Front Démocratique Des Francophones

Front Démocratique Des Francophones

Front démocratique des francophones

Le Front démocratique des francophones (abrév. FDF) est un parti politique francophone créé le 11 mai 1964, en réaction à l'établissement des frontières linguistiques en Belgique en 1963, par des habitants francophones de Bruxelles sous la dénomination "Front démocratique des francophones" (FDF) dont la raison d'être principale est la défense des intérêts et des droits des francophones, principalement en région de Bruxelles-Capitale et dans la province du Brabant flamand, même si le parti a fait des tentatives d'implantation dans le Brabant wallon et dans le Hainaut, aux élections de 1991 notamment.

Pendant longtemps, le FDF collabore avec le Rassemblement wallon, un parti autonomiste wallon, avec lequel il forme un groupe parlementaire commun et présente des listes communes lors des élections européennes par exemple.

Une personnalité remarquée du FDF fut Roger Nols qui était le bourgmestre de la “Cité des ânes” durant une vingtaine d’années, pendant lesquelles il a marqué la vie politique du pays, notamment au cours des années 1970, époque où il militait pour le FDF dans l’affaire des guichets de Schaerbeek.

Dans la nuit du vendredi 11 septembre au samedi 12 septembre 1970 , un militant FDF, Jacques Georgin, collait des affiches avec trois compagnons dans une artère de Laeken, lorsqu'il fut attaqué par une dizaine de militants du Vlaamse Militante Orde. Il devait mourir quelques minutes plus tard, victime de la violence des coups reçus.

De 1977 à 1980 le FDF participe à deux gouvernements fédéraux dirigés par Leo Tindemans, puis Wilfried Martens.

Suite à l'introduction de nouvelles règles de financement public des partis politiques qui le font désormais dépendre de sa présence au Sénat, où il ne dispose que d'un seul siège et n'est pas sûr de le conserver, le FDF forme dès 1992 avec le Parti réformateur libéral une fédération, qui se traduit par des cartels électoraux à diverses élections régionales et législatives, ainsi que dans plusieurs municipalités (mais pas toutes) à l'occasion des élections communales.

Le 24 mars 2002, le FDF constitue le Mouvement réformateur avec le Parti réformateur libéral, le Mouvement des citoyens pour le changement et le Partei für Freiheit und Fortschritt (parti libéral germanophone).

Le 19 mars 2006, le président sortant Olivier Maingain a été réélu à la tête de son parti, après le retrait de candidature de son principal concurrent, l'ancien ministre et actuel bourgmestre de Auderghem Didier Gosuin.

Personnalités politiques passées et présentes du FDF

Liens externes

  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail de la Belgique Portail de la Belgique
  • Portail de Bruxelles Portail de Bruxelles
Ce document provient de « Front d%C3%A9mocratique des francophones ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Front Démocratique Des Francophones de Wikipédia en français (auteurs)


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»