Cusset


Cusset
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cusset (homonymie).

46° 08′ 07″ N 3° 27′ 26″ E / 46.1352777778, 3.45722222222

Cusset
Vue sur le centre de Cusset depuis Montbeton
Vue sur le centre de Cusset depuis Montbeton
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Auvergne
Département Allier
Arrondissement Vichy
Canton Chef-lieu de 2 cantons :
Cusset-Nord et Cusset-Sud
Code commune 03095
Code postal 03300
Maire
Mandat en cours
René Bardet
2008-2014
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Vichy Val d'Allier
Site web http://www.ville-cusset.com/
Démographie
Population 13 286 hab. (2008)
Densité 416 hab./km²
Gentilé Cussetois (Cussétois),
Cussetoises (Cussétoises)
Géographie
Coordonnées 46° 08′ 07″ Nord
       3° 27′ 26″ Est
/ 46.1352777778, 3.45722222222
Altitudes mini. 255 m — maxi. 483 m
Superficie 31,93 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Cusset est une commune française située dans le département de l'Allier et la région Auvergne. Elle fait partie de l’aire urbaine de Vichy.

Selon le recensement de 1999 (Insee), c’est la quatrième ville du département, derrière Montluçon, Vichy et Moulins.

Ses habitants sont appelés les Cussetois (Cussétois), Cussetoises (Cussétoises).

La ville vit de l’agriculture et de petites et moyennes industries.

Sommaire

Géographie

Situation

Localisation

Située sur le Sichon, affluent de l’Allier, sur les contreforts de la Montagne bourbonnaise à une altitude de 310 mètres, Cusset est mitoyenne de Vichy.

Localisation de la ville de Cusset (en gras, les communes limitrophes)

Rose des vents Charmeil (5,6) Creuzier-le-Vieux (4,1)
Creuzier-le-Neuf (5,2)
Bost (6,6)
Saint-Étienne-de-Vicq (7,4)
Rose des vents
Vichy (2,4) N Molles (8,3)
O    Cusset[1]    E
S
Bellerive-sur-Allier (4,4) Le Vernet (2,9)
Abrest (4)
Hauterive (5,2)
Busset (9,3)

Voies de communication et transports

Voies routières

Cusset est accessible par les routes départementales :

Réseau primaire :

Réseau secondaire :

Réseau tertiaire

  • RD 508 depuis Molles via le lieu-dit Gacon ;
  • RD 175 depuis Busset - Le Vernet (montagne bourbonnaise) ;
  • RD 126 depuis Abrest - Vichy Côte Saint-Amand ;
  • RD 259 (Avenue du Général Leclerc) ;
  • RD 186 (Rue Jean-Baptiste Bru).

Voirie communale (axes importants)

  • Rue Antoinette-Mizon,
  • Avenue du Drapeau (D 906B ↔ Centre-ville),
  • C 70 Boulevard Jean-Lafaure (desserte Z.I.),
  • C 27 Avenue Gilbert-Roux (desserte zone commerciale)

Un plan de circulation dans la ville va être établi afin de fluidifier la circulation, tel que des mises à sens unique d’axes principaux (Boulevard du Général de Gaulle, entrée nord par RD 2209) et à l’avenir le réaménagement des cours Tracy, Arloing et Lafayette ainsi que le développement de pistes cyclables[2],[3].

Routes cyclables

Il existe des pistes cyclables à Cusset :

  • sur la RD 126 (Rue Fernand Lafaye et Anne-Marie Menut-Lafaye, depuis le carrefour giratoire desservant le boulevard Gabriel-Péronnet) ;
  • sur la RD 259 (Avenue du Général Leclerc), venant du Pont de la Mère (pente très raide) ou l’avenue de la République (à Vichy) ;
  • sur l’avenue de l’Europe (depuis 2007) ;
  • sur une portion récemment déviée de la rue des Peupliers et une voie d’accès (ouverte en 2008) reliant cette dernière à l’avenue Gilbert-Roux entre deux carrefours giratoires (desserte de la zone commerciale Carrefour/Bricomarché)[4] ;
  • boulevard du 8-Mai 1945 et passage du Quercy en bordure sud de la cité scolaire Albert-Londres (limite Vichy-Cusset – Rue de Touraine)[5], réalisée en deux étapes ;
  • sur le chemin de la Font-Fiolant (désormais à sens unique depuis 2010, 3 mètres de large, sens est – ouest), dans les deux sens, prolongeant celle bordant la rue de Marseille sur la commune de Vichy[6].

Avec le nouveau plan de circulation de nouvelles pistes cyclables seront créées[3].

Prochainement, le boulevard Est comprendra une piste cyclable ; l’ouverture d’un premier tronçon est prévue à partir de 2013.

Transports en commun
Article détaillé : Transports en commun de Vichy.

Cusset est desservie par quatre des huit lignes du réseau de transport en commun MobiVie, qui a son siège social à Cusset.

  • La ligne A relie le Collège J.Ferry à Vichy à Cusset Centre à intervalles réguliers de 15 minutes minimum, sept jours sur sept ;
  • La ligne C relie le Cours Arloing aux Petits Prés et au Stade Aquatique à Bellerive-sur-Allier, à intervalles irréguliers moyennant 40 minutes du lundi au samedi ;
  • La ligne E relie le Centre des Métiers du Bâtiment (Bellerive-sur-Allier) à Cusset Centre via Les Peupliers, A.Mizon, avec une extension à Meunière aux heures de pointe, du lundi au samedi, 14 à 15 fois par jour ;
  • La ligne H relie Champcourt au lycée Albert-Londres (Normandie), elle ne circule qu’en période scolaire.

Le dépôt Keolis Sud Allier (anciennement TPN) est situé boulevard Alsace-Lorraine, dans la zone industrielle de Cusset.

Transport ferroviaire
Article détaillé : Gare de Cusset.
Gare de Cusset aujourd'hui

Cusset a été desservie par la Société des Chemins de fer du Centre entre 1909 et 1950. Une gare est implantée au nord de la ville. Celle de Vichy est néanmoins la plus proche concernant le trafic voyageurs, à 3 kilomètres.

Accès par le bus ligne H, arrêt Montplaisant.

Urbanisme

Morphologie urbaine

Cusset fait partie du pôle urbain de l’aire urbaine de Vichy ; c’est la deuxième ville de l’aire urbaine par sa population (en 1999).

Géologie

La ville est classée dans la zone de sismicité faible comme la majorité des communes du département classées dans cette zone[7], ainsi que ses communes limitrophes[8].

Histoire

Héraldique

Blason de Cusset

Jusqu'au XVIIe siècle, Cusset n’eut pour blason que les armes du chapitre Notre-Dame : « d’azur, au senestrochère d’argent, sortant de nuées de même, mouvant du flanc dextre de l’écu, tenant une épée aussi d’argent, la poignée et la garde d’or, sur la pointe de laquelle est posée une couronne aussi d’or ».

En 1698, lorsque d’Hozier réalise l’Armorial général de la France, Cusset se voit doter d’un deuxième blason : « de gueules semé d’écussons d’or »

Antiquité

Dés le quatrième siècle avant J.-C., un site celtique précédait et dominait l'actuelle ville. L'oppidum de Viermeux, attribué aux Ambluarètes, clients des Eduens, abritait plusieurs centaines de familles qui l'abandonnèrent au cours des premiers siècles de notre ère.

De la période gallo-romaine ont été découverts des vestiges d'aqueducs et d'hypocauste qui attestent de la présence d’une villa. Cet oppidum est le plus important de la région Auvergne. Il est actuellement menacé par un projet d'extension de carrière qui risque, à terme, de la faire disparaître.

Moyen Âge

En 886, Eumène, évêque de Nevers, fonde une abbaye bénédictine de femmes (le bâtiment est aujourd’hui occupé par l’hôtel de ville).

Le 17 juillet 1440, le dauphin Louis, futur Louis XI, s’y réconcilia avec son père Charles VII en signant le traité de Cusset, mettant ainsi fin à la Praguerie.

Louis XI devenu roi, il fait rebâtir les fortifications de la ville par le maître d’œuvres Vauzy de Saint-Martin, de 1476 à 1483. Avec leurs murs à bossages, leur canonnières à embrasures à la française (en X), elles constituent le prototype de la fortification moderne, capables de répondre aux attaques des boulets métalliques ; Vauban s’en sert de modèle[réf. nécessaire]. Détruites petit à petit à partir du XVIIe siècle, il n’en subsiste qu’une tour (qui abrite le musée) et les « souterrains », c’est-à-dire les galeries de rez-de-chaussée des portes qui se sont retrouvées enterrées lors du comblement des fossés.

Révolution française

De 1790 à 1800, elle est chef-lieu de district.

XIXe et XXe siècles

Cusset : tramway Mékarski devant le grand café du square.

Jusqu’en 1866, date à laquelle le nombre d’habitants de Vichy dépasse celui de Cusset, Cusset est la grande ville de la région, avec des commerçants, des artisans, des foires attirant toute la montagne bourbonnaise.

Située en bordure d’une zone riche en sources minérales, des forages sont entrepris à partir de 1840 et un établissement thermal ouvre en 1853; mais il ne peut résister à la concurrence de Vichy. L’activité thermale cesse au début du XXe siècle.

De 1895 à 1927, Cusset avait la particularité (avec Vichy) de posséder un tramway à air comprimé. Inauguré le 15 décembre 1895, il s’agissait du 3e réseau de tramway à air comprimé créé en France après ceux de Nantes et de la région parisienne. Le trajet, entre les terminus du cours Lafayette de Cusset et de l’église Saint-Louis de Vichy, passe par la mairie et la gare de Vichy, les cours Tracy et Arloing à Cusset. Il y a un départ toutes les 20 ou 30 minutes entre 8 h 30 et 20 h 30 (jusqu’à minuit en saison). Le refus en 1925 de son électrification aux concessionnaires Lapeyre et Hersent conduit à sa suppression en 1927 et son remplacement par un service de bus[9].

De 1960 à 1977, une importante rénovation urbaine est menée.

Deux femmes ont été condamnées pour sorcellerie à Cusset :

  • Marie Filastre, brûlée vive sous Louis XIV pour avoir tenté d’empoisonner Mademoiselle de Fontanges à la demande de Madame de Montespan vieillissante et délaissée par le roi qui lui préférait sa jeune rivale ;
  • Gabrielle Pagnat, emprisonnée pour escroquerie un siècle plus tard, les mentalités sur les dons supposés des sorcières ayant évolué.

Leur histoire a inspiré un roman, Les Trois Perles de Domérat d’Anna Galore.

Dans un autre registre, depuis le XIe siècle jusque dans les années 1950-1960, les collines aux alentours de Vichy et Cusset étaient couvertes de vignes, on peut parler ainsi de « l’ancien vignoble vichyssois ».

Politique et administration

Administration municipale

Les maires depuis 1777

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 réélu mars 2008 René Bardet[10] PCF Ancien président de la Communauté d'agglomération de Vichy Val d'Allier et Conseiller général du canton de Cusset-Nord depuis 1985
1995 2001 Joseph Bléthon DVD Vétérinaire
1977 1995 Jacques Milliet PS Professeur
1971 1977 André Rabineau (3e fois) DVD Sénateur
1966 1971 André Pruneyre PS Médecin
1965 1966 Jean Mathias   Commerçant

Budget municipal

Budget municipal de la ville (2009)[11]
Budget Principal 20 860 069 €
Fonctionnement 13 559 942 €
Investissement 7 300 127 €

Jumelage

Cusset est jumelée avec :

Des accords de coopération ont été signés avec :

Population et société

Évolution démographique

D’après le recensement Insee de 2007, Cusset compte 13 358 habitants (soit une stagnation par rapport à 1999).

La commune occupe le 689e rang au niveau national, alors qu'elle était au 666e en 1999, et le 4e au niveau départemental sur 320 communes.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Cusset depuis 1793. Le maximum de la population a été atteint en 1982 avec 14 355 habitants.

Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 3 827 3 945 4 547 3 924 4 910 5 093 5 138 5 476 5 510
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 5 709 6 113 6 575 6 279 6 308 6 330 6 762 6 454 6 441
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 6 598 6 719 6 941 6 598 7 672 8 732 9 026 9 728 10 405
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 -
Population 11 468 13 117 13 685 14 355 13 567 13 385 13 414 13 358 -
Notes, sources, ... Sources : base Cassini de l'EHESS pour les nombres retenus jusqu'en 1962[12], base Insee à partir de 1968 (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[13],[14]

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (31,2 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (29,2 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (53,4 %) est supérieur au taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 46,6 % d’hommes (0 à 14 ans = 16,7 %, 15 à 29 ans = 18 %, 30 à 44 ans = 16,1 %, 45 à 59 ans = 22,3 %, plus de 60 ans = 26,9 %) ;
  • 53,4 % de femmes (0 à 14 ans = 12,3 %, 15 à 29 ans = 14,8 %, 30 à 44 ans = 16 %, 45 à 59 ans = 21,9 %, plus de 60 ans = 35,1 %).
Pyramide des âges à Cusset en 2007 en pourcentage[15]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,9 
90 ans ou +
1,7 
9,2 
75 à 89 ans
14,3 
16,8 
60 à 74 ans
19,1 
22,3 
45 à 59 ans
21,9 
16,1 
30 à 44 ans
16,0 
18,0 
15 à 29 ans
14,8 
16,7 
0 à 14 ans
12,3 
Pyramide des âges du département de l'Allier en 2007 en pourcentage[16]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,6 
90 ans ou +
1,7 
9,0 
75 à 89 ans
13,5 
16,2 
60 à 74 ans
17,1 
22,3 
45 à 59 ans
21,2 
19,5 
30 à 44 ans
18,0 
16,1 
15 à 29 ans
14,1 
16,4 
0 à 14 ans
14,4 

Enseignement

Établissements éducatifs

Cusset relève de l'académie de Clermont-Ferrand. Celle-ci évolue sous la supervision de l'inspection départementale de l'Éducation nationale.

Voici ci-dessous la liste exhaustive des principaux établissements scolaires de la commune :

  • Écoles maternelles :
    • École maternelle Jean Zay
    • Groupe scolaire Jean Giraudoux (écoles maternelles des Darcins et de Presles)
    • École maternelle Notre-Dame (établissement privé)
  • Écoles primaires :
    • École primaire Liandon
    • Groupe scolaire Jean Giraudoux (écoles primaires des Darcins et de Presles)
    • École primaire Lucie Aubrac
    • École primaire Notre-Dame (établissement privé)
  • Collèges :
    • Collège Maurice Constantin-Weyer
    • Collège Saint-Joseph (établissement privé)
  • Lycées :
    • Cité scolaire Albert-Londres (Lycée de Presles (général et technologique) et Lycée professionnel Albert-Londres (enseignement professionnel)) – changement de nom dès la rentrée 2011[17].
    • Lycée Valery-Larbaud, technologique et professionnel[18]
    • Lycée Saint-Pierre, enseignement général[19] (établissement privé)

Manifestations culturelles et festivités

Chaque printemps depuis 1999[20], se déroule à l’Espace Chambon une manifestation d’envergure nationale ayant pour thème Star Wars et la science-fiction. Ce salon qui a lieu le dernier week-end d’avril ou le premier de mai s’intitule Générations Star Wars et Science Fiction et est organisé par une association cussetoise : Les Héritiers de la Force.

Santé

Sports

  • La Maison des Sports, accessible par l’avenue de l’Europe ou l’allée de Lorraine.
  • Le Stade Jean-Moulin, dans les hauteurs de la ville :
  • Stade Bouliste Roger Dromard, route de Molles
  • Complexe Sportif Darcin
  • Stade de Mont-Béton
  • OMSL (Office du Mouvement Sportif et du Loisir de Cusset)
  • Centre socio-culturel et sportif Éric Tabarly

Événements sportifs

Cusset était la ville d’arrivée de la deuxième étape du Tour de l’Avenir 2010, le 7 septembre 2010, au départ de Saint-Amand-Montrond (Cher).

Infrastructures culturelles

Les souterrains de Cusset datant du XVe siècle sont exceptionnellement bien conservés. Il s’agit des anciennes galeries du rez-de-chaussée des portes de la fortification qui ceinturait la ville à la fin du Moyen Âge. Deux de ces portes sont actuellement ouvertes au public : la porte de Doyat et la porte Saint-Antoine. Le départ se fait à partir du musée (week-ends, ponts et fériés de l’Ascension ; du 15 juin au 3e dimanche de septembre de 14 h à 19 h sauf le lundi).

Personnalités liées à la commune

Cette liste n'est pas exhaustive :

  • Napoléon III (° 20 avril 1808 – † 9 janvier 1873), l'Ardoissière étant son lieu de promenade favori.
  • Armand Étienne Méplain (° Cusset, 28/01/1824 - † 01/02/1906), député de l'Allier.
  • André Victor Cornil (° Cusset, 17/06/1837 - † Menton (Alpes-Maritimes), 13/04/1908), professeur à la faculté de médecine de Paris, membre de l'Académie de médecine, député, puis sénateur de l'Allier. Sa statue se trouve à Cusset sur le cours Arloing.
  • Saturnin Arloing (° Cusset, 3 janvier 1846 – † Lyon, Rhône, 21 mars 1911), vétérinaire français.
  • Paul Duchon (° Cusset, 1869 – † Ambierle, Loire 1950), érudit, historien et ethnographe bourbonnais.
  • Maurice Constantin-WeyerBourbonne-les-Bains, Haute-Marne, 24 avril 1881 – † Vichy, 22 octobre 1964) — Il vécut un temps à Cusset. Le collège municipal porte son nom.
  • Jean GiraudouxBellac, Haute-Vienne, 29 octobre 1882 – † Paris, 31 janvier 1944). Son frère aîné, Alexandre (° Bellac, Haute-Vienne, 8 août 1880 – † Cusset, 13 janvier 1973), était médecin à Cusset[21]. L’écrivain le visitait régulièrement. Une rue de la ville porte son nom.
  • Raymond Léon Rivoire, sculpteur (° Cusset 1884 – † 1966).
  • René BarjavelNyons, Drôme, 24 janvier 1911 – † Paris, 24 novembre 1985). Il a fréquenté lui aussi le collège de Cusset, de 1923 jusqu’à son baccalauréat en 1927.
  • Claude NougaroToulouse, 1929 – † 2004). Il fut inscrit au collège de Cusset en 1945. Il y écrivit ses premiers poèmes.

Économie

Revenus de la population et fiscalité

En 2006, sur les 13 951 habitants, 2 341 vivent dans la Zone urbaine sensible de Presles-Darcins, soit 17 %[22].

Emploi

Le taux de chômage de la ville est de 14,4 % en 2006 et le taux d’activité des 25-65 ans est de 72,6 %[22].

La zone urbaine sensible Presles-Darcins atteint un taux de chômage de 26,4 % en 1999[22].

Entreprises de la commune

Établissements les plus importants en effectifs :[23]

  • Cusset abrite le siège social de la G.A.D.C.A (452 salariés répartis dans la région dans différentes succursales Auto Distribution : Dufour, Sansac, Cosac…).
  • Commune de Cusset : 233 salariés.

Liste des entreprises de la commune (salariés ; chiffre d’affaires en milliers d’euros 2009)[23]

entreprises du secteur Industrie :
  • Atelier du Bain (en 2008 : 55 ; 10 934)
  • EPUR Auvergne (10 ; 3 886)
  • Cottel Com (en 2008 : 51 ; 5 447)
  • Jacuzzi France (4 745)
  • Découpage et Emboutissage du Bourbonnais (2 352)
entreprises du BTP :
  • Pass France et Cie (20 à 49 ; 20 490)
  • Matheix (94 ; 10 527)
  • Suchet (20 à 49 ; 8 764)
  • Bourron (26 ; 4 250)
  • Anciens Établissements Reolon (49 ; 10 105)
  • Dumont Électricité Systèmes (25 ; 3 857)
  • Prometherm (24 ; 2 790)
  • Les Travaux de l’Allier (6 à 9 ; 2 996)
entreprises du commerce :
  • Groupement Autodistribution Centre Auvergne (2009 : 250 à 499 ; 67 765)
  • Autodistribution Dufour - GADCA (125 ; 65 498)
  • Autodistribution Sansac - GADCA (9 ; 1 303)[24]
  • Radiotel Auvergne (44 ; 9 703)
  • Anconetti Auvergne (34 ; 9 072)
  • Dallois Vichy Distribution (Citroën) (15 ; 12 067)
  • Jefralu (Bricomarché) (10 à 19 ; 4 765)
  • Bourdin (Station Total) (19 ; 3 549)
  • Détercentre (16 ; 2 745)
  • Auto Pièces Cusset (6 à 9 ; 3 236)
  • Bourdin Inter-Occasion (10 à 19 ; 2 837)
  • Jouberton Deperrier (6 à 9 ; 2 123)
entreprises des services :
  • Lagarde (Total) (20 à 49 ; 121 531)
  • Labo. Jean Denis Greil (25 ; 3 516)
  • Bioval Laboratoires (20 à 49 ; 3 640)
  • Keolis Vichy (20 à 49 ; 2 939)

Commerce

La ville de Cusset dispose d’un magasin Casino en centre-ville.

Les banques sont situées en hypercentre-ville, place Victor-Hugo (Caisse d’Épargne, Banque Populaire, Crédit Agricole, Crédit Mutuel).

Depuis 2007, la zone commerciale des Peupliers comprend un magasin Carrefour (depuis le 4 janvier 2008[25]), un magasin Bricomarché ouvert depuis le 9 avril 2008 (après déménagement), un garage Point S (ouvert depuis fin 2009). Cette zone est en voie de développement, le magasin Conforama s’installera courant 2011[26],[27].

Cusset a la particularité de posséder la première concession automobile (Dallois) Citroën au monde à obtenir le nouvel habillage[28].

Culture et patrimoine

La ville possède de nombreux vestiges de la période médiévale.

Monuments et lieux touristiques

Architecture civile

Tribunal de Grande Instance de Cusset
  • Ancienne maison du bailliage, 8 rue du Censeur, XVe siècle.
  • Maison, 40 place Victor-Hugo, XVe siècle.
  • Porte en ogive, 6 rue du Général-Foy, XVe siècle.
  • Maison à pans de bois, rue Saturnin-Arloing, XVe siècle. Elle fut édifiée par un élu de Cusset, député aux États d’Auvergne. Elle accueille aujourd'hui l'Office de Tourisme.
  • Maison, 27 rue de la Constitution, XVe siècle : deux portes en ogive et une baie cintrée.
  • Hôtel Jean de la Borderie, rue du Marché-au-Blé, XVe siècle : porte surmontée d’un tympan en ogive encadré de deux pinacles, grandes fenêtres à meneaux. Ce fut l’hôtel particulier de Jehan de la Borderie. C’est là que fut signée en 1440 la paix mettant fin à la Praguerie qui avait opposée le roi Charles VII aux grands seigneurs du royaume au sujet de la création d'une armée de métier.
  • Tourelle d’escalier, 5 rue Saturnin-Arloing, XVIe siècle. Une porte donne accès à un escalier à vis. Des colonnes cannelées supportent un fronton triangulaire. Au-dessus, se trouve une fenêtre moulurée de rinceaux et flanquée des visages d’un homme et d’une femme sortant d'une gaine de feuillages.
  • Tribunal de Grande instance, 4 rue Gambetta, XVIe siècle. C’était la demeure de Jehan Corrier, lieutenant général du bailliage au XVIe siècle.

Architecture militaire

  • Fortifications construites entre 1476 et 1483 par Vauzy de Saint-Martin à la demande de Louis XI :
    • Musée de la Tour-Prisonnière, rue des Fossés-de-la-Tour-Prisonnière : en calcaire et en basalte. Cette tour, située au sud-ouest de la ville, est le dernier vestige encore debout des fortifications. Elle servit de prison à partir du XVIe siècle, et ce jusqu’aux années 1960. Elle accueille le musée depuis 1980. La tour est haute de 18 m et large de 23 m ; des ouvertures pour le tir sont pratiquées à travers la muraille, dont l'épaisseur atteint 9 mètres, à raison de trois ouvertures pour chacun des trois niveaux de la tour.
    • Portes de Doyat (place du Centenaire-de-la-République) et de Saint-Antoine (place de la République) : anciennes portes d'accès des fortifications ; démolies, leurs galeries de rez-de-chaussée sont aujourd'hui souterraines.

Monument carcéral

  • Ancienne prison des femmes, boulevard du Général-de-Gaulle ; elle date de 1824. Au rez-de-chaussée se trouvaient les cellules des prisonnières, l’infirmerie et le parloir, l’appartement du gardien se situant au 1er étage. On accède au bâtiment par la porte en plein cintre d’un avant corps. La prison est fermée en 1960, puis acquise par la commune. Désormais, elle accueille les réserves du musée de la Tour-Prisonnière.

Architecture industrielle

  • L'ancien moulin du Chambon, rue du Faubourg-de-Chambon :
    • Minoterie : construite en 1808 à la place d’un moulin datant de 1771. Le bâtiment a été modifié en 1853.
    • Maison du meunier : Construite au XIXe siècle par Rose-Beauvais.
    • Tours, rue Andreau. Datant de 1943, elles marquent l’entrée du parc du Chambon.
  • Ancien moulin des Cours, angle rue des Moulins et cours Lafayette ; il a fonctionné jusqu'en 1974 (décès accidentel du meunier).
  • Gare de Cusset (1910), œuvre de l'architecte Marius Toudoire.
À l’extérieur
  • Moulin de Ribière, XIXe siècle ; ce fut l’un des plus grands moulins à farine des environs. La roue à aube et la maillerie subsistent encore.
  • Moulin Saint Jean, XIXe siècle ; dernier moulin à avoir été en activité dans la vallée du Sichon. On peut encore voir tourner la double roue à aube rénovée en 2000. La propriété accueille aujourd'hui des chambres d'hôtes.

Architecture thermale

  • Source Tracy, cours Tracy ; le pavillon octogonal en fer a été érigé en 1845. Température 13 °C.

Monuments religieux

  • Cloître de l’abbaye, square Paul-Duchon, XIIe siècle. Des halles à ossature métallique y avaient été construites au XIXe siècle à l’emplacement du cloître roman ; leur démolition a permis de remettre au jour les arcades de pierre.
  • Ancienne maison des chanoines, 22 place Victor-Hugo, XIIIe siècle. Au XIIIe siècle, les moniales de Cusset font construire une église consacrée à Notre-Dame pour abriter une statue de Vierge à l’Enfant miraculeusement retrouvée à l’emplacement de l’actuelle place Victor-Hugo. L’église est alors desservie par des chanoines habitant dans une maison dont restent une fenêtre moulurée à meneaux et une partie à pans de bois.
  • Tour de la commanderie de Saint-Antoine, 34 rue du Général-Raynal, XIIIe siècle. C’est le dernier vestige encore debout de la commanderie de Saint-Antoine fondée au XIIIe siècle par les Hospitaliers de Saint-Antoine-de-Viennois pour aider les pauvres, sur un terrain donné par l’abbaye de Cusset. En 1768 l’ordre est réuni à celui de Malte. Son activité cesse avec l’avènement de la Révolution.
  • Croix du XVe siècle : en pierre, près du musée de la Tour Prisonnière. Elle vient de l’ancien cimetière, auparavant situé sur la place Victor-Hugo. Une face est ornée d’une Vierge à l’Enfant, l’autre d’un Christ en croix.
  • Église Saint-Saturnin, place Radoult-de-La-Fosse : construite entre 1859 et 1868 suivant les plans faits par Jean-Baptiste Lassus en 1855 par Hugues Batilliat à la place de l’ancienne église médiévale. Le chœur est encadré de chapelles rayonnantes. Le clocher et le chevet sont dus à la générosité de Napoléon III.
Ancien Hôtel Dieu
  • Ancien Hôtel Dieu, place du Centenaire-de-la-République :
    • pavillon d'entrée : construit en 1702, il permettait d’accéder à la cour de l’ancien Hôtel Dieu. Ce dernier bâtiment, reconstruit au XXe siècle, abrite une maison de retraite.
    • chapelle : elle a été construite dans les années 1860 par Hugues Batilliat en style néo-roman.
À l’extérieur
  • Ancienne chapelle Sainte-Foy à Aubepierre, XIIe siècle, en pierre, à plan basilical à simple abside. Le lieu-dit Aubepierre appartenait à l’abbaye de Cusset. Aubepierre formait une paroisse.
  • Manoir d’Aubepierre, XVe siècle. À partir de 1517, ce village fut la demeure des abbesses de Cusset.
  • Chapelle Sainte-Madeleine sur la route de Molles, XIIe siècle. Fondation de l'abbaye de Cusset, elle fut desservie par des Capucins jusqu’en 1789.
  • Chapelle Sainte-Anne à Chassignol, XIIe siècle - 1694. Au début du XIIIe siècle, l’abbaye de Cusset acquiert Chassignol et y crée un prieuré dédié à Sainte Anne. Elle fut souvent remaniée.

Espaces verts

La commune de Cusset dispose de 4 parcs[29] :

Parc Andreau
  • Le Parc Paul Baudecroux (anciennement Parc du Chambon) situé rue du Faubourg du Chambon.
  • Le Parc Andreau situé rue Andreau.
  • Le Parc du Millénaire situé chemin de la Vernière.
  • Le Parc Antoinette Mizon situé rue Antoinette Mizon. Accès avec le bus ligne E du réseau MobiVie, arrêt Antoinette Mizon.

Gastronomie

Patrimoine culturel

La commune dispose de plusieurs infrastructures consacrées à la culture.

  • L’école municipale de musique, installée dans l'hôtel de La Borderie et dont l’enseignement concerne la flûte, le hautbois, la clarinette, le saxophone, la trompette, le cornet, le bugle, le saxhorn baryton, le trombone, les percussions, le violon, l’alto, le violoncelle, la guitare, le piano, l’accordéon et la cornemuse.
  • La bibliothèque municipale, qui dispose de 13 000 ouvrages.
  • Le théâtre municipal, situé près de la mairie, a été reconstruit et inauguré en janvier 2008.
  • L’espace Chambon, construit en 1993, qui comporte plusieurs salles, dont l’une a une capacité de 600 places assises, ce qui permet d’accueillir des pièces de théâtre, des bals, des salons ou des expositions, ou des concerts.

Quartiers

  • Quartier de Presles (ouest), classé zone urbaine sensible[22]
  • Quartier des Darcins (ouest), classé zone urbaine sensible[22]
  • Quartier Zone industrielle (nord-ouest)
  • Quartier de Champcourt (nord)
  • Quartier de Meunière (est)
  • Quartier du centre-ville

Lieux de culte

La messe est célébrée à l’église Saint Saturnin.

  • Église Saint-Saturnin de Cusset
  • Chassignol (chapelle Sainte-Anne)
  • Hôtel-Dieu
  • Sainte-Madeleine

Notes et références

  1. Cusset sur le site Lion 1906
  2. « Nouveau plan de circulation en 2011 à Cusset », La Montagne, édition de Vichy, 4 janvier 2011 [lire en ligne (page consultée le 5 janvier 2011)]
  3. a et b Nouveau plan de circulation sur le site de la ville de Cusset, 2011. Consulté le 3 septembre 2011
  4. Carte OpenStreetMap – Zone commerciale Carrefour (chemins bordés de vert)
  5. La piste cyclable relie la limite Vichy-Cusset (voie réservée au niveau du passage pour piétons avec surface podotactile (1)) jusqu’à l’intersection avec la rue de Touraine (3) via l’entrée de la cité (2), prolongée vers le lycée Valery-Larbaud, une portion du passage du Quercy comprenant déjà des bandes cyclables en zone 30 (avec virage serré). Cette piste a été réalisée en deux phases, en 2009 de (1) à (2), en 2010 de (2) à (3).
    Carte OpenStreetMap des changements – Cité scolaire Albert-Londres
  6. Carte OpenStreetMap des changements – Rue de Marseille et Chemin de la Font Fiolant
  7. Décret no 2010-1255 du 22 octobre 2010 portant délimitation des zones de sismicité du territoire français
  8. Risques sismiques dans le département de l’Allier, en vigueur au 1er mai 2011.
  9. Histoire de Vichy, site d’A. Carteret
  10. Conseil général de l'Allier fichier au format PDF consulté le 12 juillet 2008
  11. ville-cusset.fr, [1]
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur site de l'École des hautes études en sciences sociales. Consulté le 22 novembre 2010
  13. Évolution et structure de la population (de 1968 à 2007) sur Insee. Consulté le 22 novembre 2010
  14. Recensement de la population au 1er janvier 2006 sur Insee. Consulté le 22 novembre 2010
  15. Évolution et structure de la population à Cusset en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 22 novembre 2010
  16. Résultats du recensement de la population de l'Allier en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 22 novembre 2010
  17. « La cité scolaire de Presles va changer de nom », dans La Montagne (édition de Vichy), 1er septembre 2010 [texte intégral] 
    Version papier publiée le 2 septembre 2010.
  18. 46° 07′ 38″ N 3° 26′ 44″ E / 46.127203, 3.44563
  19. 46° 08′ 06″ N 3° 27′ 31″ E / 46.134925, 3.458628
  20. (fr) Page des éditions de Gen SW sur le site des Héritiers de la Force
  21. Le docteur Alexandre Giraudoux, un médecin dans la ville, Cusset, Les Amis du vieux Cusset, 2005.
  22. a, b, c, d et e Système d’Information Géographique du Secrétariat général du CIV
  23. a et b Panorama des entreprises éditions 2010 et 2011, supplément gratuit au TV Magazine (supplément du dimanche de La Montagne) respectivement du 7 février 2010 et du 13 février 2011 ; sont listées uniquement les entreprises dont le chiffre d’affaires dépasse 2 millions d’euros
  24. Vichy économie
  25. après changement d’enseigne, à l’origine Hyper U ouvert depuis le 24 janvier 2007
  26. Conforama fêtera Noël 2011 à Cusset, La Montagne (édition de Vichy)
  27. Philippe Cros, « Un cadeau au pied du sapin cussetois » sur La Montagne, 6 octobre 2011. Consulté le 6 octobre 2011
  28. La Montagne (édition de Vichy), 5 juin 2009
  29. Les parcs de Cusset

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cusset de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cusset — Cusset …   Wikipedia

  • Cusset — Cusset …   Deutsch Wikipedia

  • Cusset — Saltar a navegación, búsqueda Cusset …   Wikipedia Español

  • Cusset — Le nom est surtout porté dans la Loire, on le rencontre aussi dans le Tarn. Il désigne celui qui est originaire de Cusset, nom de divers hameaux : à Saint Marcellin en Forez (42), à Dunières (43), à Tauves (63), à Malicorne (03) et à Valence (82) …   Noms de famille

  • Cusset — (spr. Küssch), Stadt im Arrondissement La Palisse des französischen Departements Allier, Fabrikation von Wolldecken, chemischen Producten, Gerberei, Papier u. viele Mahlmühlen; 5150 Ew …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Cusset — (spr. küßä), Stadt im franz. Depart. Allier, Arrond. Lapalisse, am Sichon, 2,5 km nordöstlich von Vichy, mit dem es durch Straßenbahn verbunden ist, hat ein Handelsgericht, ein College, Mineralquellen (eine Eisenquelle und einen Säuerling von… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Cusset — (spr. küsseh), Stadt im franz. Dep. Allier, unweit Vichy, (1901) 6598 E.; zwei alkalische Eisensäuerlinge …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Cusset — (Küsseh), franz. Stadt im Departem. Allier, 5500 E., chemische Fabrikate, Papier …   Herders Conversations-Lexikon

  • Cusset —   [ky sɛ], Mineralbad im Département Allier, Frankreich, östlich von Vichy im Zentralmassiv, 13 500 Einwohner; Metallverarbeitung, Gummi , Möbel , Nahrungsmittel und Baustoffindustrie.   …   Universal-Lexikon

  • Cusset — Original name in latin Cusset Name in other language Cucet, Cusset, Kise, Kjusse, qu sai, Кисе, Кюссе State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 46.13002 latitude 3.45963 altitude 271 Population 14562 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.