Praguerie


Praguerie
Les meneurs de la Praguerie, par Martial d'Auvergne, enluminure issue de l'ouvrage Vigiles de Charles VII, Paris, France, XV°siècle

La Praguerie (1440) est une révolte menée par les grands vassaux de France contre les réformes militaires du roi Charles VII. Le dauphin, futur Louis XI, fait partie des révoltés. La fronde est nommée « praguerie » en allusion à la révolte des Hussites à Prague, au début du XVe siècle.

La révolte naquit du mécontentement diffus des grands seigneurs. L'un des événements précurseurs est le complot de Jean II d'Alençon, Jean IV d'Armagnac et Charles Ier de Bourbon. Celui-ci visait à éliminer deux conseillers du roi, Charles du Maine et le connétable de Richemont. La conjuration est découverte et n’a pas de suite.

En octobre 1439, les États généraux réunis à Orléans réclament qu'on mette fin aux exactions des « écorcheurs », troupes de soldats sans solde qui ravageaient les campagnes et proposaient leurs services au plus offrant. Le 2 novembre, Charles VII répond à leurs attentes par une ordonnance portant réforme de l'armée. Les princes refusent l'ordonnance : ils utilisaient beaucoup ces « routiers » et ne voulaient pas en laisser le monopole au roi et à Richemont. Aux mécontents initiaux s'ajoutent d'autres grands seigneurs, comme Georges de la Trémoille, ennemi personnel de Richemont qui a tenté de l'assassiner en 1433. Dunois, le bâtard d'Orléans, les rejoint également. Il craint que Charles VII n'abandonne Charles d'Orléans, demi-frère de Jean et cousin du roi, dans ses négociations avec les Anglais.

En février 1440, Jean d'Alençon gagne le dauphin Louis. Il s'agit de mettre le roi sous tutelle, de placer Louis aux commandes et d'éliminer Richemont. La trahison du dauphin s'explique par la répugnance de Charles VII à lui laisser un apanage ou un territoire à gouverner. Les conjurés prennent alors les armes. La réaction royale est rapide. Malmenés par les troupes royales, les conspirateurs doivent céder le terrain en Poitou, d'où est partie la révolte, pour se réfugier en Bourbonnais. La noblesse refuse de suivre les grands vassaux et les treize bonnes villes d'Auvergne leur ferment également la porte. Écrasés, ils se soumettent dès le mois de juillet. Le dauphin vient à résipiscence à Cusset. Charles VII fait distribuer des pensions aux seigneurs révoltés, récompense ses fidèles et confie à son fils le gouvernement du Dauphiné.

Voir aussi

Bibliographie

  • Alain Demurger, Temps de crises, temps d'espoirs (XIVe-XVe siècle), in Nouvelle histoire de la France médiévale, vol.5, Seuil, coll. « Points Histoire », 1990 ;
  • Jean Favier, Louis XI, Fayard, 2001.
  • Loïc Cazaux, « Les lendemains de la Praguerie : révolte et comportement politique à la fin de la guerre de Cent ans », in Pernot (F.) & Toureille (V.) (éd.), Lendemains de guerre. Les hommes, l’espace et le récit, l’économie et le politique. Actes du colloque de l’Université de Cergy-Pontoise (2008), Bruxelles, 2010, p. 337-346.

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Praguerie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Praguerie — 1440 (Vigiles du roi Charles VII) Praguerie (französisch, sprich prag’rih) wird ein Aufstand des französischen Adels unter der Führung der großen Vasallen genannt, der 1440 gegen die Militärreformen des Königs Karl VII. von …   Deutsch Wikipedia

  • PRAGUERIE — Révolte féodale menée contre Charles VII par quelques princes, comme les ducs Charles Ier de Bourbon, Jean II d’Alençon, Jean V de Bretagne, le roi René d’Anjou, comte de Provence, Jean IV d’Armagnac et Jean de Dunois. La petite et la moyenne… …   Encyclopédie Universelle

  • Praguerie — (fr., spr. Pragherie), eine Empörung in Frankreich 1440, an deren Spitze sich Ludwig XI. (s.d. 25) als Dauphin stellte. Ihre Theilnehmer hießen Les Pragons …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Praguerie — (spr. pragh rī ), der Aufstand der franz. Großen, auch des Dauphins Ludwig, gegen König Karl VII. 1440 wegen der Ordonnanz von Orléans vom 2. Nov. 1439, welche die Errichtung eines kleinen stehenden Heeres befahl; die Empörung wurde erst nach… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Praguerie — Praguerīe (frz., spr. prag rih), der Aufstand des franz. Adels 1440 gegen König Karl VII., so genannt nach dem Hussitenaufstand in Prag 1419 …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Praguerie — (pragerie), franz., Verschwörung des frz. Adels gegen Karl VII., wohl wegen des Prageraufstands der Hussiten so genannt, scheiterte 1440 …   Herders Conversations-Lexikon

  • Praguerie —   [pragə riː; zu französisch Prague »Prag«, in Anspielung an den Prager Hussitenaufstand 1419], Bezeichnung für die kurze Erhebung (1440) des französischen Hochadels und des Dauphins Ludwig (später Ludwig XI.) gegen die Heeres und Steuerreform… …   Universal-Lexikon

  • Praguerie — The Praguerie was a revolt of the French nobility against King Charles VII in 1440.It was so named because a similar rising had recently taken place in Prague, Bohemia, at that time closely associated with France through the House of Luxembourg,… …   Wikipedia

  • praguerie — (pra ghe rie) s. f. Faction qui s éleva en 1446 contre Charles VII. HISTORIQUE    XVe s. •   S apela cette guerre briguerie ou la praguerie, COMM. Mém. p. 502, dans LACURNE.    XVIe s. •   La province estoit remplie de volleries, pragueries et… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Praguerie — ▪ French revolt       revolt of princes and other nobles against Charles VII of France in 1440, named in allusion to similar contemporary movements in Prague and elsewhere in Bohemia. As early as April 1437, a number of princes, who had been… …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.