Economie de l'information


Economie de l'information

Économie de l'information

L'économie de l'information a plusieurs sens:

Sommaire

L'information comme facteur d'orientation économique

En tant que domaine de la science économique, l'économie de l'information vise à expliquer des phénomènes auparavant inexpliqués ou attribués à des causes externes, en particulier l'interférence des gouvernements.

Il s'agit d'une science en développement. Son apparition remonte aux travaux réalisés dans les années 70 par Michael Rothschild, Joseph Eugene Stiglitz, Michael Spence et George Akerlof[1]. Ces trois derniers ont été récompensés en 2001 par le « prix Nobel d'économie » pour leurs analyses du marché en situation d'asymétrie d'information.

Cette branche se fonde notamment sur la théorie du screening, qui vise à obtenir de l’information privée de la part d’un agent économique ; sur les lemons d’Akerlof et l’effet signal de Spence, mettayage. Le postulat est que l'information est par nature imparfaite, les asymétries d'information jouent un rôle fondamental et celle-ci a un coût.

L'information comme secteur important de l'économie

Concernant la deuxième acception, on retrouve l'appellation économie de l'information dans les travaux de Marc Uri Porat en 1977 traitant de l'ampleur des nouvelles technologies dans les économies particulièrement et généralement dans le monde. Depuis, ses travaux ont été largement cités et désignés comme le premier emploi marquant du terme « économie de l’information ». Ainsi se construit la définition de ce concept autour de la Nouvelle économie[2].

Une économie devient une économie de l’information quand le travail en rapport avec l’information devient plus important que le travail en rapport avec les autres secteurs. Selon les évaluations de Porat, ce phénomène s’est produit en 1967, quand 53% de la main d’œuvre américaine s’est trouvé impliqué dans le « travail de l’information ».

Une économie immatérielle ?

Une opinion couramment répandue est que l'économie de l'information serait "immatérielle" [3], avec le remplacement massif de l'information sur support papier par de l'information sur support électronique, particulièrement dans le secteur des services. Pourtant, force est de constater que les productions de biens matériels ont continué à augmenter en volume dans les pays développés. D'autre part, les produits électroniques sont eux-mêmes matériels. On a donc complexifié l'économie, on ne l'a pas rendue immatérielle.

Des études montrent que l'économie "dématérialisée" continue d'avoir des effets importants sur l'environnement.[4]

Voir aussi : Dématérialisation

Voir aussi

Notes et références

Liens internes

Auteurs

Liens externes


  • Portail de l’économie Portail de l’économie
Ce document provient de « %C3%89conomie de l%27information ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Economie de l'information de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Économie de l'information — L économie de l information a plusieurs sens: c est une branche de la science économique qui explique l importance de l information et par exemple de l asymétrie d information dans le marché. Elle s intéresse de ce fait à la façon dont l… …   Wikipédia en Français

  • Economie post-industrielle — Économie postindustrielle L économie postindustrielle ou société postindustrielle, parfois nommée nouvelle économie est le type d économie et de société actuel des pays développés, reposant beaucoup moins sur la production industrielle et… …   Wikipédia en Français

  • Économie post-industrielle — Économie postindustrielle L économie postindustrielle ou société postindustrielle, parfois nommée nouvelle économie est le type d économie et de société actuel des pays développés, reposant beaucoup moins sur la production industrielle et… …   Wikipédia en Français

  • Economie — Économie Pour les articles homonymes, voir économie (homonymie). Un marché traditionnel est un espace où les acheteurs et les vendeurs se rencontrent …   Wikipédia en Français

  • Economie du savoir — Économie du savoir Les expressions économie du savoir et économie de la connaissance en débordant l aspect économique société de la connaissance, désignent ce qui serait une nouvelle phase de l histoire économique dans laquelle, selon certains… …   Wikipédia en Français

  • Èconomie de la connaissance — Économie du savoir Les expressions économie du savoir et économie de la connaissance en débordant l aspect économique société de la connaissance, désignent ce qui serait une nouvelle phase de l histoire économique dans laquelle, selon certains… …   Wikipédia en Français

  • Économie de la connaissance — Économie du savoir Les expressions économie du savoir et économie de la connaissance en débordant l aspect économique société de la connaissance, désignent ce qui serait une nouvelle phase de l histoire économique dans laquelle, selon certains… …   Wikipédia en Français

  • Economie de don — Économie de don Une économie de don (ou culture de don) est une organisation sociale dont les membres font des dons aux autres, sans formellement et explicitement rechercher de réciprocité immédiate ou future (comme on le fait dans un troc ou un… …   Wikipédia en Français

  • Économie de cadeaux — Économie de don Une économie de don (ou culture de don) est une organisation sociale dont les membres font des dons aux autres, sans formellement et explicitement rechercher de réciprocité immédiate ou future (comme on le fait dans un troc ou un… …   Wikipédia en Français

  • Économie des don — Économie de don Une économie de don (ou culture de don) est une organisation sociale dont les membres font des dons aux autres, sans formellement et explicitement rechercher de réciprocité immédiate ou future (comme on le fait dans un troc ou un… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.