Decines-Charpieu


Decines-Charpieu

Décines-Charpieu

Décines-Charpieu
Administration
Pays France
Région Rhône-Alpes
Département Rhône
Arrondissement Lyon
Canton Décines-Charpieu
Code Insee abr. 69275
Code postal 69150
Maire
Mandat en cours
Pierre Crédoz
2008 - 2014
Intercommunalité Communauté urbaine de Lyon
Démographie
Population 24 668 hab. (2006)
Densité 1 450 hab./km²
Géographie
Coordonnées 45° 46′ 10″ Nord
       4° 57′ 34″ Est
/ 45.769444, 4.959444
Altitudes mini. 171 m — maxi. 240 m
Superficie 17,01 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Décines-Charpieu est une commune française, située dans le département du Rhône et la région Rhône-Alpes.

Les habitants de Décines-Charpieu sont appelés les Décinois[1].

Sommaire

Géographie

La ville est située au bord du réservoir du Grand-Large, dans l'est Lyonnais

La commune de Décines-Charpieu est membre du Grand Lyon (Communauté Urbaine de Lyon, créée en 1969).

Communes limitrophes

La ville est voisines des communes suivantes :

Transports en commun

Autrefois desservie par le Chemin de fer de l'Est de Lyon et les tramways de l'OTL, la ville est désormais desservie par le réseau de transports en commun lyonnais, les lignes de bus 7, 16, 67, 79, 85 et 95 et notamment, depuis le 4 Décembre 2006, par le tramway Tramway-T-Lyon.svg T3.

Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Histoire

Le 29 décembre 1967 Décines-Charpieu ( Isère ) est rattachée au département du Rhône.

La commune de Décines-Charpieu est située au cœur de l'ancien pays du Velin, dans l'ensemble appelé "plaine de Lyon", qui appartient géographiquement au Bas-Dauphiné. Son relief a été modelé par les glaciations de l'ère quaternaire, qui ont recouvert toute la région comprise entre les Alpes et le confluent du Rhône et de la Saône, laissant des traces dans le paysage, sous forme de moraines (buttes de Charpieu, du Mollard) et de dépôts de sables et de graviers. Le bloc de granit de Pierre-Frite, long d'environ quatre mètres, qui se trouve maintenant sur la place de Stepanavan, à la Soie-Montaberlet, constitue un des témoins de ces glaciations, qui ont vraisemblablement effacé toute trace d'une hypothétique présence antérieure.

Cette présence ne semble pas pouvoir être repérable avant le néolithique final (2 500 avant J.C.) ou à partir du bronze ancien (1 800 avant J.C.).

Ce n'est toutefois qu'à partir de l'implantation gallo-romaine qu'un habitat relativement important voit le jour à Décines.

A la fin du XIXe siècle, Décines est un bourg rural, en marge de la révolution industrielle. En 1876, la commune compte 1 047 habitants et 60% de la population active travaille la terre. L'économie locale s'oriente vers le développement des cultures maraîchères et l'avenir de Décines semble devoir être celui d'une commune résidentielle pour bourgeois lyonnais en villégiature.

Cependant, l'arrivée du chemin de fer (ligne de l'Est de Lyon) en 1881, et la construction du canal de Jonage (1895), qui scinde le territoire communal en deux parties reliées par un seul pont, apportent une vie nouvelle à la cité, les chantiers ayant attiré de nombreux travailleurs venus de loin. Ces changements entraînent la création de nouveaux équipements : compagnie des sapeurs-pompiers et bureau de poste.

Au début du XXe siècle, l'industrie lyonnaise poursuit son extension vers l'Est et atteint Décines. En 1907, la Société des Films s'établit à Décines ; cet établissement est acquis, en 1912, par la Société Gifrer, qui depuis lors, y fabrique essentiellement des produits pharmaceutiques.

De 1922 à 1925, la Société Lyonnaise de Soie Artificielle (S.L.S.A.) s'installe à Décines, où elle construit une très grande usine, mais aussi une cité ouvrière permettant de loger un millier de personnes, ainsi qu'une école, une église... De 1921 à 1931, la population augmente de 328 % et atteint 6 842 habitants. Cette augmentation s'effectue en marge de l'agglomération traditionnelle, la colline et le vieux noyau villageois. Elle est en grande partie due à l'arrivée massive de populations immigrées, notamment de rescapés du génocide des Arméniens, de Russes blancs, de Polonais et d'Italiens fuyant le fascime. Plus tard cet apport immigré sera complété par les républicains espagnols ayant fui le régime franquiste.

Le nouvel axe de la commune est désormais l'avenue Jean Jaurès. La mairie "descend" de la colline (construction de la nouvelle mairie en 1932). Le passage d'un centre historique à un centre économique s'accompagne d'une croissance hâtive et d'implantations humaines parfois dispersées et désordonnées. La crise économique des années trente interrompt la croissance, la population baisse légèrement (6 078 habitants au recensement de 1936), mais la municipalité doit poursuivre l'aménagement communal, que l'extension des années précédentes a rendu nécessaire.

Deux importantes usines s'implantent en 1957 et 1958 (NORMACEM et SARB), alors que la Société Lyonnaise de Textiles (nouvelle appellation de S.L.S.A.) ferme ses portes en 1959. Quelques années plus tard, ses bâtiments, ainsi que ceux des cités ouvrières, sont acquis par la Société Rhône-Poulenc.

De 1954 à 1962, la population augmente de 5 à 6% par an. En 1965, Décines compte 12 849 habitants. Dans les années soixante, apparaissent les premiers immeubles collectifs.

En 1968, Décines quitte le département de l'Isère pour celui du Rhône, avant de devenir, en 1969, membre de la Communauté urbaine de Lyon.

Dans les années 70 et 80, au fil des constructions, Décines a vu apparaître plusieurs quartiers : Prainet II et ses immeubles collectifs ; Champ-Blanc, Bonneveau, le nouveau quartier de Montaberlet et leurs pavillons, Cornavent, ainsi que Les Sablons et La Berthaudière.

Au cours des années 90, le centre-ville s'est renforcé avec la construction d'immeubles sur la rue de la République et sur la place François Mitterrand. En 1999, la population de Décines s'élève à 24 193 habitants.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1991 Pierre Crédoz PS
1967 1991 Pierre Moutin PS
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : Ehess[2] et INSEE[3])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
406 503 620 735 832 769 860 984 976
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 027 1 082 1 094 1 106 1 047 997 1 085 1 077 1 220
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 159 1 060 1 130 1 618 3 602 6 942 6 078 6 445 7 546
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
10 931 15 297 20 031 22 832 24 564 24 193 24 668 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Lieux et monuments

  • La rue du 24 Avril 1915 (ex Rue Branly), inaugurée le 24 avril 1965.
  • La place Stepanavan, inaugurée le 19 octobre 1997.
  • Le mémorial arménien Place de La Libération, inauguré le 4 juin 1972 (la première pierre en avait été posée le 24 avril 1965, soit cinquante ans après le début du génocide arménien; la ville de Décines compte une importante communauté arménienne)
  • Le Menhir du Montaberlet, ou de Pierre-Fitte ; monument historique.
  • Le Parc Maurice Sauthier
  • Le Toboggan, centre culturel de la ville (Lieu d'expositions, médiathèque, salle de spectacle, cinéma)[4]

Personnalités liées à la commune

  • Jean Djorkaeff et Youri Djorkaeff, tous deux footballeurs français, sont deux figures locales de Décines-Charpieu. En avril 2007, Youri prend la présidence du club de football local, l'UGA Décines (Union Générale Arménienne), dans lequel son père et ses deux frères, Denis et Micha, étaient déjà très impliqués.
  • Maurice Sauthier, résistant décinois né le 21 juin 1918 à Bourg-Saint-Maurice, mort le 30 octobre 1958. Maurice Sauthier tenait avec ses parents, un café à Décines-Charpieu appelé le "Café de la Gare", qui servait de boîte aux lettre entre les maquis du plateau de Crémieu et la Résistance à Lyon. Il était membre des Sauveteurs et Avirons Décinois, et il utilisa leur locaux pour cacher des armes (sous les barques). Appartenant au réseau "Combat", il fut arrêté le 19 juin 1943 par la Gestapo , au retour d'une mission à Bourgoin. Emprisonné à Montluc, Fresnes, Compiègne, déporté à Weimar et Dora, il rentrera le 12 mai 1945, avec une santé très ébranlée. Il mourra 13 ans plus tard.
  • André Brun, combattant de la Résistance né le 19 mai 1920 à Décines-Charpieu, évadé d'un chantier de jeunesse, il devint maquisard en Savoie, il fut fusillé par les allemands le 1er mai 1944, il avait 24 ans

Evènements liés à la commune

  • Décines à vélo : Balade familiale organisé chaque année à travers les espaces urbains et naturels de Décines.

Projet de construction d'OL Land

En 2007, la commune a été proposée comme lieu pouvant accueillir le nouveau stade de l'Olympique lyonnais, le projet OL Land, sur le site du Montout. Ce projet divise les habitants et les commerçants de la commune. Des associations ont été crées pour soutenir le projet, mais aussi pour dénoncer un projet urbanistiquement et environnementalement hors la loi[5]. Par ailleurs, de nombreux opposants s'interrogent quant au bien fondé de mobiliser des finances publiques dans le but premier de favoriser les intérêts privés des actionnaires de la holding OL groupe présidée par M. Jean-Michel Aulas.

Le 11 juillet 2008, le commissaire enquêteur a donné un avis défavorable à la révision du plan local d'urbanisme et à l’implantation du projet de la holding OL groupe. Fin septembre 2008, le commissaire enquêteur a rendu un nouvel avis, cette fois-ci « favorable sous réserves ». Il convient de noter que ce revirement constitue une première vis-à-vis du droit des communes[réf. souhaitée]. De nombreux élus et citoyens se sont étonnés de cette pratique.

Initialement envisagé pour une ouverture en 2010, M. Aulas semble désormais persuadé que le stade pourra voir le jour d'ici 2012-1013[6].

Jumelages

Voir aussi

Liens internes

Notes et références

Liens externes


Communes de la communauté urbaine du Grand Lyon

Albigny-sur-Saône  · Bron  · Cailloux-sur-Fontaines  · Caluire-et-Cuire  · Champagne-au-Mont-d'Or  · Charbonnières-les-Bains  · Charly  · Chassieu  · Collonges-au-Mont-d'Or  · Corbas  · Couzon-au-Mont-d'Or  · Craponne  · Curis-au-Mont-d'Or  · Dardilly  · Décines-Charpieu  · Écully  · Feyzin  · Fleurieu-sur-Saône  · Fontaines-Saint-Martin  · Fontaines-sur-Saône  · Francheville  · Genay  · Givors  · Grigny  · Irigny  · Jonage  · Limonest  · Lyon  · Marcy-l'Étoile  · Meyzieu  · Mions  · Montanay  · La Mulatière  · Neuville-sur-Saône  · Oullins  · Pierre-Bénite  · Poleymieux-au-Mont-d'Or  · Rochetaillée-sur-Saône  · Rillieux-la-Pape  · Saint-Cyr-au-Mont-d'Or  · Saint-Didier-au-Mont-d'Or  · Sainte-Foy-lès-Lyon  · Saint-Fons  · Saint-Genis-Laval  · Saint-Genis-les-Ollières  · Saint-Germain-au-Mont-d'Or  · Saint-Priest  · Saint-Romain-au-Mont-d'Or  · Sathonay-Camp  · Sathonay-Village  · Solaize  · Tassin-la-Demi-Lune  · La Tour-de-Salvagny  · Vaulx-en-Velin  · Vénissieux  · Vernaison  · Villeurbanne

  • Portail du Grand Lyon Portail du Grand Lyon
Ce document provient de « D%C3%A9cines-Charpieu ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Decines-Charpieu de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Décines-charpieu — Administration Pays France Région Rhône Alpes Département Rhône Arrondissement Lyon Canton Décin …   Wikipédia en Français

  • Décines Charpieu — Administration Pays France Région Rhône Alpes Département Rhône Arrondissement Lyon Canton Décin …   Wikipédia en Français

  • Décines-Charpieu — Décines Charpieu …   Wikipedia

  • Décines-Charpieu — Saltar a navegación, búsqueda Décines Charpieu es una comuna y población de Francia, en la región de Ródano Alpes, departamento de Ródano, en el distrito de Lyon. Es la cabecera y mayor población del cantón de su nombre. Su población en el censo… …   Wikipedia Español

  • Décines-Charpieu — 45° 46′ 10″ N 4° 57′ 34″ E / 45.769444, 4.959444 …   Wikipédia en Français

  • Decines-Charpieu — Original name in latin Dcines Charpieu Name in other language Decines, Decines Charpieu, Dcines, Dcines Charpieu State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 45.76899 latitude 4.97277 altitude 194 Population 24674 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Canton de Décines-Charpieu — Administration Pays France Région Rhône Alpes Département Rhône Arrondissement Arrondissement de Lyon …   Wikipédia en Français

  • Canton De Décines-Charpieu — Administration Pays France Région Rhône Alpes Département Rhône Arrondissement Arrondissement de Lyon Code cantonal 69 44 …   Wikipédia en Français

  • Canton de Decines-Charpieu — Canton de Décines Charpieu Canton de Décines Charpieu Administration Pays France Région Rhône Alpes Département Rhône Arrondissement Arrondissement de Lyon Code cantonal 69 44 …   Wikipédia en Français

  • Canton de décines-charpieu — Administration Pays France Région Rhône Alpes Département Rhône Arrondissement Arrondissement de Lyon Code cantonal 69 44 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.