Juillac-Le-Coq

Juillac-Le-Coq

Juillac-le-Coq

Juillac-le-Coq
Photographie représentant symboliquement la Commune
Carte de localisation de Juillac-le-Coq
Pays France France
Région Poitou-Charentes
Département Charente
Arrondissement Cognac
Canton Segonzac
Code Insee 16171
Code postal 16130
Maire
Mandat en cours
Roger Livet
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de Grande Champagne
Latitude
Longitude
45° 35′ 24″ Nord
       0° 15′ 35″ Ouest
/ 45.59, -0.259722222222
Altitude 26 m (mini) – 131 m (maxi)
Superficie 14,54 km²
Population sans
doubles comptes
654 hab.
(1999)
Densité 44 hab./km²

Juillac-le-Coq est une commune française, située dans le département de la Charente et la région Poitou-Charentes.
Ses habitants sont les Juillacais, les Juillacaises.

Sommaire

Géographie

Juillac-le-Coq est une commune située à l'ouest du département de la Charente, proche de la Charente-Maritime et limitrophe des communes de Saint-Fort-sur-le-Né à l'est, Angeac-Champagne et Segonzac au nord, Lignières-Sonneville à l'est, Ambleville et Verrières au sud

Située au centre de la Grande Champagne, la commune de Juillac-le-Coq est comprise dans sa partie la plus accidentée et, dans le sud de la commune, on trouve la colline la plus élevée de la contrée.
C'est le Terrier du Coq, mamelon haut de 132 m, que l'on remarque par sa situation isolée, ainsi que par les bois qui en couvrent le sommet. Du haut de ce belvédère, la vue s'étend au loin sur la vallée du , et, au-delà, sur une grande partie de la Petite Champagne d'Archiac et de Barbezieux-Saint-Hilaire.

Le bourg de Juillac-le-Coq est à l'écart des grandes voies de circulation, proche de Segonzac au nord par la D736 qui lui permet au sud de rejoindre la D731 qui relie Pons à Barbezieux.

Les principaux hameaux de la commune sont: Bouqueville, sur la route de Roissac; les Gabloteaux; le Foucauda, près du bourg; l'Échalotte, dans l'ouest de la commune, etc., etc...

Comme toute cette partie rive gauche de la Charente au sud d'Angoulême c'est une zone crétacée avec cuestas, des calcaires du Santonien jusqu'à Segonzac puis vers le sud une zone de Campanien.

Le climat est océanique.

Toponymie

Le nom de Juillac vient sans doute de l'anthroponyme romain Julius, suivi du suffixe attributif acum : Juliacum, soit Domaine de Julius, Villa de Julius. Juillac est sis à l'emplacement d'une antique villa gallo-romaine.

Histoire

La présence d'un fossé circulaire protohistorique au lieu-dit Saint-Pierre et d'un camp néolithique daté de l'âge de Bronze près du hameau des Matignons montrent l'ancienneté de l'occupation du lieu[1].

Juillac-le-Coq était une dépendance de la châtellenie de Bouteville et appartenait aux comtes d'Angoulême.
Guillaume Taillefer IV engage la seigneurie de Juillac au chapitre de la cathédrale d'Angoulême pour réunir l'argent de l'expédition pour accompagner Louis VII à la Croisade. Mais, à son retour, il ne peut pas récupérer ses biens ni ses droits de haute, moyenne et basse justice.

Autre point d'histoire, le 10 décembre 1308 par un accord entre les chanoines et le comte Hugues de Lusignan les habitants de la paroisse sont exemptés de tous services, bans, corvées, guet, garde et réparations du château de Bouteville. Ces privilèges furent confirmés par deux fois par le comte Jean d'Angoulême.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
2008 Roger Livet Chef de culture retraité
2001 2008 Pascale Ragonneau
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[2])
1800 1851 1861 1891 1901 1921 1968 1975 1982 1990 1999 2006
820 921 972 603 682 755 748 673 637 684 654 657
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Économie

Cette commune agricole située en zone de Grande Champagne comporte deux importantes distilleries, dont la distillerie du Peu des établissements Hennessy Les commerces sont une boulangerie et un bar-tabac-épicerie, les artisans une coiffeuse, un garagiste, deux maçons et deux peintres.

le multiple rural

Le logis du frêne est un hôtel de charme.

Équipements et services

Enseignement

L'école élémentaire est à Juillac-le-Coq, le collège à Segonzac.

Santé

Il y a une infirmière

Sport

Les clubs et associations sont nombreux : pétanque, Société de chasse, Essor Juillacais, Mollets Juillacais, Bécanes Juillacaises.

Culture et patrimoine

calvaire près de l'église

Culture

Le club de l'Amitié et le Théâtre de Juillac le Coq animent la commune.

Patrimoine religieux

l'église à coté du château

L'église paroissiale Saint Martin était une vicairie perpétuelle unie au chapitre de la cathédrale d' Angoulême depuis le début du IXe siècle. La construction du bâtiment actuel date des XIIe et XIVe siècles. La nef et les collaréraux sont au moins des premières années du XIe siècle; les murs qui séparent les nefs sont percés de grandes arcades reposant sur des pieds droits. Aucun pilastre ne supportait les voûtes, qui faisaient défaut et qui étaient remplacées, au-dessus des fenêtres de la nef, par un riche plafond en charpenterie.
Le sanctuaire est postérieur, ainsi que les chapelles du transept. Le clocher est à deux étages; l'étage supérieur est du XVIe siècle. Il renferme une superbe sonnerie de trois cloches. L'édifice aurait été ruiné en 1568 et restauré en 1595, 1597, 1655, 1679 et 1714. On lui a ajouté une sacristie en 1740. Il a subi de nouvelles restaurations en 1844, sous la direction de l'architecte Peronnaud, puis en 1862 et 1878.

Elle est à plan allongé à trois vaisseaux à voûte en berceau avec voûte d'ogives et coupole à trompes et clocher carré de deux étages. À l'intérieur, on peut admirer de beaux fonts baptismaux, recouverts de cuivre et de laiton.

Elle est inscrite monument historique depuis le 5 décembre 1991.[3]

Six croix de chemin et de cimetière sont réparties sur la commune dont celle de l'église, calvaire dont la construction date du XIIe siècle et du XVIe siècle inscrite monument historique depuis le 5 décembre 1991.

Patrimoine civil

le château

Au château de Juillac-le-Coq des travaux ont eu lieu en 1594 puis tout au long du XVIIe siècle. Le portail, avec grande et petite porte en plein cintre, et sur les mâchicoulis une murette avec rangée de pinacles baroques ornés de rosaces. La tourelle polygonale couverte d'un toit à pans attenante et la grange semblent dater du XVIe siècle. La tour servait alors de prison. Le logis a été très remanié au XIXe siècle.

Le Château de Beauregard du XVIIIe siècle (daté de 1723 sur les écuries et de 1761 sur la porte nord du logis) remarquable par cheminées et les terrasses avec leurs balustres et leurs emmarchements est inscrit par arrêté du 8 juillet 1988

Logis du Frêne, construit à flanc de coteau porte la date de 1589 inscrite près de l'oriel qui orne la façade du logis. Le portail et les tours de l'enceinte semblent bien dater eux aussi de la fin du XVIe siècle; ancienne possession des familles de Verdelin et de Brémond d'Ars.[4]

Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Le patrimoine bâti comporte de nombreuses fermes, dont une du XVIIe siècle, quatre du XVIIIe siècle et deux du début du XIXe siècle, un pigeonnier, des puits, une fontaine et un lavoir au Coq et un moulin.

Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Patrimoine environnemental

panneau des chemins de rendonnées

Personnalités liées à la commune

le monument aux morts

Voir aussi

Notes et références

  1. Carte archéologique de la Gaule, pré-inventaire, La Charente, Christian Vernou, éd. Maison des sciences de l'homme, 1993
  2. Juillac-le-Coq sur le site de l'Insee
  3. base Mérimée
  4. Base Mérimée

Liens externes

  • Portail de la Charente Portail de la Charente
  • Portail des communes de France Portail des communes de France
Ce document provient de « Juillac-le-Coq ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Juillac-Le-Coq de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Juillac-le-coq — Juillac le Coq …   Wikipédia en Français

  • Juillac-le-Coq — Juillac le Coq …   Wikipedia Español

  • Juillac-le-Coq — is a commune in the Charente department in western France. ee also*Communes of the Charente departmentReferences* Based on the article in the French Wikipedia …   Wikipedia

  • Juillac-le-Coq — 45° 35′ 24″ N 0° 15′ 35″ W / 45.5900, 0.2597 …   Wikipédia en Français

  • Juillac — ist die Bezeichnung mehrerer Gemeinden und eines Kantons in Frankreich: Juillac (Corrèze), Gemeinde im Département Corrèze Juillac (Gers), Gemeinde im Département Gers Juillac (Gironde), Gemeinde im Département Gironde Kanton Juillac, Kanton im… …   Deutsch Wikipedia

  • Coq (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour les articles homophones, voir Cock et Coque …   Wikipédia en Français

  • Juillac — may refer to the following places in France:*Juillac, Corrèze, a commune in the department of Corrèze *Juillac, Gers, a commune in the department of Gers *Juillac, Gironde, a commune in the department of Gironde *Juillac le Coq, a commune in the… …   Wikipedia

  • Coq (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour les articles homophones, voir Cock et Coque. Sur les autres projets Wikimedia  …   Wikipédia en Français

  • Juillac — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Juillac, commune française de la Corrèze Juillac, commune française du Gers Juillac, commune française de la Gironde Voir aussi Juillac le Coq, commune… …   Wikipédia en Français

  • Le Coq (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour l’article homophone, voir Lecoq. Patronyme Le Coq est un nom de famille notamment porté par : Robert Le Coq (v. 1310 1373), ecclésiastique …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»