OL Land


OL Land

OL Land

OL Land (provisoire)
Pas d'image ? Cliquez ici
Adresse Décines
Début construction souhaitée par ses promoteurs pour 2010 - projet controversé
Ouverture souhaitée par ses promoteurs pour 2013
Surface 51 ha
Coût de construction entre 350 et 450 M€
Clubs résidents Olympique lyonnais
Capacité 62 000

OL Land est le nom provisoire d'un futur complexe de sports et de loisirs dont la réalisation devrait voir le jour en 2013, après avoir été initialement prévu pour 2010[1]. Il serait situé dans la ville de Décines dans la banlieue Est lyonnaise. Il accueillerait 30 à 35 évènements par an [2] dont principalement les matches de l'Olympique lyonnais, club évoluant en Ligue 1, qui quitterait alors le Stade de Gerland, son stade actuel.

Sommaire

Projet

D'une capacité de 62 000 places et conservant la possibilité à être couvert après sa construction initiale, le futur stade porterait très probablement le nom d'une marque commerciale via une démarche de naming (par exemple : LG stadium). Il serait situé dans un complexe qui accueillerait le centre d’entraînement de l’équipe professionnelle, les bureaux du siège d’OL Groupe (3000m²), 7 000 places de stationnement, et une boutique OL Store. Ce projet accueillerait également plusieurs équipements de loisirs et de divertissement : deux hôtels (150 chambres chacun ) et un centre de loisirs (40000m²). Enfin, des immeubles pour des bureaux seraient également construits (8000m²).[3] D'après Jean-Michel Aulas, l'enceinte devrait permettre de rapporter à l'OL 100 millions d'euros par an. À titre de comparaison, le stade Gerland rapporterait 21 millions annuellement[4].

Pour ses promoteurs, le projet OL Land serait constitué d’un certain nombre d’équipements connexes au projet : le centre d’entraînement de l’équipe professionnelle, les bureaux du siège de l'OL Groupe, 7 000 places de stationnement, et une boutique "OL Store". Ce projet accueillerait également plusieurs équipements de loisirs et de divertissement : deux hôtels et un centre de loisirs. Enfin, des immeubles pour des bureaux seraient également proposés à la construction. Le coût global du projet devrait être compris entre 350 et 450 M€ pour la globalité des 50 ha. Cet investissement serait réparti selon les différents éléments de programme établis entre l’Olympique lyonnais et plusieurs investisseurs privés[5].

Le rapport Besson[6]. montre que les recettes issues des produits commerciaux de l'OL sont déjà plus importantes que celles de clubs tels que le Milan AC, l'Inter de Milan (tous deux à San Siro), Newcastle (à l'époque de la première division), l'AS Rome, ou Valence, et que les recettes de billeterie en 2007 étaient trois fois celles de la Juventus de Turin dans son stade provisoire. Ces revenus classent l'OL respectivement 10e et 18eparmi l'ensemble des clubs européens (cf. [6] p. 20).

Les recettes de billetterie étant un indicateur fort de la puissance financière d'un club, la Fédération française utilise ces résultats pour démontrer la nécessité pour la France de s’équiper en infrastructures sportives plus modernes afin de favoriser la candidature de la France à l'organisation de l'Euro 2016, et le besoin des clubs résidents de développer des sources de revenus complémentaires aux droits TV.

Au niveau environnemental l'Olympique lyonnais a passé un accord avec l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) de façon à réduire l'impact sur l'écologie d'OL land[7].

Critique

Des habitants de Décines et du Grand Lyon se sont mobilisés contre le projet[8]

En somme, le projet OL Land est contesté pour des raisons environnementales, de bien être, de qualité de vie et d'illégitimité de l'utilisation de fonds publics pour servir quelques intérêts privés.

Alors que le métro dessert le stade de Gerland, la desserte d'OL Land par les transports publics n'est pas intégrée au projet, la ligne de tramway la plus proche (T3) ayant une capacité bien inférieure à celle du métro, alors que le stade aura une capacité supérieure à celui de Gerland. Une dizaine d'associations et de conseils municipaux sont opposées à l'implantation du projet OL Land sur la commune de Décines[9] et un premier rapport d'étape[10] faisant le point sur l'ensemble des nuisances liées au projet OL Land a été publié en mars 2009 par l'association CANOL. Plusieurs conseils municipaux de communes voisines (Chassieu, Meyzieu, ...), d'obédiences politiques variées, ont également annoncé leur complète opposition au projet[11].

Un sondage Ipsos commandé par l'Olympique lyonnais et effectué le 6 et le 7 décembre 2007 dans le grand Lyon révèle que 76% des habitants sont favorables au projet et 10% seraient absolument contre. Dans les communes de Décines, Meyzieu et Chassieu 62% des personnes interrogés sont favorables et 21% seraient tout à fait contre.[12][13]

Concrétisation

Le 11 juillet 2008, le commissaire enquêteur a donné un avis défavorable à la révision du plan local d'urbanisme et à l’implantation du projet de la holding OL groupe. Fin septembre 2008, le commissaire enquêteur a rendu un nouvel avis, cette fois-ci « favorable sous réserves ». Il convient de noter que ce revirement constitue une première vis-à-vis du droit des communes. De nombreux élus et citoyens se sont étonnés de cette pratique. Le Grand Lyon a préféré relancer la procédure de révision du PLU. Toutefois, la Chambre régionale des comptes de Rhônes-Alpes, dans un rapport rendu public le 4 mars 2009, a pointé un certain nombre de dépenses et les largesses du Grand Lyon au profit de l'OL ainsi que des absences d'évaluation[14] Le 13 octobre 2008 un protocole d'accord est passé entre les différents partenaires du projet: l'Etat, l'Olympique Lyonnais, le Grand Lyon, le Département du Rhône, le Sytral et la commune de Décines.[15]

Ce projet s’inscrit dans la ligne des conclusions développées par le rapport Séguin[16], dans lequel il est souligné que la rénovation de l'actuel Stade Gerland permettrait que ce dernier "postule pour être retenu comme site hôte de l'Euro". Or, MM. Jean-Michel Aulas et Gérard Collomb étaient tous deux membres de la commission présidée par M. Philippe Seguin, cf. p. 5.[16].

Le sénateur-maire de Lyon, M. Gérard Collomb a déclaré, le 28 mars 2009 sur les ondes de la radio Europe 1, que le premier Ministre pourrait déposer dans les prochaines semaines une proposition de loi relatif à la construction des stades nécessaires à l'organisation de l'Euro 2016[17]. Selon Jean-Michel Aulas le stade verra le jour en 2012-2013[réf. nécessaire].

Nom

Des pourparlers sont en cours avec plusieurs entreprises pour désigner celle dont le stade pourrait porter le nom. En effet le club lyonnais a décidé de recourir au naming pour financer une partie des 450 millions d'euros de la construction de la future infrastructure[18].

Notes et références

Liens externes


  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail du football Portail du football
  • Portail du Grand Lyon Portail du Grand Lyon

45° 46′ 01″ N 4° 58′ 52″ E / 45.766912, 4.980991

Ce document provient de « OL Land ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article OL Land de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Land value tax — Land value taxation (LVT) (or site value taxation) is an ad valorem tax where only the value of land itself is taxed. This ignores buildings, improvements, and personal property. Because of this, LVT is different from other property taxes which… …   Wikipedia

  • Land reform — Land reforms (also agrarian reform, though that can have a broader meaning) is an often controversial alteration in the societal arrangements whereby government administers possession and use of land. Land reform may consist of a government… …   Wikipedia

  • Land Rover Defender — 2007 Defender Manufacturer Land Rover Also called Land Rover Ninety, One Ten 127 (1983 1990) …   Wikipedia

  • Land-Rover — Logo Land Rover Serie I, Baujahr 1948, im Land Rover Werksmuseum in Gaydon/UK …   Deutsch Wikipedia

  • Land — Land, n. [AS. land, lond; akin to D., G., Icel., Sw., Dan., and Goth. land. ] 1. The solid part of the surface of the earth; opposed to water as constituting a part of such surface, especially to oceans and seas; as, to sight land after a long… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Land agent — Land Land, n. [AS. land, lond; akin to D., G., Icel., Sw., Dan., and Goth. land. ] 1. The solid part of the surface of the earth; opposed to water as constituting a part of such surface, especially to oceans and seas; as, to sight land after a… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Land blink — Land Land, n. [AS. land, lond; akin to D., G., Icel., Sw., Dan., and Goth. land. ] 1. The solid part of the surface of the earth; opposed to water as constituting a part of such surface, especially to oceans and seas; as, to sight land after a… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Land boat — Land Land, n. [AS. land, lond; akin to D., G., Icel., Sw., Dan., and Goth. land. ] 1. The solid part of the surface of the earth; opposed to water as constituting a part of such surface, especially to oceans and seas; as, to sight land after a… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Land breeze — Land Land, n. [AS. land, lond; akin to D., G., Icel., Sw., Dan., and Goth. land. ] 1. The solid part of the surface of the earth; opposed to water as constituting a part of such surface, especially to oceans and seas; as, to sight land after a… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Land chain — Land Land, n. [AS. land, lond; akin to D., G., Icel., Sw., Dan., and Goth. land. ] 1. The solid part of the surface of the earth; opposed to water as constituting a part of such surface, especially to oceans and seas; as, to sight land after a… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Land crab — Land Land, n. [AS. land, lond; akin to D., G., Icel., Sw., Dan., and Goth. land. ] 1. The solid part of the surface of the earth; opposed to water as constituting a part of such surface, especially to oceans and seas; as, to sight land after a… …   The Collaborative International Dictionary of English


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.