Phlionte


Phlionte

37° 50′ 44″ N 22° 38′ 47″ E / 37.84547222, 22.64633333 Phlionte (en grec ancien Φλιούς / Phlioús) est une cité grecque du Péloponnèse, située au sud de Sicyone et au sud-ouest de Corinthe.

Histoire

Pendant les guerres médiques, Phlionte prend part au conflit en envoyant 200 hommes combattre aux Thermopyles, puis 1000 hommes à Platées[1]. Elle est gouvernée par un régime oligarchique, si l'on excepte une courte parenthèse démocratique de 390 à 380 av. J.-C. Pendant la guerre du Péloponnèse, elle est la fidèle alliée de Sparte. Au cours de l'hiver 417-416 av. J.-C., son territoire est ravagé par Argos, dont elle avait accueilli les bannis.

Au début du IVe siècle av. J.‑C., Phlionte se montre néanmoins moins partisane de Sparte. En 395, elle laisse la cité laconienne affronter une coalition d'Athéniens, de Thébains et de Corinthiens devant Corinthe[2]. Alors que la guerre se poursuit, Phlionte est ravagée par les peltastes mercenaires (fantassins légers) d'Iphicrate[3]. En 384 av. J.-C., Phlionte bannit sa faction oligarchique. Les bannis se plaignent à Sparte, qui demande leur réintégration. Phlionte accepte de mauvaise grâce mais refuse de restituer leurs biens aux oligarques : le roi Agésilas II intervient en 381 av. J.-C. et assiège la cité pendant 18 mois. Réduits par la famine, les Phliasiens doivent accepter les conditions d'Agésilas.

Au IIIe siècle av. J.‑C., Phlionte rejoint la Ligue achéenne dans sa lutte contre le Spartiate Cléomène III[4]. Après qu'Aratos, chef de la Ligue, a appelé la Macédoine au secours, Antigone III Doson en profite pour s'emparer de de Corinthe et d'une partie du Péloponnèse, dont Phlionte.

Phlionte est le lieu de naissance des philosophes Timon, Asclépiade et Axiothée. Selon Pausanias, la divinité principale de la cité est Hébé, déesse de la jeunesse[5].

Notes

  1. Hérodote, Histoires [détail des éditions] [lire en ligne] (VII, 202 et IX, 28)
  2. Xénophon, Helléniques [lire en ligne] (IV, II, 16).
  3. Ibid. (IV, 4, 15).
  4. Polybe, Histoires [détail des éditions] [lire en ligne] (II, 3, 44).
  5. Pausanias, Description de la Grèce [détail des éditions] [lire en ligne] (II, 13).

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Phlionte de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Timon de Phlionte — Pour les articles homonymes, voir Timon. Timon de Phlionte (vers 325 av. J. C. 235 av. J. C.) était un philosophe sceptique héritier de la pensée de Pyrrhon, considéré comme le théoricien de Pyrrhon, organisant l école sceptique là où son maître… …   Wikipédia en Français

  • Timon de phlionte — (vers 325 av. J. C. 235 av. J. C.) était un philosophe sceptique héritier de la pensée de Pyrrhon. Sommaire 1 Biographie 2 Œuvres attribuées à Timon de Phlionte 3 Bibliographie …   Wikipédia en Français

  • TIMON DE PHLIONTE — (TIMON DE PHLIONTE 320 env. env. TIMON DE PHLIONTE 230) Poète et philosophe sceptique grec, d’abord choriste au théâtre, Timon étudie la philosophie sous Stilpon de Mégare, puis devient le disciple et l’ami de Pyrrhon. Il enseigne lui même la… …   Encyclopédie Universelle

  • Thrasylle de Phlionte — Pour les articles homonymes, voir Thrasylle. Thrasylle de Phlionte est un musicien grec du Ve siècle av. J.‑C.. Originaire de Phlionte, il est mentionné par Plutarque d après Aristoxène, mais n a probablement pas écrit …   Wikipédia en Français

  • Axiothée de Phlionte — Pour les articles homonymes, voir Axiothée. Axiothée de Phlionte est une philosophe grecque de la fin du Ve siècle av. J.‑C., disciple de Platon. Née sous la domination spartiate de sa patrie, elle passe[1]pour l auteur de La …   Wikipédia en Français

  • Pratinas de Phlionte — Pratinas Pratinas est l un des premiers tragédiens de l Athènes antique, concurrent de Choirilos et Eschyle. Tragédie grecque Eschyle (Éditions) Les Perses • Les Sept contre Thèbes • Les Suppliantes • Orestie (Agamemnon ; Les… …   Wikipédia en Français

  • Pyrrhon d'Élis — Πύρρων Pyrrhon d Élis (en grec ancien Πύρρων / Pýrrhôn) (360–275 av. J. C.) est un philosophe sceptique originaire d Élis, ville provinciale du nord ouest du Péloponnèse. Son activité philosophique se situe à Athènes vers …   Wikipédia en Français

  • Pyrrhon — d Élis Pyrrhon d Élis (en grec ancien Πύρρων / Pýrrhôn) (360–275 av. J. C.) est un philosophe sceptique originaire d Élis, ville provinciale du nord ouest du Péloponnèse. Son activité philosophique se situe à Athènes vers 320, avec, pour… …   Wikipédia en Français

  • Pyrrhon d'Elis — Pyrrhon d Élis Pyrrhon d Élis (en grec ancien Πύρρων / Pýrrhôn) (360–275 av. J. C.) est un philosophe sceptique originaire d Élis, ville provinciale du nord ouest du Péloponnèse. Son activité philosophique se situe à Athènes vers 320, avec, pour… …   Wikipédia en Français

  • Pyrrhonisme — Pyrrhon d Élis Pyrrhon d Élis (en grec ancien Πύρρων / Pýrrhôn) (360–275 av. J. C.) est un philosophe sceptique originaire d Élis, ville provinciale du nord ouest du Péloponnèse. Son activité philosophique se situe à Athènes vers 320, avec, pour… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.