Aqueduc et moulins de Barbegal

43°42′10″N 4°43′17″E / 43.70278, 4.72139

Aqueduc
Aqueduc
Moulin

L'aqueduc et les moulins de Barbegal constituent un complexe romain de meunerie hydraulique situé à Fontvieille, à proximité de la ville d'Arles. Cet ensemble a été qualifié comme la plus grande concentration connue de puissance mécanique du monde antique[1].

L'aqueduc fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le 5 février 1937[2].

Sommaire

Description

Localisation et description

Situé dans la commune de Fontvieille, à environ sept kilomètres à l'est de la ville d'Arles, à proximité du lieu-dit Barbegal, l'aqueduc de Barbegal était un ouvrage complexe, composé de deux aqueducs parallèles, en partie sur arches, l'un conduisant l'eau potable vers la cité à partir de la chaîne des Alpilles, le second alimentant la meunerie. L'aqueduc arrivait en haut d'une colline, passait par une saignée, alimentait un réservoir régulateur répartiteur et actionnait une série de roues à aubes parallèles disposées en cascade qui fournissaient l'énergie à des moulins à farine. Cette meunerie comprenait huit roues à aubes disposées le long de deux conduits parallèles.

Origines

L'aqueduc et les moulins de Barbegal ont été construits pour desservir la ville d'Arles. La meunerie pouvait produire 4,5 tonnes de farine par jour, de quoi alimenter les 12 500 habitants de la ville d'Arles de cette époque[3]. Toutefois, pour Henry-Paul Eydoux, la meunerie de Barbegal était :

une affaire d'État, relevant vraisemblablement du service de l'annone, produisant pour les subsistances militaires et le ravitaillement officiel, avec une grande partie de la production réservée à l'exportation[4]

Concepteur et réalisateur

Ce complexe a été construit au début du IIe siècle et a fonctionné au moins jusqu'à la fin du IIIe siècle[5]. D'après Fernand Benoit, ce complexe aurait été réalisé par l'ingénieur gallo-romain Q. Candidius Benignus qui appartenait au corps des charpentiers d'Arles et dont le sarcophage comportait une inscription suggestive louant les mérites du maître :

il n'en fut pas de plus savant et personne ne le surpassa dans l'art des ouvrages de mécanique et dans la conduite des cours d'eaux[6].

Situation actuelle

Le site a été partiellement classé Monument historique en 1937 et inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO en 1981. Aujourd'hui, des vestiges importants de ce complexe, aqueduc et meunerie, sont encore bien visibles. Une vue aérienne accessible ici[7] permet d'en apprécier l'importance.

Notes

  1. The greatest known concentration of mechanical power in the ancient world, cf Kevin Greene, “Technological Innovation and Economic Progress in the Ancient World: M.I. Finley Re-Considered”, The Economic History Review, New Series, Vol. 53, No. 1. (Feb., 2000), p. 29-59 (39)
  2. Ministère de la Culture, base Mérimée, « Notice no PA00081256 » sur www.culture.gouv.fr.
  3. La meunerie de Barbegal
  4. Congrès archéologique de France - 1976 - 134e session, Pays d'Arles, page 169.
  5. Cf. Ville d'Histoire et de Patrimoine
  6. Congrès archéologique de France - 1976 - 134e session, Pays d'Arles, page 169
  7. Cf. Google map 43°42′10″N 4°43′17″E / 43.70278, 4.72139

Voir aussi

Sources

  • (en) Barbegal aqueduct and mill (en)

Bibliographie

  • Amouretti, M.-C., « Barbegal : de l'histoire des fouilles a l'histoire des moulins », Provence Historique, 167-8 (1992), p. 135-49
  • Benoit, F., « L'usine de meunerie hydraulique de Barbegal (Arles) », Revue Archeologique, sixième série 15.1 (1940), p. 19-80
  • Sagui, C.L., « La meunerie de Barbegal (France) et les roues hydrauliques chez les Anciens et au Moyen Âge », Isis, vol. 38, n° 314, fév. 1948, p. 225-231
  • Sellin, R.H.J., « The large Roman water mill at Barbegal (France) », History of Technology, 8, 1983, p. 91-109
  • Bellamy, R.B. & Hitchner, P.-S., « The villas of the Vallee des Baux and the Barbegal Mill : excavations at la Merindole villa and cemetery », Journal of Roman Archaeology 9 (1996), p. 154-76
  • Leveau, P., « The Barbegal water-mill in its environment: archaeology and the economic and social history of antiquity », Journal of Roman Archaeology 9 (1996), p. 137-53
  • Hodge, A.T., « A Roman factory », Scientific American (November 1990), p. 58-64

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aqueduc et moulins de Barbegal de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aqueduc Et Moulins De Barbegal — 43°42′10″N 4°43′17″E / 43.70278, 4.72139 …   Wikipédia en Français

  • Aqueduc et moulins de barbegal — 43°42′10″N 4°43′17″E / 43.70278, 4.72139 …   Wikipédia en Français

  • Rochers de la Pène — Un des sommets du chaînon de la Pène (alt. 41 m). Géographie Altitude 58 m Massif Alpilles …   Wikipédia en Français

  • Liste des monuments historiques de Fontvieille — Ce tableau présente la liste de tous les monuments historiques classés ou inscrits dans la ville de Fontvieille, Bouches du Rhône, en France. Sommaire 1 Liste 2 Annexes 2.1 Bibliographie …   Wikipédia en Français

  • Scierie de Hiérapolis — La scierie de Hiérapolis. Datant du IIIe siècle, c est la plus ancienne machine connue utilisant un système de bielles et manivelles …   Wikipédia en Français

  • Chronologie de l'histoire des techniques — Si l’histoire des techniques ne peut se résumer à la seule histoire des inventions, elles en constituent néanmoins une composante importante. Au delà des grands faits historiques ou des découvertes scientifiques associées, la chronologie de… …   Wikipédia en Français

  • Fontvieille — Pour les articles homonymes, voir Fontvieille (homonymie). 43° 43′ 40″ N 4° 42′ 35″ E …   Wikipédia en Français

  • Marais des Baux — Vue sur le marais des Baux depuis le rocher de Linsolat (altitude 21 mètres). Au fond, les rochers de la Pène. Pays France …   Wikipédia en Français

  • Liste des monuments historiques d'Arles — Ce tableau présente la liste de tous les monuments historiques classés ou inscrits dans la ville de Arles, Bouches du Rhône, en France. Sommaire 1 Statistiques 2 Liste 3 Annexes 3.1 …   Wikipédia en Français

  • Arelate — Histoire d Arles à l époque romaine Carte de la Gaule en 58 av. J. C. : les peuples de la Narbonnaise En récompense de son soutien à Jules César contre Marseille en 49 av. J. C., Arles (ou Arelate, selon le toponyme de l époque), devient une …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”