Jean-Marc Jancovici


Jean-Marc Jancovici

Jean-Marc Jancovici, né en 1962, est un ingénieur français diplômé de l'École polytechnique et de Télécom, qui s'est spécialisé dans la thématique énergie-climat. Il est consultant, enseignant, conférencier, auteur de livres et chroniqueur. Il est connu pour son travail de sensibilisation et de vulgarisation sur le changement climatique et la crise énergétique.

Sommaire

Biographie rapide

Ancien élève de l'École polytechnique (promotion 1981) et diplômé de l'École nationale supérieure des télécommunications de Paris (promotion 1986), il devient consultant et collabore de 2001 à 2010 avec l'ADEME pour la mise au point du bilan carbone.

En 2001, il entre au comité de veille écologique de la Fondation Hulot, puis en 2005 au comité stratégique de cette même fondation. Il est co-auteur du Pacte écologique.

En 2007 il fonde le cabinet Carbone 4 avec Alain Grandjean.

Il illustre la sous-évaluation du coût actuel de l'énergie en la rapprochant du coût du travail humain via la notion d'« équivalent esclave » (nombre d'« esclaves » auquel correspond une puissance de 100 watts) [1] (La notion d'esclaves énergétiques a été créée par le Prof. Hans-Peter Dürr et évoquée chez Ivan Illich).

Il est invité régulièrement à la radio ou à la télévision pour parler des questions énergétiques et du changement climatique. A ce titre il tient une chronique hebdomadaire sur France Info et présente une fois par mois l'indicateur ECO2 Climat au 20h de TF1.

Activités

Activités professionnelles

Jean-Marc Jancovici est consultant et exerce au sein de la société Carbone4[2] qu'il a fondée en juillet 2007 avec Alain Grandjean, son co-auteur.

Autres activités

Jean-Marc Jancovici est enseignant-vacataire à MINES ParisTech depuis 2008. La vidéo de son cours peut se consulter à partir de son site

Jean-Marc Jancovici anime le groupe « X-Environnement »[3] qui organise des conférences de vulgarisation scientifique et technique sur les questions d'environnement, et qui alimente chaque année (depuis 1994) un numéro du mensuel des anciens élèves de l'École polytechnique, La Jaune et la Rouge, sur un thème de l'environnement.

Depuis 2001 il participe à divers comités de la Fondation pour la nature et l'homme (anciennement Fondation Nicolas-Hulot pour la nature et l'homme. En 2005, il fait partie des rédacteurs du Pacte écologique. En 2007, il participe en tant que personne morale associée au groupe 1 du Grenelle de l'environnement : « Lutter contre les changements climatiques et maîtriser l’énergie »[4].

Il est membre de l'association ASPO France, qui a pour thème l'étude du pic pétrolier et de ses conséquences.

Il est membre du conseil scientifique du Service de l'Observation et des Statistiques (SOES) du ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer

Conférences

Jean-Marc Jancovici anime de nombreuses conférences, soit pour le monde de l'entreprise ou de la recherche, soit publiques, dans lesquelles il commence souvent par démontrer, à l'aide de nombreux graphiques scientifiques, l'étendue des risques pris actuellement par notre civilisation. Ces derniers découlent de la très forte dépendance du monde occidental aux combustibles fossiles, et des probables dangers d'un réchauffement climatique de grande ampleur, qu'ils soient décrits dans les rapports du GIEC ou plus difficiles à présenter de manière quantifiée. Certaines de ses conférences sont disponibles en téléchargement sur Internet, et une compilation est disponible sur son site. Au nombre de ces archives on trouve une intervention faite pour la réunion annuelle des cadres dirigeants de SPIE, une grande entreprise de génie électrique, et qui a eu lieu le 27 mars 2008. Elle a été visualisée par près de 100 000 personnes depuis sa mise en ligne[5]. Dans le cycle des conférences sur les ressources de la terre à la Cité des sciences, il a également donné le 24 mars 2009 une conférence intitulée Sur et sous sol, combien d'énergies pour combien d'hommes ?.

Son site Manicore

Jean-Marc Jancovici, sur son site web Manicore[6], détaille les composantes du double problème de l'énergie et du climat à l'échelle du monde. Il publie sur son site, dans un labyrinthe de pages web interliées, une page pour chaque aspect du problème. Avec ce qu'il appelle des « calculs de coins de table », il propose au lecteur de visualiser de manière claire les enjeux dans une approche « systémique ».

Bilan carbone et Bilan carbone personnel

De 2000 à 2010, Jean-Marc Jancovici a été l'auteur principal des versions 1 à 6 du Bilan Carbone de l'Ademe. Ce travail a directement été à l'origine de l'article 75 de la Loi Grenelle II, qui impose à chaque entreprise de plus de 500 personnes, et chaque collectivité territoriale de plus de 50 000 habitants, de réaliser un inventaire d'émissions de gaz à effet de serre. Il est également l'initiateur, en 2007, du Bilan Carbone Personnel, un calculateur en ligne permettant à tout particulier français de calculer avec une relative précision les émissions de gaz à effet de serre induites par ses faits et gestes, et donc sa participation au réchauffement climatique, dans chaque domaine de sa vie. C'est le premier et unique outil qui permet de calculer avec précision les émissions de gaz à effet de serre provoquées par un particulier. « Le premier calculateur de bilan carbone personnel qui prend tout en compte, des achats de chaussures aux vacances au ski, en passant par le chauffage et les biftecks. » explique Jean-Marc Jancovici[7].

Position sur le nucléaire civil

Jean-Marc Jancovici fait partie des défenseurs affirmés de l'énergie nucléaire, car il considère que cette dernière fait partie des marges de manœuvre éligibles pour se défaire de la « contrainte carbone ». Il utilise ce terme pour regrouper les risques de rupture liés à notre trop forte dépendance aux hydrocarbures alors que le plafonnement de la production mondiale approche ou est en cours, et le péril d'un changement climatique de grande ampleur qui découlerait d'un usage maximaliste du charbon restant. Pour argumenter que le nucléaire constitue une énergie acceptable et même souhaitable, il présente un long article sur le sujet sur son site[8],[9]. Sa position lui vaut logiquement des critiques de la part des antinucléaires. Pour autant, Jean-Marc Jancovici répète volontiers que compter sur l'énergie nucléaire seule (ou sur les énergies renouvelables seules) pour garantir à l'avenir un approvisionnement énergétique identique en volume et en prix à ce que fournissent les combustibles fossiles actuellement n'est pas possible pour les quelques décennies qui viennent. Jean-Marc Jancovici conclut toujours ses interventions en expliquant que l'essentiel du problème énergetico-climatique devra se résoudre d'ici à 2050 par des économies d'énergies très importantes, et donc par des hausses de prix, que la taxe carbone doit par exemple permettre d'organiser plutôt que de subir.

Publications

  • L'Avenir climatique : quel temps ferons nous ?, Éditions du Seuil (coll. Science Ouverte), mars 2002 (prix Roberval 2002).
  • L'Effet de serre, allons-nous changer le climat ?, avec Hervé Le Treut, Flammarion (coll. Champs), 2004
  • Le plein s'il vous plaît ! La solution au problème de l'énergie[10], avec Alain Grandjean, Éditions du Seuil, février 2006 (ISBN 2020857928), rééd. 2010. Essai qui analyse le problème énergético-climatique en termes scientifique, civilisationnel, sociologique et politique, où il présente en détail la taxe carbone, et où il insiste sur la nécessité immédiate de sa mise en place : « En écrivant ce modeste ouvrage, nous n’avons pas eu l’ambition de doubler le chiffre d’affaires des cartels colombiens, des fabricants de vodka ou de revolvers, mais plutôt d’appeler au sursaut salutaire dont nos enfants nous sauront gré. Entre révolution et renonciation, il existe en effet une voie étroite mais incontournable pour prendre le taureau par les cornes : payer l’énergie à son vrai prix.»(p. 9) « Il n’est pas normal [.....] qu’un liquide que la nature a mis des dizaines de millions d’années à fabriquer, qui n’est pas renouvelable, qui commencera à manquer dans 10 ou 20 ans, et qui détraque le climat, vaille moins cher que le travail humain en Occident ! (p. 141) »
  • Le Changement climatique expliqué à ma fille[11], Éditions du Seuil, janvier 2009
  • C'est maintenant ! 3 ans pour sauver le monde[12], avec Alain Grandjean, Éditions du Seuil, janvier 2009
  • Changer le monde - Tout un programme!, Calmann-Lévy, mai 2011

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean-Marc Jancovici de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean-marc jancovici — Jean Marc Jancovici, né en 1962, est un ingénieur français, spécialiste dans le domaine de l énergie et du climat, et consultant auprès de divers organismes publics et privés. Il est connu pour son travail de sensibilisation et de vulgarisation… …   Wikipédia en Français

  • Jancovici — Jean Marc Jancovici Jean Marc Jancovici, né en 1962, est un ingénieur français, spécialiste dans le domaine de l énergie et du climat, et consultant auprès de divers organismes publics et privés. Il est connu pour son travail de sensibilisation… …   Wikipédia en Français

  • Réchauffement climatique — Cet article concerne le réchauffement climatique. Pour les variations cycliques de l histoire du climat, voir changement climatique. Différence de température globale moyenne de …   Wikipédia en Français

  • Développement durable — Schéma du développement durable : une approche géonomique globale à la confluence de trois préoccupations, dites « les trois piliers du développement durable » …   Wikipédia en Français

  • Bilan Carbone — Le Bilan Carbone est un outil de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre développé par l ADEME, dont l auteur est Jean Marc Jancovici. Son objet est de permettre, à partir de données facilement disponibles, une évaluation des… …   Wikipédia en Français

  • Valeur carbone — Bilan Carbone Le Bilan Carbone est un outil de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre développé par l ADEME, dont l auteur est Jean Marc Jancovici. Son objet est de permettre, à partir de données facilement disponibles, une… …   Wikipédia en Français

  • Taxe carbone — Pour la taxe carbone en France, voir Taxe carbone en France. La taxe carbone peut aider à réduire les émissions de dioxyde de carbone, notamment celles émises par des transports consommant des …   Wikipédia en Français

  • Gaz à effet de serre — Pour les articles homonymes, voir GES. Mesure du CO2 atmosphérique par l observatoire de Mauna Loa à Hawaii. Les g …   Wikipédia en Français

  • Agence internationale pour les énergies renouvelables — Énergie renouvelable Une énergie renouvelable est une énergie renouvelée ou régénérée naturellement à l échelle d une vie humaine. Les énergies renouvelables sont issues de phénomènes naturels, réguliers ou constants, provoqués par les astres. Le …   Wikipédia en Français

  • Bilan carbone — Le bilan carbone d un produit ou d une entité humaine (individu, groupe, collectivité..) est un outil de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre, devant tenir compte de l énergie primaire et de l énergie finale des produits et… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.