Divo (département)


Divo (département)

Divo

Divo
Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Gentilé Divolais(e)
Région Sud-Bandama
Gouverneur
Langue Dida, français
Superficie km²
Population estimée 132 569 hab.
()
Densité hab./km²
Maire Kodet Dadié Célestin
Administration
Localisation
Villes de Côte d'IvoireRégions de la Côte d'Ivoire

Divo est une ville de la Côte d'Ivoire, en Afrique de l'ouest. C'est à la fois, une Commune, un chef-lieu de sous-préfecture et de département, mais également le chef-lieu de la Région du Sud Bandama.

Divo est une ville peuplée à l'origine par le peuple Djiboua dont la langue est le Dida. Le département de Divo a une population estimée à 387 000 habitants.

Sommaire

Toponymie

Le nom Divo serait issu d'une transcription erronée de la part des autorités coloniales du vocable « dji bi » (en langue Dida) qui se traduit en français par là où la panthère se promène.


Histoire

La création de Divo remonte à une époque ancienne. En effet, selon la légende, le clan DJI GBE c’est-à-dire le gîte de la panthère ou Djiboua, vivait à l'origine à Gbogré-Djigbi, l'actuelle ville de Sassandra qu'il partageait avec le clan Gnahoré. Partis de chez les Gnahoré à la suite d'une dispute, les Djigbé furent d'abord accueillis par les Liboli, (près de Tioco) d'où ils se dispersèrent par famille pour fonder plusieurs villages. Ainsi, la famille Godi s'en alla avec ses descendants. Une autre suivra la piste des buffles, pour créer BLABODOUGOU ( 7 km de Divo), c'est-à-dire la piste des buffles. Un troisième empruntera la piste des bœufs qui donnera à son village le nom de BLIBORY (un des villages fondateurs de la ville), c’est-à-dire, le site des bœufs ; un chasseur parti de GROZOH (10 km de Divo) , découvrira un immense plateau qu'il qualifia de « plat et immense », traduit en dida par le mot « Gbada » qui deviendra plus tard « BADA » , l’un des quartiers les plus anciens de la ville. Au total une quinzaine de villages furent créés. BADA, BOUDOUKOU, GODILEHIRI, GREMIAN, BLIBORY, BRABODOUGOU, GOUAN, GROZOH etc… L'évolution administrative Divo est une création coloniale en pays dioula partie de deux (2) villages : Bada et Boudoukou. Les premiers explorateurs venus par la forêt de Grand-Lahou et guidés par les Avikam ont déformé la dénomination exacte de Djiboua pour transcrire Dida qui est aujourd'hui l'appellation officielle des populations de la région de Divo. Boudoukou, le premier poste colonial a été ouvert en 1915 par le commandant Alengry. Divo deviendra chef-lieu de subdivision en 1915 avec le français Sarrien Louis, puis chef-lieu de sous-préfecture en 1960 avec Coulibaly Daouda comme premier sous-préfet ivoirien de Divo. Placée successivement sous l'autorité de Grand-Lahou puis d'Abidjan de 1960 à 1961, Divo va acquérir son autonomie administrative à partir de 1969 avec son érection en chef-lieu de département. Elle devient enfin commune de plein exercice avec la loi n° 78-07 du 09 Janvier 1978 consacrant ainsi son autonomie morale et financière.

Administration

Une loi de 1978[1] a institué 27 communes de plein exercice sur le territoire du pays.

Liste des maires successifs
Date d'élection Identité Parti Qualité Statut
1980 Konian Kodjo Félicien PDCI-RDA Homme politique élu
1985 Konian Kodjo Félicien PDCI-RDA Homme politique élu
1990 Bobi Djepa PDCI-RDA Homme politique élu
1995 Bobi Djepa PDCI-RDA Homme politique élu
2001 Kodet Dadié Célestin[2] FPI Homme politique élu

Le département, collectivité territoriale, est administré par un conseil général conduit par son président en vertu de la Loi n°2001-477 du 9 août 2001 relative à l'organisation des départements en Côte d'Ivoire.

Conseillers généraux
Date d'élection Identité Parti Qualité Statut
2001 Paul Yao N’Dré FPI Homme politique nommé


Démographie

Il est prévu d'organiser un nouveau recensement de la population du pays en 2008 [3].

Évolution démographique
1920 1946 1970 1978 1998 Estimation 2007
72 494 132 569
Nombre retenu à partir de 1920 : Population sans doubles comptes

Le département de Divo a une population très hétérogène. Celle-ci comprend les autochtones issus du groupe Krou et diverses communautés dallogènes. Les populations autochtones: Trois (03) groupes constituent les populations autochtones du département. Ce sont: Les Didas, les plus nombreux, ils couvrent les Sous-préfectures de Fresco et Divo, Guitry et Hiré, Les Godiés, tous localisés dans la Sous-Préfecture de Fresco et enfin les Ega, minoritaires, ils sont situés à cheval sur les Sous-Prefectures de Divo et Guitry. D'origine Krou, les Didas et les Godiés constituent un même peuple avec une même langue alors que les Ega s'apparentent plus au groupe Akan.

Les autres populations: Le département de Divo abrite également une très forte communauté d’allochtones, c'est à dire de nationaux originaires de diverses régions du pays. Il s'agit essentiellement des Baoulés, des Malinkés, des Sénoufos, des Wés et des Bétés, tous vivant en bonne intelligence avec leurs frères autochtones Dida. En outre, il faut relever la présence très remarquée d'une communauté étrangère composée de Burkinabés, de Maliens, de Nigérians, de Guinéens, de Nigériens ainsi que d’une communauté d’origine Libanaise.

Une démographie galopante: La population du département de Divo a connu un accroissement rapide au cours de ces dernières années. Evaluée à 200.066 habitants en 1975, elle est passée à 389.530 habitants selon R.G.P.H de 1998 soit un taux de croissance de l'ordre de 72% au cours de la dernière décennie. A titre d'exemple la ville de Divo qui dénombrait 72.494 âmes en 1988 compte à l'heure actuelle plus de 105.956 habitants. Les facteurs de la croissance: Cette forte croissance démographique est le résultat de la combinaison de plusieurs facteurs parmi lesquels la situation géographique de Département, le développement des voies de communication, la fertilité et la disponibilité des terres cultivables, et aussi l'hospitalité légendaire du peuple DIDA.

Répartition et occupation du sol: Sur le territoire du département, cette population est répartie sur 13 cantons, 165 villages, environs 4.170 campements et enfin sur 04 Circonscriptions Administratives. La densité moyenne est de 55 habitants au Km2; cependant, plus de la moitié de cette population est concentrée dans la seule Sous-préfecture de Divo. Les populations de ses différentes circonscriptions sont respectivement: - DIVO: 259.225 habitants - GUITRY: 133.777 habitants - HIRE: 81.007 habitants et - Fresco:60.694 habitants. De ce fait, en raison de l'importance du flux migratoire dans la région, les populations autochtones ne représentent guère aujourd'hui qu'environ 40 % contre 35 % d'allochtones et 25 % de non nationaux. Enfin il est à retenir que la population est à grande composante rurale. Ainsi les populations rurales estimées à 387.688 habitants représentent et dont 2/3 vivant dans les campements. Représentent 63 % de l’ensemble contre 146.956 habitants pour la population urbaines soit 37 %.

Éducation

Enseignement primaire
Public

  • Ecole primaire Publique

Enseignement secondaire
Lycée Public

  • Lycée moderne

Collège public

  • Collège moderne

Langues

Article connexe : Langues de Côte d'Ivoire.

Depuis l'indépendance, la langue officielle dans toute la Côte d'Ivoire est le français. La langue véhiculaire, parlée et comprise par la majeure partie de la population, est le dioula mais la langue vernaculaire de la région est le Dida. Le français effectivement parlé dans la région, comme à Abidjan, est communément appelé le français populaire ivoirien ou français de dago[Note 1] qui se distingue du français standard par la prononciation et qui le rend quasi inintelligible pour un francophone non ivoirien. Une autre forme de français parlé est le nouchi, un argot parlé surtout par les jeunes et qui est aussi la langue dans laquelle sont publiés 2 magazines satiriques, Gbich! et Y a fohi. Le département de Divo accueillant de nombreux ivoiriens issus de toutes les régions du pays, toutes les langues vernaculaires du pays, environ une soixantaine, y sont pratiquées.

Sports

La ville compte un club de football, l' AS Divo, évoluant en Championnat de Cote d'Ivoire de football de 3 ème division. Un autre club, l'AS Cod Dairo, évolue en Championnat de Division Régionale, équivalent d'une « 4e division » [4]. Elle comporte également un club de handball de 1 ère division.

Les communes du département

Personnalités liées à la région

Villes voisines

Notes et références

  1. Loi no 78-07 du 9 janvier 1978
  2. Kodet Dadié Célestin est décédé en 2008
  3. Recensement de la population ivoirienne
  4. Championnat de Football de Cote d'Ivoire


  • Portail de la Côte d’Ivoire Portail de la Côte d’Ivoire


5° 55′ N 5° 37′ W / 5.91, -5.62


Erreur de citation : Des balises <ref> existent pour un groupe nommé « Note », mais aucune balise <references group="Note"/> correspondante n’a été trouvée.

Ce document provient de « Divo ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Divo (département) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Divo —  Cote d Ivoire !Côte d Ivoire Gentilé Divolais(e) Région Sud Bandama …   Wikipédia en Français

  • Département de Bondoukou — Bondoukou ist eines der 58 Départements der Elfenbeinküste und liegt im Nordosten des Landes. Inhaltsverzeichnis 1 Struktur 2 Geographie …   Deutsch Wikipedia

  • Département de Boundiali — Pour les articles homonymes, voir Boundiali. Département de Boundiali   …   Wikipédia en Français

  • Departement de Divo — Admin ASC 2 Code Orig. name Département de Divo Country and Admin Code CI.88.2289886 CI …   World countries Adminstrative division ASC I-II

  • Département d’Agboville — Das ivorische Departement Agboville liegt in der Region Agnéby. Inhaltsverzeichnis 1 Struktur 1.1 bis 2001 2 Geographie 2.1 Bevölkerung …   Deutsch Wikipedia

  • Département de la Côte-d'Ivoire — Départements de la Côte d Ivoire Le territoire de la Côte d Ivoire est subdivisé en 80 départements et 2 districts : Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A …   Wikipédia en Français

  • Département d’Adzopé — Adzopé ist eines der 58 Départements der Elfenbeinküste in der Region Agnéby. In diesem Département befindet sich auch die gleichnamige Stadt Adzopé. Départements der Elfenbeinküste Abengourou | Abidjan | Aboisso | Adiaké |… …   Deutsch Wikipedia

  • Albert Divo — Divo beim Großen Preis von Frankreich im Jahr 1924 Albert Divo (gebürtig Albert Eugène Diwo, * 24. Januar 1895 in Paris; † 19. September 1966 in Morsang sur Orge, Departement Essone) war ein französischer Automobilrennfahrer. Albert Divo war …   Deutsch Wikipedia

  • Boundiali (département) — Département de Boundiali Pour les articles homonymes, voir Boundiali. Département de Boundiali   …   Wikipédia en Français

  • Boundialiv (département) — Département de Boundiali Pour les articles homonymes, voir Boundiali. Département de Boundiali   …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.