Auguste Anglès

Auguste Anglès (1914-1983) était un écrivain, résistant et universitaire français.

Biographie

Auguste Anglès est né à Rodez le 23 mai 1914, treize jours après le décès de son père, prénommé lui aussi Auguste, pharmacien, qui s'était consacré à l'histoire de l'art, auteur d'une thèse sur l'Abbaye de Conques.

Très jeune, Auguste Anglès se montre passionné par les lettres et la vie intellectuelle : à dix-sept ans, il adhère à la Société des amis d'Anatole France et demande à sa mère, remariée au Dr GIREL (qui fait une carrière de Directeur de cabinet auprès de Marius Roustan, ministre de la Marine puis de l'Instruction publique) de l'abonner à La Nouvelle Revue française. Entré à l'École normale supérieure (1935), il rédige les discours de Marius Roustan, découvre Gide, et, mobilisé, est blessé et hospitalisé (Croix de guerre). Il est reçu à l'agrégation en 1941.

Professeur, il collabore activement à la revue Confluences en même temps qu'il s'engage, à Lyon, dans la Résistance. À la Libération, il est nommé Délégué à l'information pour la région Rhône-Alpes.

Auguste Anglès conduit ensuite une carrière internationale : après des détachements aux Amériques (Wellesley College, Berkeley, Montréal, le Mexique, etc.), il prend la direction de l'Institut franco-japonais de Tōkyō (1958-1963), puis de la Maison française d'Oxford (1963-1966).

Ni ces fonctions, ni les très nombreuses missions à l'étranger (Amérique, Afrique, Asie) qu'il effectuera après sa toute relative sédentarisation et jusqu'à la fin de sa vie, ne lui font oublier sa thèse, consacrée aux débuts de La Nouvelle Revue française. Celle-ci, dirigée par Pierre Moreau, sera soutenue en Sorbonne le 15 décembre 1972.

Le premier des trois tomes de son magistral André Gide et le premier groupe de la Nouvelle Revue Française paraît en 1978 et reçoit le Grand Prix de la Critique littéraire.

Auguste Anglès met un terme à sa carrière de professeur des universités (Paris X, puis Paris IV) en 1982. Il meurt d'une embolie, au sortir de l'hôpital où il venait de consulter, le 30 juin 1983.

"On voit alors au Bar Vert des gens comme Artaud, Blin, Lods, Pichette, le peintre Matta, retour d'Amérique, Roger Vailland, Merleau-Ponty, Queneau, le groupe de Confluences, Bertelé, Tavernier, Beaufret, Anglès " Boris Vian, Manuel de Saint-Germain-des-prés (p.124) éd. Chêne.

Dans son roman Les mouettes sur la Saône, Jacques Chauviré évoque l'élève Anglès : "... il m'arrivait souvent en quittant la classe de revenir du lycée vers la maison avec des camarades dont j'admirais la simplicité et la sagesse. Parmi eux se trouvaient Serge et Daniel Touzet mais aussi Auguste Anglès dont j'admirais la modestie et l'intelligence. Auguste Anglès, au visage anguleux, me paraissait frêle et tout entier dominé par la puissance de l'esprit. Il était seul parmi nous à réciter en classe des vers de Racine ou de Molière comme s'il se fût trouvé sur la scène d'un théâtre. Il m'étonnait. Et mon étonnement était encore plus vif lorsqu'il me confiait qu'il travaillait à ses versions latines ou à ses devoirs de mathématiques dans son lit et qu'il trouvait dans la position allongée l'état le plus propice à se délecter des textes que nous devions traduire ou apprendre par cœur."

Bibliographie

  • De très nombreux articles, réunis dans Circumnavigations (Littérature, voyage, politique 1942-1983), Presses universitaires de Lyon, 1986.
  • André Gide et le premier groupe de La Nouvelle Revue Française t.1 : La formation du groupe et les années d'apprentissage 1890-1910 "Bibliothèque des idées" Gallimard 1978
  • André Gide et le premier groupe de La Nouvelle Revue Française t.2 : L'âge critique 1911-1912 "Bibliothèque des idées" Gallimard (posth. 1986)
  • André Gide et le premier groupe de La Nouvelle Revue Française t.3 : Une inquiète maturité 1913-1914 "Bibliothèque des idées" Gallimard (posth. 1986)

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Auguste Anglès de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Auguste Laurent — Buste d Auguste Laurent près des remparts de Langres Auguste Laurent, né à La Folie, près de Langres, le 14 novembre 1807 et mort à Paris, le 15 avril 1853 est un chimiste …   Wikipédia en Français

  • Auguste De Morgan — Pour les articles homonymes, voir Morgan. Auguste De Morgan Auguste De Morgan Naissance 27  …   Wikipédia en Français

  • Philippe-Auguste — Philippe II de France « Philippe Auguste » redirige ici. Pour les autres significations, voir Philippe Auguste (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Philippe Auguste — Philippe II de France « Philippe Auguste » redirige ici. Pour les autres significations, voir Philippe Auguste (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Nicolas Auguste Tissot — Indicatrices de Tissot sur une projection de Mercator. Nicolas Auguste Tissot (Nancy 16 mars 1824 1897) est un cartographe français. Il s est intéressé aux déformations engendrées par les proj …   Wikipédia en Français

  • PERRET, Auguste — (1874 1954)    Auguste Perret, the first architect to use reinforced concrete in domestic architecture, was born in Belgium and worked mostly around Paris. Béton armé, or ferro cement, a concrete threaded with steel, was introduced by François… …   Historical Dictionary of Architecture

  • REVUES LITTÉRAIRES — Innombrables, les revues se remarquent tant par la diversité de leurs projets et de leurs formes que par le rôle irremplaçable qu’elles jouent depuis plus d’un siècle dans la vie littéraire. Elles ont su anticiper, accompagner et exprimer les… …   Encyclopédie Universelle

  • Abbaye Saint-Pierre de Moissac — Pour les articles homonymes, voir Abbaye Saint Pierre. Ancienne abbaye Saint Pierre de Moissac …   Wikipédia en Français

  • Abbaye Saint-Pierre De Moissac — Ancienne abbaye Saint Pierre de Moissac Vue générale de l édifice Latitude Longitude Non renseigné ( …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Moissac — Abbaye Saint Pierre de Moissac Ancienne abbaye Saint Pierre de Moissac Vue générale de l édifice Latitude Longitude Non renseigné ( …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”