue e …   Wikipédia en Français

  • Maximien Hercule — Pour les articles homonymes, voir Maximien et Hercule (homonymie). Maximien Hercule Empereur romain d Occident …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”