Anne Hidalgo
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hidalgo.
Anne Hidalgo
Anne Hidalgo 1.jpg
Mandats
Première Adjointe au Maire de Paris
Actuellement en fonction
Depuis le 25 mars 2001
Élection 18 mars 2001
Réélection 16 mars 2008
Conseillère régionale d'Île-de-France
Actuellement en fonction
Depuis le 2 avril 2004
Élection 28 mars 2004
Réélection 21 mars 2010
Biographie
Date de naissance 19 juin 1959 (1959-06-19) (52 ans)
Lieu de naissance Cadix, Andalousie
Espagne
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste
Diplômé de Université Lyon III
Université Paris-X
Profession Inspectrice du travail

Anne Hidalgo (née le 19 juin 1959 à San Fernando, près de Cadix, en Andalousie, Espagne) est une femme politique française d'origine espagnole, membre du Parti socialiste depuis 1994. Ancienne secrétaire nationale à la culture et aux médias, après avoir été chargée de la formation professionnelle, elle est première adjointe au maire de Paris, Bertrand Delanoë, depuis mars 2001.

Sommaire

Origines et études

Née de parents immigrés espagnols, qui se sont installés en 1961 à Lyon avec leurs deux filles, Anne Hidalgo grandit à La Duchère, un quartier de Lyon, et parlait alors espagnol avec ses parents et français avec sa sœur. Ses parents sont aujourd'hui retournés en Espagne tandis que sa sœur aînée, Marie, gère une entreprise à Los Angeles, en Californie.

Elle est titulaire :

En juin 2004, elle se marie avec Jean-Marc Germain, le directeur de cabinet de Martine Aubry, ils ont ensemble un enfant prénommé Arthur, né en 2002. C'est le maire de Paris, Bertrand Delanoë, qui célèbre le mariage, dont Martine Aubry, grande amie du couple, est l'une des témoins[1].

Elle est aussi mère de deux autres enfants, Matthieu et Elsa, nés en 1986 et 1988 d'une union précédente.

Carrière professionnelle

En 1982, elle a été admise 5e au concours national de l'Inspection du travail.

En 1984, elle obtient son premier poste d'inspectrice du travail et s'installe dans le 15e arrondissement de Paris.

Parcours professionnel

Carrière politique

En 2010 à Paris au lancement du Défilé du Nouvel an chinois Parvis de l'Hôtel de Ville

Anne Hidalgo a travaillé dans trois cabinets ministériels au sein du Gouvernement Jospin :

  • de 1997 à 1998 comme conseillère au cabinet de Martine Aubry, ministre de l’Emploi et de la Solidarité,
  • de 1998 à 2000 comme conseillère technique puis conseillère au cabinet de Nicole Péry, secrétaire d'État aux droits des femmes et à la formation professionnelle (où elle participa à l’élaboration des lois sur la parité et l’égalité professionnelle entre hommes et femmes),
  • de novembre 2000 à mai 2002 comme conseillère technique (puis chargée de mission) au cabinet de Marylise Lebranchu, ministre de la Justice (chargée des relations sociales et du statut des fonctionnaires).

En mars 2001, aux élections municipales, elle conduit la liste du Parti Socialiste dans le 15e arrondissement de Paris, qui obtient 26,5 % des voix au premier tour, puis arrive au second tour derrière la liste rassemblée autour d’Édouard Balladur et du maire sortant René Galy-Dejean. Elue conseillère d'arrondissement dans le 15e arrondissement, elle entre également au Conseil de Paris et devient première adjointe au maire de Paris, chargée de l'égalité Homme/Femme et du Bureau des Temps.

En juin 2002, candidate aux élections législatives dans la 12e circonscription de Paris, elle recueille 29,6 % des voix au premier et unique tour contre 54,2 % des voix pour le député sortant Édouard Balladur, qui est donc réélu.

En mars 2004, elle est élue au conseil régional d'Île-de-France sur la liste de Jean-Paul Huchon (tête de liste pour le département 75). Elle est membre de la commission des Transports et de la Circulation et prend la présidence du Centre Régional d'Information et de Prévention du Sida (CRIPS).

Dans le cadre de la campagne interne pour la désignation du candidat socialiste en 2006, elle exprime une proximité d'idées avec Dominique Strauss-Kahn, tout en restant proche de Lionel Jospin et de Bertrand Delanoë. Avec d'autres responsables féminins du Parti socialiste, elle critique la « pipolisation » de la politique, en référence à la candidature de Ségolène Royal.

En juin 2007, candidate aux élections législatives dans la 13e circonscription de Paris, elle obtient au premier tour 28,2 % des voix. Au second tour, elle obtient 43,3 % des voix contre 56,7 % pour l'ancien ministre Jean-François Lamour (UMP).

Municipales 2008

Lors des élections municipales des 9 et 16 mars 2008, la liste de rassemblement (PS-PCF-PRG-MRC) qu'elle conduit dans le 15e arrondissement de Paris arrive en tête au premier tour avec 35,9% des suffrages (soit 28 313 voix) contre, notamment, 33,9% à la liste UMP de Philippe Goujon et 10,1% à celle de Gérard d'Aboville (divers droite). Elle améliore alors de plus de 9 points son score de 2001. Au second tour, le 16 mars 2008, sa liste obtient 47,35% des voix contre 52,65% à Philippe Goujon, dont la liste a fusionné avec celle de Gérard d'Aboville.

Anne Hidalgo reste première adjointe au Maire de Paris, Bertrand Delanoë, chargée de l'urbanisme et de l'architecture[2].

Régionales 2010

Anne Hidalgo à un meeting de la campagne pour les Élections régionales françaises de 2010 du Parti socialiste au Cirque d'hiver de Paris.

Tête de liste régionale du PS à Paris, sa liste était notamment confrontée à celle des Verts, alors qu'Europe Ecologie avait largement devancé le PS dans la capitale lors des élections européennes de 2009[3]. Au terme d'une campagne très active[4], sa liste arrive première des listes de gauche au premier tour avec 26,26% contre 20,57% pour Europe Ecologie[5], avant de remporter un net succès au second tour avec 57,95% contre 42,05% pour la liste menée par Chantal Jouanno (UMP), qui est notamment devancée dans deux bastions traditionnellement ancrés à droite, le 1er arrondissement et dans le 5e arrondissement où elle obtient 58,01% face à 41,99% pour l'UMP[6].

Anne Hidalgo est donc reconduite dans son mandat de conseillère régionale d'Île-de-France et intègre la commission Culture. Jean-Luc Romero lui succède à la présidence du Centre Régional d'Information et de Prévention du Sida (CRIPS)[7] ; elle devient pour sa part, présidente de l'organisme Île-de-France Europe[8] qui assure la représentation de la Région à Bruxelles.

DADVSI

Le 21 décembre 2005, dans les débats sur la loi DADVSI (Droit d'auteur et droits voisins dans la société de l'information), elle prend publiquement position contre les amendements du groupe socialiste instaurant la « licence globale » pour le téléchargement. Le 26 décembre, elle signe, avec l'adjoint au maire de Paris chargé de la Culture, Christophe Girard, un point de vue dans le journal Le Monde, où elle défend sa position au nom de la diversité culturelle qui serait menacée par la « licence globale ». Cette position sera reprise par François Hollande, premier secrétaire du parti socialiste, et par le groupe socialiste au Sénat, mais pas par le groupe socialiste à l'Assemblée nationale.

Le 3 janvier 2006, elle présente avec François Adibi et la section culture du Parti socialiste un rapport et de nouvelles préconisations[9]« pour une solution équitable »[10], rejetant autant les DRM (Digital Rights Management) que la « licence globale ». Les instances dirigeantes du PS préféreront finalement défendre à l'Assemblée nationale l'option de la licence globale prônée par les députés Patrick Bloche (Paris), Didier Mathus (Saône-et-Loire) et Christian Paul (Nièvre).

Lutte anti-sectes en France

Anne Hidalgo prend position en 2005 dans le débat sur les dérives sectaires en France en devenant présidente d'un comité de vigilance contre les sectes à la Mairie de Paris, et en particulier en s'opposant à l'existence de la Scientologie, allant jusqu'à manifester devant ses locaux[11],[12]. À cette époque, une cartographie des sectes à Paris, établie par la Mairie de Paris et dont Anne Hidalgo aurait fait la promotion[13], soulève une controverse et l’avait conduite à déposer plainte contre X pour la diffusion sur Internet d’un tract signé d’un « comité de soutien à Anne Hidalgo » reprenant la carte des sectes et demandant de dénoncer des « comportements non conformes »[12]. Anne Hidalgo conteste avoir un quelconque lien avec ce supposé comité de soutien. Elle est cependant déboutée de sa plainte[14].

Distinctions

Le 13 juillet 2010, Anne Hidalgo a été élevée au rang de Commandeur de l'Ordre d'Isabelle la Catholique, l'équivalent de la Légion d'honneur en Espagne[15]. Ces insignes lui ont été remises sur proposition du gouvernement espagnol et sur décision du Roi Juan Carlos Ier d'Espagne, par l'Ambassadeur d'Espagne en France qui a alors souligné que "cette décoration constitue une reconnaissance à l'immigration espagnole en France à travers Anne Hidalgo qui représente pour nous un modèle exemplaire d'intégration réussie"[16].

Production bibliographique

Anne Hidalgo a publié :

Références

Lien externe

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

  1. Jean-Marc Germain, le mari d'Anne Hidalgoparismatch.com, le 1er septembre 2010
  2. La nouvelle vie d'Anne Hidalgo, Le Parisien, 21/03/2009.
  3. Anne Hidalgo :« Notre objectif, c'est d'être devant les Verts »
  4. La force tranquille d'Anne Hidalgo, Mediapart, 22 février 2010
  5. Les résultats des élections régionales à Paris, Paris.fr, 15 mars 2010
  6. A Paris, la victoire "spectaculaire" de la gauche emmenée par Anne Hidalgo, Le Parisien, 22 mars 2010. Consulté le 28 mars 2010
  7. romero-blog.fr Jean-Luc Romero élu président du CRIPS
  8. iledefrance-europe.eu Les mandants d'Île-de-France Europe
  9. Rappel des faits et commentaires sur ZDnet.fr
  10. Rapport « Pour une solution équitable ».
  11. Sur le site d'Anne Hidalgo
  12. a et b Sur le nouvelobs
  13. Débat du conseil municipal
  14. Coordiap
  15. Décorée de l’équivalent de la Légion d’Honneur en Espagne, Blog d'Anne Hidalgo
  16. Vidéo : Anne Hidalgo décorée par le roi d'Espagne, LeParisien.fr

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Anne Hidalgo de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Anne Hidalgo — (born 1959, Spain) is a French politician and current first deputy mayor of Paris. She is a member of the French Socialist Party.She was elected in 2001 for the XVe arrondissement and will run in the French municipal elections, 2008.External… …   Wikipedia

  • Hidalgo — (Fidalgo in Galician and Portuguese) was a traditional title of persons of the Spanish nobility or gentry. Hidalgo may also refer to: Contents 1 Places 1.1 Mexico 1.1.1 Ciudad Hidalgo …   Wikipedia

  • Hidalgo — [iˈðalɣo] (eine Abwandlung von hijo de algo, sinngemäß „Sohn einer Familie mit Besitz“) bezeichnet Hidalgo (Adel), den spanischen niederen Adel Hidalgo (Bundesstaat), einen Bundesstaat in Mexiko Punta del Hidalgo, einen Ort auf Teneriffa Hidalgo… …   Deutsch Wikipedia

  • Hidalgo — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Portrait d un hidalgo Hidalgo désignait les nobles d Esp …   Wikipédia en Français

  • Hidalgo (film) — Pour les articles homonymes, voir Hidalgo. Hidalgo est un film américain réalisé par Joe Johnston, sorti en 2004. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique …   Wikipédia en Français

  • Hidalgo (film) — Infobox Film name = Hidalgo caption = Hidalgo film poster director = Joe Johnston writer = John Fusco starring = Viggo Mortensen, Omar Sharif, Zuleikha Robinson, Saïd Taghmaoui, Harsh Nayyar, Louise Lombard producer = Casey Silver editing =… …   Wikipedia

  • Hidalgo (Film) — Filmdaten Deutscher Titel: Hidalgo – 3000 Meilen zum Ruhm Originaltitel: Hidalgo Produktionsland: USA Erscheinungsjahr: 2004 Länge: 131 Minuten Originalsprache: Englisch …   Deutsch Wikipedia

  • Hidalgo - 3000 Meilen zum Ruhm — Filmdaten Deutscher Titel: Hidalgo – 3000 Meilen zum Ruhm Originaltitel: Hidalgo Produktionsland: USA Erscheinungsjahr: 2004 Länge: 131 Minuten Originalsprache: Englisch …   Deutsch Wikipedia

  • Hidalgo – 3000 Meilen zum Ruhm — Filmdaten Deutscher Titel: Hidalgo – 3000 Meilen zum Ruhm Originaltitel: Hidalgo Produktionsland: USA Erscheinungsjahr: 2004 Länge: 131 Minuten Originalsprache: Englisch …   Deutsch Wikipedia

  • Fred Hidalgo — (né le 1er avril 1949 à Dreux), est un homme de presse et d’édition. Il est le créateur de plusieurs journaux nationaux (dont le magazine mensuel Paroles et Musique en 1980, auquel succède en 1992 la revue trimestrielle Chorus, sous… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”