Artannes-sur-Indre

47° 16′ 28″ N 0° 36′ 00″ E / 47.2744444444, 0.6

Artannes-sur-Indre
Administration
Pays France
Région Centre
Département Indre-et-Loire
Arrondissement Tours
Canton Montbazon
Code commune 37006
Code postal 37260
Maire
Mandat en cours
Gérard BOUGRIER
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Val de l'Indre
Démographie
Population 2 523 hab. (2007)
Densité 120 hab./km²
Géographie
Coordonnées 47° 16′ 28″ Nord
       0° 36′ 00″ Est
/ 47.2744444444, 0.6
Altitudes mini. 47 m — maxi. 98 m
Superficie 20,97 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Artannes-sur-Indre est une commune française, située dans le département d'Indre-et-Loire et la région Centre. Ses habitants sont appelés les Artannais, Artannaises.

Sommaire

Géographie

À mi-chemin entre Montbazon et Azay-le-Rideau, Artannes fait partie de la Vallée de l'Indre. Le territoire communal est traversé par la rivière Indre.

Histoire

Un dolmen et une cachette de l’Age de bronze montrent l’ancienneté de l’occupation des lieux. Les deux fontaines, probablement sacrées jadis, qui encadrent le bourg et le chêne des Danses rappellent que le village d’Artannes était actif à l’époque gallo-romaine. En 1830, Balzac fit étape à Artannes en allant à pied de Joué-lès-Tours à Saché.

Héraldique

Blason d'Artannes-sur-Indre

Les armes d'Artannes-sur-Indre se blasonnent ainsi :

D'or à un ours en pied de sable tenant une roue de moulin de gueules, au chef du même chargée d'une croix archiépiscopale tréflée d'argent mouvant du trait du chef[1].

Administration

La mairie d'Artannes-sur-Indre
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1995 avril 2008 Sylvain Thimel    
mai 2008 avril 2014 Gérard Bougrier Divers  

Jumelages

Démographie

Évolution démographique d'Artannes-sur-Indre
Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 1 071 1 006 1 095 960 1 084 1 084 1 103 1 095 1 074
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 1 112 1 105 1 115 1 080 1 130 1 073 1 129 1 152 1 070
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 1 059 1 118 1 073 1 011 1 056 961 996 1 093 1 132
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2007
Population 1 165 1 154 1 217 1 402 2 089 2 184 2 508 2 519 2 523[2]
Notes, sources, ... De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; 2006 : population municipale légale.
Sources : INSEE [3] et Ldh/EHESS/Cassini [4].

Graphique d'évolution de la population, 1794-1999

Lieux et monuments

L'église Saint Maurice
Le grand moulin

Le Bourg - Préau de l'ancienne école de filles de 1883, aujourd'hui : atelier d'artiste-peintre (1er prix des paysagiste français),rue de la Fontaine Sainte, source de Sainte Cécile qui guérissait les maladies des yeux.

Le Château des Archevêques - (derrière l'église, rue des Douves). Reconstruit vers 1470. La chapelle seigneuriale a été intégrée à l'église. À gauche du chevet de l'église, linteau sculpté aux armes de l'archevêque Hélie de Bourdeille mort ici en 1484. Hélie de Bourdeilles fut chargé de rédiger le rapport qui permit la réhabilitation de Jeanne d'Arc. Plus à gauche, ancien lavoir carré alimenté par une source.

L'église Saint-Maurice - L'église formait avec le palais des archevêques un quadrilatère entouré de douves. Plusieurs fois remaniée, elle réunit des fondements et un clocher du XIIe, des arcades en plein cintre, des fenêtres gothiques et des baies modernes. À la croisée du transept, la clé de voûte porte le blason de Martin de Beaune, archevêque de Tours au XVIe. Dans la nef, vitraux du XIXe par Fournier et Lobin de l'école hollandaise. En tenue de légionnaire romain, saint Maurice, patron de cette église, figure sur l'un d'eux, en compagnie de saint Étienne. On le trouve aussi sur une bannière de procession. Parmi le mobilier, trois cathèdres et un banc du XVIe. St Maurice fut un officier de l'armée romaine, martyrisé en Suisse au IIIe siècle avec ses hommes pour avoir refusé de s'en prendre au chrétiens.

Le Manoir de l'Alouette (route de Pont-de-Ruan - XVIe siècle). Deux tourelles en encorbellement. Évoqué par Balzac dans "Le curé de Tours" et dans "Les deux amis". À droite, maison rurale "du bol de lait", où Balzac s'est arrêté en 1830 et décrite dans "Le médecin de campagne".

Ancien manoir de la Turbellière - (route de Villeperdue à partir de Pont-de-Ruan). Pigeonnier hexagonal évoqué par Balzac, maison à colombages du XVIe siècle, à Gaucher-de-Sainte-Marthe, cité par Rabelais dans son Picrocole.

Le Grand Moulin. Roue arrêtée en 1988. En pignon bas-relief (chanvre et lin). Lavoir.

Les Moulins dits "de Balzac" ( à l'entrée de Pont-de-Ruan, à gauche du pont). Cités dès 1285, évoqués par l'écrivain dans "Le Lys dans la Vallée". À gauche, moulin Potard, arrêté en 1961, à droite, moulin Clausset, long déversoir de 1852.

L'ancienne ferme fortifiée des Robinières. Deux tours, une chapelle, un bâtiment du XVIe siècle.

Patrimoine vert

Le noyer de Balzac

Le Noyer dit "de Balzac" - En bordure de la route de Ballan-Miré, le "vrai" noyer, disparu, se trouvait à 50m de celui-ci.

Le Chêne des Danses - La tradition dit que les fées s'y retrouvaient pour y danser la nuit.

Personnalités liées à la commune

Honoré de Balzac a visité toute la vallée de l'Indre et Loire, et notamment Artannes-sur-Indre, pour écrire son roman Le Lys dans la vallée 1836[5].

Helie de Bourdeilles (évêque de Tours) : il écrit un rapport qui permit de réhabiliter Jeanne d'Arc. Il fut aussi confesseur de Louis XI

Jean-François Guérin (1929-2005), fondateur d'une société de prêtres, la communauté Saint-Martin. Il a passé son enfance à Artannes et y est enterré.

Notes et références

  1. Le blason de la commune sur Gaso. Consultation : mars 2009.
  2. Recensement de la population au 1er janvier 2007 sur INSEE. Consulté le 6 janvier 2010
  3. Artannes-sur-Indre sur le site de l'Insee
  4. Site "Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui"
  5. Le Lys dans la vallée, édition dite du Furne, vol.7, p.262

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Artannes-sur-Indre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Artannes-sur-Indre — Saltar a navegación, búsqueda Artannes sur Indre País …   Wikipedia Español

  • Artannes-sur-Indre — is a commune in the Indre et Loire department in central France.ee also*Communes of the Indre et Loire department …   Wikipedia

  • Artannes-sur-Indre — Original name in latin Artannes sur Indre Name in other language Artannes, Artannes sur Indre State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 47.27451 latitude 0.60036 altitude 53 Population 2283 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Chambourg-sur-Indre — Chambourg sur Indre …   Wikipedia

  • Indre (rivière) — Pour les articles homonymes, voir Indre. Indre L Indre à Rigny Ussé, devant le château d Ussé …   Wikipédia en Français

  • Artannes — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Artannes sur Indre, une commune de l Indre et Loire. Artannes sur Thouet, une commune du Maine et Loire. Catégorie : Homonymie …   Wikipédia en Français

  • Communes of the Indre-et-Loire department — The following is a list of the 277 communes of the Indre et Loire département, in France. (CAT) Communauté d agglomération Tours Plus, created in 2000. INSEE Postal Commune 37001 37160 …   Wikipedia

  • Liste des monuments historiques d'Indre-et-Loire — Cet article recense les monuments historiques de l Indre et Loire, en France. Pour les monuments historiques de la commune d’Amboise, voir la liste des monuments historiques d Amboise Pour les monuments historiques de la commune de Chinon, voir… …   Wikipédia en Français

  • Liste des cantons d'Indre-et-Loire — Carte du découpage administratif de l Indre et Loire en 2010. Le département français d Indre et Loire est découpé en trois arrondissements et depuis le dernier redécoupage en trente sept cantons. Sommaire 1 Présenta …   Wikipédia en Français

  • Armorial des communes d'Indre-et-Loire — Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des communes d Indre et Loire. Sur les autres projets Wikimedia : « Armorial des communes d Indre et Loire », sur Wikimedia Commons (ressources multimédia) …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”