Route
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Route (homonymie).
Lumière filtrante sur une route australienne
Route sommaire (Islande, 1972)
Route bitumée du Colorado

Une route est au sens littéral une voie terrestre (au niveau du sol ou sur viaduc) aménagée pour permettre la circulation de véhicules à roues. Ce terme s'applique plutôt aux voies importantes situées en rase campagne. Dans les pays vastes et peu peuplés, à la fin du XXe siècle, de nombreuses routes étaient encore des pistes de cailloux ou de sol damé.

En Europe de l'Ouest et en France, dans leur quasi-totalité, les routes sont revêtues d'un mélange de bitume et de gravillons (enrobé bitumineux), d'une ou plusieurs couche(s) de granulats scellés avec un liant bitumineux (enduit superficiel) ou d'une dalle de béton... Dans une majorité de pays — y compris développés comme aux États-Unis ou au Canada — le réseau routier est constitué à la fois de routes revêtues et de routes non revêtues.

Sommaire

Étymologie

Le mot « route » dérive du latin (uia) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.

Histoire

Aux XIXe et XXe siècles, les routes françaises étaient souvent bordées d'alignements d'arbres. Ils tendent aujourd'hui à disparaître
Route de rondins de bois en Pologne, 1914, permettant de circuler malgré la boue
Route de rondins de bois, couvert de terre (Russie, 1914)

Les premières routes sont liées à l'invention de la roue, du char et des chariots. Les Chinois disposaient d'un vaste réseau de routes. La « route de la soie » est un axe commercial très ancien. Les Romains ont développé le premier grand réseau routier pavé par des esclaves. La plupart des anciennes voies romaines existent toujours.

Dans le passé les routes étaient entretenues par la corvée, l'impôt en nature, sous forme de prestations imposées de travail ou d'apports de matériaux (cailloux, silex, chaux). Au début du XXe siècle, avec l'essor du trafic automobile mais aussi avec le développement de la bicyclette, qui avait besoin de chaussées de meilleure qualité, on revêtit ces dernières, préalablement tassées au rouleau compresseur, de goudrons, de pavés bitumineux ou d'asphalte, comme cela était déjà fait pour les trottoirs depuis le début du XIXe siècle. L'État ou l'autorité locale, qui est chargé de la construction et de l'entretien de routes, trottoirs et caniveaux qui lui appartiennent, tente souvent d'en reporter la responsabilité sur les riverains. Le goudronnage des routes est demandé en France dès 1901 pour se protéger de la poussière soulevée par les voitures. En 1913, on compte mille kilomètres de routes goudronnées en France[1].

Une partie importante des impôts sert encore à la construction, à l'entretien et à l'éclairage des routes.

Articles détaillés

Typologie

Les routes peuvent être classifiées selon différents critères.

Le statut administratif

  • Statut national : la typologie dépend alors de l’organisation de chaque pays.

Quelques exemples de classifications :

La fonctionnalité

Les routes de grande liaison, comme les autoroutes,
Les routes de transit, pour lesquelles la fonction d'écoulement du trafic de transit à moyenne ou grande distance est privilégiée,
Les routes multifonctionnelles,
Cette classification est celle qui sert de référence à la conception des routes (pour la France, voir Typologie des routes pour leur conception en France)

Le contexte géographique (urbain,rural, forestier)

  • Les routes urbaines;
  • Les routes interurbaines;
  • Les routes « de rase campagne », sont une autre dénomination des routes interurbaines;
  • Les routes forestières, situées en forêt,
  • Les routes de montagnes, soumises à des contraintes particulières d’aménagement et d’entretien.
  • On parle parfois aussi de routes littorale (d'« autoroute des estuaires » en France)

Le type d’usagers

Les routes réservées à certaines catégories d'usagers (cyclistes ou piétons) ont des dénominations spécifiques :

  • Le réseau « véloroute et voies vertes » doit en Europe permettre la circulation des vélos à moindre risque.
  • Les routes ou rues piétonnes ou chemins piétons sont réservées aux piétons.

L'importance stratégique

Des routes stratégiques peuvent avoir été conçues à des fins militaires, afin d'y pouvoir circuler rapidement avec des véhicules militaires.

Les voies romaines rectilignes relèvent de cette catégorie, ainsi que les premières autoroutes en Allemagne.

Le mode d’exploitation

  • Routes gérées par un service public,

En général ce type de route est gratuite, mais des axes urbains (ex. : à Londres pour limiter l'engorgement) ou des grands ponts (route du pont de l'Öresundsbron reliant le Danemark à la Suède) peuvent être payants (écotaxe et/ou simple péage).

  • Routes concédées

La mise en œuvre du service public à l’usager, comprenant la construction de la route et son exploitation, est alors déléguée à une société concessionnaire qui investit pour construire.

En France, les autoroutes sont le plus souvent clôturées et payantes (concédées à des entreprises privées) alors que les autres routes sont d'accès gratuit. Quelques autoroutes gratuites sont gérées par l'État (A75, A1, A84, contournement de grandes agglomérations). Leur linéaire représente un peu plus du quart de celui des autoroutes payantes (concédées).

La nature du revêtement

On distinguera les routes revêtues des routes en terre.

Parmi les routes revêtues, il y a les routes revêtues en enrobés, en enduits superficiels (couche de bitume ou émulsion de bitume et de gravillons) et les routes en béton.

Des alternatives sont envisagées par les futurologues pour transformer le revêtement de la chaussée en source d’énergie électrique; soit par une couverture avec des panneaux photovoltaïques à la surface adhérente, ou bien avec des générateurs piézoélectriques.

Densité du réseau routier par pays

La Belgique et les Pays-Bas sont les pays qui ont la densité de réseau la plus élevée pour ce qui concerne la longueur rapportée à la superficie (avec respectivement 4,89 et 3,16 km/km2).

Impacts des routes sur l'environnement

Au delà de la seule pollution routière, les impacts sont nombreux et complexes, directs et indirects (via les remembrements par exemple).
Ils varient selon le contexte et sont atténués ou au contraire amplifiés selon la manière dont la route est positionnée, construite, gérée et surtout selon ses impacts secondaires.
Ils ne sont pris en compte et qu'imparfaitement et depuis peu (Par exemple, la Loi française sur les études d'impacts ne date que de 1976).
En 2011, pour l'Agence européenne de l'environnement (AEE)[2], la fragmentation, par les routes notamment, est l'une des premières causes de régression de la biodiversité en Europe. Pour la première fois, l'AEE recommande aussi de détruire des routes anciennes et peu utilisées ou dont le trafic est en baisse, plutôt que d'en construire de nouvelles... au profit du train et d'alternatives et en planifiant des contournements près des zones faunistiquement importantes au lieu de continuer à construire des routes et voies ferrées les unes à côté des autres[2].

Routes célèbres

Route en lacets, à forte inclinaison (9 %, Trollstigen, Norvège).

Notes et références

  1. http://www.lcpc.fr/fr/sources/hist_routes/hr_09.dml
  2. a et b European Environment Agency, Landscape fragmentation in Europe ; Joint EEA-FOEN report, 2011 — 87 pp. — 21 x 29.7 cm ;ISBN:978-92-9213-215-6 ; EEA Report series: ISSN 1725-9177 ; doi:10.2800/78322, co-écrit avec l'Office fédéral suisse pour l'environnement (=Foen)

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Route de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • route — [ rut ] n. f. • XIIe; lat. médiév. rupta, ellipse de via rupta, lat. class. rumpere viam « ouvrir un passage » 1 ♦ Voie de communication terrestre aménagée, plus importante que le chemin, située hors d une agglomération ou reliant une… …   Encyclopédie Universelle

  • route — Route. s. f. Grande allée faite exprés dans un bois, dans une forest pour la commodité du charroy, de la chasse, de la promenade, &c. Les routes d une telle forest. dans la grande route. on a ouvert plusieurs routes dans la forest. Il signifie… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • route — [ro͞ot, rout] n. [ME < OFr route, rote < L rupta ( via), (path) broken through < fem. of ruptus, pp. of rumpere, to break: see RUPTURE] 1. a road, way, or course for traveling; esp., a highway 2. ☆ a) a regular course traveled as in… …   English World dictionary

  • Route — Saltar a navegación, búsqueda Route es un herramienta de línea de comandos disponible tanto en Microsoft Windows como en GNU/Linux. Nos permite manipular las tablas de enrutamiento de nuestro sistema. Uso Si se escribe sin argumentos muestra… …   Wikipedia Español

  • Route — Sf std. (17. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. route, dieses aus spl. (via) rupta, eigentlich freigebrochener Weg , zu l. rumpere (ruptum) brechen, zerteilen, gewaltsam trennen . So bezeichnet als ein Weg, der von Menschenhand in die Wildnis… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Route — (r[=oo]t or rout; 277), n. [OE. & F. route, OF. rote, fr. L. rupta (sc. via), fr. ruptus, p. p. of rumpere to break; hence, literally, a broken or beaten way or path. See {Rout}, and cf. {Rut} a track.] The course or way which is traveled or… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Route — may refer to:*GPS route, a series of one or more GPS waypoints *Road numberee also*Routing (disambiguation) *lookfrom|Route …   Wikipedia

  • Route — »Reiseweg; Weg‹strecke›; Marschrichtung«: Das Fremdwort wurde im 17. Jh. aus gleichbed. frz. route übernommen, das auf vlat. (via) rupta »gebrochener (= gebahnter) Weg« zurückgeht. Über das zugrunde liegende lat. Verb rumpere (ruptum)… …   Das Herkunftswörterbuch

  • route — rüt, rau̇t n a method of transmitting a disease or of administering a remedy <the airborne route of...infection (M. L. Furcolow)> …   Medical dictionary

  • route — (n.) early 13c., from O.Fr. rute road, way, path, from L. rupta (via) (a road) opened by force, from rupta, fem. pp. of rumpere to break (see RUPTURE (Cf. rupture)). Sense of fixed or regular course for carrying things (Cf. mail route) is 1792,… …   Etymology dictionary

  • route — n *way, course, passage, pass, artery route vb forward, transmit, remit, ship, *send, dispatch …   New Dictionary of Synonyms

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”