Gaule Lyonnaise


Gaule Lyonnaise

Gaule lyonnaise

La Gaule lyonnaise dans l’Empire romain, vers 120

La Gaule lyonnaise était une des trois provinces (avec la Aquitaine et la Belgique) créées par Auguste en 27 av. J.-C. de la Gaule romaine (outre la Gaule narbonnaise).

Sa forme géographique en bande partant de Lyon pour inclure la Bretagne péninsulaire actuelle peut paraître aberrante à nos yeux modernes. Elle s’explique pour plusieurs raisons :

  • ethnique : elle reprend la division des Gaules en Aquitaine, Gaule centrale et Belgique (voir la Guerre des Gaules de Jules César : Gallia est omnis divisa in partes tres…).
  • politique : elle limite l’importance de la Gaule centrale, en rattachant des tribus gauloises aux provinces voisines d’Aquitaine et de Belgique mais surtout consacre la position centrale des Eduens au détriment des Arvernes.
  • géographique : d’après l’étude de la Table de Peutinger, il semblerait que les Romains se firent une représentation schématique du territoire gaulois pour son organisation. Sa masse grossièrement quadrangulaire se trouvait divisée en quatre parties de superficie semblable se réunissant à Lugdunum. On peut aussi supposer que ce découpage cherchait à respecter la géographie des bassins versants des principaux fleuves et de leur affluent.
  • économique : dans le Gaule antique le commerce fluvial, aux mains de très puissantes corporations, est une source de profits considérables pour les cités, et la Lyonnaise relie justement à la nouvelle capitale, par la Loire, le port des Namnètes, siège de la principale de ces corporations, celle des nautes de la Loire, et au delà l'île de Bretagne, destination principale du commerce.

La Gaule lyonnaise était une province impériale administrée par un préfet installé à Lugdunum (Lyon). Elle eut notamment pour gouverneur Septime Sévère le futur empereur d’origine nord-africaine[1]. Le rôle privilégié de Lugdunum fut renforcé par la présence d’un atelier monétaire impérial puis du sanctuaire fédéral des trois Gaules, dédié au culte de Rome et Auguste.

Gaule

La Gaule Lyonnaise est l’une des provinces les plus peuplées de l’Empire, et des plus riches. Elle fournit a partir de l’an 48 un nombre important et grandissant de sénateurs, notamment Éduens. Elle fournit aussi des légionnaires et des auxiliaires aux légions du Rhin, et les villes d’Augustodunum et Lugdunum sont d’importants centres dans l’Occident bien que la population de ces villes n’ait sûrement jamais excédé 35 000 habitants pour Augustodunum, 70000 pour Lugdunum. D’autre part, la campagne est bien exploitée avec une densité importante de villas et de vici (bourgade rurale).

En 68, ce fut la première a se soulever contre Néron de toutes les provinces, bien que les habitants de Lugdunum ne suivirent guère le mouvement. Le Gaulois Caius Julius Vindex etait le gouverneur et proclama Galba empereur avant d’être vaincu.

Villes principales : Lugdunum, Augustodunum (Autun, reste d’un temple gallo-romain et de porte d’entrée de la ville), Lutecia (Paris, vestiges des thermes et d’un amphithéâtre), Juliomagus (Angers), Condate (Rennes), Rotomagus (Rouen), Caesarodunum (Tours), Augustodurum (Bayeux), Colonia Forum Segusiavorum (Feurs), etc.

Sous la tétrarchie, la Gaule Lyonnaise est divisée en quatre provinces : Lyonnaise I (vallées de la Saône et de l’Allier), Lyonnaise II (Normandie actuelle), Lyonnaise III (Armorique, Maine, Anjou et Touraine) et Lyonnaise IV ou Sénonaise (Orléanais, sud de l'Ile de France, Sénonais), toutes rattachés à la préfecture du prétoire des Gaules.

Les Bretons installés en Lyonnaise III se révoltèrent contre le pouvoir impérial vers les années 450, la Lyonnaise I fut occupée par les Burgondes vers 460, la présence romaine demeura en Lyonnaise II et IV jusqu’en 486 avec Ægidius et Syagrius.

Notes

  1. Anne Daguet-Gagey,Septime Sévére, p.166-167, Payot, 2000, ISBN 2-228-89336-6

Liens internes


  • Portail du monde celtique Portail du monde celtique
  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
  • Portail du Grand Lyon Portail du Grand Lyon
Ce document provient de « Gaule lyonnaise ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gaule Lyonnaise de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gaule lyonnaise — La Gaule lyonnaise dans l’Empire romain, vers 120 La Gaule lyonnaise parfois appelée Gaule Celtique était une des trois provinces (avec la Aquitaine et la Belgique) créées par Auguste en 27 av. J. C. de la Gaule romaine (outre la Gaule… …   Wikipédia en Français

  • Gaule Belgique — Pour les articles homonymes, voir Belgique (homonymie). Gaule Langue gauloise Peuples gaulois Gaule romaine Gaule cisalpine Gaule narbonnaise Gaule transalpine Gaule …   Wikipédia en Français

  • Gaule Aquitaine — Pour les articles homonymes, voir Aquitaine (homonymie). La Gaule aquitaine dans l Empire romain, vers 120 La Gaule aquitaine est une des t …   Wikipédia en Français

  • Gaule Romaine — Gaule Langue gauloise Peuples gaulois Gaule romaine Gaule cisalpine Gaule narbonnaise Gaule transalpine Gaule aquitaine Gaule belgique Gaule lyonnaise Sous le terme de Gaule romaine s entendent en même temps un lieu donné et une époque précise de …   Wikipédia en Français

  • Gaule Narbonnaise — Gaule Langue gauloise Peuples gaulois Gaule romaine Gaule cisalpine Gaule narbonnaise Gaule transalpine Gaule aquitaine Gaule belgique Gaule lyonnaise …   Wikipédia en Français

  • Gaule chevelue — ou « Gaule hirsute » est la traduction française de l expression latine « Gallia comata » employée pour désigner la Gaule soumise à Rome par Jules César, à savoir les terres situées entre les Pyrénées et le Rhin, entre 58 et… …   Wikipédia en Français

  • Gaule Transalpine — Gaule Langue gauloise Peuples gaulois Gaule romaine Gaule cisalpine Gaule narbonnaise Gaule transalpine Gaule aquitaine Gaule belgique Gaule lyonnaise Le concept de « Gaule transalpine » (Gallia Transalpina ou Gallia Ulterior) …   Wikipédia en Français

  • Gaule Cisalpine — Gaule Langue gauloise Peuples gaulois Gaule romaine Gaule cisalpine Gaule narbonnaise Gaule transalpine Gaule aquitaine Gaule belgique Gaule lyonnaise La Gaule cisalpine (Latin : Gallia cisalpina, Gallia transpadana …   Wikipédia en Français

  • Gaule mérovingienne — Gaule Pour les articles homonymes, voir Gaule (homonymie). La Gaule (ou les Gaules), en latin Gallia, est le nom donné par les Romains aux territoires peuplés par les Gaulois, territoires qui comprenaient la quasi totalité de la France actuelle,… …   Wikipédia en Français

  • Gaule Chevelue — Gaule Langue gauloise Peuples gaulois Gaule romaine Gaule cisalpine Gaule narbonnaise Gaule transalpine Gaule aquitaine Gaule belgique Gaule lyonnaise Gaule chevelue ou « Gaule hirsute » est la traduction française de l expression… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.