Atia

Atia Balba Caesonia

Atia Balba Caesonia (85 - 43 av. J.-C.), ou simplement Atia, est la fille de Marcus Atius Balbus (105 - 51 av. J.-C.) et de Julia Caesaris Minor, sœur de Jules César.

Atia est l'épouse de Gaius Octavius, gouverneur de Macédoine et sénateur romain. Ils ont eu deux enfants, une fille du nom de Octavie et un plus jeune fils du nom d’Octave, qui deviendra le premier empereur romain. En 59 av. J.-C., Gaius Octavius meurt alors qu’il prend le chemin de Rome pour devenir consul.

Atia se marie une seconde fois, avec Lucius Marcius Philippus, consul en l’an 56 av. J.-C. et ardent défenseur de Jules César. Il arrange le mariage de sa belle-fille Octavie avec Gaius Claudius Marcellus Minor, sénateur et futur consul. Atia est une matrone religieuse et soigneuse, Tacite la place parmi les matrones romaines idéales[1].

Elle a eu des doutes sur la légitimité de son fils Octave à être l’héritier de Jules César, et elle essaie de le dissuader d'accepter son héritage. Elle est morte pendant le premier consulat de son fils en 43 av. J.-C. Octave lui rend les honneurs les plus importants lors de son enterrement. Philippus épousera plus tard l’une de ses sœurs.


Dans une fiction

Notes et références

  1. Tacite, Dialogue des orateurs, 28, 6

Voir aussi

  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
Ce document provient de « Atia Balba Caesonia ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Atia de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Atia — († zweites Halbjahr 43 v. Chr.) war die Mutter des römischen Kaisers Augustus und die Nichte von Gaius Iulius Caesar. Zur Unterscheidung von ihrer jüngeren Schwester wird sie mitunter Atia maior („die Ältere“) genannt. Atia war die ältere Tochter …   Deutsch Wikipedia

  • atia — atià jst. Atià, tėtùk …   Bendrinės lietuvių kalbos žodyno antraštynas

  • ATIA — I. ATIA Caii Iulii Caesaris ex sorore Iulia neptis, nupta L. Philippo, quorum filia Octavia C. Marcello elocata. II. ATIA Romanorum urbs in Campania, a Samnitibus expugnata. Diodor. Sic. l. 20. III. ATIA mater Augusti, vide Accia …   Hofmann J. Lexicon universale

  • atia — /eysh(iy)a/ Hatred or ill will. See de odio et atia …   Black's law dictionary

  • atia — /eysh(iy)a/ Hatred or ill will. See de odio et atia …   Black's law dictionary

  • ATIA —    A prominent descent group from Volterra best known for the Inghirami tomb containing 53 cinerary urns dating between the early second century and middle of the first century BC, originally in the Ulimeto necropolis and now reconstructed in the …   Historical Dictionary of the Etruscans

  • atia — Hate; malice …   Ballentine's law dictionary

  • Atia Balba Caesonia — d’après Promptuarii Iconum Insigniorum Naissance 85 a …   Wikipédia en Français

  • Atia Balba Caesonia — (85 BC 43 BC) was a Roman noblewoman. She was the mother of the Roman Emperor Augustus, and daughter of Julius Caesar s sister Julia Caesaris. The name Atia Balba was also borne by the other two daughters of Julia Caesaris and her husband praetor …   Wikipedia

  • Atia Balba — Caesonia Atia Balba Caesonia (85 43 av. J. C.), ou simplement Atia, est la fille de Marcus Atius Balbus (105 51 av. J. C.) et de Julia Caesaris Minor, sœur de Jules César. Atia est l épouse de Gaius Octavius, gouverneur de Macédoine et sénateur… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”